Super c'est noël!

Pour relier les luttes entre elles et les étendre...

Super c'est noël!

Messagepar Dan » Mardi 18 Déc 2007 0:28

Image
Dan
 

Messagepar changuita » Mardi 18 Déc 2007 16:25

c'est vrai tout ça...
mais qu'est-ce que tu veux, faire, ils exposent des tas de jouets devant tes mioches..
c'est mesquin d'utiliser les enfants pour faire consommer...
coluche président
Avatar de l’utilisateur
changuita
 
Messages: 36
Inscription: Lundi 07 Fév 2005 15:52
Localisation: Toulon et environ

Messagepar Léa » Mercredi 19 Déc 2007 13:02

Et si tu cherches un recto à ton tract, en voici donc un... :wink:

Image
Elu par cette crapule
Avatar de l’utilisateur
Léa
 
Messages: 2363
Inscription: Samedi 19 Fév 2005 21:16
Localisation: Pas très Loin. Derrière toi !

Re: Super c'est noël!

Messagepar lucien » Mercredi 19 Déc 2007 20:20

Dan a écrit:Image

La forme me fait penser, je crois, aux rubriques-à-brac de Gotlib (c'est un compliment) ! Par contre, j'trouve qu'il y a une contradiction dans le fait de critiquer le consumérisme et d'appeler juste après à se servir. C'est de la merde alors désertons tout ce cirque. Non ?
Le monde ne se compose pas d'anges révolutionnaires, de travailleurs généreux d'une part, de diables réactionnaires et de capitalistes cupides de l'autre.
Avatar de l’utilisateur
lucien
 
Messages: 3012
Inscription: Dimanche 31 Oct 2004 15:32
Localisation: Caen

Messagepar Dan » Mercredi 19 Déc 2007 21:37

se servir dans l'etalage de necessaires bien sur! la bouffe, les fringues etc.
Dan
 

Messagepar Dan » Jeudi 20 Déc 2007 14:39

:arrow: http://paris.indymedia.org/article.php3 ... mmentaires

savoir fêter noël !
Pour rebondir sur l'article super, c'est noël...

Il y a un petit peu plus d'un siècle, certaines pratiques étaient déjà là. Réapproprions-les nous et mettons nous en plein la panse !

Paris, le 23 novembre 1893
Extrait d'un rapport du Contrôle signé ..., classé au dossier n° 21,000-7-a
Les anarchistes Renard, Bouchet, Godard, Deforges, Large, Mocquet cadet, Henry, dinaient hier chez Philippeau 38 rue des Abbesses. Ils avaient dévalisé les boutiques de marchands de volailles du côté du parc Monceau et s'étaient fait préparer un repas copieux.

Paris, le 21 octobre 1894
Extrait d'un rapport du Contrôle signé ...
On apprend qu'hier soir les jeunes compagnons Boucher et Large se trouvaient avec quatre autres individus dans le bar situé rue des Abbesses, à l'angle de la rue Durantin. Ils ont décidés de se voir là de temps en temps pour tâcher de former un groupe. Ils se sont également engagés à voler à l'étalage des volailles, du gibier, du vin, etc... dans le but de faire, comme l'année dernière, un bon réveillon aux dépends des bourgeois.

Cependant, dans les mêmes années, certains préfèraient aller se faire un bon resto... (voir image tiré d'un article paru dans la presse bourgeoise de l'époque)

Mettons-nous en, nous aussi, plein la panse !

Image
Dan
 

Messagepar NOSOTROS » Jeudi 20 Déc 2007 15:24

Le fait que les comptes-rendus de ces exploits se lisent dans les rapports de police devraient un peu faire réflechir ... surtout quand on analyse que les nouvelles pratiques policières ne consistent plus en faire des arrestations en flagrant délit, mais à filmer les gens (cf. CR manifs à Rouen ou Montauban sur ce forum) puis à venir ensuite plusieurs semaines après aux domiciles chercher les gens (cf. Paris, Perpignan hier ...)

