Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Sommier théorique et affinités idéologiques !

Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar Lambros » Mardi 02 Oct 2012 16:58

La CNT, candidate aux élections dans les Très Petites Entreprises (TPE)
http://www.cnt-f.org/spip.php?article2016

Et aussi

La section DIRNO (CNT 76) écrit à Mme BATHO
http://www.cnt-f.org/spip.php?article2015

Bin ça fait mal à l'histoire je trouve...
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar SOLIDARITE » Mardi 02 Oct 2012 17:39

Excuse mais c est pas la CNT, mais les Vignoles.

Merci de ne pas entretenir la confusion ...

Car ça ne fait pas mal a l histoire : c est la conséquence logique des choix politiques des vignoles depuis 20 ans, qui justement les ont amenés a se séparer de la CNT et de l anarchosyndicalisme.

Il n y a pas a regretter cette séparation (comme pourrait le laisser croire le fait de reconnaitre leur légitimités d utiliser le sigle CNT) , ce genre de positionnement politique ne peut au contraire que nous rassurer sur le fait qu heureusement nous ne sommes plus ensembles, car nous n avons visiblement rien a nous dire ni a faire ensembles.
Dernière édition par SOLIDARITE le Mardi 02 Oct 2012 17:43, édité 1 fois.
SOLIDARITE
 
Messages: 346
Inscription: Dimanche 22 Fév 2009 10:24

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar anarced » Mardi 02 Oct 2012 17:42

J'ai lu en diagonale la lettre de la section DIRNO. Et j'ai trouvé ce passage à propos d'une loi de 2009 qui facilite le licenciement des fonctionnaires:
C'est la raison essentielle qui a fait que nombre d'anciens CGTistes ont rejoint notre syndicat

La section en question est donc en fait une scission de la CGT. En rejoignant les Vignoles, ils sont tranquilles, ils ne risquent pas de remettre leurs pratiques et leur conception du syndicalisme en question , même en en ayant constaté l'échec.
Les Vignoles: le chant du cygne du syndicalisme de cogestion.
Les jeux d'enfants finissent jamais.
Avatar de l’utilisateur
anarced
 
Messages: 932
Inscription: Lundi 16 Avr 2007 20:28
Localisation: Fleurance

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar l autre » Mardi 02 Oct 2012 19:34

tu parles cela fait des années que les Vignoles pratiquent comme ça parait qu'il se renforce, a chaque fois si leur section est un peu combative elle se fait cassée; J ai entendu que même certains de leurs délégués ont étaient achetés par le patron. Ont se souvient du bordel avec les restos Parisiens et la scission avec Et Deschamp permanent de son syndicat clientelliste. Se posent pas les vraies questions ces gus la, jouent aux vedettes mais prennent pas les risques dans la boite.Ils te parlent action directe d'un coté mais en fait pratique la représentativité pour leur petit poste. faut leur poser la question si les élus sont bénéfiques aux salariés, comment ça ce fait que le nombre d'élus est le plus élevé jamais égalé et que la condition salariale a régressée comme jamais et c'est pas fini. Constat plus ya d'élu plus les prols sont marrons. Moi qui suis rationnel je pense la cause et l'effet. Au fait histoire de coincer les trétenciares du genre qui si connaissent en syndicalisme. Le syndicat a comme but amélioration de la condition salariale. Cela est obtenue par les luttes. Donc avant la lutte les délégués servaient a rien.les délégués sont protégés s-ils ne dérogent a la Loi, donc leur mandat ne peut se soustraire a la légalité, bref le mandaté ne peut que revendiquer la Loi pas des droit nouveaux, comme la loi est celle du système les élus ne font que pleurnicher.Les vraies syndicalistes organisent la lutte (illégale, clandestine, etc) les elus viennent après crier victoire.
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar Lambros » Mercredi 03 Oct 2012 15:34

A SOLIDARITE : compagnon je voulais pas entretenir la confusion, juste la CNT dans ce beau pays ça renvoie aux Vignoles pour les gens, et même au niveau juridique. Perso ça me fait pas mal à l'histoire pour elleux, mais pour ce que la CNT est censée représenter (c'est à dire personne :wink: ).

