CNT-AIT, qui sommes nous ?

Sommier théorique et affinités idéologiques !

Re: CNT-AIT, qui sommes nous ?

Messagepar kuhing » Jeudi 20 Fév 2014 9:12

Dieu m'en garde !
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: CNT-AIT, qui sommes nous ?

Messagepar Lambros » Jeudi 20 Fév 2014 13:25

"En même temps à Fralib, c'est des ouvriers, ils font avec ce qu'ils ont". Au sujet de la lutte Fralib et du logo du Che comme symbole révolutionnaire, de la part d'un vieux militant CGTiste. Tailhac, Haute Loire, 14/02/2014.

Voilà où ça mène :D

Et il y a des luttes à ton boulot ?
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: CNT-AIT, qui sommes nous ?

Messagepar kuhing » Jeudi 20 Fév 2014 13:44

Lambros a écrit:
Et il y a des luttes à ton boulot ?


Et bien Il y a des syndicats et même il y a eu une grève nationale de la "profession" récemment.
Mais je ne l'ai pas suivie et, ces syndicats sont encore plus corporatistes qu'ailleurs.

Disons que j'ai un travail éreintant et super stressant ( que j'essaye de faire du mieux que je peux )
Heureusement que je me ménage quelques minutes de poses dans la journée pour d'ailleurs discuter (voire déconner) ici-même ( un des derniers endroits où je peux le faire, pour le moment, librement )
Mais j'estime que ce serait indécent de réclamer à l'Etat de meilleures rémunérations ( comme le font ces syndicats) pour ce que je fais alors que des gens crèvent la dalle, ce qui n'est pas mon cas même en étant végétarien :) ( et bientôt végétalien ! je viens de supprimer les œufs ; restera les produits laitiers. mais qui va piano ...)

Pour moi c'est donc "une révolution sinon rien."

Par contre, c'est vrai que quand mes mômes ont un problème au boulot où pour en chercher, je tâche d'intervenir directement pour les aider.
( en général pour envoyer péter l'employeur )
Mais pas besoin de syndicat ( ni de cotisations ) pour ça.
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: CNT-AIT, qui sommes nous ?

Messagepar Lambros » Jeudi 20 Fév 2014 15:23

Bin là où je bosse (fin 1 de mes 2 petits boulots) on est 2 syndiqué-es. L'autre (en CDI) est dans le 1e syndicat de la branche, dont elle ne connait même pas le nom, afin d'être "protégée" parce qu'elle était en grève par exemple en 2010. Dans un autre bâtiment, elle m'a dit c'est FO, mais c'est des scabs...

Du coup on a pu lancer une petite mobilisation (sans logo syndical), mais là c'est retombé, et le prochain tract sera signé... Surtout que y'a des élections. Je pense que par des revendications simples, on peut amener d'abord à une "prise de conscience" pour voir plus loin (je garde toujours ma tasse "Stuff your Boss" d'ailleurs jva me faire un thé :D ah merde des gens arrivent fait chier c'est une pause là :D )
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: CNT-AIT, qui sommes nous ?

Messagepar kuhing » Jeudi 20 Fév 2014 15:54

Lambros a écrit: Je pense que par des revendications simples, on peut amener d'abord à une "prise de conscience" pour voir plus loin


C'est pas simple.
C'est de ça dont je doute le plus : concilier le fait que l'on va pouvoir localement gagner quelque chose du système et ouvrir l'esprit sur le fait que globalement il ne peut plus rien donner de positif ( en valeur absolue ) et que donc il faut en changer complètement.

Et puis comme je l'ai dit, il y a ce fric qui circule dans toutes les structures syndicales ou politiques et qui pourrissent ceux qui s'en occupent. ( même les meilleurs )
Comme exemple très concret le gars qui s'occupait de la CNT-f locale ici, il y a quelques années s'était gardé le fric des cotisations après la dissolution de la section.( c'est vrai que la barrette de tosch n'est pas donnée ) et je sais pas s'il ne le faisait pas avant qu'elle s'évapore. ( je parle de la section CNT-f qui est d'ailleurs en train de se reformer )

Moi-même lorsque je ramassais les cotisations du syndicat étudiant ( Unef-trotskiste de l'époque : Aïe ! pas sur la tête ! ) je ne piquais pas le fric ( mais les plus hauts responsables le faisaient ) mais ça m'arrangeait bien, à mon niveau, d'avoir celui des cotis pour m'acheter des clopes lorsque j'avais plus de thunes ( même si je le rendais après )
Et puis j'avais les clefs du local syndical de la fac ( du coup j'étais courtisé par ceux et celles qui voulaient en profiter)
ça me plaisait bien d'être secrétaire de section du coup.
Un petit bureaucrate en formation quoi.
Heureusement, j'ai redressé la barre ensuite : je ne fume plus depuis 20 ans maintenant. :)
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: CNT-AIT, qui sommes nous ?

