TREMBLAY EN FRANCE

Faut-il vraiment en préciser le contenu ?

TREMBLAY EN FRANCE

Messagepar NOSOTROS » Jeudi 22 Avr 2010 8:54

Sur le terrain

http://www.rue89.com/2010/04/20/trembla ... ale-148196


La vidéo d'arrestation qui agite Tremblay-en-France

Par Zineb Dryef | Rue89 | 20/04/2010 | 19H13


Rue89 s'est procuré les images de l'interpellation musclée qui a précédé le caillassage des bus. Deux jeunes ont porté plainte.

Les importants renforts policiers débarqués à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis), où Nicolas Sarkozy a annoncé ce mardi de nouvelles mesures contre la délinquance ne semblent guère apaiser le quotidien de la cité. Dans une vidéo tournée par un habitant mercredi 14 avril, quelques heures avant les caillassages de bus, on assiste à l'interpellation musclée de trois jeunes. Selon les témoignages recueillis, deux d'entre eux roulaient en moto sans casque.

Sur les images, d'un côté, sept à huit policiers chargent violemment des jeunes. De l'autre, ceux qui assistent à la scène insultent la police, allant même jusqu'à menacer de leur tirer dessus.

On voit clairement un policier porter au moins un coup de matraque à un jeune avant de le plaquer violemment au sol. Quatre policiers fondent alors sur lui. Les images, dont Rue89 s'est procuré une copie, sont floues et ne permettent pas de savoir combien de coups lui sont portés. /(Voir la vidéo, publiée en intégralité, avec une séquence répétée au ralenti)/


Sur le certificat médical que Rue89 a pu lire sont constatés, pour le jeune homme, un traumatisme crânien (sans perte de connaissance), une contusion sous-orbitaire gauche et une contusion au coude gauche avec hématome sous-cutané. Six jours d'interruption de travail lui ont été accordés.

L'un des policiers braque également son flashball sur le groupe, dont certains membres se couvrent alors la tête. Là encore, les images de mauvaise qualité n'indiquent pas s'il y a eu des tirs.

Les trois jeunes interpellés ce mercredi ont tous été placés en garde à vue durant quarante-huit heures. Seul l'un d'entre eux est poursuivi pour « refus d'obtempérer ». Son avocat, Arié Alimi, qui a déjà plaidé une affaire similaire à Tremblay, va porter plainte devant le tribunal de Bobigny pour « violences volontaires commises par personnes dépositaires de l'autorité publique, dégradation de biens privés et faux témoignage ».


L'avocat accuse la police de faux témoignage

Capture d'écran de la vidéo d'arrestation à Tremblay-en-FranceLa police ayant déclaré que le jeune homme était tombé sur le côté gauche pour justifier son hématome, l'avocat estime qu'il s'agit d'un faux témoignage. Sur la vidéo, le scooter est étalé sur le côté droit. Selon Arié Alimi, l'appartement de la mère du jeune a été perquisitionné par la police suite à l'annonce du dépôt de plainte.

Ces images illustrent la tension permanente entre jeunes et forces de l'ordre. A Tremblay, cette vidéo et le récit de ceux qui ont assisté à l'interpellation ont largement circulé, contribuant à renforcer la lassitude des habitants -y compris adultes- vis-à-vis de la police.

C'est même quelques heures après cette interpellation que des bus ont été attaqués sur les lignes 15 et 45 de la ville.

Ce lundi, jour ensoleillé, la ville est calme. C'est les vacances, les enfants font du vélo, les parents improvisent des pique-niques sur les grands espaces de verdure, les ados fument aux abords des bâtiments, certains ne sortent pas des halls d'entrée. De ces halls est née la tension qui agite la ville depuis deux semaines.

