"Si c'est un homme" - Primo Levi

De l'Assiette au beurre à Rapaces...

"Si c'est un homme" - Primo Levi

Messagepar kuhing » Vendredi 29 Aoû 2014 9:53

Bonjour,

Après quinze jours de vacances et un virus d'un autre monde chopé au retour dont je me remets à peine alors qu'il faut impérativement reprendre le travail, je souhaitais faire un petit compte-rendu sur un des ouvrages que j'ai eu le temps de lire pendant ces moments libres et qui m'a particulièrement marqué.

Je le fais ici puisque, même si je ne suis pas d'accord avec la ligne défendue par la CNT-ait, ni même avec le principe même du syndicalisme quel qu'il soit, au moins, les messages ne sont pas censurés.
Ce témoignage, je l'ai lu d'une traite. Impossible pour moi de le lâcher avant la dernière page. Il s'agit de " Si c'est un homme " de Primo Levi .

Le livre nous emmène dans la vie d'un déporté à Auschwitz III - Monowitz. Le camp d'extermination nazi où les prisonniers avaient pour tâche de construire l'usine de caoutchouc synthétique de Buna ( qui n'a d'ailleurs jamais produit un seul kilo de caoutchouc ) : un projet décidé par Himmler.
Pourquoi je voulais parler de ce livre en particulier ?
D'abord parce Primo Levi a réussi à me faire prendre sa place dans ce qu'il vivait et, même si ça a été particulièrement désagréable, jamais je n'ai pu m'identifier de cette façon à ce que racontait quelqu'un dans un ouvrage.
Je suis allé visiter il y a quelques années les camps de Auschwitz-Birkenau. Je tenais à mettre une réalité matérielle sur l'horreur nazie dont on parle beaucoup sans forcément se rendre compte de ce que c'était. Et même peut-être que l'on en a tellement parlé que cela finit par se retourner en son contraire.
Le livre de Primo Levi a été, pour moi, encore plus significatif que les baraquements de bois de Birkenau, les latrines alignées, les montagnes de cheveux, les salles d'expérimentations "médicales"..
Mais il y a autre chose : c'est l'analyse qui en sort des réactions humaines dans les situations extrêmes telles que les déportés les ont subies. Je ne parle pas de celles des bourreaux.
Contrairement à ce que l'on pourrait espérer dans une position d'exploitation ultime telle que l'esclavage National-socialiste, horreur absolue, la réaction première n'est pas la solidarité entre les opprimés mais au contraire, le chacun pour soi poussé à l'extrême. Par exemple, il n'était pas possible pour un déporté à Auschwitz de laisser traîner sa gamelle ou sa cuillère plus de 30 secondes sans qu'elle soit immédiatement et invariablement volée pour être échangée contre un morceau de pain, un demi-litre de soupe.
Il y a eu certes quelques actes de solidarité dans les camps de la mort mais ils ont été rares, très rares, très isolés.
Tout cela n'est pas très encourageant parce que ça pose la question plus générale de ce qu'est, à ce stade, au notre, l'homme.
Ce message n'a pas vocation d'ouvrir une polémique. Je crois que les polémiques sur les forums internet ne servent pas à grand chose pour ne pas dire à rien. Et, ces forums qui se prétendent "anarchistes" ne sont que la reproduction virtuelle des rapports de domination de la société. Désormais, je les fuis.
C'est juste une information pour ceux qui voudraient savoir comment se passait la vie d'un déporté dans un camp de la mort en 1944 et les réactions de chacun de ces malheureux.
Une immersion dans l'enfer.

Attention : ce livre est très éprouvant .
En tous cas personnellement, il m'a profondément affecté.
Je me demande même s'il n'a pas participé à ce que j'attrape ce méchant virus.

Bonne continuation et bon courage.

http://www.amazon.fr/Si-cest-homme-Primo-Levi/dp/2266022504
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: "Si c'est un homme" - Primo Levi

Messagepar Mala » Vendredi 29 Aoû 2014 10:45

Je pense que si Primo Levi t'avait rencontré il t'aurait craché a la gueule !!!!

D'ailleurs si tu avais compri Primo Levi tu y verrait une attaque directe aux comportements autoritaires de ta petite personne égocentrée et inbuvable.

