INITIATIVES LOCALES DE LUTTE

Les luttes en France...

Re: INITIATIVES LOCALES DE LUTTE

Messagepar NOSOTROS » Lundi 11 Oct 2010 0:10

J'aime bien ce tract, qui en plus ose critiquer FO, SUD et la CNT dans leur stratégie d'unité syndicale. Bonne analyse je trouve !


oui cette initiative (avec celle que publie aussi CLN) est ce qui se fait de plus intéressant sur Paris.

Sinon ils font juste une erreur : ils parlent de CNT là où il serait plus juste de parler de Vignoles. :twisted:
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3770
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Re: INITIATIVES LOCALES DE LUTTE

Messagepar douddu » Lundi 11 Oct 2010 15:24

Mardi 12 octobre, à Brest comme ailleurs

Pour le retrait total sans conditions de la réforme contre nos retraites !

BLOQUONS L’ÉCONOMIE !

Diffusion de tracts au rond-point de Pen ar C’hleuz à 6h45

Assemblée Générale des grévistes Salle des conférences - Brest (sous la mairie) à 13h30

Brest, 12 octobre 2050

5h45. Maryvonne, 80 ans, se lève, boit son café, prend ses cachets non remboursés par la Sécurité Sociale, enfle ses bas de contention, ses vêtements, son imperméable et sort de chez elle rapidement. Elle est encore en retard.

6h45. Maryvonne attend le tram pour se rendre dans son agence du « Pôle Emploi vieillesse ». L’agence ouvre à 9h mais il faut être en avance pour être sûr-e de passer dans la journée. Comme il faut pointer tous les jours, au moins, on ne perd pas le rythme.

7h00. Maryvonne attend devant la grille fermée du Pôle Emploi. Elle n’est pas la première. C’est Georges qui arrive toujours le premier, mais il faut dire qu’à 95 ans, il commence à avoir l’habitude.

14h15. Maryvonne accède enfn à la borne où elle passe sa carte de chômeuse de longue durée. Pourtant, elle l’avait presque, sa retraite ! À 8 ans près elle avait ses 55 ans de cotisation. Mais pour trouver du travail après 75 ans...

Y’EN A MARRE !

Si toi non plus tu ne veux pas vivre dans le monde de Maryvonne...

Si toi aussi tu fais partie de ces travailleur-euse-s précaires, étudiant-es au devenir professionnel incertain, chômeur-se-s de longue durée, salarié-e-s soumis-es au bon vouloir du patronat, et qui ne parviendront pas à réunir ces 40 ou pire ces 42 ans de cotisations avant 80 ans... ou, plus probablement, jamais...

Si toi aussi tu sais qu’une journée de grève une fois par mois ne fera pas reculer ceux qui nous gouvernent...

Rejoins la lutte !

Diffusion de tracts au rond-point de Pen ar C’hleuz, mardi 12 octobre à 6h45

pour :

RETRAIT PUR ET SIMPLE DE LA « RÉFORME » DES RETRAITES

POUR LE BLOCAGE DE L’ÉCONOMIE ET LA GRÈVE GÉNÉRALE RECONDUCTIBLE

ORGANISONS DES COORDINATIONS LOCALES ET À LA BASE

BOUSCULONS ET RÉAPPROPRIONS-NOUS LES MOTS D’ORDRE ET LE CADRE REVENDICATIF DU MOUVEMENT

ÉTABLISSONS PARTOUT DES LIAISONS AVEC LES LYCÉEN-NE-S, LES SALARIÉ-E-S, LES CHÔMEUR-SE-S, LES RETRAITÉ-E-S, LES ÉTUDIANT-E-S, LES PAYSAN-NE-S...

collectif brestois en marche contre l’injustice sociale
douddu
 

Re: INITIATIVES LOCALES DE LUTTE

Messagepar zebulon » Lundi 11 Oct 2010 17:34

Si seulement tous ces groupes réunis en AG, qui pondent ces textes si pertinents, arrivaient à fonctionner en réseau...

Imaginez ce que ça donnerait !
La liberté des uns se conjugue AVEC celle des
Avatar de l’utilisateur
zebulon
 
Messages: 798
Inscription: Mardi 17 Oct 2006 22:19

Re: INITIATIVES LOCALES DE LUTTE

Messagepar zebulon » Lundi 11 Oct 2010 17:53

Tous ces textes devraient être lus dés demain dans ces mêmes AGs !