Ce mardi, après une visite dans deux dépôts d'autobus de Tremblay-en-France, Nicolas Sarkozy a fait le point sur la lutte contre l'insécurité et les trafics. Il a promis d'« intensifier les opérations coups-de-poing dans les cités sensibles » :

« Aucune commune, aucun quartier, aucun hall d'immeuble de Seine-Saint-Denis n'échappera à l'autorité de la loi. »


« Encore plus difficile de trouver un emploi »

« Il y a peu de halls qui abritent des dealers », veut corriger Jamel. Ce graffeur, résidant dans la cité dite des Grands Ensembles, a initié une pétition « citoyenne » pour réclamer un droit de réponse à TF1.

L'initiative, soutenue par le mairie, entend établir une autre image de la ville que celle véhiculée par « Mon voisin est un dealer », le reportage de TF1.

Tract de la ville de Tremblay.

http://asset.rue89.com/files/Emmanuelle ... e_ok_0.pdf

Dans la ville, la mairie a placardé une condamnation du reportage de la Une :

« Salissant l'image de toute une ville, elle n'est pas sans conséquences concrètes pour ses habitants, notamment pour les centaines de jeunes à la recherche d'un emploi […], elle n'est pas sans conséquence pour les chauffeurs de bus pris pour cible la semaine dernière.

C'est pourquoi la municipalité se réserve le droit de donner à cette affaire toutes les suites nécessaires, y compris en justice. »

Cet après-midi, Jamel aide des collégiens de René Descartes à recouvrir un mur de peinture blanche pour y réaliser une fresque à la bombe. Des ateliers « école ouverte » dont il aimerait plus souvent entendre parler dans la presse. Il ne comprend pas la fascination médiatique pour ces histoires de drogues :

« Le trafic de drogues, ça fait des années qu'il dure, ça ne concerne pas toute la ville. Pourquoi est-ce que c'est si important de parler d'eux ? Ça stigmatise la ville.

Le jeune qui va chercher du boulot, s'il dit qu'il vient de Tremblay, il est mort. Tu veux vendre ton pavillon ? Avec un reportage comme ça, il a perdu de la valeur. »


Tremblay-en-France, une ville coupée en deux

Jamel entreprend une visite guidée de la ville et de ses bons côtés, un « safari ghetto » dit-il. Le plus frappant à Tremblay-en-France, est l'impression d'une ville coupée en deux. Les frontières, de grands arbres.

Il y a le Tremblay pavillonnaire, coquet. Au cœur, la cour de la République, avenue commerçante derrière laquelle se dressent des immeubles d'habitation de moyenne hauteur, ceux-là même que TF1 a filmés.

Dedans, la population défavorisée de Tremblay, laissée à l'abandon. Pour Jamel, les vrais escrocs, ce sont les propriétaires des logements sociaux :

« Avant, il y avait un gardien par immeuble, ça créait une sorte de lien social. Là, il n'y a plus rien. Les boîtes privées qui s'occupent du ménage, elles envoient quelqu'un à 5 heures du matin pour nettoyer les sols.

Ça commence au 13e étage mais dès que la personne qui fait le ménage arrive au 9e, l'eau dans le seau, elle est déjà noire. La peinture, c'est une couche maxi sur les murs. Les ascenseurs, ils sont toujours en panne.

De l'autre côté, il y a les pavillons, il y a des arbres, c'est Desperate Housewives à 300 mètres de la cité. Un marocain a acheté un pavillon et il a ouvert un commerce halal là bas. Le résultat ? Une pétition contre lui. Il n'y a pas de mixité sociale, c'est la France des années 1950. »

En janvier, à la suite d'un règlement de comptes soldé en une fusillade qui fait quatre blessés, la mairie organise une réunion. Le public est principalement issu des zones pavillonnaires, raconte Jamel :

« Nous, on venait parler de la violence et de la présence policière dans la ville. Eux ne se sentaient pas du tout concernés. On n'a pas les mêmes problèmes. »

Ce clivage se lit aussi dans les résultats des dernières élections régionales. Au premier tour, Marie-Christine Arnautu, la candidate FN, a fait un score de 15,68%.