Par ailleurs on est là dans une pratique individualiste (version "tout pour ma gueule et après moi le déluge") qui n'a pas grand chose à voire avec le Communisme libertaire, et à tout prendre (sic) il eut été préférable de citer les exemples de réquisition de nourriture effectuées par les Black Panthers dans les années late 60-70's ...
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3773
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Super c'est noël!

Messagepar clown » Jeudi 20 Déc 2007 18:32

c'est sûr que les balck panthers sont bien plus proches du Communisme Libertaire...

ceci n'est pas une blague drole.


:arrow:
clown
 
Messages: 734
Inscription: Jeudi 01 Mar 2007 16:50

Messagepar peyo » Jeudi 20 Déc 2007 19:59

dans la société que nous voulons communiste libertaire, il faudrait bosser, participer aux travail commun, y compris les taches qui rebutent. pretendre se servir autoritairement en invoquant le non respect de la propriété, ça ressemble plus aux methodes des gangsters que celles d'un travailleur collectiviste.
en refusant de payer ton repas à un restaurateur, tu nies la valeur du travail de l'agriculteur qui fournit les produits et celui du restaurateur qui transforme. dans le cas d'un grand restau pour bourgeois, ça devient acceptable vu le patron est plein de fric resultat de l'exploitation de salariés (méme si ce sont des derniers qui devraient recupérer les fruits de leur travail et pas un individualiste)
par contre, dans d'un le cas d'un camion pizza pourri ou un travailleur essaie de s'en sortir en vendant trois sandwiches et trois margueritas, tenir le discours "je ne vous pairai pas parce que je ne reconnais pas la propriété privée", ça merite juste une distribution de gifles. c'est du moins ce que je ferai.
mon coté facho surement. :lol:
peyo
 

Super c'est noël!

Messagepar clown » Jeudi 20 Déc 2007 20:01

ah mais alors toi, tu peux crever à noel quoi, et rapidos, parce que oui, ton côté facho commence à me courrir sérieusement là.
clown
 
Messages: 734
Inscription: Jeudi 01 Mar 2007 16:50

Messagepar Dan » Jeudi 20 Déc 2007 20:02

NOSOTROS a écrit:Par ailleurs on est là dans une pratique individualiste (version "tout pour ma gueule et après moi le déluge") qui n'a pas grand chose à voire avec le Communisme libertaire


tu parle du tract sur noel la?
Dan
 

Messagepar NOSOTROS » Jeudi 20 Déc 2007 22:18

Non, je voulais parler du compte rendu des nanars belle époque qui se payent un gueuleton à l'oeil pour bien se remplir la panse ! Ca sent son pesant de Libertad ...

Ceci dit, comme mon intrevention pouvait laisser planer un doute, je voulais citer les blacks panthers non comme modèle de communistes libertaires mais comme modèle d'auto réduction collective. Quitte à se "réapproprier" certaines méthodes de lutte comme le proposait le commentateur zélé d'indymédia, je trouve que celles ci sont plus intéressantes. Tu as bien fait de faire remarquer.

En espérant avoir été plus clair.
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3773
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Messagepar lucien » Jeudi 20 Déc 2007 22:38