Ça nous boosterait tous d'entendre clamer publiquement ces textes dans ces mes AGS et d'apprendre ensemble qu'ailleurs, dans d'autres villes, dans de multiples quartiers, d'autres compagnes et compagnons de lutte s'auto-organisent, qu'ils sont en marche et que nous allons tous dans le même sens !

(Ce n'est pas tous les jours qu'on se retrouve dans ce genre de contexte)
La liberté des uns se conjugue AVEC celle des
Avatar de l’utilisateur
zebulon
 
Messages: 798
Inscription: Mardi 17 Oct 2006 22:19

Re: INITIATIVES LOCALES DE LUTTE

Messagepar douddu » Lundi 11 Oct 2010 17:55

Tous ces textes devraient être lus dés demain dans ces mêmes AGs !


Bonne idée ......
douddu
 

Re: INITIATIVES LOCALES DE LUTTE

Messagepar CLN » Lundi 11 Oct 2010 18:33

Lundi 11 octobre 2010 1 11 /10 /2010 19:20 le Jura Libertaire

Les retraites on s'en fout, on veut plus bosser du tout !

Une énième réforme des retraites fait encore une fois descendre les gens dans la rue. Et pourquoi ? Préserver ce qu’il reste du droit de se reposer d’une vie d’exploitation, d’humiliations et de souffrances en attendant la mort ? Conserver la relative garantie qu’apporte une pension (souvent de misère) de pouvoir encore payer ses factures ou son mouroir (pudiquement appelé maison de retraite ou hôpital) ?

En réalité la plupart des gens n’y croient plus depuis longtemps et ne sortent que pour exprimer leur colère et leur dégoût avant de retourner à leur vie de labeur ou de chômage, sans pouvoir nourrir un quelconque espoir dans ces journées d’action fantoches appelées par les syndicats. Car si l’envie de lutter était vraiment là, les syndicats, ces partenaires sociaux dont la seule finalité est aujourd’hui de contenir la rage populaire, seraient notre première cible.

Tous font l’apologie du travail et du salariat, tous négocient en notre nom la paix sociale avec nos bourreaux et trompent la confiance de celles et ceux qui les suivent en leur faisant croire que lutter c’est faire les traîne-savates de temps en temps dans la rue et attendre les chiffres du ministère de l’Intérieur devant sa télé le soir. Sûr qu’ils tremblent les bourges devant ces hordes apathiques réclamant à grands cris le droit de se faire exploiter et de jouir de loisirs produits par d’autres exploité-e-s (les fameux droit au travail et pouvoir d’achat) ! Ami-e-s, on se fout vraiment de nos gueules…

Alors nous le disons clairement : rien à foutre des retraites, du pouvoir d’achat et de ce monde pourri que l’on voudrait nous faire défendre. On en a ras le bol de trimer pour avoir le droit de recommencer le lendemain, que ce soit pour une durée de 40 ou 42 ans. Même vendre une heure de nos vies nous paraît abject ! Bien sûr, comme tou-te-s, nous y sommes (souvent) contraints mais cela ne veux pas dire que nous nous y résignons.

Plutôt que de perdre notre temps en de vaines protestations et revendications, nous voulons créer un rapport de force qui rende possible la fin de l’exploitation et de la misère, pas leur aménagement. Nous voulons brûler nos prisons, pas y installer le câble et la clim’. Nous voulons créer un monde où nous pourrons utiliser nos têtes et nos mains en accord avec nos cœurs pour faire des choses qui profitent à nous-mêmes et aux autres, pas pour engraisser les patrons et l’État.

Oui, nous sommes des révolutionnaires, mais en cette sombre époque, n’est-il pas urgent de (re)penser à la révolution ? Pas celle qui consiste à remplacer une élite par une autre, mais celle qui permet à chacun de vivre libre et responsable, solidaire entre égaux. Ceci ne dépend que de toi, lui et elle, en somme : de nous.

CESSONS DE CREUSER NOS TOMBES

EN DE VAINES NÉGOCIATIONS,

NOUS N’AURONS QUE CE QUE NOUS SAURONS CRÉER.



