GRECE 2010

La lutte est globale... Solidarité a-nationale !

Re: GRECE 2010

Messagepar Lambros » Mardi 10 Avr 2012 19:55

Slaine on fait ce qu'on peut avec les forces qu'on a. Mais ça veut pas dire qu'on fait rien.

Toute idée constructive est bienvenue.
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: GRECE 2010

Messagepar apar » Mardi 10 Avr 2012 19:57

Carpe diem a écrit:Le matérialisme dialectique n'a rien à voir avec des prédictions.


le Materialisme dialectique non, mais le Materialisme historique oui.
"tout ce qui provoque la haine contre l'oppression et suscite l'amour entre les hommes, nous approche de notre but" Malatesta.
Avatar de l’utilisateur
apar
 
Messages: 242
Inscription: Mercredi 08 Juil 2009 6:34

Re: GRECE 2010

Messagepar Carpe diem » Mercredi 11 Avr 2012 20:47

apar a écrit:
Carpe diem a écrit:Le matérialisme dialectique n'a rien à voir avec des prédictions.


le Materialisme dialectique non, mais le Materialisme historique oui.


Oui. Le matérialisme historique est une invention bolchevique. Et Marx parlait plutôt de dialectique matérialiste.
"La politique, c’est l’art de chercher les problèmes, de les trouver, de les sous-évaluer et ensuite d’appliquer de manière inadéquate les mauvais remèdes."
Carpe diem
 
Messages: 159
Inscription: Mardi 14 Fév 2012 17:40

Re: GRECE 2010

Messagepar apar » Jeudi 12 Avr 2012 20:47

comme le sujet initial dévie franchement, serait-il possible (si les intervenants et admins le veulent) de le poser dans un autre article sur Marx par exemple... ou d'en créer un sur ce sujet.

Carpe diem a écrit:Oui. Le matérialisme historique est une invention bolchevique. Et Marx parlait plutôt de dialectique matérialiste.


comme on dit, il n'y a pas de fumée sans feu, marx a posé clairement sa conception matérialiste de l'histoire en posant un schéma de progrès déterministe/inéluctable allant du communisme primitif, vers le féodalisme, puis vers le capitalisme, et menant avec sa dictature du proletariat vers le communisme. Tout étant déductible de l'économique (rapports de production...). soit il à pas finit sa théorie, soit elle était finie et dans ce cas, elle est boiteuse car interpretable/manipulable, et donc dangereuse pour les mouvements révolutionnaires des travailleurs.

le materialisme historique existe depuis Marx, donc bien avant les bolcheviques...
"tout ce qui provoque la haine contre l'oppression et suscite l'amour entre les hommes, nous approche de notre but" Malatesta.
Avatar de l’utilisateur
apar
 
Messages: 242
Inscription: Mercredi 08 Juil 2009 6:34

Re: GRECE 2010

Messagepar Carpe diem » Vendredi 13 Avr 2012 12:28

apar a écrit:le materialisme historique existe depuis Marx, donc bien avant les bolcheviques...


Oui, tu as raison. Autant pour moi. C'est le matérialisme dialectique qui a été conceptualisé dans les années 30.
"La politique, c’est l’art de chercher les problèmes, de les trouver, de les sous-évaluer et ensuite d’appliquer de manière inadéquate les mauvais remèdes."
Carpe diem
 
Messages: 159
Inscription: Mardi 14 Fév 2012 17:40

Re: GRECE 2010

Messagepar Slaine » Vendredi 13 Avr 2012 14:38

Et concernant la Grèce ?
Slaine
 
Messages: 198
Inscription: Mardi 27 Déc 2011 9:32

Re: GRECE 2010

Messagepar apar » Vendredi 13 Avr 2012 19:37

Carpe diem a écrit:C'est le matérialisme dialectique qui a été conceptualisé dans les années 30.


c'est Engels qui a conceptualisé la terminologie.

quoiqu'il en soit, ces méthodes ne changeront rien pour la classe ouvriere actuellement en grece.
là les dirigeants tentent à nouveau des elections en debut mai...
la seule méthode emancipatrice est l'action directe.
Dernière édition par apar le Mercredi 18 Avr 2012 11:01, édité 1 fois.
"tout ce qui provoque la haine contre l'oppression et suscite l'amour entre les hommes, nous approche de notre but" Malatesta.
Avatar de l’utilisateur
apar
 
Messages: 242
Inscription: Mercredi 08 Juil 2009 6:34

Re: GRECE 2010

Messagepar Lambros » Vendredi 13 Avr 2012 19:48

T'en pense quoi Slaine de la Grèce ?
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: GRECE 2010

Messagepar lucien » Lundi 07 Mai 2012 21:03

Quid des elections ? Qui se lance ?! C'est la faute aux abstentionnistes ?!
Le monde ne se compose pas d'anges révolutionnaires, de travailleurs généreux d'une part, de diables réactionnaires et de capitalistes cupides de l'autre.
Avatar de l’utilisateur
lucien
 
Messages: 3012
Inscription: Dimanche 31 Oct 2004 15:32
Localisation: Caen

Re: GRECE 2010

Messagepar Lambros » Lundi 07 Mai 2012 22:36

J'me lance compagnon !

L'abstention a battu des records, et je pense que contrairement à ici, les anarchistes ont de l'impact à ce sujet. Le KKE et son syndicat le PAME a favorisé l'émergence des nazis d'Aube Dorée au sein de la classe ouvrière(cf la grève où illes sont arrivé-es avec drapeaux, tracts, bouffes, boissons, et le PAME les a accueilli, et leur a filé le micro, c'était une grève dure dans une usine, avec pas mal d'anars, dont le PAME s'est assuré l'absence à ce moment là...)

