Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Sommier théorique et affinités idéologiques !

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar anarced » Mardi 09 Oct 2012 11:43

Si c'est de moi dont tu parles, je ne suis pas de la CNT-AIT mais je ne suis pas contre non plus.

l'autre a écrit:Renversons l'argument, quoique disent capitalistes et élus, la crise et ses effets sont inéluctables: si on ne change pas de système, l'exploitation va se poursuive de façon encore plus violente.


Je ne pense pas que l'argument soit renversé. En fait, l'exploitation va se poursuivre, que l'on change de système ou non, tant que les exploités ne parviendront pas à s'y opposer.
S'il avait fallu rationaliser la Bible pour se débarrasser du pouvoir ecclésiastique, alors on serait encore sous l'Inquisition. S'il faut rationaliser le capitalisme pour sortir de la "crise économique", alors on n'en sortira jamais.
Les mystères de la logique de la plus-value, comme ceux de la trinité, n'ont aucun intérêt. Ce qu'il faut, c'est démontrer l'absurdité d'un système fondé sur un dogme nocif car c'est de cette absurdité que naîtra la révolte des exploités, seule capable de s'opposer au système d'exploitation économique et politique.
Les jeux d'enfants finissent jamais.
Avatar de l’utilisateur
anarced
 
Messages: 932
Inscription: Lundi 16 Avr 2007 20:28
Localisation: Fleurance

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar l autre » Mardi 09 Oct 2012 12:49

anarced a écrit:Malgré la crise, le nombre de milliardaires ne cesse d'augmenter et la fortune de ces derniers également.
Voir par exemple l'article du Monde: http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html
Il faut donc bien constater (car ceci est bien un cons'est donc :D ) que ce n'est pas la crise pour tout le monde...
Je suis bien d'accord avec toi sur le fait que les économistes (en particulier les traders) ne maîtrisent rien. Il faut dire aussi que rien ne les intéresse si ce n'est leurs profits immédiats. Mais je ne pense pas pour autant que tous les capitalistes risquent la banqueroute car l'Etat est toujours beaucoup plus secourable envers eux qu'envers les travailleurs. Il suffit de comparer le sort des banquiers largement renfloués avec l'argent public et celui des ouvriers licenciés pour lesquels "l'Etat ne peut pas tout"...

PS: Marx n'a jamais été à une contradiction près et sa conception matérialiste de l'histoire, dans laquelle s'inscrit la lutte des classes, prophétise effectivement l'effondrement du capitalisme. Il ne théorise pas la lutte des classes, il ne fait que s'en servir pour appuyer sa théorie et crédibiliser sa prophétie. En fait, Marx a toujours eu cette attitude, assez bourgeoise, de prendre ses désirs pour des réalités.

Bakou.. aussi a dit de nombreuses conneries la question peut ont utiliser le matér-h pour saisir ce qui ce passe et le dépasser ou le lier a une autre idéologie politique. je pense que oui.Je comprend pas d'opposer l"analyse objective d'un système et le désir d'un autre. comment démontrer l 'absurdité d'une chose sans dévoiler ce qu'elle est? Moi aussi je pense et peut déclamer que la suppression de l'exploitation sera par les exploites. Reste a dire ce qu'est l'exploitation et comment elle est présentement. T'es trop enfermé et tu opposes ce qui peut se rejoindre.C'est pas grave le projet le fera. Au fait tu peux remplacer plus-value par profit cela ne change rien a la trinité . Donc c'est dans le profit que se trouve la logique des choses.Le réductionnisme éco a son équivalence le séquençage d'une position. Du genre arrêtez de dire l histoire et celle des rapport de domination c'est dans la lutte oppresseur/ opprimé que se trouve son moteur, qu il faut donc analyser la structure politique pour comprendre que l'etatico- parlementaire est l'actuel structure de la domination. Vous êtes dans l'absurdité trinique faut dire que tout se système est absurde et que les opprimés doit le renverser, mais cela nous le disons aussi cher Anarc ce qui n' empêche pas de parler structure.
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar anarced » Mardi 09 Oct 2012 14:34

l autre a écrit:Je comprend pas d'opposer l"analyse objective d'un système et le désir d'un autre. comment démontrer l 'absurdité d'une chose sans dévoiler ce qu'elle est?


