Ukraine

La lutte est globale... Solidarité a-nationale !

Re: Ukraine

Messagepar l autre » Mardi 04 Fév 2014 18:03

ce que je sais c est que la position de l AIT reflète la position de toutes les structures siglées Cnt-AIT ; pour d éventuels individus je sais pas. Mais c est là soit une contradiction ou un privilège celui de l individu si sa position diffère c'est son problème. Ce que j ai compris c est que sur ce forum la position est plutôt convergente avec celle de l AIT et visiblement de ceux de la CNt-Caen, tant mieux si c est aussi celle des syndicats désignés comme CNt-AIT? Que veux tu de plus si ceux qui ont défendu ( toi inclus) cette thèse ce voit conforter, que dire continuons le combat. j ai dit clairement ma position elle était la même que toi c'est la dessus qu un révolutionnaire s identifie a un autre. Si tu a des reproches a faire a certains fait là ou ils se trouvent , retourne la contradiction a qui de droit pas a ceux qui sont cohérents avec eux même. Il faut toujours conforter son camp pas l inverse. Perso je crois que nous devons élaborer du contenu et passer loin de certaines choses. Je laisse a ta sagacité moi je resterai sur débattre de la situation sociale générale . A plus ami
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Ukraine

Messagepar kuhing » Mardi 04 Fév 2014 18:40

l autre a écrit:ce que je sais c est que la position de l AIT reflète la position de toutes les structures siglées Cnt-AIT


Je n'en suis pas sur et c'est que j'aimerais voir clarifier.
Il y a deux structures en France qui utilisent le sigle CNT-ait.
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Ukraine

Messagepar l autre » Mercredi 05 Fév 2014 10:52

su tu trouves un syndicat CNt-AIt qui dit le contraire de ce que déclare l AIT fait signe ... comme l a dit Lambros l AIt est une structure fédérative qui en cohérence me fonctionne pas sur le centralisme dit démocratique. Elle n a aucun pouvoir et vouloir d obliger d imposer mais de convaincre . Si ici ou là quelques personnes pour x raisons expriment une différence elles n engagent en rien les syndicats . Ce qui fait par exemple sur ce forum d expression individuelle des différences d expressions. Bien que pour certains elles sont non contradictoires avec leur position collective c'est la l important. ce qui fait que certaine réponse qui sont du cadre collective ne peuvent être faites par un individu. De plus la cohérence individuelle mais pas ni plus ni moins que celle d une structure comme tu le dis.

La question importante est bien l attitude, le discours sur des conflits sociaux.
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Ukraine

Messagepar Lambros » Mercredi 05 Fév 2014 20:12

Tout ce que je sais c'est qu'on en avait parlé au syndicat localement, bin on était contre l'intervention... L'AIT aussi. Si des gens se mettent à parler solo pour leur syndicat, là ça dérape par rapport à nos principes !
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: Ukraine

Messagepar kuhing » Mercredi 05 Fév 2014 21:00

Quelle est la section française officielle de l'AIT ?
Celle dont le site se termine par .info ou celle dont le site se finit par .fr ?
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Ukraine

Messagepar l autre » Jeudi 06 Fév 2014 13:28

La situation de l Ukraine nous devrions l analyser sous deux angles / la situation sociale et les conflits de classes, la situation géo politique CEE/CEI et les diverses stratégies de divers blocs
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Ukraine

Messagepar JeanGuy » Mardi 18 Fév 2014 12:55

" Et vivre, c'est ne pas se résigner. " Camus
JeanGuy
 
Messages: 207
Inscription: Samedi 07 Jan 2012 11:40

Re: Ukraine

Messagepar Lambros » Mardi 18 Fév 2014 13:56

On sait pas vraiment ce qu'illes veulent...

