Charlie hebdo

Les luttes en France...

Re: Charlie hebdo

Messagepar kuhing » Vendredi 16 Jan 2015 11:42

Je ne demande pas mieux et je comprends ton soucis de garder une ambiance correcte.
Mais je crois que tu me connais maintenant : quand on me fait chier faut pas s'attendre à ce que j'invite à danser un tango.

Je laisse ça à d'autres

Image

Ceci dit, je n'ai pas dit que tous les ouvriers étaient au Front National mais que le FN est le 1er parti ouvrier de France.
Ce n'est pas de la propagande comme on m'en a accusé, c'est la triste réalité.

Position droitière ne veut pas dire " à droite " Lénine qualifiait Kausky de droitier

Et toujours associer couilles à courage est une mauvaise habitude qui à trait au sexisme. ( et on me connait pour ne pas être un ultra féministe de gôche )

La discussion peut continuer j'espère sereinement.
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Charlie hebdo

Messagepar jeannetperz » Vendredi 16 Jan 2015 16:33

Et Lénine qualifié sa gauche de maladie infantile, faut faire gaffe avec les citations. J en profite pour dire que plus personne ne parle de Siné mensuel qui crève en douce. J espère que le conflit avec Charlie vu tout l oseille que rafle Charlie, si sont tant que ça solidaire des fouteurs de merde vont refilé un peu blé a Siné et compagnie. Puis que le Val sentent les billets va pas se repointer.
jeannetperz
 
Messages: 171
Inscription: Lundi 30 Déc 2013 17:23

Re: Charlie hebdo

Messagepar kuhing » Vendredi 16 Jan 2015 17:24

jeannetperz a écrit:Et Lénine qualifié sa gauche de maladie infantile, faut faire gaffe avec les citations. J en profite pour dire que plus personne ne parle de Siné mensuel qui crève en douce. J espère que le conflit avec Charlie vu tout l oseille que rafle Charlie, si sont tant que ça solidaire des fouteurs de merde vont refilé un peu blé a Siné et compagnie. Puis que le Val sentent les billets va pas se repointer.


Je n'ai pas fait de citations mais si les souvenirs de mes classiques sont bons, Lénine qualifiait Kaustky, le renégat, de droitier ainsi que ses copains allemands dont Otto Rühle qui refusaient de participer aux élections de l'époque et en même temps les traitait de "gauchistes" , gauchisme qui était effectivement selon lui "la maladie infantile du communisme".
Lénine a du être le médecin qui a envoyé le plus de monde à la morgue.
Comme quoi les étiquettes ne veulent pas dire grand chose.
Mais donc "droitier" ne signifie pas appartenir à une organisation de la droite parlementaire telle qu'on l'entend aujourd'hui.( il faudrait dire " de droite ")
Ni "ultra-droitier" que j'ai employé et qui à mon sens, se rapporte à des positions qui n'ont pas grand chose à voir avec la morale anarchiste comme celles de défendre un statut légalisé par l'Etat de la prostitution comme le font certains ici que je ne nommerai pas pour ne pas mettre d'huile sur le feu.
Mais ce n'est que mon avis ( partagé par d'autres dont toi si je me souviens bien )

Ceux qui ont du temps à perdre peuvent se rafraîchir la mémoire avec

Lénine : "La maladie infantile du communisme ( le gauchisme )"

ça peut toujours alimenter une discussion dans une soirée entre amis ou faire briller en société entre deux coupes de champagne.

Ceci dit pour en revenir au sujet et au point que tu soulèves avec "Siné Hebdo" , personnellement, je m'en tape de "Siné Hebdo" comme je m'en tapais du contenu de "Charlie Hebdo" même si en passant devant le kiosque à journaux, une couverture me faisait parfois et même souvent sourire. ( par contre j'adorais la façon dont Charb dessinait ; vraiment du grand art. Dommage )

Pour l'anecdote, je connaissais une vieille dame que je ne vois plus parce qu'elle est tombée malade, ancienne membre de la LCR qui l'avait quittée parce qu'elle la trouvait trop bureaucratique, et avec qui je m'entendais bien.
Elle lisait toutes les semaines "Charlie Hebdo" et comme je la voyais souvent elle me donnait toujours le numéro de la semaine précédente.
Comme elle était sympathisante anarchiste, elle devait penser que "Charlie Hebdo" était un peu "anar" mais n'avait pas entendu Cabu déclarer devant des millions de personnes à la télé qu'il n'était pas anar même si les gens le croyaient et que les lois républicaines bien appliquées lui suffisaient amplement.
Je jetais donc un bref coup d'oeil sur le Charle Hebdo, il ne durait pas plus de 3 minutes en tout et ça passait direct à la poubelle.
Si j'avais su , je les aurais gardés. Aujourd'hui j'en aurais tiré un bon prix sur ebay.

Tout ça pour détendre le débat mais en confirmant tout de même que "Siné Hebdo", je m'en fous.
J'ai toujours eu du mal à être consensuel.
D'ailleurs je crois me souvenir ( mais faudrait vérifier ) que Siné s'était fait virer de l'équipe de Charlie Hebdo parce qu'il avait des positions limites antisémites.
C'est pour ça qu'il avait monté son propre canard ( que je n'ai jamais acheté ni lu )
A vérifier; ce ne sont que des souvenirs.

Voilà.

