Référendum grec

La lutte est globale... Solidarité a-nationale !

Référendum Grec du dimanche 5 Juillet 2015

Je serais aller voter Non à la question posée
1
100%
Je me serais abstenu
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

Référendum grec

Messagepar kuhing » Mardi 07 Juil 2015 15:47

On a une discussion actuellement sur notre liste de diffusion internet où deux avis se dégagent et, j'aimerais savoir ce que les gens ici pensent (s'ils veulent bien le dire avec ou sans commentaires)

Je rappelle la question précise qui était posée pour ce référendum
:
"« Acceptez-vous le projet d'accord soumis par la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international lors de l'Eurogroupe du 25 juin 2015 et composé de deux parties, qui constitue leur proposition unifiée ? "
Le premier document est intitulé « Réformes pour la réussite du programme actuel et au-delà », le second « Analyse préliminaire de la soutenabilité de la dette ».


(Désolé : obligé d'ouvrir un autre topic , pas possible de rajouter un sondage en court de route sur un fil existant )

Question ici qui partage aussi les mouvements anarchistes et libertaires aussi bien en Grèce qu'en France ( une seule option bien sur ; il m'a semblé inutile de rajouter " j'aurais répondu oui à la question posée" ) :

Référendum grec :

-Je serais aller voter Non à la question posée
-Je me serais abstenu
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57
Localisation: sud est france

Re: Référendum grec

Messagepar kuhing » Mardi 07 Juil 2015 17:05

18h03 :

Le " Je serais aller voter NON à la question posée " gagne haut la main avec 100% des voix.
C'est ce que je voulais savoir.
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57
Localisation: sud est france

Re: Référendum grec

Messagepar kuhing » Mercredi 08 Juil 2015 7:43

Extrait d'une discussion sur la liste de diffusion internet de notre coin à ce propos :




-----E-mail d'origine-----
De : n l <nicolas.lem*****>
A: kuhing <k>
Envoyé le : Me, 8 Jul 2015 1:11
Sujet : RE: Re : : : : : Sur le référendum grec

Par rapport à ta question à savoir la position que l'on aurait prise par rapport au référendum, personnellement je n'aurais évidemment pas voté. Sachant que comme tout vote, il n'est qu'illusoire et que derrière s'en suit obligatoirement des négociations au niveau des instances dirigeantes, financières etc... Le vote ne sert qu'à entretenir un paravent, un semblant de dialogue social afin de légitimer par la suite des décisions politiques. L'escroquerie du référendum en 2005 sur la constitution européenne est là pour nous le rappeler. De plus le référendum grec permet de gérer le naufrage politique du gouvernement et de tenter d'apaiser les tensions, de retarder en essayant de contrôler la probable explosion sociale qui devrait suivre.
La véritable lutte à mener est et sera dans la réappropriation de la rue, de ne pas la laisser à l'extrème droite et au pouvoir. Le contrôle de l'espace public permettant une effervescence sociale (AG etc...), seule à même de pouvoir installer de réelles perspective révolutionnaire. Cela le gouvernement veut l'éviter à tout prix et le vote permet d'isoler la décision politique et de donner l'illusion d'être acteur alors que l'on ne reste que passif. La véritable question à l'heure actuelle est l'occupation de la rue, de s'emparer de la politique et d'organiser un espace qui ne soit plus celui du contrôle social et de la marchandise spectaculaire mais bien celui de l'autogestion.

****

Date: Tue, 7 Jul 2015 11:57:53 -0400
From: kuhing
To: caam@lists.riseup.net
Subject: Re : : : : : Sur le référendum grec

Salut Nicolas,

Je pense, sans vouloir te vexer, qu'une telle position tient du dogmatisme voire de l'autisme.

Encore une fois ce référendum n'avait pas pour question de ratifier des instances d'Etats comme en 2005 mais demandait si oui ou non il fallait accepter les diktats du FMI BCE CE dans une situation où les grecs sont saignés à blanc.

Si l'Etat avait été contraint de demander par référendum : " Faut-il la dissolution de l'Etat et des instances financières ? " , tu ne serais pas allé voter non plus par principe ?

Tout ne peut pas être calqué dans toutes les situations.

Bien sur la solution n'est pas dans les négociations des dirigeants et créanciers , on le sait.
On sait aussi, pour certains d'entre nous, aussi que la solution se trouve dans la mise en place d'une organisation horizontale de la société qui fonctionne "de chacun ses besoins à chacun ses moyens" .

Mais ce n'est pas avec un groupe d'activistes de lutte armée de rue ou une cinquantaine d'individus qui brûlent des poubelles que les choses vont en arriver là.
Cette stratégie touche au cliché, n'aboutit à rien si ce n'est à un avant-gardisme qui reproduit les mêmes rapports de force de la société de domination dans laquelle nous vivons.

C'est bien d'élévation de niveau de conscience globale, de l'ensemble des populations dont il s'agit pour qu'un basculement radical et irréversible se produise.

Cette question de référendum grec était comme une brèche dans l'édifice capitaliste qui permettait à cette conscience de s'exprimer en disant Non.
Il fallait je crois s'y engouffrer comme l'a d'ailleurs dit bon nombre d'organisations qui se réfèrent à l'anarcho-communisme.

Et ça ne signifie en aucun cas que ça veut dire oui aux négociations qui s'en suivent et qui pour le moment sont d'ailleurs au point mort.

Le quartier anarchiste d'Exarchia ne s'y est pas trompé non plus d'ailleurs et, j'y ai vu dans un reportage qu'aux terrasses des cafés on fêtait cette victoire du OXY entre grecs mais aussi d'autres venus d'Europe et qui disaient vivre un moment historique.

Maintenant on attend la suite dont l'issue ne se fera pas par un bon accord entre Tsipras et les créanciers-politiciens.
Bon accord qui ne peut pas exister.

Saluts anarchistes,

kuhing
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57
Localisation: sud est france


Retourner vers Foutoir mondial

cron