Quant à Oleg Tiagnybok cité dans cet article de la presse bourgeoise, c'est le leader du parti qui se définit "socialiste-national" et dont le 1e logo était une sorte de... croix gammé. Le Monde précise pas, c'est bien.....
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: Ukraine

Messagepar JeanGuy » Mardi 18 Fév 2014 15:54

Personnellement j'aime bien lire " la presse bourgeoise ", histoire de me faire un avis avec les outils qu'utilisent la majorité des gens pour s'informer. Par contre je reste preneur si tu as des liens de " presse révolutionnaire " avec une information complète, claire, loyale, critique et toutes ces qualités que l'on est censé respecter quand on est un " bon " journaliste :)
" Et vivre, c'est ne pas se résigner. " Camus
JeanGuy
 
Messages: 207
Inscription: Samedi 07 Jan 2012 11:40

Re: Ukraine

Messagepar Lambros » Mardi 18 Fév 2014 15:57

Oui j'achète pas la presse bourgeoise mais je lis des articles... rien sur l'Ukraine sinon !
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: Ukraine

Messagepar kuhing » Mercredi 19 Fév 2014 9:41

hier à kiev




Ukraine: la police lance l'assaut contre le Maïdan, au moins 25 morts à Kiev

Les troupes antiémeute ukrainiennes ont lancé un nouvel assaut mercredi au petit matin contre les manifestants réunis sur la place centrale de Kiev occupée depuis trois mois, dans une recrudescence des violences qui ont fait au moins 25 morts.

Les policiers ont avancé et pris position autour du monument qui se trouve au milieu du Maïdan, peu après 4h du matin heure locale après une pluie de grenades lacrymogènes et assourdissantes, a constaté mercredi un journaliste de l'AFP. Les tentes situées autour du monument ont pris feu les unes après les autres.

» Suivez en direct la situation à Kiev dans la vidéo en haut de l'article


Vingt-cinq personnes sont mortes dans les violents affrontements qui ont éclaté à Kiev entre manifestants et policiers, a indiqué mercredi matin le ministère de la santé dans un communiqué. Quelques 241 personnes ont été hospitalisées, parmi lesquelles 79 policiers et cinq journalistes, a ajouté le ministère.

La tribune de BHL : "Faire la grève des Jeux tant que le sang coulera sur le Maïdan"

Les manifestants ripostaient en jetant des pavés

Pour se protéger des forces de l'ordre, les contestataires ont dressé un mur de feu. Derrière ce rideau de flammes, des opposants, casqués, équipés de gourdins et de boucliers en métal semblables à ceux des policiers, formaient une première ligne de défense.

"Le centre de Kiev, le coeur de l'Ukraine est en flammes! Arrêtez-vous", a lancé un opposant aux policiers depuis la scène dressée sur le Maïdan, haut lieu de la contestation née de la volte-face pro-russe des autorités fin novembre au détriment d'un rapprochement avec l'Union européenne et qui s'est transformée en un rejet du régime du président Viktor Ianoukovitch.

Malgré les condamnations qui se sont multipliées sur la scène internationale, le président Viktor Ianoukovitch a refusé d'arrêter l'assaut et exigé que les manifestants évacuent la place du Maïdan, ont déclaré les leaders de l'opposition après l'avoir rencontré mardi soir.

Au moins quatre manifestants "ont été tués lors du ratissage du Maïdan", a déclaré à l'AFP Sviatoslav Khanenko, responsable des services médicaux de l'opposition. Le précédent bilan officiel, publié avant l'assaut, faisait état de cinq civils et sept policiers tués dans des affrontements qui embrasent Kiev depuis mardi matin.

Plusieurs étages de la Maison des Syndicats, transformée en QG des manifestants donnant sur le Maïdan, étaient en feu, a constaté un journaliste de l'AFP. Des opposants quittaient ce bâtiment et certains ont été évacués sur des brancards.

Équipés de porte-voix, les policiers avaient auparavant demandé aux femmes et aux enfants de quitter les lieux, évoquant le déclenchement d'une "opération antiterroriste". Mais plusieurs milliers de contestataires ont refusé de bouger et ont alors entonné l'hymne national ukrainien.