peyo a écrit:dans la société que nous voulons communiste libertaire, il faudrait bosser, participer aux travail commun, y compris les taches qui rebutent. pretendre se servir autoritairement en invoquant le non respect de la propriété, ça ressemble plus aux methodes des gangsters que celles d'un travailleur collectiviste.
en refusant de payer ton repas à un restaurateur, tu nies la valeur du travail de l'agriculteur qui fournit les produits et celui du restaurateur qui transforme. dans le cas d'un grand restau pour bourgeois, ça devient acceptable vu le patron est plein de fric resultat de l'exploitation de salariés (méme si ce sont des derniers qui devraient recupérer les fruits de leur travail et pas un individualiste)
par contre, dans d'un le cas d'un camion pizza pourri ou un travailleur essaie de s'en sortir en vendant trois sandwiches et trois margueritas, tenir le discours "je ne vous pairai pas parce que je ne reconnais pas la propriété privée", ça merite juste une distribution de gifles. c'est du moins ce que je ferai.
mon coté facho surement. :lol:
wouuuhh : du grand n'importe quoi.
Conclusion : si peyo, le vignole des landes, est contre la prise au tas, c'est qu'il n'est pas anarcho-communiste, pardon communiste libertaire.
Confusion vignolesque ? Je pencherai plutôt pour gentil baltringue.
Le monde ne se compose pas d'anges révolutionnaires, de travailleurs généreux d'une part, de diables réactionnaires et de capitalistes cupides de l'autre.
Avatar de l’utilisateur
lucien
 
Messages: 3012
Inscription: Dimanche 31 Oct 2004 15:32
Localisation: Caen

Messagepar Dan » Jeudi 20 Déc 2007 23:09

peyo a écrit:dans la société que nous voulons communiste libertaire, il faudrait bosser, participer aux travail commun, y compris les taches qui rebutent. pretendre se servir autoritairement en invoquant le non respect de la propriété, ça ressemble plus aux methodes des gangsters que celles d'un travailleur collectiviste.
en refusant de payer ton repas à un restaurateur, tu nies la valeur du travail de l'agriculteur qui fournit les produits et celui du restaurateur qui transforme. dans le cas d'un grand restau pour bourgeois, ça devient acceptable vu le patron est plein de fric resultat de l'exploitation de salariés (méme si ce sont des derniers qui devraient recupérer les fruits de leur travail et pas un individualiste)
par contre, dans d'un le cas d'un camion pizza pourri ou un travailleur essaie de s'en sortir en vendant trois sandwiches et trois margueritas, tenir le discours "je ne vous pairai pas parce que je ne reconnais pas la propriété privée", ça merite juste une distribution de gifles. c'est du moins ce que je ferai.
mon coté facho surement. :lol:


l'avantage du frisbee, c'est qu'il ne revient pas.
Dan
 

Messagepar NOSOTROS » Vendredi 21 Déc 2007 0:04

Reçu de copains bordelais, untexte qui a circulé pendant les manifs et grèves de novembre :

Appel à la grève de la consommation

Aujourd'hui commence la grève de Noël.

La grève de Noël, c'est celle de la consommation.

Nous pesons beaucoup plus lourd dans l'économie en tant que CONSOMMATEURS qu'en tant que TRAVAILLEURS.

Nous pesons beaucoup plus lourd dans l'économie en tant que CONSOMMATEURS qu'en tant que TRAVAILLEURS.

Le pouvoir piétine nos droits de travailleurs, mais la seule grève du travail ne sera pas assez efficace pour le faire céder.

Nous allons donc renforcer les grèves des travailleurs en commençant une grève générale de la consommation, qui fera d'autant plus mal au pouvoir qu'elle a lieu un mois avant Noël, et qu'elle ne cessera que quand nous aurons obtenu ce que nous voulons.

Nous allons mettre en grève les consommateurs que nous sommes tous, en achetant le moins possible de choses et surtout aucune chose inutile, dans cette période de l'année où tout nous pousse, pour le plus grand bien de la consommation, à faire le contraire...

Cette grève des achats s'appuiera sur l'autre grève, et les deux se conforteront dans un même mouvement inextinguible : en effet, pour que la grève (du travail) puisse durer, il faut des économies.

Ces économies seront réalisées grâce à la grève de la consommation, la "grève de Noël".

Faites tourner le mot d'ordre...
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3773
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Messagepar Léa » Vendredi 21 Déc 2007 0:19

Une réquisition de richesse ça s'organise, le problème est qu'actuellement il ne peut y avoir aucun support politique pour de telles actions, la dernière étant celle du Bon-marché à Paname l'an dernier et cela a bien foiré.
Il faut retourner deux à trois ans en arrière et plus pour en voir quelques unes qui ont réussi.