Pour ce qui est de la CNT AIT DE CAEN: comment pouvez vous vous allier avec une personne si anti libertaire que ce pantin? On peux se demander si vous ne vous seriez pas allié à des fachos pour arriver a vos fins dans d'autres circonstances ...
Mala
 

Re: "Si c'est un homme" - Primo Levi

Messagepar kuhing » Vendredi 29 Aoû 2014 12:10

:shock:

Et bé !
J'avais oublié ce genre de réactions.
On s'est déjà rencontré pour que tu m'aimes autant ?
Ma curiosité en est attisée.
Mais peu importe.
Voilà donc le prototype même de "l'anarchiste" d'Internet qui a tout compris même ce que ferait Primo Lévi s'il me voyait.
Tout cela dépasse la caricature.
Je te rassure, personne n'est allié avec moi et pas la CNT-ait non plus.
Je te laisse donc à tes haines et à tes frustrations.
Je ne crois pas qu'elles changeront le monde.
Je ne faisais de toutes façons que passer.

NB : Primo Levi n'aurait sans doute pas parlé de "gueule" puisque un des reproches majeurs qu'il faisait aux nazis était de vouloir
ramener les déportés aux rangs d'animaux. ( d'où le titre : 'si c'est un homme' )
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: "Si c'est un homme" - Primo Levi

Messagepar l autre » Vendredi 29 Aoû 2014 20:41

Moi bien que je diverge sur certains point avec Kuhin. J ai apprécié ses postes leurs arguments et le respect dans les échanges. je dirai que si Kuhing n est pas libertaire alors personne ne l est. je crois que tout ceux qui postent dans ce forum partage mon sentiment. Bon Kuhing te laisses pas distraire par une mauvaise langue de l audace toujours de... et du dédain a plus
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: "Si c'est un homme" - Primo Levi

Messagepar kuhing » Samedi 30 Aoû 2014 10:38

Bonjour l autre ,

Je ne sais pas si je dois te remercier pour ton message qui me fait plaisir ( personne n'est parfait ) ou t'en vouloir de l'avoir posté.
Je peux t'en vouloir parce qu'il m'incite à poursuivre la discussion et, je sais que les discussions sur les forums internet ne mènent, à terme, à rien de très bon.
Par ailleurs y participer est comme une addiction et, comme je souhaite subir le moins de contraintes possibles, je préfère m'en préserver.

En tous cas, je dois avoir un nombre non négligeable d'ennemis puisque au premier message "informatif" posté après des mois de silence, une personne que je ne connaissais pas sous ce pseudonyme me " crache à la gueule " en se cachant derrière Primo Lévi.

J'en suis resté coi quelques secondes.

Plus que "l'audace" de Danton qui ne fait pas vraiment partie de mes références, je préfère appeler Flaubert à mon aide quand il écrit :
"On peut calculer la valeur d'un homme d'après le nombre de ses ennemis et l'importance d'une oeuvre d'après le mal que l'on en dit. Les critiques sont comme les puces, qui vont toujours sauter sur le linge blanc et adorent la dentelle. "

Pour en revenir au sujet qui mériterait de très longs développements, ce que j'en ai effectivement retenu est qu'en situation extrême, l'instinct de survie prend le dessus et met en place un terrible " chacun pour soi " entre les hommes.
Bien sur il y a eu quelques actes de solidarité dans les camps de la mort mais ils ont été rares.
Primo Lévi s'est allié lui-même avec deux ou trois autres quand les nazis ont quitté en urgence Auschwitz ( il était alors à " l'infirmerie " ) notamment pour trouver de quoi chauffer le baraquement. Mais l'accès à d'autres, trop nombreux ou trop malades, leur était refusé.

Par ailleurs, alors que Primo Lévi dénonce bien sur entre les lignes l'idéologie nazie qui voudrait que la classification "maîtres - esclaves " est naturelle, il parle lui-même de "prominents" ( supérieurs ) parmi les déportés plus aptes à trouver les moyens de survivre quels qu'ils soient.
Je dois dire que ça m'a posé problème en plus du goût amère jusqu'à la douleur que la lecture de " Si c'est un homme " laisse dans la tête.

Tout cela amène pour moi à une conclusion : aucune société meilleure ( sans état, sans classes sociales, sans argent, " à chacun ses besoins et moyens " ) n'émergera d'une situation de chaos et de misère extrême.