J'espère que tu n'es pas fan de Siné au point de prendre la mouche.
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Charlie hebdo

Messagepar jeannetperz » Vendredi 16 Jan 2015 18:57

anti sémite crois certains utilisent cela bien vite en plus a tord et travers, car ce que j ai lu c est Siné ( un fondateur de charlie) viré pour critique de la sarkosie . Bon t enfés suis pas plus mordu que ça c est pour aussi faire chier la bonne pensée ; le correcte du moment. tu sais bien les épigones faut méfier. Les créateurs activistes des débuts sont souvent jartés par les bureaucrates? ta qua voir certains fofo. Bon trouve quant même un peu tacqués les échanges Kunh et Elquico. T es taigneux Jiji, remarque le Elquico renvoit vite fait bon a plus.
jeannetperz
 
Messages: 171
Inscription: Lundi 30 Déc 2013 17:23

Re: Charlie hebdo

Messagepar kuhing » Vendredi 16 Jan 2015 19:53

Poétique voire dadaïste ta façon de s'exprimer.
Moi taigneux ? Je suis doux comme un agneau ! ( qui sait se servir d'un nunchaku )

Voilà ce que j'ai trouvé vite fait sur Siné.
( sur wiki )
Je ne sais pas quoi en penser mais ce qui me paraît tout de même suspect c'est que un site pro dieudonné / quenelle , l'encense de façon détournée . ( " quenelplus ", à chercher soi-même , ça arrive en première page sur Google )

Remarque on me dira que le "monde libertaire" a aussi publié un article pro dieudoné- quenelle il n'y a pas longtemps.

Perso, Siné, sans même savoir le fond de sa pensée, je ne le sens pas comme mec.
Il y a des gens qu'on sent pas comme ça sans savoir pourquoi.
Ça n'a rien de rationnel.
Et puis les gens qui font du bras d'honneur un signe de reconnaissance, je trouve ça plutôt limité et méprisant.
Je sais qu'il est plus ou moins catalogué comme "anar".
Mais c'est pas ce type d'anarchisme qui me convient.

Non finalement je n'aime pas Siné.
( et tout le monde s'en fout, je sais )

Ce qu'en dit wiki ( extrait ) :

En 1981, Siné rejoint l’équipe de Charlie Hebdo et signe la rubrique « Siné sème sa zone ». En 1981, Michel Polac fait appel à lui pour l’émission Droit de Réponse sur TF1. Après la privatisation de la chaîne, l’émission est supprimée en 1987 en raison d'un dessin de Wiaz titré « Bouygues, une maison de maçon, un pont de maçon, une télé de m… ». Siné passe à L'Événement du Jeudi avec Loup.

En 1982, il est accusé par la Licra d'incitation à la haine raciale pour des propos jugés antisémites tenus sur la « radio libre » Carbone 14 (voir l'article détaillé Affaire Siné). Il s'excusera de la tirade incriminée en publiant une lettre sous forme d'encart publicitaire dans le journal Le Monde, prétextant la colère et l'alcool, et la Licra retirera sa plainte en le félicitant pour cette « page du cœur ». Siné est tout de même condamné, l'association Avocats sans frontières de Gilles-William Goldnadel poursuivant l'accusation.

En 1992, il reprend la rubrique « Siné sème sa zone » du nouveau Charlie Hebdo, non sans quelques heurts avec la nouvelle direction.

Éviction de Charlie Hebdo
Article détaillé : Affaire Siné.
Dans une chronique publiée le 2 juillet 2008 dans Charlie Hebdo, Siné écrit à propos de Jean Sarkozy une chronique[5] basée sur une information donnée par Patrick Gaubert, président de la Licra, au journal Libération[6],[7]. Cette chronique est dénoncée comme « antisémite » par Claude Askolovitch. Il est renvoyé de la rédaction du journal par Philippe Val[8] afin d'« éviter un procès »[9]. Pour certains (dont Siné), ce renvoi ferait plutôt suite à des désaccords éditoriaux entre Siné et Philippe Val dans le contexte de l'affaire Clearstream[10].

Cette éviction entraîne un certain nombre de réactions. Deux tendances opposées s'affrontent dans les médias français, l'une prenant la défense de Siné, l'autre dénonçant ses propos comme étant antisémites. Philippe Val fait l'objet de nombreuses attaques affirmant que la chronique incriminée n'aurait été qu'un prétexte pour se débarrasser d'un collaborateur historique de Charlie Hebdo avec lequel il avait très peu d'affinités. La blogosphère s'enflamme pour le débat, prenant majoritairement le parti de Siné[11]. Des pétitions sont lancées dans les deux camps, et de nombreuses personnalités prennent parti pour l'un ou l'autre.

Siné est cité à comparaître le 9 septembre 2008 devant la 6e chambre correctionnelle (presse) du tribunal de grande instance de Lyon par la Licra pour « incitation à la haine raciale ». L'audience sur le fond a été fixée au 29 janvier 2009. Elle se tient finalement les 27 et 28 janvier 2009[12],[13].

Le 24 février 2009, il est relaxé à Lyon, les juges considérant que Siné avait usé de son droit à la satire[14]. En mars, Siné est en revanche débouté d'une action en diffamation intentée à Paris contre Claude Askolovitch[15].