Le principe étant de bloqué les caisses avec des caddies remplis et de négocier le déblocage des caisses sous condition de pouvoir repartir avec une dizaine de caddies. L'avantage dans la phase de négociation avec le directeur du magasin étant le fait que si les flics rentrent pour dégager les occupants, il peut y avoir du grabuge surdimensionné car les keufs feront voler leur tonfa parmi les têtes de gondoles...

:arrow: Les chomeurs et précaires d'AC! visite les grands magasins et les belles épiceries.
Forcèment, ils ont faim...On appelle ça lutte pour la survie. C'était la belle époque des actions...
Elu par cette crapule
Avatar de l’utilisateur
Léa
 
Messages: 2363
Inscription: Samedi 19 Fév 2005 21:16
Localisation: Pas très Loin. Derrière toi !

Super c'est noël!

Messagepar clown » Vendredi 21 Déc 2007 0:28

pareil,l'idée de la grève de la consomation est pas mal en soit, mais on peut pas demander à une famille qui vit du smic par exemple, de se serrer la ceinture en fin d'année, donc le pillage collectif reste une mesure qui, loin d'etre en contradiction avec cette grève de la consommation marchande(puisque quand on pille, on n'achète rien), la complète.



et ca fait double-chier les marchands.
clown
 
Messages: 734
Inscription: Jeudi 01 Mar 2007 16:50

Messagepar NOSOTROS » Vendredi 21 Déc 2007 0:34

je pense que ce genre de choses existez déjà, se pratique plus ou moins et de plus ne se revendique ni ne s'annonce ...

De toute façon, pour pouvoir reéaliser des actions un peu dur, ce qui est important c'est de créer un milieu favorable. Comme disait Mao, le guerillero doit être au milieu du peuple comme le poisson dans l'eau. Or aujourd'hui s'il y a bien des (petits) poissons, ils manquent singulièrement d'eau ... (à comparer avec Villiers le Bel où non seulement la police n'a pas de témoignage et même au contraire les gens témoignent contre la police !!!)

Voir le film "le général" pour avoir une idée de ce que ce genre d'action sous tends.

Le reste c'est mettre la charrue avant les boeufs ...
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3773
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Messagepar Dan » Vendredi 21 Déc 2007 0:42



je me demande comment reagirais la police en 2007
Dan
 

Messagepar Léa » Vendredi 21 Déc 2007 13:14

Dan a écrit:je me demande comment reagirais la police en 2007

Comme je l'ai précédemment signalé, la dernière opération de ce genre a été le Bon-marché et cela a mal tourné...

Le Bon Marché envoie la police contre les chômeurs et les précaires

Rassemblement 31 décembre 15h, métro Sèvres-Babylone



Hier, vers 18h00, 150 chômeurs, précaires et intermittents ont investi le Bon Marché à Paris, rue de Sèvres, afin d’obtenir des caddies de victuailles pour réveillonner comme tout le monde.

Alors qu’ils avaient obtenu de la direction 15 caddies, les forces de l’ordre ont interpellé 114 d’entres eux ainsi que des passants et ont confisqué les vivres, alors qu’aucune plainte n’avait été déposée. La direction s’est entendu avec la police pour cette intervention qui a débouché sur la mise en garde à vue d’un camarade sans-papier.

Nous exigeons sa libération immédiate.

Le Bon Marché appartient au groupe LVMH, n°1 mondial de l’industrie de luxe (La Samaritaine, Louis Vuitton, Dior, Sephora.) dont le président, Bernard Arnault, peut se flatter de détenir la première fortune de France (17 milliards d’euros de patrimoine personnel). Le groupe LVMH a réalisé un chiffre d’affaires de 12,6 milliards d’euros en 2004. L’industrie de luxe se porte bien. et vive la réforme de l’ISF !