Bien que cette idée de société "cohérente" ( toujours pour moi ) me paraît de plus en plus difficile à atteindre un jour, il reste cependant cette toute petite lueur " loin au fond " qui me fait tout de même penser qu'elle reste possible.

à bientôt !
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: "Si c'est un homme" - Primo Levi

Messagepar Mala » Lundi 01 Sep 2014 8:02

Une question se pose :
pourquoi notre cher ami kuhning passe plusieurs jours à tenter de légitimer un acte antisémite? (de gauche donc apparement c'est moins grave vu que ça se situe dans la tradition de l'antisémitisme stalinien de la belle époque...). On voit dans ce fil sur le Forum Anarchiste (dont il a été viré à cause de ses tendances autoritaires et insultantes) Kuhning cherche tout les arguments possibles afin de défendre l'organisation voix prolétarienne. Bien sur il fait quelques gallipettes afin de nous faire croire qu'il condamne cette orga mais personne n'est dupe, Kuhing défend l'indéfendable, l'antisémitisme (ça fait partie de la société cohérente ?).

De la découle une autre question : les juifs de 39/45 sont des pauvres victimes mais ceux de 2014 sont responsables des problèmes de Kuhning ?

http://forum.anarchiste.free.fr/viewtop ... %C3%A9mite


voici la première intervention pleine de bon sens de notre ami Kuhning sur ce fil. Vraiment très pertient, une leçon de mauvaise fois au service de la défense de l'antisémitisme.

question d'un membre du forum
Celà ne répond toujours pas à la question: pourquoi virer le CRIF et pas le PS?


réponse de notre ami Kuhning
Ben oui ! Pourquoi pas ?

Allez soyons sympas pour une fois (ça me changera) :
Disons que dans de très très lointains souvenirs, le PS est issu du "mouvement ouvrier" qui se voulait progressiste à l'époque et qu'on aperçoit encore, en regardant avec une bonne loupe, des membres du PS aux rassemblements du 1er Mai et, toujours pas autour de la statue de Jeanne d'Arc.

Alors c'est un tout petit peu mieux ( deux ou peut-être trois microns d'épaisseur ? ) que l'UMP, "Alternative Libérale", le FN ou que Netanyahou et, c'est ce qui doit faire la micro différence.

La voilà ta réponse.


Je maintiens que Primo Levi te cracherais à la gueule toi et tes arguments.
Mala
 

Re: "Si c'est un homme" - Primo Levi

Messagepar Mala » Lundi 01 Sep 2014 8:13

Et en plus notre amis Kuhning n'a absolument rien compris à ce livre.
Mala
 

Re: "Si c'est un homme" - Primo Levi

Messagepar Lambros » Mercredi 03 Sep 2014 10:50

Salut Kuhing !

je ne l'ai pas lu, mais ça donne envie. J'avais lu l'autre plus connu à ce sujet "Être sans destin" de Imre Kertesz, bien aussi.

Après que les hommes soient réduis au statuts d'animaux, je vais pas faire mon végétarien chiant. :D

Sinon cet été j'ai lu un livre qui m'a aussi tout retourné, l'Assomoir. (et j'en lis un autre qui change plein de trucs, l'Unique et sa Propriété)
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: "Si c'est un homme" - Primo Levi

Messagepar elquico » Mercredi 03 Sep 2014 22:51

je n'ai pas tout lu cela me fatigue et je n'ai pas "le méchant virus " de kunhking j'ai lu primo levi,et je crois qu'un débat est un débat et qu'attribuer des sentiments aux autres ,ce n'est plus un débat le malheur du monde fair t il recette les camps de travail et le nazisme ne sont que l'exploitation quotidienne à son paroxysme et l'émancipation à laquelle nous travaillons est l'avenir pour cela je crois il faut cracher son individualisme qui est la pire des choses effectivement N'oublions pas que les camps d'extermination avaient pour finalité sous des prétextes divers homosexualité, anarchosyndicalisme,communisme,d'utiliser de la main d'oeuvre gratuite pour une oeuvre de mort
elquico
 