Dans les discours des uns et des autres ressort l'impression d'une fracture également ethnique. Il y a « les Français » et les autres. Les jeunes des cités, pourtant bien Français, ne s'incluent jamais dedans. Mehdi, la petite trentaine, se sent différent parce qu'il n'est pas « blanc » :

« Quand vous prenez trois ou quatre images sur des heures de tournages, vous montrez perpétuellement les jeunes, en jogging, avec une casquette et la peau foncée.

Vous créez un profil. Ce profil, il fait peur aux Français. Moi, si je vais dans le Morbihan avec mon polo Lacoste et ma casquette, je vais faire peur aux gens. Avant même de me parler, ils se disent que je deale, que je suis dangereux. »


La police, ennemie, et la justice, synonyme de répression

Un groupe de jeunes adolescents observe une voiture de police. C'est la troisième fois que le véhicule passe devant eux. Assis sur un banc un peu plus loin, Abou avertit :

- Ils vont repasser, c'est sûr.

Quelques minutes plus tard, la voiture est là.

- La prochaine fois, vous allez voir, les petits vont traiter les flics, c'est sûr.

Au passage suivant, les ados envoient en effet les policiers « niquer leurs mères ». Abou hausse les épaules :

« C'est toujours comme ça. Là, ça va, c'est le soir que ça s'accroche. C'est normal, il n'y a rien à faire après 18 heures à Tremblay. Il faut aller à Paris mais c'est pas toujours possible.

Moi, le soir, après le boulot, j'achète ma barrette, je fume mon spliff et je rentre chez moi, comme tout le monde. Je suis pas un trafiquant, c'est pareil à Paris ! »

La violence des rapports entre les jeunes et la police, Jamel la juge compréhensible. Il parle de la violence contenue dans le regard des autres :

« Quand tu vas à Paris, tu es toujours le banlieusard pour les gens. C'est pas évident pour les gamins. Et le discours des politiques sur la banlieue, c'est aussi violent. Ils ont quand même placé l'ancien mec du Raid comme préfet de la Seine-Saint-Denis. »

Souvent, la police n'est vue que comme l'ennemie et la justice est associée à la répression. Jamel par exemple ne connaît personne autour de lui ayant déjà porté plainte.

A la vue d'un policier, du haut de sa trentaine d'années, il avoue le sentiment « bizarre » de n'avoir jamais pensé qu'il ait pu être là pour le protéger. Il interroge :

« Pourquoi ils envoient des policiers jeunes et pas expérimentés ? Pourquoi jamais ils ne pensent à sensibiliser les gens ici aux institutions ? A ce qu'est la justice, par exemple ? »
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3770
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Re: TREMBLAY EN FRANCE

Messagepar sertao » Vendredi 30 Avr 2010 13:55

ha la belle rhétorique.... bien sur ce sont toujours des victimes... la drogue qui détruit des gamins ce n'est rien bien sur...
n'oublions pas que leurs économies souterraines EST une forme de capitalisme, et le capitalisme n'est-il pas notre ennemi ???

ils ont créé une autre forme de société dans leurs cités, basé sur les trafics en tous genres, bref de l'ultra-libéralisme sauvage.

il faut peut-être regarder les choses d'une manière non partisane, et peut etre plus sociologique ...
croyez-vous qu'ils en ont quelque chose à foutre de nos belles idées anarchistes et de nos projets de société ?
et bien oui, car nous représentons une "forme d'ordre" et ça, ça va à l'encontre de leurs business.

de plus en plus sur paris et dans d'autres grandes villes des rash ou des des sharp se font tabassés, alors que nous défendons les sans-papiers ?!
ils ne sont pas abrutis et savent très bien ce qu'ils font.

essayons de regarder les choses avec calme avant de prendre parti !

je sais de quoi je parle, je connais très bien tremblay...