Sinon ok avec les autres intervs.

Mais c'est tellement l'anomie chez les Vignoles que j'ai découvert ça :

http://ouvalacnt.over-blog.com/

Le prochain congrès à Metz... l'UR de Moselle passe pour les dogmatiques (pas de permanent-es) alors qu'ils bossent avec SUD, la CGT, le NPA et compagnie... D'ailleurs je conçois que les Vignoles aient un permanent, je pige pas les syndicats Vignoles pro-éléctions et unité et anti-permanent-es...
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar SOLIDARITE » Mercredi 03 Oct 2012 16:41

Plusieurs choses :

Primo :

Tu confonds les gens et les militants. Pour les gens dans ce beau pays, la CNT ça n évoque rien ( vu la réalité sociale de tous les groupuscules qui s en revendiquent). Pour ceux qui ont la chance de croiser l un de ces groupuscules la ou ils travaillent ou habitent, la CNT c est le groupe sympa de gens qu ils croisent. Les groupuscules ayant des aires d activités se chevauchant assez peu, il y a peu d ambiguité a ce niveau.

Au niveau juridique tu as tort : nos syndicats sont déclares et reconnus a ce titre ...


En ce qui concerne le petit milieu militant, c et en effet différent, chacun se délectant des histoires des uns et des autres. Si aujourd'hui pour ce milieu CNT est souvent synonyme de vignoles ça n a pas toujours été le cas. C et même une victoire psychologique non négligeable que nous avons remporter que de généraliser l usage de vignoles pour les designer. En tout cas, sauf a ce que nous dissolvions notre propre identité idéologique, en ce qui nous concerne il me semble que nous avons intérêt stratégiquement a bien marquer cette différence entre nous et les vignoles.

Secundo :

Interssant ce blog. Le titre déjà. Il fait référence a ouvalacgt, blog anime par des militants de l Ocml ( organisation communiste marxiste léniniste, maoïste quoi ...) Voix Prolétarienne.

Or les militants de l Ocml-vp ont joue un rôle non négligeable dans la scission de 92. Ils animaient le pôle syndicaliste révolutionnaire, anti anarchiste, anti idéologique. Comme par hasard on retrouve leur principal animateur sur ce blog ou va la CNT (raphael95).

Certains diront que Raphaël, quand il est rentre aux vignoles fin des années 80 était en rupture de OCML... Sauf que le syndicat PTT 95 de Raphaël a continue les actions avec l OCML encore après ... Et que certes les parties les plus visibles de l iceberg OCML au sein des vignoles ont été exclues en 96/97 ( syndicat e duc U2, joly et cie ..) on ne peut s empêcher de penser qu il restait des éléments dormants.

Quoiqu il en soit c est la même sauce que la période pré scission 92 qui nous est sortie ici et notamment le haro sur le caractère idéologique de la CNT comme frein au développement.

20 ans après la scission, on peut donc faire le constat que les vignoles sont - idéologiquement et politiquement - au même point. E ce qui nous concerne nous avons nous aussi connu nos chamailleries mais au moins notre point de séparation est il différent du point de départ de 92. En ce sens nous avons connu une maturation politique.

On peut aussi remarquer que question effectifs, leur situation n est pas non plus meilleure ( en U2 dans le matin de Paris ils revendiquaient déjà 10000 adhérents ...). C est reculer que d être stationnaire dit la chanson.

Enfin, notre exclusion en 92 devait expurger l organisation de tous les mauvais éléments dogmatiques qui étaient un frein au développement de la CNT. On voit qu il n en a rien été : ce n est pas nous qui sommes la cause de leur pourrissement. Ils ne peuvent s enprendre qu a eux même. Ce qui tend a indiquer que leur diagnostic de 92 n était peut être pas le bon ?