Le 30 novembre 2010, le tribunal de grande instance de Paris condamne Charlie Hebdo pour préjudice moral et financier à l'encontre de Siné. Le jugement précise en effet qu'« il ne peut être prétendu que les termes de la chronique de Siné sont antisémites… ni que celui-ci a commis une faute en les écrivant. » Les Éditions Rotatives, société éditrice de l'hebdomadaire, devront verser 40 000 euros de dommages et intérêts à Maurice Sinet pour rupture abusive de contrat[16]. Charlie Hebdo fait appel, et en décembre 2012, la cour d’appel de Paris confirme la condamnation et augmente le montant des dommages et intérêts à 90 000 euros [17].
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Charlie hebdo

Messagepar kuhing » Samedi 17 Jan 2015 11:20

Ceux qui pensent que le problème de fond a été réglé avec les rassemblements de dimanche dernier sous contrôle d'union nationale et européenne des dirigeants gestionnaires du système semblent se tromper.
Je crois que Luz, Patrick Pelloux et les autres survivants de l'équipe de Charlie Hebdo feraient bien de faire gaffe dans leurs déplacements.
Fais attention aussi Caroline ( Fourest ) , ce serait dommage de te perdre en plus.

Des milliers de manifestants dans le monde musulman contre les caricatures de Mahomet


Deux jours après sa publication, la « une » du dernier Charlie Hebdo représentant Mahomet la larme à l'œil et tenant une pancarte « Je suis Charlie », continue de provoquer la colère dans le monde musulman. Plusieurs milliers de fidèles ont manifesté, vendredi 16 janvier, après la grande prière, à travers une dizaine de pays au d'Afrique et du Moyen-Orient.
La couverture du journal satirique avait suscité dès sa sortie mercredi de nombreuses critiques de gouvernements ou instances musulmanes en Egypte, à Jérusalem ou encore au Sénégal. La Tunisie, le Maroc et l'Algérie n'ont pas autorisé la diffusion de l'hebdomadaire.
Lire le décryptage : Dans quelles conditions l'islam autorise-t-il la représentation du Prophète ?
Quatre morts au Niger, un centre culturel français brûlé
La manifestation contre Charlie Hebdo à Zinder, la deuxième ville du Niger, a viré en affrontements au cours desquels trois civils et un policier ont été tués, et environ 45 personnes, blessées. « Certains manifestants avaient des arcs et flèches, des gourdins, et ils en ont fait usage », a rapporté un policier à l'agence Reuters. Le ministre de l'intérieur nigérien, Hassoumi Massaoudou, a affirmé que certains manifestants « arboraient l'étendard de Boko Haram », alors qu'ils « attaquaient un église catholique ».
Le centre culturel français de la ville a été incendié. Une cinquantaine de personnes ont « cassé la porte » d'entrée, puis « mis le feu » à la cafétéria, à la médiathèque et à des locaux administratifs, malgré des « tirs de sommation » de « deux policiers » présents pour protéger le complexe, a rapporté Kaoumi Bawa, le directeur du centre.
2 500 manifestants dans la capitale jordanienne
Le plus important rassemblement de ce vendredi a eu lieu à Amman, où 2 500 manifestants, membres des Frères musulmans et d'organisations de jeunesse, ont défilé sous haute surveillance et dans le calme, arborant des banderoles sur lesquelles on pouvait notamment lire « l'atteinte au grand Prophète relève du terrorisme mondial ».
Le roi Abdallah II, qui avait participé dimanche à la marche de Paris contre le « terrorisme », a depuis qualifié Charlie Hebdo d'« irresponsable et inconscient ».
Lire aussi (abonnés) : Les invités embarrassants de la marche
Manifestation palestinienne à Jérusalem-Est
« L'islam est une religion de paix » et « Mahomet sera toujours notre guide », pouvait-on lire sur des banderoles. « Français, bande de lâches ! », ont scandé quelques centaines manifestants réunis sur le site sensible de l'esplanade des Mosquées, à Jérusalem-Est, partie palestinienne annexée et occupée par Israël.
Le grand mufti Mohammad Hussein, qui dirigeait la prière à laquelle environ 35 000 personnes ont pris part, n'a pas évoqué Charlie Hebdo dans son prêche. Il avait dénoncé mercredi comme une « insulte » aux musulmans la « une » de l'hebdomadaire et condamné « le terrorisme sous toutes ses formes ».
Des milliers de personnes réunies à Alger
image: http://s1.lemde.fr/image2x/2015/01/16/5 ... 0c8603.jpg
Plusieurs milliers de manifestants se sont faits le relais d'une campagne de protestation lancée après la publication d'une caricature du Prophète dans "Charlie Hebdo".
Entre 2 000 et 3 000 personnes, dont des femmes et des enfants, ont également manifesté à Alger à la suite d'appels sur les réseaux sociaux, relais d'une campagne de protestation lancée dès la publication de Charlie Hebdo mercredi. Les manifestants ont convergé de plusieurs mosquées de la ville vers la place du 1er Mai et la place des Martyrs, le parcours habituel des manifestations à Alger, qui sont pourtant interdites depuis 2001.
Lire le reportage : Manifestations à Alger contre « l'offense » faite au Prophète par « Charlie Hebdo »
Plus d'un millier de manifestants à Dakar, le drapeau français brûlé
Au moins un millier de manifestants ont protesté à Dakar. Un drapeau français a été brûlé devant l'ambassade de France, dans le centre de la capitale sénégalaise. La police a lancé des bombes lacrymogènes pour disperser la foule, qui criait « Allah akbar ! ». « Au diable Charlie », « Ne touche pas à mon prophète », « La liberté de blasphémer tue la liberté d'expression », pouvait-on lire sur des banderoles et pancartes.
Des milliers de personnes à Bamako, au Mali
Après la grande prière du vendredi, des milliers de manifestants ont convergé vers le boulevard de l'Indépendance, à Bamako, point névralgique des manifestations politiques dans le centre de la capitale malienne. L'appel à manifester était venu de prédicateurs célèbres et du Haut Conseil islamique du Mali, principale organisation islamique de ce pays à 90 % musulman, et où la France s'est militairement engagée en 2013 pour chasser des groupes djihadistes liés à Al-Qaida.
Des manifestations dans cinq villes du Pakistan
A Karachi, des heurts violents entre policiers et manifestants ont fait des blessés, dont un grave. Un photojournaliste qui travaille pour l'Agence France-Presse a été atteint d'une balle dans un poumon, puis admis d'urgence dans un hôpital, où il a subi avec succès une intervention chirurgicale. Il serait « hors de danger dans l'immédiat », d'après l'hôpital. D'autres rassemblements avaient lieu à Islamabad, la capitale du pays, à Lahore, à Peshawar et à Multan, où un drapeau tricolore français a également été brûlé.
Des centaines de musulmans rassemblés au Soudan
A Khartoum, quelques centaines de fidèles ont brièvement manifesté après la grande prière, dont certains ont scandé : « Expulsez l'ambassadeur de France, victoire au prophète de Dieu ! » Sur une banderole on pouvait lire : « Le gouvernement français doit présenter des excuses… »
Appel à des « manifestations pacifiques » au Qatar
Au Qatar, l'Union mondiale des oulémas, dirigée par le prédicateur Youssef Al-Qaradaoui, considéré comme l'éminence grise des Frères musulmans, a appelé à des « manifestations pacifiques » et a critiqué le « silence honteux » de la communauté internationale sur cette « insulte aux religions ». Les autorités du pays, qui avaient fermement dénoncé l'attentat contre Charlie Hebdo, ont « condamné la nouvelle publication de dessins offensants pour le prophète Mahomet », publication qui, selon elles, alimente « la haine et la colère ».
Condamnation politique à Bahreïn
A Bahreïn, le ministère des affaire étrangères a condamné l'acte « honteux de republier des dessins insultant » le Prophète, soulignant qu'une telle attitude « créera[it] des circonstances favorables à la propagation de la haine et du terrorisme ».
Un « acte irresponsable », selon le président afghan
Enfin le président afghan Ashraf Ghani – qui avait condamné la semaine dernière l'attaque contre « Charlie Hebdo » – s'est joint aux protestations, qualifiant la nouvelle caricature d'acte « insultant » et « irresponsable » et estimant que « la liberté d'expression devrait être utilisée de façon constructive afin de promouvoir la coexistence pacifique entre les religions ».
Les talibans afghans avaient aussi dénoncé jeudi la nouvelle publication, qui selon eux provoque « les sensibilités de près d'un milliard et demi de musulmans ».

