Fascisme de la misère, misère de l'antifascisme

Rubrique dédiée à l'abstention.

Fascisme de la misère, misère de l'antifascisme

Messagepar Paul Anton » Mercredi 01 Fév 2012 9:56

un vieux texte mais qui peut toujours servir :


Fascisme de la misère, misère de l’antifascisme

Oiseau Tempête - c/o Ab Irato - BP 328 - 75 525 Paris cedex 11

Site web : http://abirato.free.fr


Les apparatchiks, militants de gauche ou journalistes-flics culpabilisent les abstentionnistes et les électeurs ayant osé ne pas voter « utile » au premier tour ou ayant cédé au chantage avec l’épouvantail Le Pen (« Ne pas manifester le 1er mai, c’est aussi criminel que de ne pas avoir voté au premier tour » affirme J.-L. Mélenchon, chef de file de la gauche socialiste). Cette vague de moralisme bleu-blanc-rouge, s’indignant du score du FN, rendrait certains « honteux » d’être « français ». On se fiche pas mal de « l’image » que donne d’elle la France, à l’étranger comme sur Mars ! Et depuis quand prétend-on lutter contre le nationalisme version Le Pen (et autres variantes) en sous-entendant du coup qu’on est fier d’être français en « barrant la route au fascisme » ?
Les capitalistes et leur caste de grands commis de l’Etat ont apprécié la cohabitation : les partis socialiste-communiste-vert ont développé la précarité, la flexibilité et l’intensification du travail (par son annualisation, les 35 heures en novlangue), mieux que ne l’auraient fait Juppé ou Balladur ; ils ont amélioré la rentabilité du « bon capitalisme » productif cher à Attac et ses 50 députés ; puis ils ont privatisé, plus que les autres gouvernements de droite. Beaucoup n’utilisent encore que l’abstention pour jeter à la poubelle les politiciens (Le Pen inclus).
L’appel au front républicain semble laisser à ces derniers une seconde chance. Mais une chose est sûre : un retour au pouvoir, comme avant, un coup à droite, un coup à gauche, n’efface rien de rejet apparu au premier tour de ces élections. Ceux qui croyaient sauver une république soi disant en danger, se retrouveront avec les mêmes guignols et leur politique d’attaque contre les salariés et de contrôle social généralisé. Ceux qui trouvaient encore Jospin « moins pire que l’autre » iront pour la plupart voter Chirac le 5 mai, ce qui est logique, puisque c’est la même politique ! Pourtant, ces politiciens « moins pires » que Le Pen ont déjà mis en pratique une partie de son programme, notamment concernant l’immigration. De la version directe à la Chirac sur « le bruit et l’odeur (des immigrés) » à la version hypocrite de Rocard « nous ne pouvons accueillir toute la misère du monde », ils assument tous les arrestations, les emprisonnements et les morts des sans-papiers.
Contrairement au fascisme des années 20-30, le lepénisme, regroupement de tendances incohérent, reste mal dégrossi, progresse par défaut plutôt que de manière conquérante. Dans le mélange hétéroclite de son électorat, combien de vrais fachos, combien de boutiquiers, aspirant à la notabilité, à « l’établissement », voire aux corruptions comme en Italie, à Toulon, ou ailleurs ? Mais surtout combien d’aigris déboussolés ou détruits par les crises industrielles des 20 dernières années ? Les licenciements massifs et l’idéologie dominante ont entamé l’identité salariale de ces derniers et, première étape nécessaire mais non suffisante, beaucoup ne croient plus en la gauche gestionnaire. Quant aux syndicats, il ont toujours eu pour rôle de dévoyer plutôt que d’encourager les insurrections, barrant ainsi toute autre voie que celle d’une régulation d’un capitalisme moribond et destructeur. Face à une majorité, de droite ou de gauche, avec le Medef, des syndicats collabos, des attaques redoublées dès cet été contre les prolétaires ; contre les réformes capitalistes qu’aurait poursuivies Jospin, celles de Chirac ou de Le Pen, nous n’aurons que la rue et la grève.
Que l’Unef ou Sos-racisme lâchent donc la grappe à la « jeunesse » : qu’ils ne rétrécissent pas d’emblée sa culture politique avec comme seul horizon un isoloir. Tout « front antifasciste » est un piège doublé d’un fourre-tout propice à la confusion politique, aux tactiques politiciennes, aux embrigadements boutiquiers.
Contre les dégâts du Capital, la demande est répétée, pathologique, d’un Etat-gendarme social. Pourtant l’Etat est toujours celui du Capital, pris dans toutes ses contradictions, sur toute la planète. Le fascisme nous menace moins, en France et en Europe, que l’intensification des politiques sécuritaires lancées par les gouvernements, récents et futurs. Quoi qu’il en soit, le fascisme est, comme les autres idéologies mais dans une forme extrême, un produit du capitalisme. Face aux impasses de la société capitaliste, la seule perspective est d’abord de construire des rapports de force mettant en évidence nos ennemis de classe, et ce, quel que soit le pays dans lequel on se trouve. C’est ensuite de mener un combat anti-capitaliste permanent et autonome, au travail et dans la société, pour mettre à bas exploitation, aliénation et massacres guerriers entre prolétaires. Et ce, sans complaisance par rapport aux appareils de l’Etat, des médias, des syndicats, de la gauche et des extrême-gauches. Ce combat s’exerce contre le capitalisme, mais aussi contre les illusions et les conditionnements de la démocratie représentative bourgeoise, forme politique qui lui sied le mieux actuellement.
Au vote que d’aucuns présentent comme le futur indépassable de la résignation, défendons, dans la rue et par les luttes, les chances d’un avenir révolutionnaire !