Je pense qu'il y a bien des manières de montrer l'absurdité d'un dogme. La plus efficace à mon avis consiste à analyser ses effets et non à dévoiler ce qu'il est. S'il fallait connaître parfaitement le Coran, la Bible, l'Ancien Testament, la Torah, le Talmud, etc. pour rejeter la religion,alors nous serions encore tous des bigots. Mais le simple constat des horreurs perpétrées en leur nom suffit à les discréditer, mieux que toute analyse de leurs textes. C'est la même chose pour la science économique. Le bilan des horreurs commises par "la nécessité économique", c'est à dire par l'autorité des économistes, est bien plus révoltant que toute analyse de leurs textes, même conclue par un surprenant paradoxe. (Surtout qu'il n'y a rien de surprenant ni de très compliqué à découvrir des paradoxes dans un dogme absurde...)
L'athéisme ne s'est pas construit sur les textes religieux mais sur leur rejet, il ne cherche pas non plus une nouvelle Bible, il les écarte toutes. La pensée révolutionnaire doit procéder de même avec les sciences économiques, c'est à dire tout rejeter, tout renier, à commencer par le concept de profit ou de plus-value. Tel est mon point de vue. C'est un point de vue qui est effectivement fermé, tout autant que celui de l'athée vis à vis de la bondieuserie.
Les jeux d'enfants finissent jamais.
Avatar de l’utilisateur
anarced
 
Messages: 932
Inscription: Lundi 16 Avr 2007 20:28
Localisation: Fleurance

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar l autre » Mardi 09 Oct 2012 19:24

certes un dogme peut s'opposer a un autre...bon la morale ou le raisonner par l'absurde pourquoi pas reste que le coco-lib devra parler éco a défaut pas de société.Pas besoin d être exégète encore que cela ne nuit pas, la connaissance des idées forces d'un système suffise. pour l athéisme dont je suis ce fut a cause la lecture même légère de la bible. Au fait comment tu lies athéisme et raison? J ai quelques méfiance vis a vis des arguments spécieux. le prb c'est que tu analyses un discours sur ce qu'il ne dit pas ou a quoi il se réfère, suis pas plus Marxo que castorido etc j'essais d'être un peu plus complexe. Mais y passerai pas la nuit car au delà des diverses explications le but peut unifier. Faudra donc construire un système eco,politique, idéologique révo... lequel là je partage le projet des anarcosyndicalistes et toi?
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar Lambros » Mardi 09 Oct 2012 19:31

Pour revenir à la crise, j'aime bien le slogan du 15M "C'est pas une crise, c'est une arnaque !"

En effet, des usines ferment, clés sous la porte... avec des milliards de bénéfices, ces derniers n'ont jamais été aussi élevés... Alors oui les banques ont perdu de l'argent à force de spéculer, mais la crise est pour moi un alibi pour mieux relancer le système. Quant à dire aux gens "il n'y a pas de crise" illes vont gueuler. Pareil que quand on dit que la vraie démocratie c'est l'anarchie non ?

Sinon le sujet a débordé, on parlait du syndicalisme des Vignoles au début :D

Et sinon comme disait Castoriadis, "Antimarxiste parce que révolutionnaire".
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar lucien » Mardi 09 Oct 2012 23:35

Carpe diem a écrit:PS: Et Marx n'a jamais parlé d'effondrement du capitalisme. Sinon il n'aurait jamais théorisé la lutte des classes.
Ni prôné l'organisation de la classe ouvrière en parti politique pour la conquête de l'Etat ! :mrgreen:
Le monde ne se compose pas d'anges révolutionnaires, de travailleurs généreux d'une part, de diables réactionnaires et de capitalistes cupides de l'autre.
Avatar de l’utilisateur
lucien
 