20 ans après il y en a qui vont peut être se sentir légèrement floues et cocus ... Tout ça pour ça ...
SOLIDARITE
 
Messages: 346
Inscription: Dimanche 22 Fév 2009 10:24

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar SOLIDARITE » Mercredi 03 Oct 2012 17:02

A noter sur ouvalacnt une expression intéressante qui en dit long :

Le syndicat du nettoyage, syndicat miroir des vignoles.

Effectivement :

-miroir dans lequel certains ont aimes et continuent d aimer se mirer,
- miroir- mirage , sur lequel les vignoles ont construit tout leur développement dans la période post scission ( cf a ce titre l interview publie dans la question sociale, se trouve sur le net, qui décrit se processus d auto intoxication de militants vignoles qui ont voulus croire aux belles histoires qu ils se racontaient). Notre exclusion en 92 a eu lieu précisément parce que nous ne croyons pas a cette belle image a l époque, et que nous nous apprêtions a briser le miroir : il y avait trop d incohérence, trop de choses trop belles pour être vraies dans le conte de fée du syndicat du nettoyage pour que nous y croyons. Nous avions demande a rencontrer ses adhérents pour en discuter directement avec eux. Ce n était jamais possible, nos seuls interlocuteurs étaient systématiquement les animateurs qui étaient extérieurs au syndicat ( dont le fameux Étienne d du blog ouvalacnt). Après qu ils aient réussi a repousser ces rencontres directes a plusieurs reprises, il est arrive un moment ou çela n etait plus possible et ou elles auraient du avoir lieu. Il et évident que cela aurait fait éclater le mensonge quant a la réalité du syndicat du nettoyage et de son fonctionnement. Notre exclusion était des lors programmée, pour que le mensonge perdure.

Ce qui est amusant c est que certains - pas dupes - ont néanmoins préfère se taire sur cette manoeuvre, notre exclusion les arrangeant dans leur petit jeu de pouvoir interne. La tendance SR leur garantissait en effet quelques avantages ( dont certains en nature ... L imprimerie ...) en échange de leur silence.

Mais aujourd'hui les voila a leur tour qualifies de sectaires dogmatiques, comme nous il y a 20 ans.

Comme disait Marx, quand l histoire repasse les plats, la seconde fois c est une comédie !
SOLIDARITE
 
Messages: 346
Inscription: Dimanche 22 Fév 2009 10:24

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar SOLIDARITE » Mercredi 03 Oct 2012 17:10

Une dernière remarque :

Ce sont ces mêmes personnes qui se plaignent qu on impose des critères de " pureté idéologique" dans l organisation et qui a ce titre en excluent d autre ( nous en 92) ou se préparent a le faire et montent toute une stratégie dans ce sens.

Pour des gens qui refusent toute pureté idéologique, ils ont une fâcheuse tendance a virer ceux qui ne sont pas d accord avec eux ...
SOLIDARITE
 
Messages: 346
Inscription: Dimanche 22 Fév 2009 10:24

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar Lambros » Mercredi 03 Oct 2012 22:13

Here we go !

SOLIDARITE a écrit:Tu confonds les gens et les militants. Pour les gens dans ce beau pays, la CNT ça n évoque rien ( vu la réalité sociale de tous les groupuscules qui s en revendiquent). Pour ceux qui ont la chance de croiser l un de ces groupuscules la ou ils travaillent ou habitent, la CNT c est le groupe sympa de gens qu ils croisent. Les groupuscules ayant des aires d activités se chevauchant assez peu, il y a peu d ambiguité a ce niveau.

La CNT non mais le CNt oui :wink: après our la lupart des gens qui connaissent, la CNT renvoie aux Vignoles...

SOLIDARITE a écrit:Au niveau juridique tu as tort : nos syndicats sont déclares et reconnus a ce titre ...

Mais les Vignoles ont des locaux historiques par exemple...

SOLIDARITE a écrit:Or les militants de l Ocml-vp ont joue un rôle non négligeable dans la scission de 92

En effet j'ai même dans mes archives un texte de ces militants qui quittent la CNT après le congrès de 1996 je crois où en gros ils expliquent qu'après avoir réussi à urger les éléments dogmatiques (nous...) il en reste encore trop et c'est invivable. Ils se plaignent que leur motion de centraliser le syndicat ait été rejeté (si si !!)