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/actualite-medias/ ... AXhzoIZ.99
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Charlie hebdo

Messagepar elquico » Samedi 17 Jan 2015 14:26

iL EST POSSIBLE que n'ayant pas d'arguments face à une affirmation tu puisses en arriver à qualifier ton interlocuteur de "droite " ou d'avoir une "ideologie pourrie" ou d'être un "ayatollah" Pour ma part je pense ,eh oui, je pense,qu'il est préferable d'apporter des arguments sans necessairement qualifier l'autre Ceci permets d'avancer une dicussion pour le forum et non pour une querelle C'est la raison pour laquelle je suis prêt à te donner mes arguments concernant des affirmations qui pour moi ont plus une portée idéologique qu'un support réel sur ce qui se passe dans notre pays Ces idées sont pour moi dangereuses et visent à conforter la démocratie actuelle et non à avancer vers la construction d'autre chose Donc si tu as des arguments pour me dire en quoi le FN est le premier parti ouvrier de france je suis pret à les entendre de ta part,
elquico
 
Messages: 428
Inscription: Dimanche 28 Nov 2010 23:59

Re: Charlie hebdo

Messagepar kuhing » Samedi 17 Jan 2015 20:19

7 millions d'exemplaires de Charlie-Hebdo ! :shock:
Après la multiplication des pains, ceux des journaux.
Jésus existe donc et il revient !

Encore quelques tirages et je vais finir par être le seul à ne pas l'avoir acheté.
3 euros x 7 millions d'exemplaires = 21 millions d'euros.
Pas mal.
Business reste business.

J'ai entendu dire que vroum serait prêt à se sacrifier pour remonter les finances du Monde Libertaire.
Alayn devrait griffonner un dessin du prophète aux toilettes en train de lire une bd de Reiser ; pour le publier en première page du ML
(kalashnikov obligatoire pour ce genre de truc)

Info ou intox ?

En tous cas, moi je suis pour .



