Abolir l'argent, un pas vers le communisme libertaire ?

Mille-feuilles à tendance séditieuse.

Re: Abolir l'argent, un pas vers le communisme libertaire ?

Messagepar frigouret » Vendredi 17 Oct 2014 7:48

Tu t'etavances bien vite . L'echange , même monetaire, existe et a existé dans des sociétés sans États, Gaule celtique, amérindiens, Papouasie. Monaies coquillages , sel, pointe de flèches, peaux,or... .
Par contre même très tard après la renaissance une partie importante de la population n'était pas dépendante d'une économie monetaire
Le pouvoir a plutôt monopolisé une pratique .
Je voudrais bien savoir de nouveau si le communisme libertaire et un modèle où les échanges inter individuelles sont proscrits ?
frigouret
 
Messages: 399
Inscription: Vendredi 10 Jan 2014 23:40

Re: Abolir l'argent, un pas vers le communisme libertaire ?

Messagepar kuhing » Vendredi 17 Oct 2014 8:35

anarced a écrit: Encore aujourd'hui, un commerçant n'a pas le droit de refuser d'échanger ses produits contre de l'argent. C'est donc par la force, par la répression de l'Etat, que l'argent s'est imposé et s'impose encore et non l'inverse.


Et ça ne te fait poser aucune question que le commerçant n'ait pas le droit de refuser ses produits contre de l'argent ?
Tu connais beaucoup de policiers qui acceptent d'aller taper sur les autres gratuitement ?
Surtout s'ils s'aperçoivent qu'ils peuvent aller faire les courses sans prendre de porte-monnaie.
Et j'ai bien lu Kropotkine, merci.

Bref...

Sinon sur la question du communisme libertaire vite fait puisque je n'ai pas tout mon temps.

Il s'agit déjà à recenser les besoins de la population.
Partons déjà des besoins essentiels : se nourrir correctement, se loger décemment.
Il y a 7,5 milliards d'humains et donc autant de bouches à nourrir.
La production mondiale de nourriture est aujourd'hui en mesure de nourrir toute la planète alors que
1,3 milliards de tonnes d'aliments sont jetés par an dans le monde ( pour cause d'invendu )
( environ 1 milliard d'inbdividus souffrent aujourd'hui gravement de la faim

http://www.planetoscope.com/agriculture-alimentation/1556-le-gaspillage-alimentaire-dans-le-monde.html

Sans ce gaspillage du au système marchand la faim dans le monde serait déjà éradiquée.

Ensuite il y a la question de la production alimentaire elle-même qui par l'utilisation de nourriture carnée consomme 7 fois plus d'énergie que si elle était remplacée par des protéines végétales.
En adaptant la production au besoin alimentaire réels de la population et non à ce qu'il faut vendre pour en tirer un bénéfice financier, tout le monde pourra donc manger à sa faim avec une économie d'énergie (donc de travail et de pollution équivalente environ 5 à 10 fois moins que ce qui est dépensé aujourd'hui )
Cela se répercute sur la consommation d'eau et de carburant.

Concernant les habitations, l'espace sur Terre est suffisant pour l'offrir. Il y a plus d'un hectare de surface habitable par individu ( sans compter l'aménagement possible des océans )

http://www.yonnelautre.fr/spip.php?article2944

Concernant les matériaux nécessaires pour construire une habitation individuelles et collectives, dont il existe déjà une partie, ils existent.
Il est également possible de recycler des produits déjà existants en matériaux de construction.
Concernant les produits de consommation courante comme les véhicules de toutes sortes, la rotation de leur utilisation permettrait également de faire des économies conséquentes de travail et d'énergie.
Pour cela il faudrait mettre à disposition des véhicules ( vélo , moto, voiture, bateaux, avions ...)utilisation permettrait également de faire des économies conséquentes de travail et d'énergie.
( des dizaines de milliers de voitures invendues sont actuellement détruites régulièrement ; l’obsolescence programmée faite pour vendre augmente également le gaspillage et la pollution, ce n'est qu'un exemple )

Les ressources existent donc sachant que la plus précieuse étant l'intelligence humaine si elle est utilisée à bon escient.