Messages: 428
Inscription: Dimanche 28 Nov 2010 23:59

Re: "Si c'est un homme" - Primo Levi

Messagepar Mala » Mardi 09 Sep 2014 11:29

C'était aussi beaucoup pour se débarrasser des juifs. Et Kunig n'a rien compris. Le message de Primo Levi qu'il à délivré toute sa vie était que les nazis n'étaient pas des monstres ni des animaux mais que ce dont ils ont été capable était une partie de la personnalité de l'être humain et que tout un chacun est succeptible de se laisser submerger par la barbarie qu'il porte en lui (par exemple Kunig est de ce genre de personnes qui se sont absolument laissé dépasser par leur coté barbarre et qui n'hésitent pas à diffuser des idées d'extrême droite et réactionnaire sur tout les sujets pour avoir raison et tenter de controler les autres. Dans les camps Kunig aurait été un petit toutou au service des nazis à n'en pas douter). Il à aussi parlé de personnes qui comme lui avaient assez de force pour resister au système mis en place par les juifs dans les camps, expliquant que ceci était une chose extrêmement difficile, et ceci était normal vu les conditions mise en place par les nazis.
Mala
 

Re: "Si c'est un homme" - Primo Levi

Messagepar lucien » Vendredi 12 Sep 2014 20:54

Mala a écrit:Le message de Primo Levi qu'il à délivré toute sa vie était que les nazis n'étaient pas des monstres ni des animaux mais que ce dont ils ont été capable était une partie de la personnalité de l'être humain et que tout un chacun est succeptible de se laisser submerger par la barbarie qu'il porte en lui (par exemple Kunig est de ce genre de personnes qui se sont absolument laissé dépasser par leur coté barbarre et qui n'hésitent pas à diffuser des idées d'extrême droite et réactionnaire sur tout les sujets pour avoir raison et tenter de controler les autres. Dans les camps Kunig aurait été un petit toutou au service des nazis à n'en pas douter).
3 jours après, je continue à trouver ce post pathétique, navrant.
Le monde ne se compose pas d'anges révolutionnaires, de travailleurs généreux d'une part, de diables réactionnaires et de capitalistes cupides de l'autre.
Avatar de l’utilisateur
lucien
 
Messages: 3012
Inscription: Dimanche 31 Oct 2004 15:32
Localisation: Caen

Re: "Si c'est un homme" - Primo Levi

Messagepar JKS » Lundi 15 Sep 2014 9:37

je viens de relire "Si c'est un homme"

Ce que je retiens c'est que Primo Levi ressent l'expérience du camp comme une entreprise de déshumanisation
des détenus de la part des Nazis. Dans le camp les détenus ont très peu affaire aux SS, la plupart de la gestion
quotidienne du camp est assurée par les détenus eux-mêmes, idem pour la surveillance.
Le système carcéral mis en place par les SS fonctionne uniquement à cause de la destruction délibérée de la condition
humaine des détenus.

A la fin du livre les SS évacuent le camp devant l'avancée soviétique en emmenant les prisonniers
plus ou moins valides avec eux et laissant les moribonds dont fait partie l'auteur à l'abandon.
Ils se retrouvent dans une situation aussi précaire; au mois de janvier en Pologne, sans nourriture,
sans chauffage, sans eau potable, sans soins ... les troupes russes entreront dans le camp 10 jours plus tard.

Primo Levi et deux autres déportés sortent du baraquement dans lequel ils sont confinés deux jours après l'évacuation
et ramènent quelque nourriture à la chambrée, ils partagent avec les autres et ceux-ci décident de donner une portion
supplémentaire à ceux qui ont fait l'effort de sortir.

"La veille encore, pareil évènement eut été inconcevable. La loi du Lager (le camp) disait mange ton pain et si tu peux
celui de ton voisin; elle ignorait la gratitude. C'était bien le signe que le Lager était mort.
Ce fut là le premier geste humain échangé entre nous"
JKS
 