"Le président nous a proposé de nous rendre. Nous resterons ici avec les manifestants", a déclaré l'un des leaders de l'opposition, Arseni Iatseniouk, à la télévision Kanal 5.

"C'est un îlot de liberté", a promis à la foule l'un des leaders de l'opposition, Vitali Klitschko. "Le pouvoir a déclenché une guerre contre son propre peuple", a asséné l'ancien champion de boxe.

Résumé de la journée de mardi :



Assaut à Lviv

Même des soutiens traditionnels du régime, comme l'oligarque Rinat Akhmetov, l'homme le plus riche d'Ukraine et le principal parrain du parti de Ianoukovitch, ont critiqué les événements en cours.

"Les victimes humaines du côté des manifestants et des forces de l'ordre sont un prix inacceptable pour des erreurs politiques", a déclaré Akhmetov dans un communiqué, appelant à "cesser l'effusion de sang".

L'un des civils tués est un employé du Parti des régions du président Ianoukovitch, dont le corps a été retrouvé au siège de cette formation politique, pris d'assaut et brièvement contrôlé par les contestataires, qui l'ont partiellement incendié.

Les violences menacent de s'étendre au reste de l'Ukraine

A Lviv, un bastion de la contestation dans l'ouest, les manifestants ont pris d'assaut les sièges de l'administration régionale et de la police, ainsi que de bâtiments militaires. A l'issue d'affrontements, quelque 5.000 manifestants ont pris le contrôle des dépôts d'armes.

Le procureur général Viktor Pchonka a promis mardi soir "les peines les plus sévères" pour les responsables et les instigateurs des violences.

Le pouvoir a aussi imposé une sorte d'état d'urgence qui ne dit pas son nom: le métro de Kiev a été fermé et les autorités ont annoncé que le trafic routier en direction de la capitale serait "limité" à partir de minuit, afin d'éviter "l'escalade des violences".

L'Occident inquiet

La Russie a aussitôt condamné ce regain de violences, qu'elle a attribué à la politique des Occidentaux, qui "ferment les yeux sur les actes agressifs des forces radicales en Ukraine".

Après avoir poussé Kiev à renoncer à un accord d'association avec l'UE, Moscou a octroyé à Kiev en décembre un crédit de 15 milliards de dollars dont elle a déjà versé 3 milliards et un rabais sur le prix du gaz. Elle a promis "cette semaine" une nouvelle tranche de 2 milliards de dollars à l'Ukraine au bord d'un défaut de paiements.

De son côté, le vice-président des Etats-Unis Joe Biden a appelé Viktor Ianoukovitch à retirer les forces de l'ordre des rues de Kiev et "à faire preuve de la plus grande retenue", soulignant "l'urgence d'un dialogue immédiat" avec les dirigeants de l'opposition.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est dit lui "extrêmement inquiet". Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a brandi la menace de "sanctions" de l'Union européenne contre des dirigeants ukrainiens. Le département d'Etat américain a par ailleurs déconseillé mardi soir aux citoyens américains de voyager en Ukraine et a recommandé à ceux qui sont sur place d'éviter de s'approcher des lieux de manifestation.

Les manifestants occupent les administrations d'une ville de l'ouest
Des manifestants ont pris d'assaut dans la nuit de mardi à mercredi plusieurs bâtiments publics dans l'ouest de l'Ukraine, dont le siège de la police et des services spéciaux à Lviv, et se sont emparés d'armes dans une unité militaire.

A Lviv, bastion nationaliste près de la frontière polonaise, quelque 500 opposants ont jeté des pierres mardi soir en direction de l'administration régionale puis y sont entrés sans rencontrer de résistance. Une centaine de manifestants a ensuite pris d'assaut le siège de la police régionale.

Les manifestants ont commencé à ériger une barricade devant le siège de la police et ont incendié des meubles qu'ils avaient sortis du bâtiment.

Ils ont ensuite occupé le siège local du SBU (services spéciaux) avant d'y mettre le feu et de démolir plusieurs véhicules dans le garage du SBU. Ils ont ensuite brûlé des documents dans la cour.