Exemple simple dans le cadre où l'argent à disparu et le niveau de conscience général est bien sur suffisant pour que ça a été fait :

Jean sait monter une installation de plomberie ( il se trouve au bord de la mer )
Jacques sait le faire pour l’électricité ( il est à la campagne )
Pierre peut monter le gros oeuvre pour construire une maison ( il est à la montagne )
Paul est bon pour les finitions. ( préfère habiter aux abords d'une grande ville )

Jacques souhaite construire une maison pour sa famille et lui .
Il lance une annonce pour ça.
Les trois autres (ou plus encore) acceptent de l'aider à faire ce qu'il n'aurait pas pu faire seul.
Personne n'aurait accepté si le projet avait été loufoque.
Les matériaux et machines sont à disposition de tout le monde ( élargir l'exemple aux autres corps de métiers qui fabriquent et fournissent les matériaux nécessaires )

La maison de Jacques est construite ( sans que les trois autres aient nécessairement obtenu quoi que ce soit immédiatement en échange puisqu'ils peuvent faire pareil que lui )
Jacques l'habitera tant qu'il le souhaitera et en changera pour aller à la campagne ou à la ville quand une habitation se libérera à ces endroits.
=> Droit d'usage sans nécessairement droit de propriété - rotation des produits et biens utilisables - économie d’énergie ++ - accès de tous les bien pour tous.

Élargir l'exemple de Pierre, Jacques ... à des collectivités même très larges et l'espace à la planète et, on peut facilement comprendre comment une société sans argent peut fonctionner.

C'est bien sur très schématique en rapport avec le temps que j'ai pour l'exposer.
Dernière édition par kuhing le Vendredi 17 Oct 2014 11:22, édité 3 fois.
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Abolir l'argent, un pas vers le communisme libertaire ?

Messagepar frigouret » Vendredi 17 Oct 2014 9:29

Tout cela existe déjà, c'est la pulsion contributrice et c'est plutôt chouette. Par contre on ne peut décréter la générosité, l'entre aide, la convivialité tout cela n'aurait plus aucun sens si c'était obligatoire, et quand je vois " abolir la monnaie" je comprend proscrire,interdire,criminaliser.
Il est a mon avis autant fautif de vouloir interdire la monnaie que d'en imposer une. Des monnaies libres auraient les caractéristiques que leurs utilisateurs auront choisi.

Une autre approche serait de ce demander qu'elles sont les choses que l'on peut mettre sur le marché, moi je pense que les ressources doivent faire l'objet de considérations supérieurs , et aussi que les situations monopolistiques ne sont pas une conséquence du marché mais du pouvoir.
Si la monnaie n'était pas un moyen d'acheter et de servir le pouvoir ni un moyen de monopoliser les ressources, elle resterait un moyen ( parmis d'autres peut être) anarchiste de régler la question de la production .
J'insiste mais est il question d'interdire l'échange dans le modèle communiste libertaire?
frigouret
 
Messages: 399
Inscription: Vendredi 10 Jan 2014 23:40

Re: Abolir l'argent, un pas vers le communisme libertaire ?

Messagepar kuhing » Vendredi 17 Oct 2014 9:35

frigouret a écrit:Tout cela existe déjà, .


?
Tout cela existe déjà ?
Où est-ce que t'as vu que la terre, l'espace, l'eau, les matériaux de construction ( et le reste : les transports , le carburant ....) pouvaient être mis à la disposition de tout le monde sans qu'il y ait besoin de l'échanger contre de l'argent.

Et il ne s'agit ni de décréter ni d'interdire.
Il s'agit que la conscience collective soit suffisamment élevée pour qu'on s'aperçoive tous qu'on a 1000 fois plus à gagner en fonctionnant de cette façon qu'avec le système marchand où l'objectif est de vendre pour faire un bénéfice financier.( qui d'ailleurs s'accumule dans des coffres ou des ordinateurs sans que la plus grande partie serve dans la réalité même à ceux qui les ont : s'ils dépensent leur capital accumulé , ils perdent leur statut de dominant )

Et, quand on aura compris, tous, mettre ça en place ensemble comme une évidence.
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Abolir l'argent, un pas vers le communisme libertaire ?