Messages: 40
Inscription: Mercredi 29 Jan 2014 11:45

Re: "Si c'est un homme" - Primo Levi

Messagepar Mala » Lundi 15 Sep 2014 9:58

Encore une fois il me semble que ce n'est pas le message que Primo Levi à cherché à passer. Que les nazis aient voulu faire de certaines catégories d'êtres humains des animaux c'est quelque chose qui a été beaucoup dit et écrit et qui est exact. Mais ce qui est interressant chez Primo Levi, dans son message, c'est qu'il considère que les nazi n'étaient pas des monstres mais des hommes, que ce à quoi ils se sont abaissés est intrinsèquement lié à l'humanité. Une part de barbarie qui est présente en chacun de nous et, toujours selon Primo Levi, qu'il faut constamment museler. Toute sa vie d'après les camps a été occupée à aller à la rencontre des gens et des enfants en particulier pour délivrer sa vision des choses et expliquer qu'il fallait être vigilant quand à cette barbarie humaine. Si on regarde actuellement on voir que l'antisémitisme est de retour en force dans la société, il est même alimenté par de nouveaux courants et de nouveaux idéologues. Ceci est une preuve que Primo Levi avait raison.
Quand à ce que ressent Lucien vis à vis de mon post je comprend. Pourtant je maintien que Kuhning, qui à défendu un acte antisémite ( la manif antifa antisémite de Toulouse avec l'expulsion des juifs de celle ci par l'organisation rouge brune VP) est une personne qui se laisse aller à la barbarie qu'il a en lui. Et sur les sujet de la Syrie ou de l'antispécisme il à montré qu'il n'hésitait pas à faire appel à des idées barbares pour avoir raison et essayer d'avoir du pouvoir sur les autres. Ici même il est venu en calomniant des compagnons qu'il pense être ceux qui l'ont empéché de prendre le pouvoir ailleurs et ne l'ont pas laissé indéfiniment diffuser ses idées réactionnaires dans son attitude autoritaire. Et le fait que ici on ait rien dit, qu'on ai presque trouvé qu'il avait raison, ça je trouve que c'est pathétique et navrant...
Mala
 

Re: "Si c'est un homme" - Primo Levi

Messagepar lucien » Lundi 15 Sep 2014 21:50

Moi je crois que la société et la technologie sont aujourd'hui promoteurs invisibles et vecteurs de micro-pouvoirs ou de sentiments qui nous amènent tranquillement vers la barbarie mais parfois par un chemin qu'on n'imagine même pas. Je pense, puisque tu l'évoques, au pouvoir de modération sur les forums et plus simplement les comportements que les gens peuvent avoir sur ces médias. Je ne m'explique pas non plus ce genre de propos :
Mala a écrit:Dans les camps Kunig aurait été un petit toutou au service des nazis à n'en pas douter.
A propos de la CNT-AIT Caen, Mala a écrit:On peux se demander si vous ne vous seriez pas allié à des fachos pour arriver a vos fins dans d'autres circonstances ...
Rien que ça... Et après on vient pleurer à la calomnie !
Le monde ne se compose pas d'anges révolutionnaires, de travailleurs généreux d'une part, de diables réactionnaires et de capitalistes cupides de l'autre.
Avatar de l’utilisateur
lucien
 
Messages: 3012
Inscription: Dimanche 31 Oct 2004 15:32
Localisation: Caen

Re: "Si c'est un homme" - Primo Levi

Messagepar Lambros » Mardi 16 Sep 2014 12:11

c'est d'une finesse
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: "Si c'est un homme" - Primo Levi

Messagepar kuhing » Vendredi 23 Jan 2015 17:02

Le nombre de gardiens à Auschwitz-Birkenau réévalué

L'Institut de la mémoire nationale polonais (IPN) a établi une liste de quelque 9 500 membres du personnel du camp nazi allemand d'Auschwitz-Birkenau, a indiqué vendredi 23 janvier un procureur d'IPN. « Jusqu'à présent, le personnel nazi était estimé entre 4 000 et 6 500 personnes », a rappelé le procureur Lukasz Gramza.

La liste a été constituée à la demande d'IPN, qui poursuit les crimes nazis et communistes. Un historien a mené l'enquête sur le fonctionnement du camp de la mort installé dans le sud de la Pologne. La liste de ces employés pourrait être publiée d'ici une douzaine de mois.

« J'espère que cela ne prendra pas quelques années. Nous sommes en train de vérifier si les personnes se trouvant sur cette liste sont toujours vivantes, et c'est pour cela qu'elle doit pour l'instant rester secrète », a indiqué M. Gramza.

L'IPN transmet ces informations au Service central d'enquêtes sur les crimes nationaux-socialistes à Ludwigsburg, en Allemagne, et aux procureurs allemands. Quelque 1,1 million de personnes, dont environ un million de juifs de différents pays d'Europe, ont péri entre 1940 et 1945 dans le camp d'Auschwitz-Birkenau.

source



Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57


Retourner vers Culture

cron