Encore 2 millions à l'imprimerie. Le numéro de Charlie Hebdo du 14 janvier, une semaine après l'attaque qui a coûté la vie à 12 personnes, va être réimprimé pour atteindre 7 millions d'exemplaires. La vente s’étalera sur plusieurs semaines.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/actualite-medias/ ... YVAcJqS.99
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Charlie hebdo

Messagepar kuhing » Samedi 17 Jan 2015 20:39

Image

FAIS GAFFE CAROLINE JE TE DIS !
ce serait vraiment dommage. :(
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Charlie hebdo

Messagepar l autre » Dimanche 18 Jan 2015 11:38

> Je ne suis pas Charlie et je t’emmerde
> jeudi 8 janvier 2015
> Les parisiens se sont réveillés ce matin, et à travers eux le monde entier, dans une odeur macabre de poudre. Quelques fanatiques religieux, ce ne sont pas les premiers, ce ne seront pas les derniers, ont ouvert le feu lors de la réunion hebdomadaire de la rédaction du journal satyrique Charlie Hebdo. Une douzaine de morts et des blessés, dont une majorité de journalistes et caricaturistes connus de tous et habitués des mass médias, ainsi que deux flics, qui à la différence des autres, recevaient salaire pour se faire tirer dessus. Hormis peut-être chez quelques vieux loups de guerre, la première réaction que ces événements suscitent est l’empathie face à la terreur de cet assaut. En effet, cet attentat qui est le plus meurtrier en France depuis celui, fasciste, du train Strasbourg-Paris le 18 juin 1961 lors de la guerre d’Algérie, ne peut que faire résonner l’effroi face à la détermination et la fuite en avant de ses perpétrateurs. L’effroi, également, face à l’infamie religieuse qui détourne plus que jamais une bonne partie de l’humanité d’une véritable réflexion sur le monde qui l’entoure. A cela, pour nous anarchistes et révolutionnaires, vient s’ajouter l’effroi de la sempiternelle union nationale. Cette union nationale que l’on nous ressort à chaque fois que les États ont besoin de chair à canon prolétarienne. Car ce sont toujours les mêmes à qui l’on demande de se sacrifier sur les sentiers de la gloire pour des intérêts qui ne sont pas les leurs, comme la nation, la « paix » ou la république, pendant que les décisionnaires se grattent le dos sous les dorures de leurs palais.
> On nous avait déjà fait le coup il y a cent ans, en 1914, nous exhortant à l’unité face aux « boches », ou il y a quelques années avec « l’affaire Merah », et c’est pareil aujourd’hui. Patrons et travailleurs, prisonniers et matons, flics et « délinquants », riches et pauvres, tous unis main dans la main pour observer le deuil national. Aujourd’hui, il n’y a plus de classes, plus de barrières entre les gens, ni de barricades, pourtant des centaines de milliers de personnes défilent dans les rues de toute la France (et même ailleurs). Mais au fait, qui cela arrange-t-il ? Certainement pas les indésirables qui peuplent les rues de Paris et du monde. Soudain, le terrorisme d’État, le terrorisme républicain et démocratique, les terroristes du fric, versent leurs larmes de crocodiles et se font passer pour les gentils, les djihadistes leur servent l’opportunité sur un plateau qui prend les proportions de l’univers, à tel point qu’il ne nous manque plus aujourd’hui que le maréchal pour prendre la tête de l’organigramme. Mais aujourd’hui il ne s’agit pas de récupérer l’Alsace-Lorraine, il s’agit de « défendre les valeurs de laïcité et la liberté d’expression ». Que de la merde, en somme, pour nous qui voulons détruire toutes les religions, et qui refusons toute liberté d’expression à tout ce qui porte une cravate, une soutane ou n’importe quel autre uniforme ou titre de noblesse.
> Chacun y va de son petit commentaire lacrymal, chaque parti, chaque organisation, de tous les bords imaginables et possibles, libertaires inclus [1], nous recrache le discours prémâché des « barbares » à l’assaut du « vivre-ensemble ».
> Mais c’est quoi au juste un barbare ?
> Arrêtons-nous un instant sur ce terme. Du grec bárbaros (« étranger »), le mot était utilisé par les Grecs anciens pour désigner les populations n’appartenant pas à leur civilisation, définie par la langue et la religion helléniques. Le barbare est donc l’autre, celui qui ne partage pas la même soupe, ou bien celui qui ne la mange pas à la même table. Montaigne disait : « Nous appelons barbarie ce qui n’est pas de notre usage ». Comme nous l’avions déjà dit ailleurs, nous ne connaissons pas de barbares, nous ne connaissons que des individus survivant au sein de cette civilisation morbide. Nous ne connaissons pas d’en-dehors, nous connaissons des exclus, oui, mais ils ne pourraient pas être plus dedans qu’ils ne le sont déjà.
Les « barbares » du jour sont bien loin d’être en-dehors de la civilisation, bien qu’il soit probablement rassurant de le penser pour ses défenseurs. Tout comme le fameux « gang des barbares » en son temps, ils sont bien de purs produits de la civilisation. Ils en connaissent les codes, en utilisent les outils, et ne sont pas bien loin de ceux qui les fustigent en toute hypocrisie. Car cela ne fait que peu de différence, au fond, si les assassins portent un uniforme vert ou noir, s’ils crient « vive la démocratie » ou « Allahu akbar », s’ils portent un drapeau tricolore ou djihadiste, s’ils sont sanctionnés par l’opinion publique ou non, si leurs boucheries sont légales ou illégales, s’ils nous massacrent pour nous apporter leurs Lumières ou leur obscurité. En commettant leurs macabres exactions ils se mettent tous au même niveau, à partir du moment où ils refusent à l’individu de se réaliser comme il l’entend.