Collectif Libertaire Marius Jacob (contact
CLN
 

Re: INITIATIVES LOCALES DE LUTTE

Messagepar Nico37 » Lundi 11 Oct 2010 21:53

Tours

(Ré) approprions nous nos luttes !
C’est bien plus que nos retraites qu’ils veulent saccager !

Après des jours et des mois, voire des années de « ballades » dans les rues de nos villes, les syndicats, les médias, le pouvoir persistent à nous faire croire à l'efficacité de ces « journées d'actions », qui ne sont pas tant stériles qu'elles sont ennuyeuses. Le sentiment de beaucoup pourtant, c'est que ces manifestations « plan-plan » ne mènent à rien, ne créent rien, sont inutiles, sauf pour l’état et ses syndicats.
Nous sommes des travailleurs du privé et du public, étudiantes, chômeurs, précaires, lycéens, squatteuses, avec ou sans papier, et bien d'autres que l’arrogance du pouvoir prend le soin tantôt d'oublier, toujours d'attaquer, de fliquer, de contrôler.
Pourtant nous sommes dans la rue aujourd’hui pour les retraites, mais pas seulement : nous portons une voix dissonante et voulons construire des alternatives.
Nous avons conscience que les promenades ne suffisent pas à faire le poids face à la destruction capitaliste, la bureaucratie parlementaire et la violence qui nous entoure.
Nous voulons la création d'assemblées générales populaires, ou chacune pourrait s'exprimer à sa manière, sans être jugée ou reprise par des mieux-pensants, sous prétexte d'être militant depuis plus longtemps, d'être plus expérimentée, plus cultivée…
Pour nous, la grève reconductible, le sabotage, le blocage économique, la convergence et l’extention des luttes, au delà des clivages corporatistes et catégoriels, constituent un rapport de force à notre portée, plus pertinents que les défilés et slogans mortifères : la division est leur arme, la solidarité est la notre : il ne tient qu'à nous de nous organiser pour utiliser ces moyens d'action et en créer de nouveaux.

RENDEZ VOUS MARDI 12, PLACE ANATOLE FRANCE, AU PASSAGE DU CORTEGE.

Comité pour l’Extension des Luttes cel@gmail.com
Nico37
 
Messages: 846
Inscription: Jeudi 12 Jan 2006 18:23

Re: INITIATIVES LOCALES DE LUTTE

Messagepar Nico37 » Mardi 12 Oct 2010 21:33

Sur Saint-Gaudens le "collectif retraite" appelle à AG populaire pour Jeudi à 10h00, avec propositions d'occupation de lieu sur la ville (pour faire le lien jusqu'à samedi si possible).
N'ayant pas de centre économique importants sur le secteur (ruralité et petites entreprises), l'idée est d'afficher une solidarité avec les blocages et grévistes en reconductible par une occupation, le lieu (représentation d'État si possible) sera choisi en AG. Pour le secteur c'est déjà une action d'importance
Nico37
 
Messages: 846
Inscription: Jeudi 12 Jan 2006 18:23

Re: INITIATIVES LOCALES DE LUTTE

Messagepar douddu » Mercredi 13 Oct 2010 9:53

Poitiers

Assemblée populaire en fin de manifestation le 12 octobre à Poitiers, vec occupation du carrefour de la porte de Paris. Deux cent personnes présentes environ, ça a été très positif ; des prises de paroles autour d'actions concrètes et de reconduction de l'assemblée ; proposition de construire un collectif solidarité grève générale pour soutenir les grévistes (caisse de grève, soutien aux piquets extérieurs, don de temps pour aider, tambouille...), critiques émises à l'encontre des grands syndicats représentatifs classiques... qui étaient absents.
A noter quand même que Solidaires était bien présent et a participé à l'assemblée, de même que des gens de la CNT.
Il a été proposé :
-demain mercredi : 8H30, soutien à l'action de tractage de la porte de Paris par les cheminots en grève.
-demain mercredi : 14H : opération escargot à Poitiers, départ du restaurant Rabelais (route de Chauvigny).
-demain mercredi : 17H30, puis tous les jours de la semaine (lundi au vendredi) : nouvelles assemblées populaires, toutes à 17H30, jardin des plantes à Poitiers.
La lutte ne fait que commencer.