Une dernière remarque : la scission c'est 1993, et personne a été exclue ou alors les deux côtés ! D'ailleurs les Vignoles ont pas été exclus de l'AIT hein, c'est juste une section par région, et au congrès de 1996 l'AIT a appelé les anarchosyndicalistes français-es à rejoindre la CNT-AIT...
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar SOLIDARITE » Jeudi 04 Oct 2012 0:44

La plupart des gens gens qui connaissent, ce sont les militants ... Certains disent spontanément les vignoles, il faut encourager ce mouvement et son extension ... '-)

le fait de disposer de locaux ne confère pas la légitimité juridique. Cette dernière est obtenue par la déclaration et l enregistrement en mairie. A ce niveau la il y a égalité ...

Par ailleurs si tu places la légitimité sur le plan de l historicité des locaux l avantage nous revient : le local des vignoles est certes connu mais historiquement il a peu de valeur, ce n est qu un local loue depuis 1970. N importe qui avec un peu de pognon ( merci l exil ...) peut faire de même. Les seuls locaux historiques sur Paris étaient la tour d Auvergne, qui étaient la propriété morale de la CNT, ren remontant a l apres guerre mais qu un petit malin a réussi a transformer en possession personnelle et a revendre, juteux profit au passage. Reste donc comme seul local reelement historique celui de Toulouse, dont l origine remonte a une manifestation de 1946 pour exiger de la Mairile que la CNT soit dotée d autre chose que des baraquements en bois sur la Prairie des filtres. C est historiquement un local obtenu par la lutte, pas une concession Ni une simple location. Le conserver et d ailleurs une lutte perpétuelle, qui a failli être peRdu fin 80 d ailleurs par des gens qui ont participe a la scission et aux vignoles.

Ce qui démontre l historicité des locaux, ce sont les archives. Quand on a des locaux historiques, on a les archives qui vont avec. Ou sont les archives de la CNT de la période 1946-1973 ? Simple : dans les locaux de Toulouse, et en ce qui concerne celles de Paris c est nous qui les avons aussi ... Les vignoles n ont - du point de vue historique - aucune légitimité.
SOLIDARITE
 
Messages: 346
Inscription: Dimanche 22 Fév 2009 10:24

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar SOLIDARITE » Jeudi 04 Oct 2012 0:56

L autre preuve de l historicité des locaux de Toulouse, c est le meuble bibliothèque de la chambre des menuisiers ( je ne suis plus sur du corps de métiers, je dis de mémoire). Ce meuble étant dans la bourse du travail du début du XXème siècle. Il et la preuve concrète de la filiation directe d avec la CGT 1900.

Sinon la scission c est formellement février 93, ou nous avons été expulses Manu militari du 33 rue des vignoles lors d un pseudo congres convoque en catimini. Et oui les vignoles nous ont exclus. Mais en fait la scission était patente des le CCN d avril 92 ( ou le secrétaire confédéral se plaignait que la partie aujourd' hui vignoles ouvrait son courrier et ne lui donnait pas tout ce qui arrivait ...) et automne 92 ( refus que nous rencontrions directement la section nettoyage).

Enfin sur le congres de l ait, le motif n a jamais été une seule section par pays, tout simplement parce que cette règle n existe pas dans les statuts ( du moins a l époque. Depuis je n ai pas suivi le fil, peut être la règle a t elle changée). Au contraire ils reconnaissent la possibilité de plusieurs sections par pays des lors que les parties intéresses sont d accord ! ( c et incroyable comme cette légende d une section par pays a la peau dure, alors qu il suffit de lireles statuts ...) les choses sont en fait plus simple : le congres a ecoute chaque partie, et apres avoir entendu les uns et les autres a reconnu comme seule section en France celle dont a l époque le bc était au mans, sans autre pseudo justification pseudo légaliste, (cette introduction du légalisme est une marque de la confusion introduite par les vignoles. La décision des sections de l AIT ne repose pas sur des considérations juridiques bidons mais sur des considérations Politiques ! C et parce que les sections ne se sont pas reconnu dans la politique menée par les vignoles qu ils ne les ont pas suivis, et pas pour de pseudos considérations de respect d jurisprudence interne) et a invite chaque syndicat a prononcer son rattachement a ce bc. En ce sens il n y a effectivement pas eu d exclusion, tu as raison. Ceux qui ne se sont pas prononces pour le bc reconnu se sont exclus d eux mêle. Mais il n et pas trop tard pour bien faire et il est encore temps :-)
SOLIDARITE
 