Messagepar frigouret » Vendredi 17 Oct 2014 12:43

Ce que tu appelles bénéfice financier c'est dans le cadre de la division du travail ce qui te permet d'aller échanger avec les autres.
La thésaurisation monetaire est une fonction problématique de la monnaie, les flux de marchandises sont cycliques et l'épargne casse la fluidité de la circulation monetaire.
En pleine crise économique d'avant guerre une région d'Autriche avait adoptée une monnaie fondante ( qui pénalise l'épargne en appliquant un intérêt négatif sur la monnaie) de mémoire cette région avait connu une croissance de 20% pendant cette periode .
frigouret
 
Messages: 399
Inscription: Vendredi 10 Jan 2014 23:40

Re: Abolir l'argent, un pas vers le communisme libertaire ?

Messagepar kuhing » Vendredi 17 Oct 2014 13:38

Plusieurs problèmes avec la monnaie fondante ( assez en vogue en ce moment même si ça se calme ):

(donc monnaie fondante = qui perd de sa valeur avec le temps )

- La monnaie fondante ne peut être que locale : Si elle était généralisée, elle remettrait en cause le principe même de l'accumulation du capital pour réaliser la plus value ( bénéfice financier ) qui est la base du système actuel.( donc cela poserait la question aussi d'un bouleversement social global)
- N'étant que locale, elle ne peut pas satisfaire tous les besoins puisque tout ne peut pas être produit dans une même région ( à moins de pouvoir la convertir en vraie monnaie qu'on va thésauriser et, on en revient au même problème )
- Elle favorise effectivement une production et une consommation locale mais à quel "prix" ? : La monnaie fondante doit être dépensée vite pour ne pas perdre de sa valeur et donc si on en a beaucoup, il faut acheter beaucoup et très vite.
Bien sur ça fait tourner "l'économie" (locale), la "croissance" ( comme disent les capitalistes , alors qu'il s'agit de dégénérescence )
- Mais avec la monnaie fondante ce n'est plus de la thésaurisation d'argent mais de l'accumulation de matériel consommable ou de nourriture, ce qui revient au même ou peut-être même pire : Vas-tu, si tu habites Toulouse, te goinfrer de 5 kilos de saucisses de Toulouse à chaque repas pour ne pas perdre ta "monnaie fondante" ?
Je crois que tu vas être malade mon bon Frigouret ! ( et faudra payer le médecin qui veut des espèces sonnantes et trébuchantes pour partir en vacances en Floride )
Et au moins les lingots d'or ne pourrissent pas dans les gardes-manger...
- Enfin cette dépréciation volontaire avec le temps de la monnaie fondante nécessite une bureaucratie qui va fonctionner comme une usine à gaz pour ajuster tout ça : A-t-on besoin de gens qui passent leur journée à savoir ce que vaut leur monnaie tel jour à telle heure ou d'individus qui créent des choses utiles et intéressantes ?

En résumé : monnaie fondante = surconsommation immédiate de produits locaux ( qui n’empêche pas qu'ailleurs on ait rien à manger ) + beaucoup de temps perdu pour la faire fonctionner.
Est-là le but d'une l'humanité saine ?
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Abolir l'argent, un pas vers le communisme libertaire ?

Messagepar frigouret » Vendredi 17 Oct 2014 14:03

Ce ne sont pas les riches qui souffrent le plus d'obésité.
Au lieux de sur consommer de la merde on peut choisir aussi de consommer normalement de la qualité.
La limitation de la thésaurisation monetaire conduit a vouloir traduire en actif ton épargne. L'intérêt de l'investisseur serait des placements a long et très long termes donc tres cohérents du point de vue thermodynamique, plutôt compatible avec la crise écologique donc .
Le revenu de base est une conséquence de la limitation de l'épargne , et un simple ordinateur pourrait maintenir la thésaurisation monetaire entre les bornes hautes et basses d'un crédit mutuel par exemple.
La masse monetaire de monnaie centrale est de 30000€ par citoyens.Par exemple fondre la capitalisation monetaire a partir de 45000€ et créditer les comptes en deçà de 15000€ est techniquement possible.
On économise ainsi tous les systèmes étatiques de répartition qui consomme pour leur propre fonctionnement une grande partie des allocations.
Plus de secu, retraite, chômage, CAF avec en plus de sérieux arguments de résistance des salariés sur le marché du travail.
frigouret
 
Messages: 399
Inscription: Vendredi 10 Jan 2014 23:40

Re: Abolir l'argent, un pas vers le communisme libertaire ?