Ni FN, ni front républicain !
"Salut Carmela, je suis chez FIAT ! Je vais bien... Si, si, nous pouvons parler tranquillement, c'est Agnelli qui paye !"
Paul Anton
 
Messages: 3191
Inscription: Lundi 01 Nov 2004 16:19

Re: Fascisme de la misère, misère de l'antifascisme

Messagepar Lambros » Mercredi 01 Fév 2012 10:23

Excellent !! On devra peut-être le reprendre avec quelques modifs dans pas longtemps...
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: Fascisme de la misère, misère de l'antifascisme

Messagepar kuhing » Mardi 11 Fév 2014 16:51

Pour info : le soir du meeting du FN à Rennes (8/02/14 )

Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Fascisme de la misère, misère de l'antifascisme

Messagepar lucien » Samedi 15 Mar 2014 21:58

kuhing a écrit:Pour info : le soir du meeting du FN à Rennes (8/02/14 )


Misère de l'antifascisme ?
Le monde ne se compose pas d'anges révolutionnaires, de travailleurs généreux d'une part, de diables réactionnaires et de capitalistes cupides de l'autre.
Avatar de l’utilisateur
lucien
 
Messages: 3012
Inscription: Dimanche 31 Oct 2004 15:32
Localisation: Caen

Re: Fascisme de la misère, misère de l'antifascisme

Messagepar lucien » Samedi 15 Mar 2014 21:59

kuhing a écrit:Pour info : le soir du meeting du FN à Rennes (8/02/14 )


Misère de l'antifascisme ?
Le monde ne se compose pas d'anges révolutionnaires, de travailleurs généreux d'une part, de diables réactionnaires et de capitalistes cupides de l'autre.
Avatar de l’utilisateur
lucien
 
Messages: 3012
Inscription: Dimanche 31 Oct 2004 15:32
Localisation: Caen

Re: Fascisme de la misère, misère de l'antifascisme

Messagepar kuhing » Dimanche 16 Mar 2014 9:39

T'en penses quoi ?
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Fascisme de la misère, misère de l'antifascisme

Messagepar lucien » Lundi 17 Mar 2014 23:49

T'aurais pu avoir le courage de te lancer puisque tu postes la vidéo ! Mon point de vue, puisque tu le demandes.