Messages: 346
Inscription: Dimanche 22 Fév 2009 10:24

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar Carpe diem » Jeudi 04 Oct 2012 8:26

Bonjour,

Que de vaines querelles... Je suis bien content de n'appartenir à aucune organisation...

Bonne journée à vous !

CD
"La politique, c’est l’art de chercher les problèmes, de les trouver, de les sous-évaluer et ensuite d’appliquer de manière inadéquate les mauvais remèdes."
Carpe diem
 
Messages: 159
Inscription: Mardi 14 Fév 2012 17:40

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar elquico » Jeudi 04 Oct 2012 9:52

c'est pour moi la base de l'anarchosyndicalisme,n'appartenir à aucun syndicat et celle de la société future sans pouvoir établi.Maintenant,les différences essentielles entre les vignolles et la cnt,reposent sur la participation ou non au syndicalisme officiel,ce dernier étant considéré par la cnt comme un rouage de l'état,et pour les vignolles comme un tremplin pour la révolution ,me trompai -je?
elquico
 
Messages: 428
Inscription: Dimanche 28 Nov 2010 23:59

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar Carpe diem » Jeudi 04 Oct 2012 15:24

Bonjour,

elquico a écrit:c'est pour moi la base de l'anarchosyndicalisme,n'appartenir à aucun syndicat et celle de la société future sans pouvoir établi.


La CNT-AIT est bien la preuve du contraire de ce que tu avances ici. Puisque la CNT-AIT, se réclamant de l'anarchosyndicalisme, est une organisation politique et syndicale, du moins à ce que je crois comprendre.

elquico a écrit:Maintenant,les différences essentielles entre les vignolles et la cnt,reposent sur la participation ou non au syndicalisme officiel,ce dernier étant considéré par la cnt comme un rouage de l'état,et pour les vignolles comme un tremplin pour la révolution ,me trompai-je?


Sûrement pas, mais je ne connais pas beaucoup les Vignoles, donc j'éviterai de m'avancer sur la question. Quant à la question du syndicalisme, ma vision n'est pas aussi tranchée. Objectivement, le syndicalisme officiel est un frein au développement des luttes de classes en même temps qu'un de ses moteurs. Dans un premier temps, il permet à des travailleurs de se rassembler pour combattre le patronat et l'État, d'apprendre à vivre collectivement des moments de tensions graves et de démarrer des conflits. Mais, étant donné l'institutionnalisation du syndicalisme et la valorisation "médiatique" (1) des mandatés, le syndicalisme devient une muselière pour les travailleurs, parce que l'aristocratie syndicale désire se montrer respectable vis-à-vis de ses partenaires et mettre des atouts diplomatiques de son côté.
Personnellement, je ne suis pas pour le syndicalisme, mais je ne suis pas rigidement contre. Je le considère davantage comme un outil que comme une nécessité stratégique. Comme tout outil, il peut devenir dangereux et, quand on aime trop s'amuser avec, on risque l'addiction...