Messagepar kuhing » Vendredi 17 Oct 2014 15:38

Ouais... et c'est toi qui interdit et décrète dans ce cas, toi qui es pour le marché "libre" pour faire ce qu'on veut avec ce qu'on "gagne" ...

Et pourquoi 45000 et pas 47000 ? Va falloir pas mal d'inspecteurs pour organiser ça et pour quelqu'un qui est contre l'Etat... A moins que chacun le fasse lui-même après une bonne séance d'autoflagellation et une douche d'eau glacée ?

Et le revenu de base ? Ben il existe déjà en France en tous cas c'est le smic et puis y'a le rsa. Non ?

Ensuite :
"Plus de retraite, de sécu de chômage " ? avec pas plus de 45.000 balles d'économie possible par tête ? et 1200 balles d'assuré par mois ( par qui et comment d'ailleurs ? ) ?
Ouais ben ça va pas être facile tous les jours ...
C'est vrai que les vieux vont crever plus vite et comme des mouches donc effectivement ça va faire des économie de sécu, et puis ça va faire tourner l'industrie des pompes funèbres ( d'où croissance dans le secteur des cercueil donc du bois et des pelles pour creuser des trous . )

Bon je crois qu'on ne va pas réussir à trouver de convergence à l'étape actuelle.
Pas grave !

:D
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Abolir l'argent, un pas vers le communisme libertaire ?

Messagepar frigouret » Vendredi 17 Oct 2014 16:48

1250 balles de revenu mensualisé garanti et 45000 balles de capitalisation monetaire max par exercisse, un an classiquement.
Effectivement les plafonds haut et bas sont des criteres disons politiques . Si on remet les compteurs a zéro , 30000 balles par tète de pipe, a chaque exercisse alors la monnaie remplie bien sont rôle fluidificateur, mais je pense que l'on devrait conserver une fonction limitée de réserve de valeur, 45000 balles ça permet de lisser sur trois années les bonnes et mauvaises recoltes par exemple.
Un des dangers de ce genre de système c'est que les ressources servent de moyen de thésaurisation c'est pour cela sue je suis pour une gestion non monétaires et communiste de celles ci. Elinor Ostrom , prix Nobel, a defend une gestion des communs par bassins de ressources d'esprit très fédéraliste ,wikipedia te renseignera si tu veux.
Je suis OK pour la pause , j'investi dans la fève, le petit pois, l'ail et l'ognon et peut être l'échalote, du 1000% quand ça marche.
frigouret
 
Messages: 399
Inscription: Vendredi 10 Jan 2014 23:40

Re: Abolir l'argent, un pas vers le communisme libertaire ?

Messagepar kuhing » Vendredi 17 Oct 2014 19:03

Personnellement je prendrais 45000 euros mais j'ajouterai 28 euros 50 .
Ensuite je multiplierais pas 4, je retiendrais 2 , j'appliquerais une règle de trois toute bête avant de soustraire 3,14116.
De cette façon en prenant le logarithme de ce que tu obtiens , tu peux recevoir 15 centimes quand tu vas acheter une baguette pas trop cuite.
Et ça peut te servir à faire l'appoint le jour suivant.
Mais bon moi ce que j'en dis ...
J'ai pas eu le prix Nobel.
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Abolir l'argent, un pas vers le communisme libertaire ?