Ces actions ont bien entendu un coté sympathique pour leur aspect autonome et la mise en pratique de l'action directe. Mais, puisque cela semblait le leitmotiv de la soirée, j'ai longuement attendu la confrontation avec l'extrême-droite, confrontation qui peut difficilement survenir tant ses meetings sont protégés.

Les actes commis par défaut ne me semblent pas offrir les meilleures conditions d'une adhésion à l'antifascisme des rennais(es), voire font le jeu du FN. C'est un problème récurent, pas propre à l'antifascisme ; on s'y confronte dans des situations de blocage incomprises par celles-ceux que cela pénalise. Assurer une bonne compréhension ou intégration de la légitimité d'un mouvement est parfois un préalable à son extension, quand celle-ci est bien entendu recherchée...
Le monde ne se compose pas d'anges révolutionnaires, de travailleurs généreux d'une part, de diables réactionnaires et de capitalistes cupides de l'autre.
Avatar de l’utilisateur
lucien
 
Messages: 3012
Inscription: Dimanche 31 Oct 2004 15:32
Localisation: Caen

Re: Fascisme de la misère, misère de l'antifascisme

Messagepar kuhing » Mardi 18 Mar 2014 9:30

lucien a écrit:T'aurais pu avoir le courage de te lancer


Je n'ai aucun courage, c'est là mon moindre défaut.
( Mais j'y reviendrai tout de même à l'occasion )
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Fascisme de la misère, misère de l'antifascisme

Messagepar Lambros » Jeudi 20 Mar 2014 8:23

Un pote m'a dit qu'à Rennes, depuis cette soirée, c'est plus que tendu pour les antifas

(mais je ne "dénonce" en rien les "violences" ni se qui s'est passé)
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: Fascisme de la misère, misère de l'antifascisme

Messagepar jeannetperz » Jeudi 20 Mar 2014 9:45

y passe quoi pour les anti fa a Rennes?
Bon si l anti FN c est l anti faf c est mal barré ; En quoi le fn serait plus a combattre que certains autres partis politiques?
l anti fn sert a empêcher la critique des autre idéologies politiques qui sont toutes aussi puantes . Qui depuis des lustres a édifier cette société si oppressive pas besoin du fn d autres bien peu critiqué s en sont chargés et ya pas de manifs pour les jeter .
jeannetperz
 
Messages: 171
Inscription: Lundi 30 Déc 2013 17:23

Re: Fascisme de la misère, misère de l'antifascisme

Messagepar kuhing » Jeudi 20 Mar 2014 14:05

Vite fait : je ne crois pas que le problème du fascisme se règle avec des batailles rangées entres fafs et antifas même si l'affrontement direct n'a même pas eu lieu à Rennes.

C'est bien sur la situation économique et politique qui permet au fascisme de monter et, en l’occurrence aujourd’hui comme hier, les sociaux-démocrates ( Parti socialiste ) ont une part de responsabilité majeure dans ce processus.
Parce que on ne peut pas faire croire que le capitalisme peut se gérer en progressant socialement.
La réalité le montre et les espoirs de ceux qui auraient pu y croire, s'évanouissent
Alors comme les libéraux ne le peuvent pas non plus que reste-t-il ?
la réponse est évidente et on le voit à nouveau aujourd'hui.

Ces actions, je dirais un peu désespérées, comme celles que l'on a vu à Rennes ne sont que le résultat de l'absence d'alternative crédible pour rompre avec le système marchand, seule possibilité pour en finir aussi avec le fascisme.
Les anarchistes sont aujourd'hui dans une panade complète et, même si par endroits certains arrivent encore à regrouper au delà de la petite sphère repliée sur elle-même ( et je salue le travail fait par les ami-e-s de Clermont ) ils ne sont en aucun cas en mesure de faire entendre une voix qui pourrait faire réfléchir l'ensemble.
Malheureusement, pour l'avoir vécu de nombreuses fois et, sans vouloir décourager Lambros, même les plus dynamiques se retrouvent confrontés à un moment donné à cette insuffisance qui dépasse le local et, ce qui est monté finit, comme un château de cartes, par retomber quand il devient un peu trop haut.