(1) "Médiatique", pas seulement parce que les médias peuvent jouer un rôle dans des conflits, mais parce que les mandatés sont exposés publiquement dans l'entreprise et dans les collectivités.
"La politique, c’est l’art de chercher les problèmes, de les trouver, de les sous-évaluer et ensuite d’appliquer de manière inadéquate les mauvais remèdes."
Carpe diem
 
Messages: 159
Inscription: Mardi 14 Fév 2012 17:40

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar elquico » Vendredi 05 Oct 2012 0:44

jE distinguerai l'anarcho syndicat de l'anarchosyndicalisme,le premier étant la féderation d'individus et le second tout ce que l'on peut en dire,ou bien l'association libre d'individus pour l'un et le dogme qu'il y a autour pour le second.eN BREF COMME TU LE DSISAIS?IL NE SUFFIT pas de se dire anti autoritaire mais de le pratiquer,s'associer librement pour lutter contre une société et pour une autre implique une mise en commun de nos expériences qui bien sûr s'inscrivent dans une histoire et une continuité,mais aussi permette d'inventer autre chose.
elquico
 
Messages: 428
Inscription: Dimanche 28 Nov 2010 23:59

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar Carpe diem » Vendredi 05 Oct 2012 9:30

Bonjour,

elquico a écrit:jE distinguerai l'anarcho syndicat de l'anarchosyndicalisme,le premier étant la féderation d'individus et le second tout ce que l'on peut en dire,ou bien l'association libre d'individus pour l'un et le dogme qu'il y a autour pour le second.


Évitons de jouer sur les mots, El Quico. Quelque soient les nuances que tu proposes, la CNT-AIT n'est pas moins un syndicat, même non "officiel".

elquico a écrit:eN BREF COMME TU LE DSISAIS?IL NE SUFFIT pas de se dire anti autoritaire mais de le pratiquer,s'associer librement pour lutter contre une société et pour une autre implique une mise en commun de nos expériences qui bien sûr s'inscrivent dans une histoire et une continuité,mais aussi permette d'inventer autre chose.


Je suis bien d'accord.
"La politique, c’est l’art de chercher les problèmes, de les trouver, de les sous-évaluer et ensuite d’appliquer de manière inadéquate les mauvais remèdes."
Carpe diem
 
Messages: 159
Inscription: Mardi 14 Fév 2012 17:40

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar lucien » Vendredi 05 Oct 2012 9:57

Que veulent les anarchosyndicats si ce n'est appliquer l'anarchosyndicalisme de manière dogmatique ? Et comment l'anarchosyndicalisme peut-il avoir une réalité sans anarchosyndicats ?

elquico joue effectivement sur les mots et la distinction voulue est quelque peu comique mais Carpe Diem ne fait-il pas de même quand il affirme que les syndicats (sans distinction : réformistes vs anarcho.) s'institutionnalisent et deviennent une muselière pour les travailleurs. Par ailleurs, si Carpe Diem voit malgré tout un avantage aux syndicats réformistes (là, c'est moi qui précise) en tant que moteurs de la lutte de classes, je pose la question : est-ce cette lutte des classes que nous voulons ?

On va bientôt nous ressortir l'étymologie des concepts pour nous démontrer qu'ils sont à rejeter...
Le monde ne se compose pas d'anges révolutionnaires, de travailleurs généreux d'une part, de diables réactionnaires et de capitalistes cupides de l'autre.
Avatar de l’utilisateur
lucien
 
Messages: 3012
Inscription: Dimanche 31 Oct 2004 15:32
Localisation: Caen

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar Carpe diem » Vendredi 05 Oct 2012 11:16

Bonjour Lucien,

lucien a écrit:On va bientôt nous ressortir l'étymologie des concepts pour nous démontrer qu'ils sont à rejeter...


lucien a écrit:Par ailleurs, si Carpe Diem voit malgré tout un avantage aux syndicats réformistes (là, c'est moi qui précise) en tant que moteurs de la lutte de classes, je pose la question : est-ce cette lutte des classes que nous voulons ?