bien sur quand aux violences policières c'est intolérable.
Avatar de l’utilisateur
sertao
 
Messages: 6
Inscription: Samedi 03 Avr 2010 8:38

Re: TREMBLAY EN FRANCE

Messagepar wiecha » Vendredi 30 Avr 2010 17:15

ha la belle rhétorique.... bien sur ce sont toujours des victimes... la drogue qui détruit des gamins ce n'est rien bien sur...
n'oublions pas que leurs économies souterraines EST une forme de capitalisme, et le capitalisme n'est-il pas notre ennemi ???

ils ont créé une autre forme de société dans leurs cités, basé sur les trafics en tous genres, bref de l'ultra-libéralisme sauvage.

il faut peut-être regarder les choses d'une manière non partisane, et peut etre plus sociologique ...


Quelqu'un a dit le contraire ici, nié cette part de la réalité, défendu la came et son commerce ?

royez-vous qu'ils en ont quelque chose à foutre de nos belles idées anarchistes et de nos projets de société ?
et bien oui, car nous représentons une "forme d'ordre" et ça, ça va à l'encontre de leurs business.


Oui mais là, c'est toi qui généralises, avec ce "ils" d'un côté, ce "nous" de l'autre, ça n'a pas beaucoup de sens les débats qui commencent de cette manière

de plus en plus sur paris et dans d'autres grandes villes des rash ou des des sharp se font tabassés, alors que nous défendons les sans-papiers ?!
ils ne sont pas abrutis et savent très bien ce qu'ils font.


Essayons surtout de ne pas reproduire ces "nous" et ces "eux" rien qu'en vocabulaire. parce que "rash" ou "sharp", même ici tout le monde sait pas, des espèces différentes de redskin, ça je capte mais quelle différence ? C'est quoi ces histoires de tabassage ? Quel rapport avec les sans papiers ?
Et puis, à la base, un article de Rue89, pas le mieux pour entamer un débat OK; mais si tu connais Tremblay, alors on peut partir de là.
wiecha
 
Messages: 623
Inscription: Lundi 03 Déc 2007 23:56

Re: TREMBLAY EN FRANCE

Messagepar Malval » Vendredi 30 Avr 2010 18:27

Le tabassage de "sharp" et cie, aurait-il un lien avec le fait que beaucoup de redskins aient un look, pour qui n'est pas initié, qui peut rapidement être rapproché de celui des boneheads (si c'est le cas, ça dénoterait une conscience politique dont les donneurs de leçons déplorent l'absence dans les quartiers ouvriers) ?
Malval
 
Messages: 26
Inscription: Dimanche 18 Avr 2010 19:25

Re: TREMBLAY EN FRANCE

Messagepar sertao » Samedi 01 Mai 2010 5:44

je vois rien n'a changé dans la cnt-ait, j'ai vraiment bien fait de m'en barrer. j'avais oublié que les chefs de caen détiennent la vérité...

Avatar de l’utilisateur
sertao
 
Messages: 6
Inscription: Samedi 03 Avr 2010 8:38

Re: TREMBLAY EN FRANCE

Messagepar Paul Anton » Samedi 01 Mai 2010 23:49

sertao a écrit:je vois rien n'a changé dans la cnt-ait, j'ai vraiment bien fait de m'en barrer. j'avais oublié que les chefs de caen détiennent la vérité...