Messagepar Lambros » Jeudi 20 Fév 2014 16:18

Les collègues étaient en pause syndicale :D j'ai dit "je suis syndiqué aussi" j'ai eu le droit à un gâteau quel privilégié je fais :lol:

Après ça dépend surtout de comment on mène la lutte je pense : si c'est une intersyndicale basique qui contrôle tout, ça sert à rien, si c'est autonome là y'a matière je pense...

Localement on a un "contrôle" assez strict de la tréso y'a jamais eu de problèmes pour le moment (depuis Juillet 2010)
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: CNT-AIT, qui sommes nous ?

Messagepar kuhing » Jeudi 20 Fév 2014 16:36

Lambros a écrit: j'ai eu le droit à un gâteau quel privilégié je fais :lol:


Eh, t'as tout de même eu ta part du gâteau :mrgreen:
A la CGT t'aurais eu la voiture de fonction avec.
Réfléchis bien : une voiture de fonction c'est tout de même pratique surtout avec un chauffeur.
Il n'est pas trop tard.
Image
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: CNT-AIT, qui sommes nous ?

Messagepar Lambros » Jeudi 20 Fév 2014 16:44

J'aurais (réellement) pu faire "carrière" à Solidaires, mais c'est vrai que la CGT c'est tentant quand même...
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: CNT-AIT, qui sommes nous ?

Messagepar kuhing » Jeudi 20 Fév 2014 16:46

Lambros a écrit:J'aurais (réellement) pu faire "carrière" à Solidaires, mais c'est vrai que la CGT c'est tentant quand même...


A la CNT-ait t'auras au mieux un vélo rouillé.
Réfléchis bien je te dis.
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: CNT-AIT, qui sommes nous ?

Messagepar jeannetperz » Vendredi 21 Fév 2014 17:01

quand des personnes se sont réunis de leur libre volonté et décident un accord, un code, un règle bénéfique pour tous ; cela est l autorité de la chose jugée ou décidée, cela fait autorité pour dire a un individu par exemple qui ne peut nuire aux règles de la vie publique.
jeannetperz
 
Messages: 171
Inscription: Lundi 30 Déc 2013 17:23

Re: CNT-AIT, qui sommes nous ?

Messagepar l autre » Samedi 22 Fév 2014 11:25

Sur le rapport a l argent:

Beaucoup de chose peuvent pourrirent ou dénaturer les rapports l argent n est que un des moyens. ce que je peux témoigner c est que par exemple, que les structures sont très claires la dessus un contrôle est exercé par les adhérents . la CNT-AIt a réfléchi a ses questions, elle a conscience du danger que posséder des moyens importants attirent des aigrefins. Qui visent l usage de privilèges au détriment de la cause. Le refus de participation électorale par exemple et aussi motivé par le refus d avantages de moyens qui instituent de fait et a terme une bureaucratie . Il se trouve que la CNT a comme seule ressource les cotisations de ses membres. Cela limite voir exclue, ceux motivés par autre chose. Quant tu cotisses tu ne retires aucun avantage ; la cotisation est l acte militant révolutionnaire. Partant de cela en générale les membres sont peux porter a détourner a leur profit les moyens de l organisation. Quant un petit malin poursuit ce but très vite vu les moyens il va ailleurs pratiquer. Ce qui explique que ce départ souvent( pas toujours) argumenter par un désaccord idéologique, pratique ,tactique et mue en fait par la soif de pouvoir ou d avantage. De plus le contrôle et le fonctionnent en A-G du syndicat fait obstacle rapidement aux trafiques douteux. Cela est la même logique que dans la vie. Quant tu possèdes peu celui qui vient te voir cherche ta compagnie et non quelques avantages car tu offres rien d'autre que cette relation. L argent reste hélas encore le nerf de la guerre et si certains veulent envoyer des dons pas de problème .
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: CNT-AIT, qui sommes nous ?

Messagepar elquico » Mercredi 26 Fév 2014 11:11

Concernant le texte de Paul Anton
Grand cheval de bataille de la gauche extrêmement bien pensante: "la redistribution des richesses",d'abord, à qui appartiennent ces richesses,qui les fabriquent,?
"la bonne fée" tu as jugé bon de mettre le mot écologie car il est évident que parmi ces richesses il y a des" biens "nuisibles pour notre santé mentale et physique pour l'environnement naturel,alors avant de faire des plans sur la redistribution ne serait il pas utile dans le mondialisme sans frontiére de se poser la question des besoins et de la necessité ou non de produire des richesses qui ne servent à rien?
elquico
 
Messages: 428
Inscription: Dimanche 28 Nov 2010 23:59

Re: CNT-AIT, qui sommes nous ?