Messages: 3012
Inscription: Dimanche 31 Oct 2004 15:32
Localisation: Caen

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar Carpe diem » Mercredi 10 Oct 2012 6:14

lucien a écrit:
Carpe diem a écrit:PS: Et Marx n'a jamais parlé d'effondrement du capitalisme. Sinon il n'aurait jamais théorisé la lutte des classes.
Ni prôné l'organisation de la classe ouvrière en parti politique pour la conquête de l'Etat ! :mrgreen:


En même temps, Marx était hégélien. Nous ne vivons plus dans le même contexte. Je te rappelle que Bakounine a longtemps partagé cette ambition, avec une certaine tendance au conspirationnisme insurrectionnaliste à la mode blanquiste.
"La politique, c’est l’art de chercher les problèmes, de les trouver, de les sous-évaluer et ensuite d’appliquer de manière inadéquate les mauvais remèdes."
Carpe diem
 
Messages: 159
Inscription: Mardi 14 Fév 2012 17:40

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar l autre » Mercredi 10 Oct 2012 7:53

Lucien a raison la majorité des Marxos croient a la crise final. Plusieurs articles de l'anarcosyndicaliste pointent la crise de l'accumulation mais sont réservés sur la crise final.Question un capitalisme décroissant est-il possible? Lamb tu confonds Marrxiste et Marxiem la crise n"est pas un alibi se sont les réponses de droite comme de gauche qui sont un alibi occultant le fait que le capital des pays devel... subit une baisse de rentabilité d'ou l'usage du crédit et croissance de la dette crise actuelle. Les partisans du capitalisme d'ETAT ou mixte (gauche) croient que la réponse est moins de libéralisme ou que la croissance implique une politique de redistribution de la richesse. Il est vraie comme écrit dans votre presse, que vue le PIB actuel ont peut réduire les écarts de revenu, sans modifier profondément le mode de production capitaliste d'ou la crise n'existe pas redonner du pognon est tout ira très bien. Mais je crois que que cela ne convient a votre anticapitalisme. Au fait dans vos statuts la réf a la bataille éco est présente alors qui est A-S? Question L Etat n'existe pas c'est un alibi.Parler éco n'est ispo facto Marxiste l'eco n'est pas un marque déposée? Castoriadis parle d'éco c'est un Marxo? C D les Hegeliens de gauche ont remplacent par quoi? faut être plus souple et malin que la crise soit ou son alibi cela provoque du conflit quel contenu a proposer, le communisme- vraie ( coco-lib)? Au fait le Cas n° 46 ça plait?
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar anarced » Mercredi 10 Oct 2012 9:52

lucien a écrit:
Carpe diem a écrit:PS: Et Marx n'a jamais parlé d'effondrement du capitalisme. Sinon il n'aurait jamais théorisé la lutte des classes.
Ni prôné l'organisation de la classe ouvrière en parti politique pour la conquête de l'Etat ! :mrgreen:


Pas seulement d'un Etat mais de tous les Etats de l'Internationale. Marx se voyait maître du monde et la lutte des classes n'était pour lui qu'un moyen d'accomplir ses desseins.

lambros a écrit:Et sinon comme disait Castoriadis, "Antimarxiste parce que révolutionnaire".

Là-dessus, je le rejoins totalement. D'ailleurs, j'avais écrit ça à ce sujet il y a quelques temps: http://anarced.over-blog.org/article-23900485.html

l autre a écrit: reste que le coco-lib devra parler éco a défaut pas de société.


Une société a besoin d'organiser le travail et la répartition des richesses dans le but de satisfaire les besoins de tous mais cela n'a jamais été la préoccupation des économistes.
La science économique, dont Adam Smith est considéré comme le fondateur au XVIIIe siècle, est un dogme qui postule l'existence d'un excédant, d'une plus-value ou d'un profit que les travailleurs produisent mais qui ne leur appartiendraient pas. Il s'agit donc d'un dogme de l'exploitation. De l'ultra-libéralisme à l'ultra-marxisme, en passant par les variantes keynesiennes ou autres, les économistes ne s'intéressent jamais qu'à l'organisation du vol des travailleurs dans le but de satisfaire les classes dirigeantes.
Non seulement ce dogme n'est pas utile mais il est néfaste à la société. Il est impossible de le raisonner, il ne peut être que nié, tout comme la religion. La raison s'arrête là où commence la croyance, il est vain de vouloir la pousser plus loin.

l autre a écrit:Faudra donc construire un système eco,politique, idéologique révo... lequel là je partage le projet des anarcosyndicalistes et toi?