La vérité contre le capharnaüm des opinions. :D
"Salut Carmela, je suis chez FIAT ! Je vais bien... Si, si, nous pouvons parler tranquillement, c'est Agnelli qui paye !"
Paul Anton
 
Messages: 3191
Inscription: Lundi 01 Nov 2004 16:19

Re: TREMBLAY EN FRANCE

Messagepar sertao » Dimanche 02 Mai 2010 8:48

alors ... on a été faire ploumploumtralala avec les soce-dem.
Avatar de l’utilisateur
sertao
 
Messages: 6
Inscription: Samedi 03 Avr 2010 8:38

Re: TREMBLAY EN FRANCE

Messagepar anarced » Dimanche 02 Mai 2010 12:09

Le discours sur le manque de conscience politique dans les quartiers a des relents nauséabonds. Le milieu des trafiquants de drogues reste plus fréquentable que celui de la finance, de la politique, de l'immobilier et j'en passe. Vendre des barrettes de cannabis (ce qui est légal dans certains pays) est beaucoup plus respectable que de jeter des familles à la rue et de les affamer.
Les jeux d'enfants finissent jamais.
Avatar de l’utilisateur
anarced
 
Messages: 932
Inscription: Lundi 16 Avr 2007 20:28
Localisation: Fleurance

Re: TREMBLAY EN FRANCE

Messagepar trotsky le clown » Dimanche 02 Mai 2010 14:04

anarced a écrit:Le discours sur le manque de conscience politique dans les quartiers a des relents nauséabonds. Le milieu des trafiquants de drogues reste plus fréquentable que celui de la finance, de la politique, de l'immobilier et j'en passe. Vendre des barrettes de cannabis (ce qui est légal dans certains pays) est beaucoup plus respectable que de jeter des familles à la rue et de les affamer.

tu t'emballe un peu ! c'est pas parce que les crapules financières évoluent a une autre échelles que le vendeurs de shit, est plus respectable ! le dealeur est une ordure intergrale il n'est aucunement a réhabilité dans une opposition binaire avec les gros capitalistes !
d'ailleurs ce que dis sertao est vrais, le business des cités s'est du capitalisme débridé, seulement il reste uniquement au stade du jugement, et je me demande bien quelle autre perspective dans la société tel quelle est, dans des quartier ou le chômage dépasse parfois les 50 pourcents, y a t'il ?
le modèle capitaliste a entièrement triompher(on a beau dire qu'il s'effondre, il ne s'effondre pas du tout, il est juste plus horrible), et c'est le schémas unique d'organisation qu'il soit légale ou non légale ! et la responsabilité des "revolutionnaires" de France dans cette état de fait serait a mettre en questions ! une alternative pour un vivre ensemble et un faire ensemble n'as même jamais été rechercher, ou bien trop tard !
Alors oui ça craint vraiment le discours eux et nous, mais ceux qui craint le plus c'est que c'est une réalité qui a pris corps, et il n'est qu'a se souvenir de l'attitude de certain pendant les émeutes de 2005 !
PS : il est déplorable de voir sur tout les forums ou evoluent des anarchistes le dégrée de haine réciproques, de petites rancœurs ! et il ne faut surtout pas parler d'un effet internet, mais bien plutôt y voir un revaleteur d'une vérité du mouvement réel ! des gens qui finissent toujours par se détester, dans leurs orgas même ou dans leurs petit squat !
on peut parler de camaraderie après !
trotsky le clown
 
Messages: 53
Inscription: Lundi 12 Jan 2009 22:31

Re: TREMBLAY EN FRANCE

Messagepar NOSOTROS » Dimanche 02 Mai 2010 19:50

Salut Sertao !

[Je m'excuse auprès des autres participants de ce forum, mais les coups de gueules de Sertao je les ai trouvé toujours sympathiques au fond ! Il a une sincérité qui fait souvent défaut à un mouvement très calculateur ...]