Les chômeurs, précaires et intermittents revendiquaient en acte une redistribution des richesses. Alors qu’ils sont exclus de l’assurance-chômage (58% d’entre eux ne sont pas indemnisés et 130 000 vont les rejoindre ou voir leurs droits amputés l’année prochaine), alors que le gouvernement multiplie les décrets et les convocations organisant ainsi une radiation massive pour faire baisser les chiffres du chômage, alors que la traque des RMIstes est mise en place par les Conseils généraux, l’industrie du luxe prospère, ce qui permet à Bernard Arnault de déclarer à Sharon Stone que « le luxe est le Microsoft de la France ».

Les salariés rencontrés au Bon Marché étaient en CDD ou en intérim, la plupart employés par des boites de sous-traitance qui les mettent à disposition du magasin. Voilà à quoi profite la politique de l’emploi (d’un coté l’organisation d’une extrême flexibilité du travail et les milliards d’exonération de charges patronales, d’un autre côté, une politique de destruction des droits sociaux, de radiations, de contrôles, d’exclusions de toutes les protections sociales afin d’obliger à accepter n’importe quel emploi à n’importe quel prix). Malgré tout cela, les précaires s’organisent de différentes manières : révoltes dans les quartiers pauvres, grève massive chez Carrefour, Marseille bloquée pendant un mois par une grève des transports, sans compter des dizaines d’actions menées par les intermittents, les chômeurs et les précaires pendant la négociation de la convention unedic sur l’assurance-chômage, par les mal-logés pour arracher des logements, par les sans-papiers contre les rafles et les expulsions.

Le directeur du Bon Marché n’a pas cédé ses caddies, contrairement aux déclarations médiatiques qui faisait la part belle à l’image de l’entreprise.

La seule générosité du Bon Marché et de LVMH a été l’intervention des forces de l’ordre.

Il nous reste 24 heures pour obtenir de quoi fêter le réveillon avec notre camarade sans-papier dont nous exigeons la libération. Sans quoi nous serons là demain, après demain et toute l’année pour harceler la plus grosse fortune de France !
Rassemblement samedi 31 décembre
à 15h devant le Bon Marché, M° Sèvres-Babylone

- Coordination des intermittents et précaires
- AC ! paris air libre
- RTO : Résistance contre le travail obligatoire
:arrow: HNS-Info > article 7470

La suite des conséquences :
:arrow: HNS-Info > Article 7477 : Le Bon Marché : la mobilisation des chômeurs et des précaires continue
:arrow: HNS-Info > Article 7493 : Bon Marché : La mobilisation paye ! Samir a été libéré

Et là ça date de l'hivers 2005, aucune action de ce genre n'avait été organisé en 2006 et encore moins en 2007 alors que la manifestations des chômeurs et précaires du 8 décembre dernier, aurait pu amener une telle action de masse.

Il y a certes la problématique de la répression policière qui force la bonne conduite civique et citoyenniste à la con sous réserve d'inculpations en tout genre et de procédures judiciaires où on connait les perdants à l'avance. En plus, comme souligné par NOSOTROS... Bien que je n'ai pas vu le film en question.

Je pense sincèrement qu'une action revendiquée à l'heure actuelle entrainera de lourdes conséquences juridiques pour les inculpés : vole en réunion et délit organisé. Pour peu qu'il y ai un ou deux sans papiers dans le lot, et là c'est le bingo pour la préfecture : et au regard de l'augmentation des quotas d'expulsion, il va s'en dire qu'il sera alors encore plus difficile de mobiliser pour une possible libération sans procédure de reconduite à la frontière.

Bref...
Elu par cette crapule
Avatar de l’utilisateur
Léa
 
Messages: 2363
Inscription: Samedi 19 Fév 2005 21:16
Localisation: Pas très Loin. Derrière toi !

Suivante

Retourner vers L'approche globaliste

cron