> Le terrorisme n’est pas une pratique barbare, c’est une pratique hautement civilisée, la démocratie n’est elle pas née de la Terreur ? C’est pour cette raison qu’il faut combattre la terreur au même titre que la civilisation qui la produit et en a besoin, des « septembriseurs » de 1792 aux peines de prison exterminatrices et à Daesh aujourd’hui. Qui sont ils, ces porcs en cravate qui envoient leurs armées à l’assaut des populations de Centrafrique, d’Afghanistan et d’ailleurs, et qui aujourd’hui nous donnent des leçons de pacifisme lorsque douze personnes sont assassinées à Paris ? Ils sont exactement tous ceux qui défilent actuellement à la TV pour verser quelques larmes à peu de frais pour gagner ou ne pas perdre un ou deux misérables points de plus dans leurs tout aussi misérables sondages d’opinion.
> Aujourd’hui, nous ne sommes pas plus Charlie qu’hier, et la mort ne transforme pas nos adversaires ou nos ennemis d’hier en amis d’aujourd’hui, nous laissons ce rapport au monde aux hyènes et aux vautours. Nous n’avons pas pour habitude de pleurer sur les tombes de journalistes (mêmes vaguement alternatifs ou libertaires) et de flics, car cela fait bien longtemps que nous avons identifié les médias et la police comme les deux armes essentielles de ce terrorisme civilisateur, par la fabrication du consentement, d’une part, par la répression et l’enfermement, de l’autre. Voila pourquoi nous refusons de pleurer des loups avec d’autres loups, ou même avec des moutons.
> Ces prédateurs qui nous exhortent aujourd’hui à pleurer en cœur avec eux, à déclarer « Je suis Charlie », ces mêmes prédateurs en costards qui sont responsables de l’essor de groupes et de mouvances horrifiantes comme Al-Qaeda ou Daesh, anciens alliés des démocraties occidentales contre les périls précédents avant de prendre une place de choix sur le podium des périls géostratégiques d’aujourd’hui. Ces mêmes salauds qui chaque jour, dans leurs tribunaux, leurs commissariats, leurs taules, assassinent, enferment, mutilent et séquestrent celles et ceux qui ne suivent pas le chemin tout tracé qu’ils nous imposent à coups de trique et d’éducation. Ces mêmes êtres civilisés qui font crever chaque jour à leurs frontières celles et ceux qui tentent de fuir la misère et les guerres qu’eux-mêmes provoquent, ou leurs ennemis du jour, salafistes et consorts.
> Ces salauds-là, nous n’avons aucune envie de les voir continuer à nous civiliser ou nous supprimer, et encore moins à se serrer les coudes avec eux. Car c’est contre eux que nous voulons nous serrer les coudes, contre eux et contre tous ceux qui sous divers prétextes, religieux, politiques, communautaristes, interclassistes, civilisateurs et nationalistes, ne nous envisagent que comme des pions à placer, à sacrifier, sur un échiquier immonde et absurde. Il est bon, aujourd’hui comme hier et demain, de rappeler ces quelques mots de Rudolf Rocker, lorsqu’il affirmait que « les États nationaux ne sont que des organisations d’églises politiques ; que la prétendue conscience nationale n’est pas née en l’homme mais enseignée à lui. C’est un concept religieux ; on est allemand, français, italien, exactement comme on est catholique, protestant ou juif ».
> Cependant, il ne s’agit pas d’amoindrir le danger que représentent ces fous d’Allah, ces amoureux de l’auto-soumission et du masochisme moral. Et si nous sommes aujourd’hui complètement dépassés par leurs capacité à recruter un peu partout pour aller se faire sauter à droite à gauche, il faudra se poser des questions à ce sujet pour sortir de l’incompréhension. Tout en ne cédant pas aux sirènes de ceux qui ne souhaitent que nous diviser encore un peu plus en élargissant à partir d’une infime partie des musulmans, la stigmatisation de toute une population pour arriver au prétendu « choc des civilisations » qui les fait tant rêver, en fait la guerre civile, dont ils ne se rendent probablement pas compte des conséquences qu’elle pourrait avoir pour nous tous.
> Et que dire de cet homme de ménage criblé de balles, froidement exécuté, qui n’avait rien demandé ? Qui s’en soucie ? Il n’avait probablement pas de compte twitter, il n’avait probablement pas ses entrées dans le spectacle moderne, il n’avait pas de nom, pas de visage, pas de copain pour le chialer à la TV. Il n’était pas Charlie. Il n’est qu’un dommage collatéral de quelques fous de dieu à la gâchette illuminée, comme tant d’autres en ce moment, comme les millions de victimes collatérales des États à travers le monde. C’est à lui que vont nos pensées ce soir.
> Une chose est sûre, il n’y a rien à choisir entre peste et choléra, entre un quelconque dieu avec ses prophètes égorgeurs, crucifiés ou massacreurs et un quelconque État de merde avec ses flics et ses militaires assassins. Nous refuserons encore et toujours la sommation de choisir entre plusieurs formes d’esclavage et de soumission. Le choix que nous voulons faire ne pourra venir que de nous même, et c’est celui de la liberté.
> Dans cette époque désespérante, face à la pseudo « unité nationale », face à la guerre civile, aux djihads des fanatiques et aux « guerres propres » des États, il nous faut remettre la guerre sociale sur le devant de la scène, jusqu’à ce que la scène brûle.
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Charlie hebdo