Sertao juste pour te dire que les gens qui t'ont répondu ne sont ni à la CNT-AIT ni à Caen :-) Donc essaye de prendre les choses avec un peu de recul et de respirer un bon coup, et ensuite - si tu veux - on pourras discuter tranquille.
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3770
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Re: TREMBLAY EN FRANCE

Messagepar sertao » Lundi 03 Mai 2010 10:30

ce que je voulais dire par 'eux' c'est toute cette racaille qui pollue les cités prolétaires. on a vite fait de mettre une étiquette "fasciste" des que l'on aborde certains sujets... mais pourtant ils sont bien présents dans cette société décadente.

en tant qu'anarchiste c'est de notre devoir de réfléchir à ce problème et que peut on faire humainement ?

les anars (fa, cnt, ...) comme la goche d'ailleurs ont du mal a aborder certains sujets, c'est bien dommage car si on veut changer cette société c'est avec une vision globale et sociologique qu'il faut le faire. mais pas partisane !

la révolution sociale et libertaire ne peut ce faire, que si on a réfléchis et trouvé une réponse à tous les problèmes que les politiques (du npa au fhaine), nous ont imposé...

@ +

ps : rash = red and anarchy skinhead
sharp = skinhead against racism prejudice
Avatar de l’utilisateur
sertao
 
Messages: 6
Inscription: Samedi 03 Avr 2010 8:38

Re: TREMBLAY EN FRANCE

Messagepar Malval » Lundi 03 Mai 2010 10:48

Peut on réellement mettre au même plan :

- un fils de patron suivant les pas de son père, non pas grâce à ses compétences (cf : Principe de Peters), mais grâce à ses relations (même s'il n'a pas les diplômes que la hirérarchie demanderait à une autre personne non pistonnée)
- un prolétaire au chômage de cité ouvrière, victime de racisme (ou pas), n'ayant pas les moyens matériels et symboliques de faire des études longues, se mettant à faire du trafic, car c'est le moyen le plus simple et rapide qu'il ait trouver pour avoir du fric (ses ennemis étant bien entendu toutes celles et ceux voulant qu'il arrête ce trafic, ce qui dans son esprit, est probablement assimilé à l'Etat et aux flics)

?

Au final cela sert les mêmes intérêts, mais les intermédiaires ne prennent pas les mêmes risques ; assimiler les lumpencapitalistes aux capitalistes est à mon sens, une erreur de jugement (même si les dégats occasionnés au final, peuvent être semblables)
Malval
 
Messages: 26
Inscription: Dimanche 18 Avr 2010 19:25

Re: TREMBLAY EN FRANCE

Messagepar douddu » Lundi 03 Mai 2010 15:21

Les drogues ,comme les sectes religieuses ou chauvines , prospérent sur le malaise des individus et en conséquence ce ne sont que des symptômes de l'état de la société
Par ailleurs si l'on en juge par le nombre de bars dits "militants " il est délicat de parler de "racailles" au sujet desdits dealers des quartiers ....
douddu
 

Re: TREMBLAY EN FRANCE

Messagepar sertao » Mercredi 05 Mai 2010 7:54

donc fin de de la discussion puisque les tabous reviennent...
Avatar de l’utilisateur
sertao
 
Messages: 6
Inscription: Samedi 03 Avr 2010 8:38

Re: TREMBLAY EN FRANCE

Messagepar douddu » Mercredi 05 Mai 2010 8:26

Mais pas du tout , je suis moi aussi contre la "drogue qui détruit ......"


S'il s'agit de dénoncer les dealers de quartiers qui vendent du shit , que penser des ventes militantes de biére et des " bars militants "?
Où sont les tabous ?
douddu
 

Re: TREMBLAY EN FRANCE

Messagepar NOSOTROS » Mercredi 05 Mai 2010 9:12

IL va de soit que je ne suis pas d'accord avec la présentation que Sertao tu fais (dans le sens où elle tient plus de la caricature que d'autre chose, avec des généralisation à cout de "nous" contre "eux"). Cependant, comme cette présentation est reprise et nous est opposée régulièrement, il faut pouvoir lui répondre.

Cette discussion contribue à élaborer la réflexion en ce sens, c'est pour cela que je ne crois pas qu'il y ait de "tabou" ici, sinon le fil de discussion serait clôt et Sertao tu serais purement et simplement effacé du forum comme sur n'importe que autre même dit "anar" ou "radical" (CCC p. ex . ...)