Il faut évidemment casser les chaînes de l'exploitation et donc construire un autre système. Lequel? Nous verrons bien! Je pense que la question doit rester ouverte.
Les jeux d'enfants finissent jamais.
Avatar de l’utilisateur
anarced
 
Messages: 932
Inscription: Lundi 16 Avr 2007 20:28
Localisation: Fleurance

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar Carpe diem » Mercredi 10 Oct 2012 12:44

anarced a écrit:
lucien a écrit:
Carpe diem a écrit:PS: Et Marx n'a jamais parlé d'effondrement du capitalisme. Sinon il n'aurait jamais théorisé la lutte des classes.
Ni prôné l'organisation de la classe ouvrière en parti politique pour la conquête de l'Etat ! :mrgreen:


Pas seulement d'un Etat mais de tous les Etats de l'Internationale. Marx se voyait maître du monde et la lutte des classes n'était pour lui qu'un moyen d'accomplir ses desseins.


Vous êtes de sacrés blagueurs, les gars. Je vous aime bien !
Arrêtez de prendre vos rêves pour la réalité.
"La politique, c’est l’art de chercher les problèmes, de les trouver, de les sous-évaluer et ensuite d’appliquer de manière inadéquate les mauvais remèdes."
Carpe diem
 
Messages: 159
Inscription: Mardi 14 Fév 2012 17:40

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar l autre » Mercredi 10 Oct 2012 16:56

Proudhon était Marxiste vu que parait-il Marx a pomper du Proudhon la proprieté c'est la vol = la plus-value c'est le vol...Anarc t'y vas fort de dire que Marx et pour exploiter les Tx moi qui suis pas Marxo j airais jamais oser pareil délire.au fait t'a oublier Ricardo, histoire de faire comprendre que nous aussi connaissons les théories éco et que les dire ne prouve le justesse de son dire. Marx explique que le capital exploite pour voler le prolo ( la plus-value) si pour toi cela signifie que Marx théorise l'exploitation du prolo t'a un prb cognitif. de même que balancer du Castoriadis pour faire la leçon les plus malin aurons compris que mes propos sous disais le projet était fondamental si tu préfère l'imaginaire instituant ou la production autonome d'une idéologie pour faire a la Castoriadis... Je retire intilligenti pauca le remplace par la monté de l'insignifiance. Et oui chers frères j adore Castoriadis comme lui je regarde le monde en face ou la réalité. Bref l'eco et le capitalisme n'existent pas c'est une invention pour niquer le prolo. Comprend que sa fasse sourire CD.
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar l autre » Mercredi 10 Oct 2012 17:30

fait je vient de lire ton Blog et je comprend ton délire. tu pense que signaler comme Mars la P-V devient que croire que l' ôter = fin du capitalisme ou de l'exploitation sauf que je n'ai jamais dit cela avant de juger analyses et observes . j ai parler du capitalisme d'Etat et cela aurait du te titiller. j ai lu un texte CNT-AIT de Ul Caen qui disait la suppression de la plus-value sous la forme du bénéfice ne supprime pas l'exploitation car le vol se dissimule dans la masse salariale et toc mon pote rajoute cela a la division du travail rappel toi que j'ai dit la rationalité du procès capitaliste au sens que la P-V n'en est qu'un des aspects. La tu peux citer Marx et aller plus loin de la a nier l'éco tu confond épistémologie et négation. Bref je continurais a parler d'éco de marx , Bakounime moi et les autres ici ont discutent pépère ya pas a se la péter .Continues si cool. Si vous voulait capter l'éco capitaliste lisait Marx, actualiser, critiquer, contextualiser mais ne dite pas ce qu"il ne dit pas.
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar Lambros » Mercredi 10 Oct 2012 19:16

Parler d'économie n'est pas marxiste, nous en parlons. Simplement nous avons dépassé la vision principalement influencée par Lénine du syndicat économique et du parti politique... globalisme...