Messagepar l autre » Mercredi 04 Juin 2014 10:21

l autre a écrit:une déclaration de principe individualiste n'explique rien de son usage, son fondement,sa validité théorique et pratique. a défaut d argumentaire c'est une déclaration de foi. L individualisme est un courant de pensée dont le libéralisme et les anarchistes individualiste bien que dans des finalités différentes partagent un fil directeur. L individu est tout rien ne doit s opposer a ses idées,volonté,intérêts : individu est la mesure de toute choses.je ne ferai pas de citation de look,Roscelin ou Stiner en bon individualiste je part de ma cogitation suivant le bons sens. D ou vient cet individu se serait il engendré, est il un être isolé a l état de nature que l on nous disent. Mois je pense que l individu est un produit sociale suivant un type de développement et organisation de la communauté. C est parce que il y a le et les autres qu existent parler la morale et l éthique ; les règles et les comportements sociaux . par exemple un individu seul sur une île n a que faire de règles communes, de titres de propriété et code juridiques variés , sa volonté est confronté au réelle dans ce cas la nature le possible et l impossible de ce rapport point. Si trois individus habitent ce territoire soit ils se font la guerre et la mort règle le problème ou la plus fort réduit en esclavage les autres. Ou il passe un pacte qui divise l île en trois. Chacun ;ils s autarcisent et individualisent dans leur parcelle . Mais ils ne peuvent oublier que c'est le pacte collectif qui a établit leur droit individuel qui ne tient que si la communauté le respecte. Ou ils se ménagent un espace individuel et maintiennent pour la survie de tous des choses publiques non privatisable ( eau, bois , passage etc ) ce qui est res publica. Autre question l individu est il anti social , pourquoi passe t il contrat, comment existe t il, pourquoi il s'organise en collectif, pourquoi il se regroupe. parce que ils ne peut vivre seul c est un animal social il a besoin des autres . je pense et ne suis pas le seul que nature il vient des autre. famille, tribu, communauté préexiste a lui. Je pense même que c est en intériorisant les lois symboliques, des règles, l éducation et les diverse interactions du lien que l individu se construit. L article réflexions sur la démocratie me semble une bonne vision de ce rapport individu/ social.
Les vraies questions qui se posent sont sur les divers systèmes. Soit nous avons la communauté qui nie l individu ce qui dans l histoire récente donna le stalinisme ou le fascisme. Soit c est l individu qui est privilégié et le libéralisme est une exemple de ce que cela peut donner. Soit nous avons un système d équilibre communauté/individu c est le but du socialisme que nous dirons libertaire pour éviter une mauvaise référence certains dirons communisme libertaire ou libre ( au choix des locuteurs) .
Je constat que les partisans l individualisme dans ce débat par ex L se dit organisé, pour l action collective et le communisme anarchiste et même globaliste. Kuhing ne nie pas le social et sa fonction normatif, l action collective. Frigouret plus dans un vision libérale parle de bien commun de l indivis ce qui ne peut être diviser ou individualiser. Car la réalité oblige a une reconnaissance du bien publique. j ajoute que l on peut tordre la sémantique mais quant des individus se regroupe il fonde justement un groupe du collectif du commun il n y a pas d'autre mot pour dire cela Sans doute une raison pourquoi les individualiste me s'organisent pas ou a la marge. La question de j -G est judicieuse car elle part de la pratique. De même la question de la propriété est fondamental dans ce type de débat . je pense que la position de frigouret doit être soumis au d&bat a lui d acter .
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: CNT-AIT, qui sommes nous ?

Messagepar jeannetperz » Mardi 18 Nov 2014 10:42

vu que ce débat ai reprit ailleurs pour quoi pas le reprendre ici
jeannetperz
 
Messages: 171
Inscription: Lundi 30 Déc 2013 17:23

Re: CNT-AIT, qui sommes nous ?

Messagepar elquico » Jeudi 22 Jan 2015 18:22

L 'anarchosyndicalisme est anti national,ceci n'étant pas évoqué en ces termes,ni developpé,reste en retrait,n'oublions pas en effet que la CNT est la section française de l'AIT (inter nationale) Je crois que cette notion et le qualificatif "anti" a un caractére essentiel à mes yeux,la notion de nation impliquant un regroupement(sur quelle base? historique,langue,politique,?),va à l'encontre de la volonté de" l'universaalime libertaire" affiché daans le texte
elquico
 
Messages: 428
Inscription: Dimanche 28 Nov 2010 23:59

Re: CNT-AIT, qui sommes nous ?