Dans la réponse que nous apportons, je ne crois pas que - contrairement à la tendance "radicale chic" du moment - nous ayons jamais fait l'apologie de la "criminalité" comme comble de la subversion ... (cf le fameux et débile "nous n'avons pas peur de former des gangs" de l'appel invisible ... Nous avons eu d'ailleurs ici à ce sujet des discussions enfiévrées sur ce sujet, Sertao je te laisse utiliser le moteur de recherche du forum)

Ceci dit, et Douddu a été plus rapide que moi, je crois en effet qu'en ce qui concerne la drogue et cie, peut être une des façons d'avoir un discours clair, non ambigus ce serait déjà d'avoir une pratique claire contre cette forme d'alíenation. Et aussi de diffuser des messages sans ambiguité à ce sujet. C'est d'ailleurs une tradition du mouvement révolutionnaire (cf la brochure sur le groupe anarchiste radical De Mokkers qui a Amsterdam luttait rageusement contre le travail, avec des mots et des actes que ne renieraient pas nos "autonomes" présent et dont ls membres étaient issus de la Ligue anti alcoolique de la jeunesse). Là dessus d'ailleurs on a fait un texte, qui a donné lieu également à un débat enfiévré, ici et dans le journal.

Si on veut pouvoir être crédible quand nous attaquons l'économie de la dépendance aux psychotropes, il faut déj`a que nous n'en soyons pas un facteur de diffusion dans nos propres rangs. Or le mouvement libertaire ne doit - en partie - sa survie financière qu'á la vente d'alcool dans les fêtes et autres concerts. (nous en avons aussi discuté ici sur ce forum ... ). Par ailleurs, il y a une certaine tradition dans certain groupes du mouvement anar français quand on participe à une réunion interne, c'est pour les participants de ne pas venir les mains vides, et de venir qui avec son pack de bière, qui avec sa bouteille etc ...(j'ai eu plusiuers expériences en ce qui me concerne à sujet.) C'est une spèce de "potlach", de "don qu permet l'intégration au groupe" qui est devenu rituel. Dans mon expérience, je me souviens aussi que - ayant refusé ce genre de chose - le groupe a finit par adopter la même attitude, cependant le nombre de participants a été réduit drastiquement ...

Bref, aucun problème pour aborder certains sujets et faire certaines critiques, mais pour pouvoir être crédible encore faut il balayer devant sa porte avant d'aller critiquer les autres. (je ne parle pas ici au niveau individuel, ce n'est pas une attaque contre toi Sertao, mais plutôt une adresse au mouvement en général). D'ailleurs j'avais annoncé il y a un certain temps travailler à une brochure sur le problèmne de l'alcool en milieu anar, je continuer de compiler des textes sur le sujet (le nouveau groupe des amis de l'ait au Perou vient de faire un texte sur le sujet) pour faire une brochure si il y a des volontaires pour participer à ce travail ...
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3770
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Re: TREMBLAY EN FRANCE

Messagepar anarced » Mercredi 05 Mai 2010 13:29

anarced a écrit:Le discours sur le manque de conscience politique dans les quartiers a des relents nauséabonds. Le milieu des trafiquants de drogues reste plus fréquentable que celui de la finance, de la politique, de l'immobilier et j'en passe. Vendre des barrettes de cannabis (ce qui est légal dans certains pays) est beaucoup plus respectable que de jeter des familles à la rue et de les affamer.


tu t'emballe un peu ! c'est pas parce que les crapules financières évoluent a une autre échelles que le vendeurs de shit, est plus respectable ! le dealeur est une ordure intergrale il n'est aucunement a réhabilité dans une opposition binaire avec les gros capitalistes !