L'action de ce matin (blocage filtrant avec distributions de tracts) a été très positive aussi : cheminots CGT, postiers SOLIDAIRES, des éducatrices-teurs, profs et atoss, tou-te-s parti-e-s en grève reconductible... plus des étudiants qui ont rejoint le truc. Une bonne centaine de personnes.
Rendez-vous à 14H pour une action, à décider en AG au restaurant Rabelais - à priori action escargot.
Et rendez-vous ce soir jardin des plantes pour l'assemblée populaire autonome à 17H30.
douddu
 

Re: INITIATIVES LOCALES DE LUTTE

Messagepar NANTERRE » Mercredi 13 Oct 2010 10:48

L'assemblée générale des travailleuses et travailleurs s'est réunie ce
matin à 9h00 à l'accueil de l'Hôtel de ville de Nanterre.

La reconduite de la grève a été votée pour aujourd'hui mercredi 13 octobre.

Chaque matin à 9h00 à l'accueil de l'Hôtel de ville seront votées les
reconduites à venir.

Cet après-midi, rendez-vous à 14h00 à l'accueil de l'Hôtel de ville pour
une marche en direction de l'antenne du Medef à Nanterre.

Demain matin, rendez-vous à 6h30 du matin devant l'Hôtel de ville pour
aller toutes et tous ouvrir les barrières de l'A14.

Ces actions seront déterminantes si nous sommes nombreux !

C'est maintenant ou jamais pour faire céder le patronat.
NANTERRE
 

Re: INITIATIVES LOCALES DE LUTTE

Messagepar Invité » Samedi 16 Oct 2010 0:25

A priori sur Nanterre le blocage de l'A14 s'est bien réalisé :) L'opération "péage gratuit" a été un succès :) Par contre à l'AG sur la Fac il y aurait eu des incidents "bizarres" :
Pour résumer, des individus (lycéens ?) se sont invités pour foutre la merde (pas qu'un peu). Bilan : une nana qui s'est fait fracasser en pleine AG par une trentaine de gugusses (parce qu'elle a renvoyé une bouteille d'eau qu'ils lui avaient jeté à la gueule), un autre mec s'en est pris plein la tronche aussi, et le Resto U entièrement saccagé puis fermé. Quand on leur a parlé du lycéen qui s'est pris un tir de flash-ball et en a perdu la joue (! putain de merde !!), et des lycéens chargés par les flics à Argenteuil, tout ce qu'ils ont trouvé à dire c'est "rien à foutre de Montreuil ou d'Argenteuil". Charmants individus... Nous ne savons pas qui ils étaient, lycéens énervés, juste des pète-couilles violents débiles qui en profitent pour saccager indifféremment tout ce qu'ils croisent (probable), ou petits soldats qui font les basses oeuvres de la police, ce qui est probable aussi ?

================

Sinon quelques photos du tractage devant les portes de PSA (peugeot) Aulnay Sous Bois le 13 octobre. Une cinquantaine de personnes, de différents horizons professionnels et géographiques. Il s'agissait en fait de filer un coup de main aux militants de SUD qui tractaient un appel à la grève. (1) Accueil plutôt compréhensif de la part des salariés de PSA... quelques discussions de gens qui disnet être de tout coeur avec le mouvement sauf qu'ils ne feront pas grève parce que la répression, les crédits, etc ...

A noter la grande banderole avec le slogan de la CNT AIT espagnole qui a été déployée (les patrons ne comprennent qu'un langage : grève blocage et sabotage). Un cadre est venu chipoter "il y a des rissques en terme de sécurité avec ces gens montés sur le toit du local motos, ils pourraient tomber et se faire mal". Grosse colère des salariés : tu nous fait chier avec la sécurité alors qu'on a vu des gars tomber de plateformes sur la chaîne se blesser grièvement et vous n'avez pas bougé ???