Messagepar anarced » Samedi 18 Oct 2014 7:09

Les CRS ne tapent pas gratis puisqu'ils sont payés pour ça, sauf peut-être sur leur temps libre... Par contre, des amateurs pour taper sur des gauchos, envoyer des pots de fleur sur des manifestants ou les dénoncer aux flics, ça existe et ils ne se font ni payer, ni prier.
Evidemment, Kuhning, cette donnée ne doit pas faire partie de ton monde merveilleux où tout le monde comprendrait soudain que l'argent ne sert à rien, où les patrons décideraient du même coups de ne plus exploiter personne et où les forces de répressions, elles aussi, disparaîtraient comme par magie.
Ton discours est utopique et les utopistes sont soit des clowns, si personne ne les prend au sérieux, soit des tyrans, s'ils parviennent à imposer leur utopie aux autres.
Tu devrais donc essayer de prendre un peu plus en considération le réel. Par exemple, admettre que s'il y a des inégalités, ce n'est pas uniquement à cause de l'argent, que l'argent est plus un outil de mesure de ces inégalités que leur véritable cause.
Les jeux d'enfants finissent jamais.
Avatar de l’utilisateur
anarced
 
Messages: 932
Inscription: Lundi 16 Avr 2007 20:28
Localisation: Fleurance

Re: Abolir l'argent, un pas vers le communisme libertaire ?

Messagepar kuhing » Samedi 18 Oct 2014 9:27

Oui c'est ça je suis un clown ou un tyran et toi un bon garçon qui a tout compris .
Je te félicite.
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Abolir l'argent, un pas vers le communisme libertaire ?

Messagepar JKS » Dimanche 19 Oct 2014 7:32

D'une manière plus concrète serait-il possible d'avoir un retour d'expérience
si des gens ont participé à des systèmes d'échanges non monétarisés,
ou des monnaies locales ou bons d'échanges non convertibles en monnaie
officielle ?
JKS
 
Messages: 40
Inscription: Mercredi 29 Jan 2014 11:45

Re: Abolir l'argent, un pas vers le communisme libertaire ?

Messagepar l autre » Lundi 20 Oct 2014 9:05

JeanGuy a écrit:Suite à la discussion sur le fil concernant la Syrie et un post de kuhing, un sujet sur une éventuelle abolition de l'argent.

Pour lancer le débat, on pourrait, entre autres, poser les questions suivantes :
- qu'est-ce que l'argent ? quel est son rôle ? en quoi est-il lié à l'économie capitaliste ?
- est-ce que l'abolition du capitalisme implique nécessairement l'abolition de l'argent ?
- est-ce que le capitalisme peut survivre sans l'argent ?
- abolir l'argent, pourquoi ? comment le remplacer et par quoi ?

J'ai pas forcément une idée bien claire de ce que pourrait être la meilleure des problématiques, mais ce peut être un sujet intéressant, notamment dans le cadre d'une question plus globale qui pourrait être " et que fais-t-on si le système s'écroule ? " ; au final, c'est bien à cette question plus large que les révolutionnaires se donnent le charge de répondre.
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Abolir l'argent, un pas vers le communisme libertaire ?

Messagepar l autre » Lundi 20 Oct 2014 9:25

l autre a écrit:excuse pour ton pseudo la question est que argent= valeur=monnaie= accumulation ?
l' accumulation n'est pas obligatoirement argent (monnaie) système de prise directe de biens
l accumulation n'est pas obligatoire pour définir la capitalisme la destruction de capital fait partir des cycles de crise du capitalisme
le capital n'est pas obli... le capitalisme
l'accumulation a elle seule ne définie le capitalisme ( ni la P-V d'ailleurs)
La décroissance n 'est pas obli... anti capitaliste
la capitalisme n'est pas limiter a la production
les ouvriers ne sont qu une partie de la productions des biens( pas limiter aux seules objets, ex biens non marchands)
faire la critique plus ou moins pertinente du capitalisme n'est pas obli... une pertinence du contre projet
constater les profiteurs parasitaires dans la capitalisme ne fait pas obstacle a leurs présences dans d'autre systèmes.
Limiter la critique du capitalisme a son circuit la finance est réducteur.
La rotation de l usage de biens ne fait pas obstacle au capitalisme et autre formes d'exploitation ni a la société de consommation ex la co-voiturage.
la suppression ou la réduction des intermédiaires marchands ne supprima pas obl... les rapports d'exploitations et cela se pratique dans le capitalisme.
Définir le capitalisme que par marchande est faux.
la quantité de travail( tu vois que tu quantifies) disponible ou a établir n 'est pas en soi bonne ou mauvaise car le machinisme réduit le temps de travail global, mais il aliène davantage .
la quantité de travail varie selon le système éco dans le système anti capitaliste type socialiste (coco lib) le temps de travail pour une cadre autant sinon plus satisfaisant que l'actuel le temps de travail pourrait être réduit de plus de la moitié.
Raisonner sur la production est temps de travail comme nous le disons est plus judicieux est permet de régler la séparation que fait Kuhn, donc cela permet de l'activité libre .
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Abolir l'argent, un pas vers le communisme libertaire ?