Messagepar elquico » Jeudi 22 Jan 2015 18:23

L 'anarchosyndicalisme est anti national,ceci n'étant pas évoqué en ces termes,ni developpé,reste en retrait,n'oublions pas en effet que la CNT est la section française de l'AIT (inter nationale) Je crois que cette notion et le qualificatif "anti" a un caractére essentiel à mes yeux,la notion de nation impliquant un regroupement(sur quelle base? historique,langue,politique,?),va à l'encontre de la volonté de" l'universaalime libertaire" affiché dans le texte
elquico
 
Messages: 428
Inscription: Dimanche 28 Nov 2010 23:59

Re: CNT-AIT, qui sommes nous ?

Messagepar elquico » Jeudi 22 Jan 2015 18:26

notion que l'on retrouve dans le sigle CNT CONFEDERATION NATIONALE
elquico
 
Messages: 428
Inscription: Dimanche 28 Nov 2010 23:59

Re: CNT-AIT, qui sommes nous ?

Messagepar l autre » Mercredi 18 Mar 2015 18:10

l autre a écrit:
l autre a écrit:une déclaration de principe individualiste n'explique rien de son usage, son fondement,sa validité théorique et pratique. a défaut d argumentaire c'est une déclaration de foi. L individualisme est un courant de pensée dont le libéralisme et les anarchistes individualiste bien que dans des finalités différentes partagent un fil directeur. L individu est tout rien ne doit s opposer a ses idées,volonté,intérêts : individu est la mesure de toute choses.je ne ferai pas de citation de look,Roscelin ou Stiner en bon individualiste je part de ma cogitation suivant le bons sens. D ou vient cet individu se serait il engendré, est il un être isolé a l état de nature que l on nous disent. Mois je pense que l individu est un produit sociale suivant un type de développement et organisation de la communauté. C est parce que il y a le et les autres qu existent parler la morale et l éthique ; les règles et les comportements sociaux . par exemple un individu seul sur une île n a que faire de règles communes, de titres de propriété et code juridiques variés , sa volonté est confronté au réelle dans ce cas la nature le possible et l impossible de ce rapport point. Si trois individus habitent ce territoire soit ils se font la guerre et la mort règle le problème ou la plus fort réduit en esclavage les autres. Ou il passe un pacte qui divise l île en trois. Chacun ;ils s autarcisent et individualisent dans leur parcelle . Mais ils ne peuvent oublier que c'est le pacte collectif qui a établit leur droit individuel qui ne tient que si la communauté le respecte. Ou ils se ménagent un espace individuel et maintiennent pour la survie de tous des choses publiques non privatisable ( eau, bois , passage etc ) ce qui est res publica. Autre question l individu est il anti social , pourquoi passe t il contrat, comment existe t il, pourquoi il s'organise en collectif, pourquoi il se regroupe. parce que ils ne peut vivre seul c est un animal social il a besoin des autres . je pense et ne suis pas le seul que nature il vient des autre. famille, tribu, communauté préexiste a lui. Je pense même que c est en intériorisant les lois symboliques, des règles, l éducation et les diverse interactions du lien que l individu se construit. L article réflexions sur la démocratie me semble une bonne vision de ce rapport individu/ social.
Les vraies questions qui se posent sont sur les divers systèmes. Soit nous avons la communauté qui nie l individu ce qui dans l histoire récente donna le stalinisme ou le fascisme. Soit c est l individu qui est privilégié et le libéralisme est une exemple de ce que cela peut donner. Soit nous avons un système d équilibre communauté/individu c est le but du socialisme que nous dirons libertaire pour éviter une mauvaise référence certains dirons communisme libertaire ou libre ( au choix des locuteurs) .
Je constat que les partisans l individualisme dans ce débat par ex L se dit organisé, pour l action collective et le communisme anarchiste et même globaliste. Kuhing ne nie pas le social et sa fonction normatif, l action collective. Frigouret plus dans un vision libérale parle de bien commun de l indivis ce qui ne peut être diviser ou individualiser. Car la réalité oblige a une reconnaissance du bien publique. j ajoute que l on peut tordre la sémantique mais quant des individus se regroupe il fonde justement un groupe du collectif du commun il n y a pas d'autre mot pour dire cela Sans doute une raison pourquoi les individualiste me s'organisent pas ou a la marge. La question de j -G est judicieuse car elle part de la pratique. De même la question de la propriété est fondamental dans ce type de débat . je pense que la position de frigouret doit être soumis au d&bat a lui d acter .