[URL=http://img835.imageshack.us/i/psa201010132b.jpg/][IMG]http://img835.imageshack.us/img835/3720/psa201010132b.jpg[/IMG][/URL]

[URL=http://img219.imageshack.us/i/psa201010134b.jpg/][IMG]http://img219.imageshack.us/img219/443/psa201010134b.jpg[/IMG][/URL]

[URL=http://img171.imageshack.us/i/psa201010135.jpg/][IMG]http://img171.imageshack.us/img171/5633/psa201010135.jpg[/IMG][/URL]

[URL=http://img214.imageshack.us/i/psa201010131.jpg/][IMG]http://img214.imageshack.us/img214/9647/psa201010131.jpg[/IMG][/URL]






(1) Situation ambigue : l'appel est à la fois sincère et l'engagement de la section réelle, c'est indiscutable, mais aussi dans le même temps les plus militants t'expliquent que la section ne fait que 6% aux élections, qu'il y a de nouvelles élections à la fin de l'année, et qu'il faut montrer que SUD se bouge pour atteindre la barre fatidique pour ne pas perdre sa représentativité ... Sachant par ailleurs que SUD est la bête noire de la CGT (certains sont des anciens), dont les leaders ici sont des membres de LO ("qui essayent de nous imposer leurs idées marxistes" sic ... mais pas dit dans le même sens que des anarchistes le diraient ...) et qui sont passablement pourris, harcelant les opposants, faisant régner une forme de terreur psychologique contre eux, et n'étant absolument pas dans le mouvement actuel "parce qu'ils ne le contrôlent pas". A noter que FO est sorti distribué un tract quand ils ont vu celui de SUD. Le tract de FO ne faisait pas d'allusion à la retraite ni à la grève générale mais portait exclusivement sur des points spécifiques de les travailleurs du site en terme d'amélioration des conditions de travail.
Invité
 

Re: INITIATIVES LOCALES DE LUTTE

Messagepar Invité » Samedi 16 Oct 2010 0:29

Bon pas simple de coller une image ici : nouvelle tentative ...

http://img171.imageshack.us/img171/5633 ... 010135.jpg
Invité
 

Figeac

Messagepar marv » Samedi 16 Oct 2010 16:39

Figeac : A la suite de la manif du 12 octobre un collectif (essentiellement des militants de bases de SUD) avait appelé à une réunion, durant celle-ci nous avons proposé aux personnes présentes l'organisation d'une assemblée populaire à la fin de la manif prévu pour ce samedi. Ce matin on a donc diffé un flyer non signé appelant à cette assemblée populaire.
Bien-sûr l'intersyndical en fin de manif à squatter la parole avec sa sono après leur habituel discours ils ont annoncé l'organisation de blocage pour mardi, or trois jours avant le responsable de la FSU locale qui est aussi responsable de du PC, m'avait dit que ce type d'actions ne servaient rien et que cela fait depuis la rentrée que la CNT-AIT à Figeac appelle à s'auto-organiser et à pratiquer des actions de blocages au lieu de se limiter au manif promenades.

Une personne du collectif arrive à se saisir du micro pour appeler à la tenue de l'Assemblée populaire de nouveau le CGTiste reprend la parole pour noyer le poisson puis la confédération paysanne, un compagnon reprends le micro pour expliquer l'importance de s'instituer en Assemblée Populaire cette fois-ci c'est la bonne mais le mal est en partie fait la dispersion est presque achevée néanmoins une trentaine de personnes (étudiants de l'IUT, paysans, travailleurs précaires, chômeurs ...) reste pour débattre, la parole et l'imaginaire se libère enfin ! Un prochaine rendez-vous est pris pour le mardi midi, après les actions de blocage, dans les jardins de l'hôpital près du lycèe Champollion
marv
 
Messages: 85
Inscription: Mardi 23 Mai 2006 13:57

Re: INITIATIVES LOCALES DE LUTTE

Messagepar NOSOTROS » Dimanche 17 Oct 2010 0:23

Manif de Paris aujourd'hui plutôt plan plan et pépére ... Deux cortèges : un plus court pour la CFDT et autres cacochymes, pour qu'ils n'arrivent pas trop fatiguès à la fin.

Juste une petite image : on savait que la CFDT c'était des marionnettes mais on a en maintenant la preuve et c'est eux même qui le disent ! Et en plus ils sont sponsorisés par Heineken ...

