Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Sommier théorique et affinités idéologiques !

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar Lambros » Dimanche 04 Nov 2012 19:12

En effet :wink:
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar elquico » Vendredi 09 Nov 2012 12:43

l autre il n'a pas répondu à ta question,et ce débat présente de l'intéret,que l'on ne saurait réduire au plaisir(???????) onanique,Proudhon était ouvrier Marx ? Le probléme c'est que Marx a élaboré des critiques sur des révolutions ,sont elles vraiment pertinentes?La commune selon lui aurait dû prendre les banques,mais la commune s'est organisé de telle façon qu'elle se passait des banques;Marx a mis en oeuvre le concept de "lutte des classes",il le reconnait lui même.On me dit que cette lutte a toujours existé,je pourrais dire que ce "toujours "est relatif ,les dinosaures ont disparu et sauf erreur le temps qu'ils ont occupé la terre par rapport à l'humanité est considérable et nous n'avons peut être pas commencé à vivre.Ceci pour dire que en écrivant le capital Marx,a théorisé l'économie et les rapports humains d'exploitation,prophétisant la chute du capital,et l'avénement du communisme.Ce n'est pas vrai lambros ,proudhon s'est interessé de trés prés à l'économie,et donc les anar n'ont pas attendu Marx,de plus tout cela est passé dans la pratique de la mutualisation et de l'autogestion.La théorie selon laquelle Marx a affirmé que les contradictions du capital l'améneront à sa propre destruction se sont révélés inexactes par les faits historiques.D'une part c'est faire croire au gens qu'il faut s'en référer au parti ou à son prophéte,et d'autre part c'est rendre toute lutte inutile puisque elle se déroulera quoiqu'il arrive,je n'adhére pas à ce concept qui pousse à la résignation et à l'incapacité des gens à s'organiser eux mêmes,en cela je suis anarchiste.
elquico
 
Messages: 428
Inscription: Dimanche 28 Nov 2010 23:59

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar l autre » Vendredi 09 Nov 2012 20:51

oui Elquico parler éco n'est pas plus Marxiste que antI Proudhon tout les révolutionnaires un peu sérieux parle éco. Pour le reste ,ta captés la différence de position entre les anarchistes révolutionnaires et les Marxistes classiques encore que de nombreux Marxistes ne sont pas sur la vision de Marx sur les stades pour une possible révolution. Je me doutais que Lam aller jubiler, mais petit agité( on se comprend?) pourquoi les révolutionnaires naissent pendant les crises éco profondes????? Une révo se produit parce que les conditions de vies éco de la masse est misérable soit par crise, soit par insuffisance de richesse. Le mécontentement crée la condition du conflit et la Marx et les anarcosyndicalistes sont dac . Mais les anarcos disent qu'il faut un autre élément. un projet, un imaginaire,une idéologie car sans cela la révolte n'a pas de de proposition alternative ou de substitution. Le projet communisme libertaire pourvoit a cela. Voir cahier de l'anarchosyndicalisme : lecture subversives.Les anarcos communistes me semble plus fins que les anars et les Marxos dogmas. En effet ils n' opposent pas le contexte éco et la production idéologique voir le texte sur ce forum théorie, pratique, pra...
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar elquico » Lundi 12 Nov 2012 0:43

Lorsque le peuple est capable d'organiser les conditions pour surpasser la misére organisée en son nom alors surviennent l'esprit de fête,tel que la commune l'a connu, et ceux qui s'y opposérent au nom du pouvoir,le firent comme ceux qui s'opposérent à cronstadt,makhno,contre la liberté,en définitive ce que nous avons de plus cher .
elquico
 
Messages: 428
Inscription: Dimanche 28 Nov 2010 23:59

Précédente

Retourner vers L'anarchosyndicalisme

cron