Voila pour moi individu-collectif c est un faux débat car la totalité est la somme des parties j espère poulpe 77 avoir répondu a ta question sur l' anarchosyndicalisme, moi j assume d'être socialement construit comme individu, tant est si bien que plus que les pensées des autres je donne la mienne
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: CNT-AIT, qui sommes nous ?

Messagepar jeannetperz » Vendredi 03 Avr 2015 8:18

l autre a écrit:
l autre a écrit:
l autre a écrit:une déclaration de principe individualiste n'explique rien de son usage, son fondement,sa validité théorique et pratique. a défaut d argumentaire c'est une déclaration de foi. L individualisme est un courant de pensée dont le libéralisme et les anarchistes individualiste bien que dans des finalités différentes partagent un fil directeur. L individu est tout rien ne doit s opposer a ses idées,volonté,intérêts : individu est la mesure de toute choses.je ne ferai pas de citation de look,Roscelin ou Stiner en bon individualiste je part de ma cogitation suivant le bons sens. D ou vient cet individu se serait il engendré, est il un être isolé a l état de nature que l on nous disent. Mois je pense que l individu est un produit sociale suivant un type de développement et organisation de la communauté. C est parce que il y a le et les autres qu existent parler la morale et l éthique ; les règles et les comportements sociaux . par exemple un individu seul sur une île n a que faire de règles communes, de titres de propriété et code juridiques variés , sa volonté est confronté au réelle dans ce cas la nature le possible et l impossible de ce rapport point. Si trois individus habitent ce territoire soit ils se font la guerre et la mort règle le problème ou la plus fort réduit en esclavage les autres. Ou il passe un pacte qui divise l île en trois. Chacun ;ils s autarcisent et individualisent dans leur parcelle . Mais ils ne peuvent oublier que c'est le pacte collectif qui a établit leur droit individuel qui ne tient que si la communauté le respecte. Ou ils se ménagent un espace individuel et maintiennent pour la survie de tous des choses publiques non privatisable ( eau, bois , passage etc ) ce qui est res publica. Autre question l individu est il anti social , pourquoi passe t il contrat, comment existe t il, pourquoi il s'organise en collectif, pourquoi il se regroupe. parce que ils ne peut vivre seul c est un animal social il a besoin des autres . je pense et ne suis pas le seul que nature il vient des autre. famille, tribu, communauté préexiste a lui. Je pense même que c est en intériorisant les lois symboliques, des règles, l éducation et les diverse interactions du lien que l individu se construit. L article réflexions sur la démocratie me semble une bonne vision de ce rapport individu/ social.
Les vraies questions qui se posent sont sur les divers systèmes. Soit nous avons la communauté qui nie l individu ce qui dans l histoire récente donna le stalinisme ou le fascisme. Soit c est l individu qui est privilégié et le libéralisme est une exemple de ce que cela peut donner. Soit nous avons un système d équilibre communauté/individu c est le but du socialisme que nous dirons libertaire pour éviter une mauvaise référence certains dirons communisme libertaire ou libre ( au choix des locuteurs) .
Je constat que les partisans l individualisme dans ce débat par ex L se dit organisé, pour l action collective et le communisme anarchiste et même globaliste. Kuhing ne nie pas le social et sa fonction normatif, l action collective. Frigouret plus dans un vision libérale parle de bien commun de l indivis ce qui ne peut être diviser ou individualiser. Car la réalité oblige a une reconnaissance du bien publique. j ajoute que l on peut tordre la sémantique mais quant des individus se regroupe il fonde justement un groupe du collectif du commun il n y a pas d'autre mot pour dire cela Sans doute une raison pourquoi les individualiste me s'organisent pas ou a la marge. La question de j -G est judicieuse car elle part de la pratique. De même la question de la propriété est fondamental dans ce type de débat . je pense que la position de frigouret doit être soumis au d&bat a lui d acter .


Voila pour moi individu-collectif c est un faux débat car la totalité est la somme des parties j espère poulpe 77 avoir répondu a ta question sur l' anarchosyndicalisme, moi j assume d'être socialement construit comme individu, tant est si bien que plus que les pensées des autres je donne la mienne
jeannetperz
 
Messages: 171
Inscription: Lundi 30 Déc 2013 17:23

Re: CNT-AIT, qui sommes nous ?

Messagepar douddu » Vendredi 03 Avr 2015 10:18

la totalité est la somme des parties


Non , bien souvent et dans de nombreux domaines , cette totalité présente des propriétés nouvelles que ne possédaient pas les parties .
douddu
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers L'anarchosyndicalisme

cron