Anarced je vais lire ça !

Et juste oui je suis antimarxiste et alors ça gêne ? C'est bourgeois ? Et Carpe Diem, en effet Bakounine a fait de la merde, mis je suis anarchiste pas bakouniniste donc ça me gêne pas ! J'ai rencontré un bakouniniste une fois (Ni Dieu Ni Maître qu'ils disaient...), bin oui il était pour les sociétés secrètes (il vit avec son temps quoi :D )...
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar l autre » Mercredi 10 Oct 2012 19:19

Sius un peu véner les cums mais je soigne. Je cois comprendre que dans la CNT sont mis a reparler éco en utilisant chez Marx certains éléments en tentant de les actualiser, tout en maintenant la critique classique d'un certain anarchisme (capitalisme d'Etat, logique de relation décideurs/exécuteurs, division du travail, chaîne de commandement,type de planification, finalité de la production, marchandise, répartition des richesses,impact environnement,type de propriété etc. Certains des ces éléments motive la critique de Anarc, mais il n'en est ni le découvreur,ni le propriétaire. nous sommes quelques uns a partager ce corpus. je connait des Marxistes qui eux aussi la partage comme quoi on peut penser que la majorite des Marxos sont peut être plus Marxiste, le Karl ayant fait la boutade de ne pas l'être. Je crois par ex que CD doit se situer la dedans? C'est je pense ce qui nous pousse a observer les anarco de la CNT-AIT.Les discutions sur l'Etat et le nation révèles là aussi des réflexions convergentes. La question par delà de petites différences tactiques pouvons nous massifier une critique révolutionnaire crédible, la façon de dialoguer la rendra crédible ou pas. C'est pourquoi je pense que l'idée du communisme peut nous rassembler au delà du sens de l'histoire pour certains du vouloir pour d'autres? Que le communisme soit la mécanique de l'histoire ou la volonté de l'imaginaire institué l'important c'est de la faire.
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar anarced » Mercredi 10 Oct 2012 19:47

l autre a écrit:Proudhon était Marxiste vu que parait-il Marx a pomper du Proudhon la proprieté c'est la vol = la plus-value c'est le vol..


Je n'empêche personne de discuter, ni même de lire Marx! Par contre, avant de dire que Proudhon était marxiste, tu ferais mieux de le lire parce que sa critique du système économique (Philosophie de la misère) n'a rien à voir avec celle de Marx. Si tu avais mieux lu mon blog, tu y aurais remarqué quelques incompatibilités notoires, notamment en ce qui concerne le concept de plus-value dont Proudhon montre l'inconsistance:
« Mais j'en demande pardon aux économistes, le principe que tout travail doit laisser un excédant n'a pas de sens dans leur théorie, et n'est susceptible d'aucune démonstration. Comment si l'offre et la demande sont la seule règle des valeurs, peut-on reconnaître ce qui excède et ce qui suffit ? Ni le prix de revient, ni le prix de vente, ni le salaire, ne pouvant être mathématiquement déterminés, comment est-il possible de concevoir un surplus, un profit? »
Système des contradictions économiques ou philosophie de la misère, Chapitre II. III.
En fait tout le chapitre est instructif et même tout l'ouvrage, de quoi alimenter beaucoup de discussions...
Les jeux d'enfants finissent jamais.
Avatar de l’utilisateur
anarced
 
Messages: 932
Inscription: Lundi 16 Avr 2007 20:28
Localisation: Fleurance

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar l autre » Mercredi 10 Oct 2012 19:54

Lambros a écrit:Parler d'économie n'est pas marxiste, nous en parlons. Simplement nous avons dépassé la vision principalement influencée par Lénine du syndicat économique et du parti politique... globalisme...

Anarced je vais lire ça !

Et juste oui je suis antimarxiste et alors ça gêne ? C'est bourgeois ? Et Carpe Diem, en effet Bakounine a fait de la merde, mis je suis anarchiste pas bakouniniste donc ça me gêne pas ! J'ai rencontré un bakouniniste une fois (Ni Dieu Ni Maître qu'ils disaient...), bin oui il était pour les sociétés secrètes (il vit avec son temps quoi :D )...