Messagepar l autre » Dimanche 18 Jan 2015 11:41

ci devant un texte ( qui n et pas de moi) qui circule; Un certaine convergence avec ce que le pense .
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Charlie hebdo

Messagepar elquico » Dimanche 18 Jan 2015 12:28

la peur est la plus mauvaise conseillère et la plus grande manipulatrice ,ajouter de la haine à la haine en invoquant " la peine de mort",faire croire que il y a un combat à mener contre des gens qui froidement assassinent des gens sans armes,des enfants , et qui se disant combattants de dieu ou premier parti ouvrier de france,ne méritent pas l'importance qu'on leur accorde ,c'est triste à pleurer et c'est ne rien avoir compris que de brandir la peur face à cette lacheté je pense qu il y a mieux à faire que de pointer du doigt les religieux' ou de s'interesser à leur gesticulations grottesques,en algérie au pakistan ou ailleurs nous savons que le terreau de l'embrigadement est la misére sociale entretenue par les classes politiques et les droits refusés aux opprimés et c'est contre cela qu'il faut lutter haut et fort céder à la peur c'est donner du pouvoir aux cons
elquico
 
Messages: 428
Inscription: Dimanche 28 Nov 2010 23:59

Re: Charlie hebdo

Messagepar l autre » Dimanche 18 Jan 2015 12:34

Refus de manifester par le frère de Wissam

Combien de policiers ont dénoncé les crimes policiers ? Combien de policiers ont marché avec nous contre les violences policières ? Aucuns.
>Bien au contraire ils ont soutenu publiquement via leurs syndicats mafieux des assassins, ils ont trafiqué des preuves et ils en sont fiers...
>> Nous avons assez tendu la main à la mafia policière pour la tendre à nouveau.
>> Même si nous aurions voulu participer à la marche en soutien à Charlie, en soutien aux journalistes et à la liberté d'expression et contre l'antisémitisme, le fait que le cortège clermontois souhaite rendre hommage aux policiers assassinés devant un commissariat qui était connu par les hautes autorités de l'état pour avoir à de nombreuses reprises violé les libertés fondamentales, nous l'interdit.
> >  > Nous avons assez tendu la main et on nous a craché dessus. La tolérance, l'indignation, les efforts ne sont pas à géométrie variable. Aussi nous n'en voudrons pas à ceux qui étaient présent physiquement ou mentalement pour dénoncer les crimes policiers et qui souhaiteraient dénoncer aussi lorsque des policiers sont assassinés. Bien au contraire, c'est tout à leur honneur d'être cohérent. Farid El Yamni http://www.lamontagne.fr/…/les-syndicats-de-
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Charlie hebdo

Messagepar l autre » Dimanche 18 Jan 2015 12:36

Refus de manifester par le frère de Wissam

Combien de policiers ont dénoncé les crimes policiers ? Combien de policiers ont marché avec nous contre les violences policières ? Aucuns.
>Bien au contraire ils ont soutenu publiquement via leurs syndicats mafieux des assassins, ils ont trafiqué des preuves et ils en sont fiers...
>> Nous avons assez tendu la main à la mafia policière pour la tendre à nouveau.
>> Même si nous aurions voulu participer à la marche en soutien à Charlie, en soutien aux journalistes et à la liberté d'expression et contre l'antisémitisme, le fait que le cortège clermontois souhaite rendre hommage aux policiers assassinés devant un commissariat qui était connu par les hautes autorités de l'état pour avoir à de nombreuses reprises violé les libertés fondamentales, nous l'interdit.
> >  > Nous avons assez tendu la main et on nous a craché dessus. La tolérance, l'indignation, les efforts ne sont pas à géométrie variable. Aussi nous n'en voudrons pas à ceux qui étaient présent physiquement ou mentalement pour dénoncer les crimes policiers et qui souhaiteraient dénoncer aussi lorsque des policiers sont assassinés. Bien au contraire, c'est tout à leur honneur d'être cohérent. Farid El Yamni http://www.lamontagne.fr/…/les-syndicats-de-
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Charlie hebdo

Messagepar kuhing » Dimanche 18 Jan 2015 18:12

J'ai eu l'occasion de rencontrer Farid lors d'une réunion contre les violences policières qui se tenait dans ma ville il y a deux ou trois ans.
Nous n'avons pas parlé longtemps mais j'ai le souvenir d'un garçon très discret, pacifique et digne alors que la mort de son frère était encore récente.

Je comprends très bien son refus de participer à ce rassemblement de dimanche dernier malgré le raz de marée des foules, portées par l'émotion qui s'y sont rendues.
Je n'y suis pas allé non plus, volontairement.
Je ne prétends pas donner de leçons à Farid mais comme je l'avais plus ou moins exprimé lors de cette réunion, je crois qu'il faut dépasser le stade de l'opposition à une police qui n'appliquerait pas les lois républicaines, son rôle de "protection de la la population" et, outrepasserait ses droits.

La police ne fait que ce qu'on lui demande, ce pour quoi elle est payée : le maintien de l'ordre imposé par ceux qui dirigent la société c'est à dire les gens qui gèrent le système capitaliste dont une infime minorité en tire des profits colossaux au dépend de l'immense majorité des populations
Et, si la situation s'aggrave, il y a toutes les chances qu'elle n'hésitera pas à tirer sur la foule à condition bien sur que l'Etat soit toujours en mesure de la payer pour le faire .

Réduire le problème à une opposition envers la police n'est pas suffisant et, dans le cas présent des assassinats de Charlie-Hebdo, tel que c'est présenté, cela pourrait même semer la confusion quant à un soutien au principe de cette terreur qui a fait des victimes aussi bien musulmane, chrétiennes, juives, athées, hommes, femmes, blanches , noire, jeunes, vieux, travailleurs intellectuels ou manuels , comme les nazis le faisaient, mais qui avaient cependant toutes un point commun : elles étaient toutes innocentes et elles n'exploitaient personne même s'il y avait deux policiers municipaux parmi elles.