Ceci dit, il faut essayer de garder un réseau de contacts.

Donc je ne vais pas condamner ce qui s'est passé à Rennes parce que nous en sommes peut-être à un stade de désespérance et d'impuissance où l'on peut se demander "quoi faire d'autre ?" mais je ne vais pas dire non plus que c'est de cette façon que l'on peut combattre la montée du fascisme.
Ce serait trop simple.

Un mot sur les tags sur le Sacré-Cœur découverts hier à Paris et, qui signent ouvertement le fait d'une certaine mouvance anarchiste, vu la teneur des slogans inscrits.
C'est pareil, je ne crois pas que ce soit la bonne méthode.
Il n'y a pas de raccourcis possibles.
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Fascisme de la misère, misère de l'antifascisme

Messagepar Lambros » Jeudi 20 Mar 2014 15:30

Je suis globalement d'accord avec Kuhing.

A Rennes, ces antifas là s'étaient rassemblé-es en marge du rassemblement de gôche et d'esstrême gpoche me semble-t-il.
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: Fascisme de la misère, misère de l'antifascisme

Messagepar l autre » Vendredi 21 Mar 2014 16:04

le texte d intro étant claire tout anti fascisme qui ne combat pas le capitalisme, le parlementarisme, l Etat etc etc , n est que une fumisterie réplublicano bourgeoise. C est bien là le problème de la grande majorité des l anti fascisme c est d incanter les principes de cette fausse démocratie . Pour le reste les messes anti faf servent aux orgas pour faire de l adhésion pseudo radicale . Puis après la manif ont rentrent chez soi dans l attende de la prochaine . pendant ce temps les partis aux pouvoir organise l exploitation .
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Fascisme de la misère, misère de l'antifascisme

Messagepar kuhing » Vendredi 21 Mar 2014 16:30

l autre a écrit:le texte d intro étant claire tout anti fascisme qui ne combat pas le capitalisme, le parlementarisme, l Etat etc etc , n est que une fumisterie réplublicano bourgeoise. C est bien là le problème de la grande majorité des l anti fascisme c est d incanter les principes de cette fausse démocratie . Pour le reste les messes anti faf servent aux orgas pour faire de l adhésion pseudo radicale . Puis après la manif ont rentrent chez soi dans l attende de la prochaine . pendant ce temps les partis aux pouvoir organise l exploitation .


Je serais moins sévère que toi.
Certes l'antifascisme "antifa" qui conçoit la lutte contre l'extrême-droite comme un bataille de clans n'est pas, à mon avis et comme je l'ai un peu développé plus haut, la bonne façon de faire.
L'objectif reste limité également : on est contre sans rien proposer pour une alternative.
En même temps, les groupes antifascistes sont tout de même un moyen de se regrouper pour ceux qui sentent un malaise quelque part mais ne trouvent pas de structurent qui leur conviennent voire existantes là où ils sont.
Et, c'est tellement la merde chez les anarchistes ...
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Fascisme de la misère, misère de l'antifascisme

Messagepar l autre » Vendredi 21 Mar 2014 16:50

suis pas sévère je constate. J ai participer a des manifs contre le fn est des quelques fois violentes et aussi a une époque ou ce n était pas la mode. Mais je n ai pas vu de dépassement dans une lutte plus global et de masse. trop souvent tu trouve du monde sur ce type de manif, mais occuper une anpe ou un soutien a de travailleurs en lutte tous ces anti faf sont absents. trop de politiciens utilisent les actions anti fn pour racoler électeurs en soutien aux institutions. Si comme tu le dis c est par défaut d un analyse de fond nous devons de dire.
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Fascisme de la misère, misère de l'antifascisme

Messagepar kuhing » Vendredi 21 Mar 2014 17:04

l autre a écrit:suis pas sévère je constate. J ai participer a des manifs contre le fn est des quelques fois violentes et aussi a une époque ou ce n était pas la mode. Mais je n ai pas vu de dépassement dans une lutte plus global et de masse. trop souvent tu trouve du monde sur ce type de manif, mais occuper une anpe ou un soutien a de travailleurs en lutte tous ces anti faf sont absents. trop de politiciens utilisent les actions anti fn pour racoler électeurs en soutien aux institutions. Si comme tu le dis c est par défaut d un analyse de fond nous devons de dire.