Je pense le contraire et qu'il faudrait remettre les choses à leur place. Dans tous les pays et aussi au niveau international, il existe une hiérarchie dans les crimes et je pense aussi que certains crimes sont plus graves que d'autres. J'ai donné un exemple précis: jeter une famille à la rue est plus grave que vendre une barrette de cannabis. Affamer des populations entières est plus grave que d'y organiser un trafic de cannabis. Il me paraît important de nuancer et de ne pas jeter tout le monde dans le même marigot au prétexte qu'ils seraient tous capitalistes. Un crime contre l'humanité est plus grave qu'un délit qui d'ailleurs n'en est pas un aux Pays-Bas et qui tend à être légalisé dans d'autres pays. Et pourtant, lesquels sont les plus réprimés aujourd'hui ?
Les jeux d'enfants finissent jamais.
Avatar de l’utilisateur
anarced
 
Messages: 932
Inscription: Lundi 16 Avr 2007 20:28
Localisation: Fleurance

Re: TREMBLAY EN FRANCE

Messagepar douddu » Mercredi 05 Mai 2010 14:02

Bien d'accord avec anarced ;

D'ailleurs , c'est aussi ce qui qui distingue l'insurrection de la révolution
L'une jette tout " dans le même marigot ", declare qu'il n'y a ni innocents ni coupables , l'autre monte le dossier pénal des responsables politiques et financiers d'une situation .
douddu
 

Re: TREMBLAY EN FRANCE

Messagepar NOSOTROS » Jeudi 06 Mai 2010 0:09

oui !
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3770
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Re: TREMBLAY EN FRANCE

Messagepar trotsky le clown » Mardi 25 Mai 2010 13:13

anarced a écrit:Je pense le contraire et qu'il faudrait remettre les choses à leur place. Dans tous les pays et aussi au niveau international, il existe une hiérarchie dans les crimes et je pense aussi que certains crimes sont plus graves que d'autres. J'ai donné un exemple précis: jeter une famille à la rue est plus grave que vendre une barrette de cannabis. Affamer des populations entières est plus grave que d'y organiser un trafic de cannabis. Il me paraît important de nuancer et de ne pas jeter tout le monde dans le même marigot au prétexte qu'ils seraient tous capitalistes. Un crime contre l'humanité est plus grave qu'un délit qui d'ailleurs n'en est pas un aux Pays-Bas et qui tend à être légalisé dans d'autres pays. Et pourtant, lesquels sont les plus réprimés aujourd'hui ?

Mais pourquoi le deal, devrait être mis en parallèle, être comparer à la crapule financière !
Mon propos n’avait pas vocation à demander que les dealers rendent gorges, et effectivement ils sont très loin d’être une priorité, dans l’échelle des abominations que l’on peut subir !
Mais distinguons la petite main du trafic, qui cherche avant tout à assurer sa survie, et les différents dégréés de fournisseurs ! Car le petit trafic n’est que le dernier maillons d’un système hyper- hiérarchisé tu dis « les dealeurs n’envoient pas de famille a la rue » ! Oui bien sure, et ce d’autant plus qu’ils n’en en pas la possibilité !
Mais je ne crois pas que là ou l’on peut, et on a pus, observer la mafia en position de surpuissance, et obtenir un pouvoir réel ; que ce n’était pas le règne de l’équité et de la justice ! Ce n’est pas par ce que la justice bourgeoise est une mascarade, que par contraste elle réhabiliterait celle des dealeurs !
Par contre les dégâts sociaux dans les quartiers depuis que le trafic c’est systématiser, ils sont là : la fermeture des quartiers pour protéger ce type de petit commerce (et derrière chaque petit dealeur il y a une grosse crapule mafieuse qui s’engraisse) !
Et aussi un bon palliatif a la misère qui permet au plus fort(les plus combatifs ?) de s’assurer leurs survie, voir un certain confort !
Sans compter que le deal commence à devenir une sorte de parcours obligatoire, le seule horizon possible, et cela est un cauchemar !
trotsky le clown
 
Messages: 53
Inscription: Lundi 12 Jan 2009 22:31

Suivante

Retourner vers Fourre-tout

cron