(ah la poilade de crier CFDT Pantins dans leur cortège :-) )

Image


A l'inverse, le second cortège était lui fait pour être très fatiguant : cortège à ralonge qui finissait par une montée ... Il faut dire que c'était le cortège "Jeune". On peut donc penser que tout a été préparé pour s'assurer qu'ils arrivent fatigués en fin de manif ... Et pour être sur que tout serait sous contrôle, les "jeunes" étaient juste derrière la CGT et son si sympathique et riant SO ... On n'est jamais trop prudent ...



Ceci dit, une fois les cortèges arrivés place de la nation, les gens s'engouffraient illicos dans les bouches de métro... Pas de volonté collectivede prolonger par des discussions.

Malgré tout, quelques personnes appellaient à se rassembler pour une action de fin de manif autour de la banderolle "les patrons ne comprennent qu'un langage : grève blocage et sabotage". 150 à 200 personnes sont donc reparties à revers du cortège des derniers CGTistes et des gauchistes (Vignoles, LO, NPA, cortèges de tailles égales 150-200 persones).

Toutefois il s'agissait de deux flux parallèles, sans que les uns et les autres se comprennent et donc puissent enclencher qq chose ... (l'aspect "uniforme noir à capuche" n'aidait pas vraiment à rendre l'intention intelligible ... ou peut être juste propice à fantasmes, des deux côtés d'ailleurs)

Rapidement, une cinquantaine de flics en civils se lancent aux trousses du cortège, qui déjà est parti loin dans des rues adjacentes, dont l'accès est bloqué par des gardes mobiles. Je regarde sur le trottoir passer la meute aux allures de chiens de chasse pouilleux sur la piste du sang . Au passage, dans la bande des baqueux, j'en vois un qui porte un autocollant de l'AIT. Je m'approche vers lui et le lui arrache . Il est surpris, je lui dit qu'il n'en est pas digne ...

Les chiens s'engouffrent derrières les boucliers qui barrent le carrefour. Puis un commissaire harnaché en robocop s'engouffre avec son lieutenant dans une voiture banalisée. Ils s'énervent au volant, manquent d'écraser plusieurs personnes puis vont piler au milieu du carrefour. Alors les mobiles se ruent autour de la voiture, les camions s'avancent. C'est alors qu'on voit revenir des manifestants par une autre rue, tranquillement. Les flics sont visiblement nerveux. Un petit simulacre pathétique de barricade est symboliquement érigé avec quelques conteneurs poubelles au travers de la route. Chacun se fait face. Sur ce je suis parti. A priori aux informations ils annoncent 30 arrestations ...
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3770
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Re: INITIATIVES LOCALES DE LUTTE

Messagepar Invité » Vendredi 22 Oct 2010 7:52

Les crs viennent d arriver à la raffinerie de grand puits renforts souhaités ..
Invité
 

Réappropriation et distribution gratuite d'essence !

Messagepar zebulon » Vendredi 22 Oct 2010 16:25

http://forum.anarchiste.free.fr/viewtop ... 223#p79223

Essence gratuite : Réquisition populaire contre réquisition des grévistes
vendredi 22 octobre 2010 (16h41)

16h10 : Opération essence gratuite de la part des grévistes à Trignac

Les grévistes de la raffinerie Total de Donges (Loire-Atlantique) ont «réquisitionné» vendredi une station service Total à Trignac pour servir les usagers prioritaires, mais aussi les particuliers dont certains ont pu repartir sans payer leur carburant. Cette opération symbolique a eu lieu juste après la reconduite jusqu’au 29 octobre de la grève de la raffinerie, arrêtée depuis le 12 octobre, lors d’un vote en assemblée générale.

Les grévistes entendent ainsi protester contre la réquisition et le déblocage de la raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) vendredi matin.

source :
http://www.20minutes.fr/article/611639/ ... t-greve-lo

en voilà une idée qu’elle est excellente !

à faire connaitre de toute urgence....
La liberté des uns se conjugue AVEC celle des
Avatar de l’utilisateur
zebulon
 
Messages: 798
Inscription: Mardi 17 Oct 2006 22:19

Re: INITIATIVES LOCALES DE LUTTE

Messagepar zebulon » Vendredi 22 Oct 2010 16:35

reçu ce jour par mail à 15h38 :

actuellement rue saint andre des arts !

la police empeche l'acces au senat


d'autres personnes estiment que cela ne conduira qu'a etre interpele et que la seule chose a faire actuellement est de saboter les transports par petits groupes discrets (metro, trains, stations essence,...)