Messagepar l autre » Lundi 20 Oct 2014 10:09

le repostage ci devant est pour revenir sur la question de la monnaie. il y a plusieurs théories sur l origine de la monnaie et des relations causales Etat- propriété-monnaie-marchandise-marché-dette etc. Il me parait difficile de répondre sur cet ordre causal. Il me semble que dès que les échanges ont quitté celui interne d un groupe humain pour s étendre a des ensembles de plus en plus vaste. Le moyen le plus simple de réaliser cet échange donna la monnaie ; monnaie marchandise sont liées. Ce qui pose la question de la valeur pour établir le rapport monnaie-marchandise. Partant de ici maintenant, qu est que une monnaie , disons un moyen de l échange marchant quantifier , un marchandise vaut tant d argent. Si la monnaie ce résume à cela elle n est qu un élément comptable et n est pas la cause de l exploitation. Ce qui fait que la présence ou pas de monnaie n expliquerai si l exploitation est ou pas. La monnaie varie dans sa fonction selon le système économique en place, dans le capitalisme elle est moyens de l échange marchant mais aussi marchandise (spéculation).
dans notre débat nous devons définir les mots. Si ont parlent argent au sens de gain-profit ou valeur d un bien avec ou sans profit ; si ont parlent monnaie comme étant argent-profit ou simple moyen de l échange . Je suis plutôt sur la position que la monnaie pourrait exprimer seulement la valeur d un produit , c est a dire une simple unité de compte.
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Abolir l'argent, un pas vers le communisme libertaire ?

Messagepar kuhing » Lundi 20 Oct 2014 14:55

l autre a écrit:le repostage ci devant est pour revenir sur la question de la monnaie. il y a plusieurs théories sur l origine de la monnaie et des relations causales Etat- propriété-monnaie-marchandise-marché-dette etc. Il me parait difficile de répondre sur cet ordre causal. Il me semble que dès que les échanges ont quitté celui interne d un groupe humain pour s étendre a des ensembles de plus en plus vaste. Le moyen le plus simple de réaliser cet échange donna la monnaie ; monnaie marchandise sont liées. Ce qui pose la question de la valeur pour établir le rapport monnaie-marchandise. Partant de ici maintenant, qu est que une monnaie , disons un moyen de l échange marchant quantifier , un marchandise vaut tant d argent. Si la monnaie ce résume à cela elle n est qu un élément comptable et n est pas la cause de l exploitation. Ce qui fait que la présence ou pas de monnaie n expliquerai si l exploitation est ou pas. La monnaie varie dans sa fonction selon le système économique en place, dans le capitalisme elle est moyens de l échange marchant mais aussi marchandise (spéculation).
dans notre débat nous devons définir les mots. Si ont parlent argent au sens de gain-profit ou valeur d un bien avec ou sans profit ; si ont parlent monnaie comme étant argent-profit ou simple moyen de l échange . Je suis plutôt sur la position que la monnaie pourrait exprimer seulement la valeur d un produit , c est a dire une simple unité de compte.



Voici mon avis, en rappelant que je n'ai aucune intention de l'imposer ni de même prétendre que j'ai raison. De toutes façons je ne vois pas comment je pourrais faire et l'un et l'autre.

Pour répondre à JKS, les situations où les échanges se passent d'argent dans le cadre de ce système sont uniquement les actes de bénévolat.
On le sait de tels actes ne sont pas moins productifs que ceux qui sont régis par une transaction monétaire.
Au contraire comme ils sont volontaires, la motivation de ceux qui les donnent fait que les résultats sont bons et sans doute meilleurs que s'ils étaient rémunérés.
Il suffit de voir comment les gens donnent le meilleur d'eux-mêmes pour aider les autres lors d'une catastrophe naturelle par exemple.
Ce sont les seuls échanges non-monétaires qui ont un rapport, même s'il reste très lointain, avec ce que serait le fonctionnement d'une société sans argent.