Lam que penses tu la structure et la super structure sont lier et organise la domination.Pourquoi j ai renvoyer sur les Cas de l'Anton Lénine et les syndicats. Mais Marx n'est pas Lénine et un des critique les plus anti Lénine vient de certains Marxo voir les communisme des conseils . Oui Cd doit se fendre la gueule. tandis que certains anars ont soutenus Lénine voir fondé le PC. Le globalisme s'oppose sur la dichotomie eco et politique donc rejet sur le prima de l'éco pas de nier l'éco. Mais je rajoute que la majo des Marxos croit a l'inéluctabilité du communisme (eschatologie) là ont diverge rien n'est sur voit rép ci devant.Je pense que ceux de la CNT-AIT ont base tatico-stratégique très valable pas la peine de se crisper. Au fait certains des articles éco de votre presse semble venir de Caen ont pourrait y lire quelques élément (d'autres pas) serait commun avec le Marxiste, pourtant suivant mes renseignements et lectures se syndicat semble très globaliste et anti Léniniste.
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar l autre » Mercredi 10 Oct 2012 20:10

BOn Anar truc tu fais chier si ta pas compris avec mes postes que suis nanar depuis 40 ans et que ce que tu a lu je l'ai lu t'es megalo; par contre basta de te citer, tu fais la leçon mais t'écoute pas.J'ai rien a apprendre de toi sur la critique de l'éco-politique connais. Sur Proudhon j'utilise ta recommandation l'absurde que nous utilisons. Croire que le plus commun est le privilège de quelques est top peut réelle( merde Voltaire). dommage parce-que suis assez convergent avec toi. La critique de la P-V vient de le faire dans poste précédent si ta pas piger peut rien pour toi. Chacun sa messe et sa chapelle et parlez moi de moi.
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar l autre » Mercredi 10 Oct 2012 21:25

anarced a écrit:
l autre a écrit:Proudhon était Marxiste vu que parait-il Marx a pomper du Proudhon la proprieté c'est la vol = la plus-value c'est le vol..


Je n'empêche personne de discuter, ni même de lire Marx! Par contre, avant de dire que Proudhon était marxiste, tu ferais mieux de le lire parce que sa critique du système économique (Philosophie de la misère) n'a rien à voir avec celle de Marx. Si tu avais mieux lu mon blog, tu y aurais remarqué quelques incompatibilités notoires, notamment en ce qui concerne le concept de plus-value dont Proudhon montre l'inconsistance:
« Mais j'en demande pardon aux économistes, le principe que tout travail doit laisser un excédant n'a pas de sens dans leur théorie, et n'est susceptible d'aucune démonstration. Comment si l'offre et la demande sont la seule règle des valeurs, peut-on reconnaître ce qui excède et ce qui suffit ? Ni le prix de revient, ni le prix de vente, ni le salaire, ne pouvant être mathématiquement déterminés, comment est-il possible de concevoir un surplus, un profit? »
Système des contradictions économiques ou philosophie de la misère, Chapitre II. III.
En fait tout le chapitre est instructif et même tout l'ouvrage, de quoi alimenter beaucoup de discussions...