Voilà qui commence à être interessant ! Les lignes bougent. Plutôt que de chercher absolument à se faire interpeller, certain(e)s ont compris que le sabotage discret et massif étaitbeaucoup plus efficace ! Là ça commence à être intéressant !
Y'a 1000 manières de saboter tous les flux et les machines-robots du système !

Un peu d'imagination et de colle Néoprène bordel ! *

* Message perso à "Scission"........ c'est mieux comme ça quand même non ?!
La liberté des uns se conjugue AVEC celle des
Avatar de l’utilisateur
zebulon
 
Messages: 798
Inscription: Mardi 17 Oct 2006 22:19

Re: INITIATIVES LOCALES DE LUTTE

Messagepar Nico37 » Samedi 23 Oct 2010 12:40

Au Havre :

Image

.

Toulouse, reynerie :

Image
Nico37
 
Messages: 846
Inscription: Jeudi 12 Jan 2006 18:23

Re: INITIATIVES LOCALES DE LUTTE

Messagepar Nico37 » Dimanche 24 Oct 2010 16:39

Manifeste de l’assemblée générale interprofessionnelle de Rennes

Depuis deux semaines, le mouvement de contestation populaire qui s’est cristallisé autour de la réforme des retraites va incontestablement de seuil en seuil. Les manifestations se succèdent sur tout le territoire, bien au-delà des seules "journées d’action".
Des grèves sont reconduites depuis une dizaine de jours dans de nombreux secteurs. On envisage dans les prochaines jours que la raréfaction de l’essence se transforme en pénurie généralisée sans pour autant que le soutien de l’opinion en soit entamé. Au contraire.
Partout, le mot d’ordre de blocage de l’économie est avancé et mis en oeuvre.

La liaison interprofessionnelle hier si difficile à mettre en place, entre des étudiants, des chômeurs et des salariés, se réalise aujourd’hui de manière presque naturelle. La jeunesse scolarisée occupe nombre de lycées et d’universités. Des caisses de grève circulent pour soutenir les grévistes du rail, des raffineries, de l’éducation... La détermination des grévistes fait la preuve d’un refus de s’en remettre à l’échéance des prochaines élections présidentielles pour exprimer dès maintenant un désaveu de l’évolution générale des politiques gouvernementales.

Beaucoup affirment que cette mobilisation contre la "réforme" des retraites, inédite dans ses formes depuis des années, est une révolte contre les politiques réactionnaires menées depuis fort longtemps, et dont l’arrogance sarkozyste ne représente que la quintessence. Dans le même temps, le pouvoir actuel réagit et tente d’affaiblir la contestation grandissante non seulement par la répression et l’exhibition des soit-disant " violences des casseurs" mais aussi en agitant le chantage à l’emploi et en se présentant comme le détenteur de la justice et de la liberté. Comment peut-on décemment présenter les grévistes comme une menace pour l’emploi alors même que des centaines de milliers de salariés sont licenciés sur l’autel de la compétitivité, qui n’est rien d’autre que l’avidité insatiable des capitalistes ? N’est-ce pas d’ailleurs la même logique qui nous "impose" de réduire le système par répartition à peau de chagrin et de l’"ouvrir" à la capitalisation ? Comment le gouvernement de Sarkozy pourrait-il incarner le parti de la liberté que le blocage de l’économie menacerait ? N’a t-on pas vu ces dernières années l’attaque des libertés publiques s’accélérer par le contrôle de plus en plus étroit du pouvoir judiciaire, de la presse, ou par le fichage généralisé de la population ? Ne voit-on pas ces derniers jours la provocation et l’arbitraire policier tomber sur celui qui était là au mauvais endroit au mauvais moment, ou qui manifestait un peu trop bruyamment son hostilité au pouvoir de l’argent et à la xénophobie d’Etat ? Quand la loi est injuste, la justice passe avant la loi.