Il n'y a pas d'étymologie là-dedans, parce qu'il n'est pas question de concept, mais d'observation. En l'état actuel, le syndicalisme réformiste, objectivement, est le moyen le plus courant, pour le travailleurs, de manifester leur colère. À ce que je sache, les luttes autonomes, en France, ne sont pas légion. Ce que je souhaitais dire, c'est que les travailleurs peuvent se servir du syndicalisme pour démarrer des luttes.
Lucien, tu pourras relire mon intervention, je n'y fais aucunement l'apologie du syndicalisme. Il est tellement plus facile d'isoler une phrase de l'ensemble d'un argumentaire pour lui faire dire tout son contraire.
Lorsque je dis que le syndicalisme est un moteur de la lutte des classes, cela ne signifie pas que la classe ouvrière en a besoin tout le long de sa lutte. Et dans une lutte, il y a toujours au moins deux parties. Il faut être lucide, tout de même, nous ne sommes pas dans une situation où les travailleurs bénéficient d'un rapport de force favorable. Si les fins ne justifient pas tous les moyens, je pense que des travailleurs isolés, par exemple, n'ont pas toujours la facilité de se fédérer. L'exemple de l'ILVA est un exemple éloquent de ce que je tente de vous démontrer.
"La politique, c’est l’art de chercher les problèmes, de les trouver, de les sous-évaluer et ensuite d’appliquer de manière inadéquate les mauvais remèdes."
Carpe diem
 
Messages: 159
Inscription: Mardi 14 Fév 2012 17:40

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar anarced » Vendredi 05 Oct 2012 13:38

Je pense au contraire que l'avenir des mouvements sociaux est situé en dehors des syndicats. Le mouvement contre le CPE s'est développé en grande partie en dehors des syndicats, de même pour "les indignés" en Espagne ou encore les "révolutions arabes". Donc les outils de mobilisation existent en dehors de ces syndicats, et ils ne sont absolument pas un passage obligé pour se mobiliser. D'un point de vue révolutionnaire, les syndicats qui ont mené les luttes passées, avec les résultats que l'on connait, ne sont d'aucune utilité, et leur influence doit être combattue dès le départ d'une mobilisation. Le problème qui se pose, c'est celui de parvenir à dépasser cette étape de la mobilisation occasionnelle contre telle ou telle réforme ou vague de licenciements -héritée encore des habitudes de ces syndicats du passé- pour s'opposer réellement à ce modèle social que l'on nous impose jour après jour, sous le couvert et la justification de la crise économique.
Les jeux d'enfants finissent jamais.
Avatar de l’utilisateur
anarced
 
Messages: 932
Inscription: Lundi 16 Avr 2007 20:28
Localisation: Fleurance

Re: Dans la série la CNT c'est la gauche du syndicalisme...

Messagepar Carpe diem » Vendredi 05 Oct 2012 14:55

Bonjour,

anarced a écrit:Je pense au contraire que l'avenir des mouvements sociaux est situé en dehors des syndicats.


Je n'ai pas dit cela non plus. Ne parlant que de ce que j'ai pu observer dans ma région, je constate que la plupart des conflits sociaux (sinon tous) sont entamés par les travailleurs syndiqués. Et ça, c'est un fait. On aura beau théorisé tout ce qu'on veut sur l'autonomie de la classe ouvrière, elle est forcément, à un moment ou un autre, en contact avec le monde du syndicalisme.

anarced a écrit:Donc les outils de mobilisation existent en dehors de ces syndicats, et ils ne sont absolument pas un passage obligé pour se mobiliser.


Pareillement, je ne pense pas que le syndicalisme est un passage obligé, mais que certains ouvriers ont parfois besoin de ce petit "coup de pouce", non seulement pour (démarrer) une lutte, mais aussi pour comprendre que le syndicalisme mène à l'impasse que l'on constate tous. Je crois l'avoir déjà dit quelque part: je ne crois pas à l'autonomie innée du mouvement ouvrier. A ce propos, je ne peux que vous conseiller la lecture du texte de Paul Mattick: Organisation et spontanéité, qui illustre bien le fait que l'autonomie des travailleurs dans leurs luttes n'est pas naturelle, qu'elle s'apprend dans les luttes... Et l'exemple de la lutte qui s'est déroulée en Italie cette année à Tarente me semble pertinent.

CD
"La politique, c’est l’art de chercher les problèmes, de les trouver, de les sous-évaluer et ensuite d’appliquer de manière inadéquate les mauvais remèdes."
Carpe diem
 
Messages: 159
Inscription: Mardi 14 Fév 2012 17:40

Suivante

Retourner vers L'anarchosyndicalisme

cron