Une centaine de manifestants ont également pris d'assaut le service fiscal sans rencontrer de résistance.

Dans la région de Ternopil (ouest), les manifestants ont jeté des cocktails molotov sur le siège régional de la police qui a pris feu, a indiqué la police locale.

A Ivano-Frankivsk, également à l'ouest, quelque 50 manifestants encagoulés ont pris d'assaut l'administration régionale avant de l'occuper.

Les autorités ont ouvert une enquête pour "prise d'assaut de bâtiments publics" qui prévoit des peines allant jusqu'à six ans de prison, a indiqué la police régionale.

Les contestataires avaient pris fin janvier le contrôle de la plupart des administrations des gouverneurs régionaux, nommés par le président Viktor Ianoukovitch, dans l'ouest du pays en grande partie acquis à l'opposition. Comme pour la mairie de Kiev, ils avaient libéré les lieux ces derniers jours pour permettre l'application d'une loi d'amnistie des manifestants.

Ianoukovitch accuse l'opposition de "tentative de prise de pouvoir"
L'opposition a "franchi les limites" en espérant arriver au pouvoir grâce à la rue et les coupables seront jugés, a déclaré mercredi le président ukrainien Viktor Ianoukovitch.

"Les leaders de l'opposition ont négligé le principe de la démocratie selon lequel on obtient le pouvoir à l'issue des élections et non dans la rue (...) Ils ont franchi les limites en appelant les gens à prendre des armes", a déclaré le président dans une adresse à la nation? alors que l'assaut était en cours contre les manifestants dans le centre de Kiev. "C'est une violation criante de la loi et les coupables comparaîtront devant la justice", a-t-il poursuivi.

source

en direct :



Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Ukraine

Messagepar JeanGuy » Mercredi 19 Fév 2014 11:24

On a quand même l'impression en lisant ces infos que le mouvement contestataire a une forte composante nationaliste : les manifestants chantant l'hymne national, Lviv bastion nationaliste de la contestation,...
Je ne pensais pas que c'était parti aussi loin : prise d'assaut des bâtiments administratifs, des bâtiments de police jusqu'aux dépôts d'armes ; 25 morts, civils et policiers inclus dans les manifestations : c'est sévère !!
" Et vivre, c'est ne pas se résigner. " Camus
JeanGuy
 
Messages: 207
Inscription: Samedi 07 Jan 2012 11:40

Re: Ukraine

Messagepar kuhing » Mercredi 19 Fév 2014 12:15

La catastrophe du stalinisme , l'extrême faiblesse de l'extrême-gauche en Europe aujourd'hui ( même si ce n'est pas elle qui aurait pu faire avancer les choses ) et, disons les choses telles qu'elles sont : la décrépitude du mouvement anarchiste fossilisé dans des comportements bureaucratiques et de luttes de pouvoir pour les quelques individus qui y croient encore, font que la contestation se cristallise à l'extrême- droite un peu partout en Europe.

Que faire si ce n'est le constater et s'en inquiéter ?

Seuls issue et espoirs possibles : une prise de conscience générale qui fera que les gens s'organiseront dans le bon sens au lieu de suivre des leaders dont l'objectif est de prendre les rennes de l'Etat.

C'est pas gagné.
Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Ukraine

Messagepar Lambros » Mercredi 19 Fév 2014 13:30

Malheureusement je partage ton constat...
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: Ukraine

Messagepar l autre » Samedi 22 Fév 2014 11:37

Ce qui pose la question qui revient en permanence c est que l action dite spontanée des masses l est elle réellement , vu les conflits impérialistes qui sous tentes ce conflit. Que même spontané ce qui est très important dans un conflit , cela me suffit pas si la rupture idéologique n est pas réelle. C est cette idée de la prise de conscience. quant celle ci est absente ou insuffisante au préalable. Il faut que le conflit dure pour que par lui même mature cette rupture et que des forces plus idéologiques contribuent a cette rupture. c est bien cette dialectique lutte idéologique/ mouvement , action masse/minoritaire .
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Ukraine