C'est pas faux ce que tu dis mais par exemple dans mon coin il y a un petit groupe "antifa" qui s'est mis en place ( en relation d'ailleurs avec une section CNT-f qui s'est formée et à laquelle je ne participe pas à cause de mes positions anti-syndicalistes dont j'ai déjà parlé ici ; et ça aurait été la CNT-ait j'aurais fait pareil .)
J'ai eu occasion de participer à un même petit rassemblement qu'eux il y a quelques semaines, on a pu tout de même discuter.
Il se sont fait d'ailleurs courser à la fin par une bande de fafs qui guettait le rassemblement.
C'est vrai que ça fait un peu jeu du chat et de la souris et que c'est réservé à des gens qui courent vite.
Mais bon.
Par contre je suis incapable de discuter avec des membres du PCF ou du PS croisés dans une manif.
Avec quelques uns du NPA, ça m'arrive parfois mais c'est rare.
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Fascisme de la misère, misère de l'antifascisme

Messagepar Lambros » Lundi 24 Mar 2014 11:02

Le 22 à Paris, c'était pour le moins clairsemé...

Et jme demande : les Vignoles doit bien y avoir 250 affilié-es à Paris. La FA bien 150-200. Sont signataires de la manif. Une 15aine de chaque.

Et Solidaires et ses milliers d'affilié-es à Paris, une grosse 50aine...

même les orgas "antifas" ne mobilisent pas, ça se contente de signer l'appel.
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: Fascisme de la misère, misère de l'antifascisme

Messagepar kuhing » Lundi 24 Mar 2014 14:10

Il me semble que tu peux revoir les chiffres à la baisse si j'en crois le cortège libertaire de la manifestation parisienne du mois dernier contre les lois anti-avortement espagnoles.
Les organisations qui se réclament de l'anarchisme ou du communisme libertaire sont sclérosées, bureaucratisées, nullissimes, téléguidées par quelques habitués qui en tirent profit d'une façon ou d'une autre. Des luttes de pouvoir qui n'ont rien à envier aux organisations politiques traditionnelles.
On ne peut rien en attendre.
C'est mon avis et, j'aurais préféré qu'il en soit autrement.
Quant aux organisations d'extrême-gauche : c'est de la bullshit.

Le seul espoir possible serait un mouvement de masse qui va dans le bon sens, celui d'une organisation spontanée qui rompt immédiatement avec le système marchand comme cela serait parfaitement réalisable dans le concret.
Mais le mouvement ne semble pas s'orienter de cette façon, en tous cas pour le moment.
Des pans entiers de ce que certains ont plus ou moins sacralisé, "la classe ouvrière", supposée sauver l'humanité, se tournent de plus en plus vers l'extrême-droite et le Front national qu'ils croient être en mesure de satisfaire leurs fameuses "revendications".
Et, peut-être est-ce là l'aboutissement du combat pour les revendications immédiates.
Je le pense.