Par ailleurs les auteurs de cet acte de barbarie étaient également des victimes indépendamment du fait qu'elles aient été supprimées physiquement.

C'était juste une remarque en passant avec mes saluts fraternels à Farid s'il passe par hasard sur ce forum et s'il se souvient de moi.
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Charlie hebdo

Messagepar kuhing » Dimanche 18 Jan 2015 20:11


"Charlie Hebdo": le Niger s'embrase contre la caricature de Mahomet, les ressortissants français appelés à éviter toute sortie

Charlie Hebdo s'arrache... et fait polémique. Dans plusieurs pays musulmans, la "une" du dernier numéro du journal satirique - Mahomet la larme à l’œil tenant une pancarte "Je suis Charlie" - passe mal. Après le Pakistan, Gaza ou encore la Mauritanie, de nouvelles manifestations ont eu lieu ce samedi 17 janvier, notamment au Yémen et surtout au Niger.

Au moins huit églises, pour la plupart évangéliques, ont été incendiées à Niamey, la capitale nigérienne. Des bars, hôtels ou commerces appartenant à des non-musulmans ou tenant enseigne pour des entreprises françaises ont été détruits. Face à ces émeutes, l'ambassade de France a appelé ses ressortissants à "éviter toute sortie" et François Hollande a dénoncé des comportements "intolérables".

Dix morts en deux jours

Après la prière du vendredi, plusieurs manifestations avaient déjà eu lieu contre cette nouvelle caricature du prophète. Elles ont parfois dégénéré. Cinq personnes sont mortes et au moins 45 ont ainsi été blessées à Zinder, deuxième ville du Niger, selon un nouveau bilan donné samedi soir par le président Mahamadou Issoufou, qui a annoncé que cinq personnes étaient mortes samedi à Niamey.

"A Niamey, le bilan est de cinq morts, tous civils, dont quatre tués dans des églises et des bars", a déclaré Mahamadou Issoufou, qui a fait état d'une victime retrouvée "calcinée dans une église" samedi matin à Zinder. Plus de 300 chrétiens ont en outre été placés sous protection militaire à Zinder, a-t-on appris samedi d'une source sécuritaire.



source

Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Charlie hebdo

Messagepar elquico » Dimanche 18 Jan 2015 20:33

Oui c'est tellement juste ce que tu dis que c'est la police qui a livré les juifs aux nazis pour les exterminer,le devoir de mémoire s'impose plus que la pub faite à de soit disant "combattants de dieu "sur ce forum et à leurs crimes d'une lacheté effroyable ,franchement je trouve cela déplacé
elquico
 
Messages: 428
Inscription: Dimanche 28 Nov 2010 23:59

Re: Charlie hebdo

Messagepar kuhing » Dimanche 18 Jan 2015 21:19

elquico a écrit:Oui c'est tellement juste ce que tu dis que c'est la police qui a livré les juifs aux nazis pour les exterminer,le devoir de mémoire s'impose plus que la pub faite à de soit disant "combattants de dieu "sur ce forum et à leurs crimes d'une lacheté effroyable ,franchement je trouve cela déplacé


Je dirais plutôt : tes propos, en général, sont déplacés sur un forum qui se réfère à l'anarchisme ( au sens large )
Déjà parce qu'estimer que rapporter ou exprimer ce qui existe et ce qui arrive, c'est faire de "la propagande" pour le camp adverse, te place plutôt aux cotés d'Annie Lacroix-Riz ou au PRCF qui sont experts en censure et langue de bois.

Et, tu as beau te gargariser à longueur de temps du terme "anarcho-syndicalisme", comme on brandit un crucifix en avant, les gens comme toi n'ont pas le moindre rapport avec l'anarchisme ( c'est mon humble avis ).
Mais rien de grave en cela puisque tu es quantité plus que négligeable et que ce que tu racontes, sans être capable de le développer au delà de trois phrases, n'a pas le moindre intérêt.
Il n'y a aucun mépris ( en tous cas j'essaye de m'en préserver ) dans ce que je dis, ce n'est qu'une simple constatation.

Ceci dit pour garder une bonne ambiance dans les échanges et ne pas faire de peine à l autre, je rajoute un gentil smiley qui atteste que tout cela est dit avec un grand sourire :)

Et, je reviendrai au sujet initial en essayant de ne plus me faire prendre, une fois de plus, à ces petites provocations de seconde zone.
Faut dire que pour ça je reconnais que tu es un expert. Bravo !
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Charlie hebdo

Messagepar kuhing » Dimanche 18 Jan 2015 21:35

Ce qui se passe actuellement dans plusieurs pays dits "musulmans" et qui atteste une fois de plus que le rassemblement de dimanche dernier est loin d'avoir réglé le problème de fond :

Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Charlie hebdo

Messagepar elquico » Dimanche 18 Jan 2015 23:14

pas de réponse à des attaques perso,l'anarchosyndicalisme celui qui se pratique en commun a de profondes valeurs de respect concernant le point de vueprétendument affiché contre les religions et leur destruction exprimé ci dessus,j'ai toujours appris auprés des anarchosyndicalistes la tolérance
elquico
 
Messages: 428
Inscription: Dimanche 28 Nov 2010 23:59

PrécédenteSuivante

Retourner vers Actualité hexagonale