Messagepar l autre » Samedi 22 Fév 2014 11:39

l autre a écrit:Mon chère kuhning je le dit sincèrement et donc rarement; grossir le trait ,pointer une contradiction, est un art si le but est la construction théorique complexe , ceux a quoi nous tentons de viser.

je te renvoi au débat sur l anarcho-syndicalisme a qui sommes nous. Sans conflit de masse rien n'est possible, mais la masse sans une idéologie révolutionnaire ne peut agir en ce sens (logique). Que disent les anarco-syndicaliste de la CNt-AIT . participer a la contestation sociale quant cela est possible. Dire en tant que fraction ou sensibilité sont point de vue. C est a dire renforcer l auto-organisation, défendre l action et la démocratie directe , ne pas imposer la dictature ou le contrôle de minorités sur la masse, faire des propositions idéologique pour élever le niveau de conscience renforcer l assembléisme , tel est ce que contient le slogan résistance populaire autonome . Si l action en tant que lutte est nécessaire et participe par le jeu spontané a la prise de conscience. Les groupes organisés et idéologiques participent de ce fait, car hélas l automaticité lutte/ rupture idéologique n est pas systématique justement. Là vient ta question que faire quelles propositions pour que les choses aillent plus dans un sen révolutionnaire ( selon notre sens) . Pour cela tu dis, quelles devraient être nos propositions donc la minorité idéologique a une fonction . Nous sommes tous d accord sur le fait que se sont des propositions pas des ordres ou directives car nous sommes anarchistes et pas des léninistes, trotskistes et autres maniaques de la dictature du parti ou toutes autres minorités sur la masse. Pour conclure cette méthode la notre et la tienne sont compatibles ,voila de quoi faire cause commun dans ses espace respectifs .
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: Ukraine

Messagepar Denge » Dimanche 23 Fév 2014 19:42

apparemment, leur revolution politique continue, et ils demandent au renouvellement des dirigeants.
Denge
 
Messages: 184
Inscription: Dimanche 17 Oct 2010 15:17

Re: Ukraine

Messagepar kuhing » Vendredi 28 Fév 2014 15:04

Ukraine: le drapeau russe flotte sur des bâtiments officiels en Crimée

Une révolution sinon rien
Fédérica Montseny : "En général, on croyait que la monnaie allait disparaître"
sur le coté, Fanny Kaplan à qui je rends hommage
Avatar de l’utilisateur
kuhing
 
Messages: 1428
Inscription: Lundi 05 Fév 2007 20:57

Re: Ukraine

Messagepar jeannetperz » Dimanche 02 Mar 2014 15:58

ce qui se passe était prévisible soit les parties concluent un accord soit c'est la partition et je crois que Poutine baratine pas il refait la Géorgie . je pense que L Europe et les ricains n iront pas bien loin . Que va faire l armée ukrainienne ; la police, la population ? Une guerre civile doublait d un guerre classique ou équilibre des forces et négociation d un accord ?
jeannetperz
 
Messages: 171
Inscription: Lundi 30 Déc 2013 17:23

Re: Ukraine

Messagepar elquico » Dimanche 02 Mar 2014 18:58

Il y a eu une révolution et la chute d'un dictateur,le peuple ukrainien ne lachera pas,et ils attendent le changement qu'ils veulent par les urnes ,ils seront présents dans la rue ,et je ne crois pas que les gesticulations militaires y changeront grand chose,car poutine aa soutenu ce régime corrompu
les peuples font tomber les murs érigés par les gouvernements et c'est ce mur de corruption qui est tombé en cela c'est révolutionnaire ,je ne crois pas à toutes les spéculations faites sur l'ukraine ,son avenir et son destin lui appartient
elquico
 
Messages: 428
Inscription: Dimanche 28 Nov 2010 23:59

PrécédenteSuivante

Retourner vers Foutoir mondial

cron