Ce que je disais plus haut sur la responsabilité majeure de la social-démocratie ( parti socialiste ) quant à la monté du fascisme c'est encore révélé lors du premier tour des élections municipales avec une grande ampleur.
Le seul point positif étant tout de même les presque 40% de l’électorat qui a refusé d'aller voter.
Mais comment donner corps à cette masse de gens qui cherche une autre alternative ?
Je n'ai pas de réponse à cette question si ce n'est l'espoir d'un déclic spontané.
Mais il reste hypothétique et les obstacles et barrages sont tellement importants s'il se produisait que l'issue serait loin d'être gagnée.
Ensuite je crois que même dans les milieux dits radicaux d'extrême-gauche ou ce qu'il reste d'anarchistes, on s'aperçoit bien, consciemment ou inconsciemment, que le fascisme ne se contre pas avec une bataille de rue ou trois abribus incendiés.
Le problème est bien plus profond que ça.
Il me semble que pour le moment, nous sommes dans une impasse.
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Fascisme de la misère, misère de l'antifascisme

Messagepar Lambros » Lundi 24 Mar 2014 22:01

Clair que les abstentionnistes c'était pas pour la révolution...

On est bien dans la merde, les luttes sont sclérosées, sous contrôle (y'a qu'à voir la journée du 18 mars : les syndicalistes mènent les grèves à perte, donc les travailleurs-euses se retournent vers le FN). Et quand le 18 mars, le secrétaire d'UD CGT, jeune (CGT où on retrouve toute la GA, la CGA etc...) dit
"Dans cette dure lutte, et non pas turlutte" et que personne réagit...

Il faut des luttes victorieuses et autonomes. Mais c'est très très mal barré. Localement, le FN pas présent aux municipales depuis 1995. l'esstrême gôche y fait 15% face au PS et à l'UMP. Et là, l'esstrême gôche fait 11%, et le FN sans faire campagne...... 12,5.
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: Fascisme de la misère, misère de l'antifascisme

Messagepar lucien » Lundi 24 Mar 2014 23:39

J'attends avec impatience la prochaine intervention de Jean-Guy qui démontrera synthétiquement que nous sommes globalement d'accord sur le constat de la situation de l'antifascisme et des fausses pistes qu'il peut emprunter. Sur Rennes, je ne crois ni au désespoir ni à la manipulation d'orgas mais au seul choix d'individus ayant choisi, spontanément ou non, ce mode d'action. A ce propos :
kuhing a écrit:une organisation spontanée qui rompt immédiatement
L'organisation spontanée est probablement un concept antinomique si on l'envisage sans terreau sur lequel elle se développe, dans notre cas en espérant par exemple que les idées d'autorganisation vont envahir les foules par je ne sais quel... miracle.

Bon et puis faut peut-être calmer le jeu avec le FN et éviter de reprendre le discours ambiant en commençant, si c'est ce qui vous préoccupe, par analyser les résultats locaux ou nationaux autrement que par le pourcentage de votants. 45 millions d'inscrits, 39,5 % d'abstention, un score national du FN introuvable bien que les médias l'annoncent "historique" - en fait, un millier de conseillers FN élus sur... 519 417 conseillers municipaux à élire, soit 0,2 % des places gagné par le FN... Wouf : pays fasciste ou système qui nous enfume ??

Pour le déclic, je propose d'appeler les abstentionnistes (sur les 17 millions d'abstentionnistes, les conscients doivent bien être quelques millions) à faire leur coming-out en accrochant à leur fenêtre un tissu dont la couleur sera choisie par kuhing - l'autocollant sympa à l'arrière de la bagnole peut aussi faire l'affaire. Assumer cette critique du système, refuser de participer à ce cirque, en appeler à une autre forme d'expression et de résistance...

http://www.dailymotion.com/video/x1jeop ... dalgo_news

"Aux urnes, citoyens" appelait dimanche le canard local, en justifiant cette mobilisation pour la défense de la démocratie face à l'affreux Poutine.
Bouder les urnes ici, c'est donner un signal d'affaiblissement à ceux qui utilisent la force et foulent aux pieds le droit.
Ben voyons.
Le monde ne se compose pas d'anges révolutionnaires, de travailleurs généreux d'une part, de diables réactionnaires et de capitalistes cupides de l'autre.
Avatar de l’utilisateur
lucien
 
Messages: 3012
Inscription: Dimanche 31 Oct 2004 15:32
Localisation: Caen

Suivante

Retourner vers Ici, quelqu'un peut vous aider à arrêter de voter

cron