Pas compris que je blaguais mais Proudhon parlait d'eco suivant ton anti'éco aurait pas du le faire et pourtant tu cite un des rare éco anarchiste( avec des bénols) c'est toi qui a fait critique de parler éco. Bien ont avance un peu ont peut parler éco. l'offre et le demande déterminent la valeur d'échange d'une marchandise non ou partiellement celui de la valeur d'usage( prix de la force de travail,en générale le salaire).La propriété privée c'est le vol( Proudhon) comment se réalise cela dans la capitalisme. Suivant Marx le prolo reçoit sous forme salaire qu'une partie de valeur qu'il a produit(sur travail) le reste va au capitaliste (plus-value)? si toi tu piges pas les capitalismes savent bien le faire. de plus les capitalistes savent déterminer les divers coùts de production: capital variable/organique, taux de profit et plus-value etc.Les économistes bourgeois cherchent a produire un excédant (accumulation) selon Marx c'est dans cette difficulté (crise de l'accumulation que la capital organique devient trop impactant crise de sur accumulation.pour faire simple ont trop de dépenses par rapport au bénef ils retructurent. Et si cela n existe pas ya pas de capitalisme qui s'est qu'est face a nous et nous fait chier? Par contre la rationalité de ce système nous la connaissons mais disons clairement que l'économie pourrait être tout autre parce que nous pouvons en instituer un autre. j'ai lu Proudhon il y a fort longtemps mais peut être qu'il s'est planter ou fut léges toi tu en fait une idole.pour le reste de nos convergence revisites mes postes . Suis pas Marxo mais le pépère question éco c'est du solide aucun révo ne peut l'ignorer?
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar anarced » Mercredi 10 Oct 2012 23:08

Tu pousses ton engueulade de vieux nanar qui n'a rien à apprendre... mais tu ne réponds pas à la question de Proudhon: comment distinguer ce qui excède et ce qui suffit? Marx n'a pas répondu non plus d'ailleurs, ni aucun économiste non plus. Pourtant, quand on prétend faire des sciences, il ne suffit pas de se baser sur un exemple vague pour définir un concept, il faut fournir une définition théorique générale, quelque chose qui permette de distinguer clairement dans la valeur de tout travail ce qui excède et ce qui suffit. Hors jusqu'à preuve du contraire, cela n'existe pas.
Tout le monde à compris que le travailleur exploité, le salarié, ne reçoit qu'une partie de la valeur qu'il a produite et que le reste va à l'exploiteur capitaliste mais c'est une tautologie que de dire cela! Là où il y a une arnaque, c'est de poser qu'il existe une loi ou un paradigme selon lequel la part de chacun serait bien établie, alors que ce prélèvement de l'exploiteur sur l'exploité se fait de manière très variable (suivant l'entreprise) et arbitraire, c'est cela que Proudhon reproche aux économistes, c'est cette erreur que commet Marx également.
Tu me reproches d’idolâtrer Proudhon, je te réponds que s'il a écrit des livres, c'est peut-être pour qu'on s'en serve et je te reproche à mon tour de vénérer un peu trop Marx, en particulier ses compétences en économie.
Nier la science économique, c'est en parler et c'est même s'y intéresser donc il ne faut pas me faire de mauvais procès. Peut-être que Proudhon -car je n'ai effectivement rien inventé-l'expliquait mieux que moi: "Si donc je démontre que l'économie politique, avec toutes ses hypothèses contradictoires et ses conclusions équivoques, n'est rien qu'une organisation du privilège et de la misère, j'aurai prouvé par cela même qu'elle contient implicitement la promesses d'une organisation du travail et de l'égalité, puisque, comme on l'a dit, toute contradiction systématique et l'annonce d'une composition; bien plus, j'aurai posé les bases de cette composition." (Ibid. chapitre III)
Les jeux d'enfants finissent jamais.
Avatar de l’utilisateur
anarced
 
Messages: 932
Inscription: Lundi 16 Avr 2007 20:28
Localisation: Fleurance

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar l autre » Jeudi 11 Oct 2012 9:05

La tautologie c'est moins grave que l'aporie. Marx a aussi écrit des livres a lire. comment distingué excède/suffit métathysiquement c'est impossible par convention oui. le capitalisme est une idéologie donc arbitraire et subjectif.les hommes produisent leurs imaginaires c'est la leur liberté l'institution d'un imaginaire donne tel ou tel type de société, celle ci bien réelle implique une logique des conséquences . Pour le capitalisme nous essayons des les établire. quels sont les lois du capitalisme? Je vois que tu ne réfutes plus le vol ou la plus-value bien que aucun en soi la justifie, évidant la P-V est variable impacter par le cadre général de l'éco. Je répète Marx a démontrer la P-V et sa variabilté(taux de P-V).ce taux hélas détermine excède et suffit dans le capitalisme.
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

PrécédenteSuivante

Retourner vers L'anarchosyndicalisme

cron