En effet, les expériences locales d'autogestion ou de pseudo-autogestion comme LIP aprés 1977 ou Marinaleda en Espagne ne peuvent pas être assimilées à ce qui se passerait dans un fonctionnement général non-marchand. Parce que ces expériences dépendent du marché extérieur.
Même si les bénéfices étaient partagés chez LIP, il fallait tout de même pouvoir vendre les montres et donc être compétitif par rapport au reste du marché. ça a été d'ailleurs une des raisons majeures de l'échec de LIP.
A Marinaleda, les membres de cette ville-communauté doivent vendre leurs olives pour vivre même si pour le moment Marinaleda tient le coup.

On pourrait citer également le triste et extrême exemple des camps de concentration nazis où à l'intérieur l'argent était sensé ne pas circuler, ou tout était
supposément gratuit.
Cependant le fait que ce microcosme dépendait d'un système plus large régit lui même par l'argent, fait que tout ce qui existait dans les camps de la mort
prenait une valeur d'échange, même la plus simple des guenilles.

Une société sans argent ou non-marchande ne peut fonctionner vraiment qu'à la condition qu'elle soit généralisée à l'ensemble de la planète.

Pour répondre à l autre, si la monnaie est une unité de compte, effectivement, ce ne peut pas qu'être un moyen pratique d'échanger des produits ou services parce que ses transactions ne peuvent qu'entraîner une accumulation de capital.
Et c'est cette accumulation du capital qui ne permet pas de sortir du cycle capitaliste.
Or c'est bien le capital qui constitue le moyen "moderne" de domination et d'exploitation des uns sur les autres.

L'argent ( qu'il soit palpable ou fictif ) est le support du capitalisme qui ne peut pas fonctionner sans lui.
C'est bien sa suppression en organisant un fonctionnement où le travail n'est plus quantifié qui pourra permettre de sortir du cycle capitaliste donc de
l'exploitation.

Voilà pourquoi je pense que si l'immense majorité des gens se mettaient à produire et distribuer sans quantification du travail, et, ça pourrait se faire quasiment d'u jour à l'autre en utilisant déjà les structures de production existantes, l'argent perdrait très vite de sa valeur et ceux qui le possèdent pour payer les gens à leur service notamment pour maintenir le système actuel en place n'auraient simplement plus le moyen de le faire.
Et plus il y aurait un mouvement massif vers ce fonctionnement non-marchand moins il y aurait de riposte violente possible des actuels possédants alors dépossédés.
Dernière édition par kuhing le Lundi 20 Oct 2014 15:21, édité 2 fois.
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Abolir l'argent, un pas vers le communisme libertaire ?

Messagepar frigouret » Lundi 20 Oct 2014 15:00

@ l'autre

Un prix ne reflète pas la valeur intraseque d'un produit mais la valeur a laquelle il s'est échangé.
Sans le mecanisme de l 'offre et de la demande un prix ne porte pas toutes les informations qui guident les acteurs économiques. En ce sens la monnaie n'est pas qu'une unité de comptabilité.
frigouret
 
Messages: 399
Inscription: Vendredi 10 Jan 2014 23:40

Re: Abolir l'argent, un pas vers le communisme libertaire ?

Messagepar Mala » Lundi 20 Oct 2014 19:54

kuhing a écrit:

Voici mon avis, en rappelant que je n'ai aucune intention de l'imposer ni de même prétendre que j'ai raison. De toutes façons je ne vois pas comment je pourrais faire et l'un et l'autre.



Ben par exemple en insultant les contradicteurs, en les menaçant de mort. Ou aussi en pratiquant la calomnie à outrance avec la complicité plus ou moins passive de personnes confuses et engluées dans leurs contradictions. Tu peux aussi partager des vidéos bien réacs pour justifier des idéologies puantes. Tu as le choix.
Mala
 

Re: Abolir l'argent, un pas vers le communisme libertaire ?

Messagepar kuhing » Lundi 20 Oct 2014 21:20

On se connaît ?
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

PrécédenteSuivante

Retourner vers Discussions diverses

cron