A Rennes, outre les grèves des cheminots, des enseignants, des conducteurs de bus..., de nombreuses actions de blocage économique ont été effectuées (http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=5284)avec la participation de nombreux individus issus de secteurs socio-professionnels variés : étudiants, lycéens, chômeurs (http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=5229), cheminots, personnels de l’éducation, des impôts, communaux, ouvriers de la pétrochimie, hospitaliers, routiers, etc...

Pourquoi une assemblée générale interprofessionnelle est elle nécessaire ?

Cette assemblée, que nous souhaitons voir se réunir tous les jours et en un lieu fixe aurait pour première vocation de coordonner les secteurs en lutte par delà les appartenances syndicales et politiques et les catégories socio-professionnelles. Cela signifie à la fois chercher à consolider le mouvement de grève reconductible, l’étendre, et le durcir, notamment à travers l’organisation d’actions de blocage économique de grande envergure. Ces dernières doivent avoir pour double vocation de faire pression sur le gouvernement et le patronat, et à encourager la lutte des salariés sur les sites bloqués. Cette assemblée générale interprofessionnelle, nous la voulons réellement démocratique. Nous la voulons ouverte à tous, capable de rendre concrète pour chacun, qu’il soit gréviste ou non, syndiqué ou non, salarié, chômeur, précaire, étudiant..., la possibilité et la légitimité d’y prendre la parole et de participer à la prise de décision. Cette assemblée se doit d’être un lieu de débat, de confrontation, et de mise en commun entre différentes composantes et tendances du mouvement, différentes analyses, différentes stratégies de lutte, et donc de dépasser le sectarisme. Au contraire, elle doit participer d’une démarche unitaire et solidaire exigeante, qui pourrait se matérialiser notamment par un renforcement des initiatives de caisses de grève, de soutien juridique et financier face à la répression (y compris des formes de révolte les plus stigmatisées), d’une capacité à se prêter mutuellement main forte pour mener des actions ou tenir des piquets de grève. Pour autant, cette assemblée ne doit pas se limiter au débat, à l’organisation d’actions et à la solidarité.

Elle doit aussi se faire l’expression du mécontentement général à l’égard des politiques actuelles, et par là, encourager la formulation de revendications supplémentaires à celle du retrait du projet de loi. L’arbre des retraites ne doit pas cacher la forêt du rouleau compresseur que les classes populaires subissent depuis un certain nombre d’années. Ainsi, nous souhaitons que cette assemblée devienne un véritable organe de contre-pouvoir populaire, à la hauteur de la pression formulée par la base à l’endroit des confédérations syndicales pour qu’elles se maintiennent dans le mouvement. Dans ces conditions, l’assemblée générale interprofessionnelle de Rennes n’est pas vouée à exister en vase clos, mais à se coordonner avec toutes les initiatives convergentes dans les autres villes, sur une base que nous souhaitons régionale, voire nationale. Ceci implique une volonté claire des grévistes de construire une parole propre, en capacité de contrer la désinformation des médias et du pouvoir, et de contester le monopole de la parole des "leaders" qui occupent la scène médiatique.

AG interpro de Rennes, lundi 25 Octobre, mardi 25 octobre, mercredi 26 octobre à 18h, Place du parlement

Autres rdv :
Lundi 25, 04h30 : pour départ en action devant les locaux syndicaux des cheminots : 6, rue Pierre Martin.
Mardi 26 : idem
Mercredi 27, 12h : rassemblement devant le parlement de Bretagne contre la répression et en soutien à Jerôme, cheminot CGT de St-Nazaire, condamné en première instance à 2 mois ferme pour un soi- disant jet de pierre. Son appel (parlement est aussi le lieu de la cour d’appel régional) a lieu à 13h30. Venez nombreux le soutenir
Nico37
 
Messages: 846
Inscription: Jeudi 12 Jan 2006 18:23

Re: INITIATIVES LOCALES DE LUTTE

Messagepar zebulon » Lundi 25 Oct 2010 19:59

Je retire mon dernier post concernant le manifeste de l'interpro de Rennes posté par Nico37, car écrit dans la précipitation et du coup bourré de maladresses...
Autant pour moi.
La liberté des uns se conjugue AVEC celle des
Avatar de l’utilisateur
zebulon
 
Messages: 798
Inscription: Mardi 17 Oct 2006 22:19

PrécédenteSuivante

Retourner vers Actualité hexagonale

cron