Le score d'Aube Dorée et de SYRIZA (un genre de Front de Gauche en moins nationaliste) sont néanmoins symptomatiques de la situation là-bas, et les gens veulent en finir avec le capitalisme sans projets fixes, ce qui donne SYRIZA ou Aube Dorée. Le KKE est aussi symbole de nombres de traitrises et de pratiques marxistes-léninistes bien connues, ce qui peut expliquer que malgré que ce soit un gros parti militant, le score est pas super. Une nouvelle fois le système électorale et la démocratie bourgeoise permettent à des fascistes de se hisser. Fascistes qui ne sont pas des grosses manifs anticapitalistes, comme partout...

Et la Grèce c'est un peu le laboratoire pour moi, et pas que au niveau de la politique menée... D'ailleurs pas de coalition possible cette fois, je me demande comment ça va finir au parlement...
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: GRECE 2010

Messagepar lucien » Mardi 26 Fév 2013 22:03

Je n'avais pas encore mis la main sur la version en français : plein de découvertes ce soir sur l'athénéo auvergnat !

http://anarsixtrois.unblog.fr/

L’autogestion de Viomichaniki Metaleftiki, c’est parti !

Les travailleurs de Vio.Me. (Viomichaniki Metaleftiki), une usine de fabrication de matériaux de construction de Thessalonique, en Grèce, qui a été abandonnée par ses propriétaires, ne sont plus payés depuis mai 2011. Par décision de leur Assemblée générale ils ont décidé d’occuper l’usine et de la faire fonctionner sous leur propre contrôle selon les principes de la démocratie directe.

Après plus d’une année de lutte qui a attiré l’attention et la solidarité en Grèce et même au-delà, ils ont effectivement démarré la production le mardi 12 février 2013, après 3 jours de mobilisation intense.

Traduction d’un compte-rendu publié par l’Initiative de solidarité (Thessalonique)

Τρίτη, 12 Φεβρουαρίου 2013
Mardi 12 février 2013

Les machines de l’autogestion ont été mises en route !

Après 3 jours d’intense mobilisation, l’usine de Vio.Me. a commencé la production sous contrôle ouvrier, aujourd’hui dans la matinée ! Il s’agit de la première expérience d’autogestion industrielle dans une Grèce frappée par la crise, et les travailleurs de Vio.Me. sont convaincus que cela ne sera là que le premier de toute une série d’efforts de ce type.

La manifestation a été massive et dynamique

La mobilisation a débuté par une grande assemblée des travailleurs et des organisations et individus solidaires dans un théâtre du centre-ville le dimanche soir. A cette occasion, la ligne de conduite de l’action du mouvement de solidarité a été discutée, et tout le monde a eu la possibilité de prendre le micro et d’exprimer son opinion sur la lutte des travailleurs.

Image

Le lundi soir, il y a eu une manifestation dans le centre de la ville suivie d’un concert de solidarité énorme avec plusieurs groupes et chanteurs populaires [folk] bien connus. Parmi eux, Thanassis Papakonstantinou, l’un des plus importants auteurs-compositeurs grecs contemporains qui en quelque sorte « fait partie du mouvement », car il soutient toujours en paroles et en actes les efforts de la société pour l’autodétermination. La participation a dépassé les attentes de tout le monde.

Image

Malheureusement, environ un millier de personnes n’ont pas réussi à entrer, car la salle était pleine. Le plus beau moment de la nuit a été quand les travailleurs ont pris le micro et ont expliqué leur vision d’une autre société, basée sur la justice sociale, la solidarité et l’autogestion. Cinq mille personnes ont applaudi, en criant et en chantant des chansons de soutien. C’est alors que tout le monde a réalisé que cet effort était voué au succès !

Tôt le lendemain matin la mobilisation s’est poursuivie avec une manifestation dynamique en direction de l’usine. Les travailleurs étaient déjà à leur poste et la production a été triomphalement démarrée devant les caméras des médias nationaux, locaux et alternatifs. Les travailleurs ont organisé une visite guidée de l’usine et expliqué tous les détails du processus de production aux journalistes et aux participants du mouvement de solidarité.

Image

Il reste encore un long chemin à parcourir : Les coûts de production sont élevés, l’accès au crédit est impossible et obtenir une part du marché est incertain en période de récession. Les travailleurs sont toutefois optimistes : Le produit du concert de soutien et les dons des particuliers et des groupes de soutien recueillis par le biais du site viome.org devraient être suffisant pour maintenir l’entreprise à flot pendant les premiers mois. Et le soutien des mouvements sociaux signifie que bon nombre des produits seront distribués par le biais des structures existantes de l’économie sociale et solidaire.
Les travailleurs de Vio.Me. sont déjà à la recherche de nouveaux produits d’entretien, à base de composants non toxiques et écologiques, convenables pour un usage domestique. L’usine fabrique des matériaux de construction de qualité (mortiers, plâtres, colle à carrelage et matériaux de jointement, enduits imperméables, etc.) et les travailleurs savent très bien comment améliorer la qualité tout en réduisant encore plus les coûts de production et donc les prix. Le défi consiste maintenant à trouver un marché pour ces matériaux, qui sont malheureusement trop volumineux pour être transportés sur de longues distances, et devraient être vendu en Grèce ou les pays voisins des Balkans.

Les 40 travailleurs de Vio.Me. et les centaines de participants au mouvement de solidarité ont vécu pendant trois jours une expérience inoubliable, qui n’est cependant que le début d’un chemin long et difficile. Maintenant plus que jamais, nous devons être unis et forts, déterminés à construire un monde nouveau fondé sur la solidarité, la justice et l’autogestion !

Texte original : ici

[ Traduit par XYZ pour OCLibertaire ]

Site des travailleurs de Vio.me

http://www.biom-metal.blogspot.gr/
Le monde ne se compose pas d'anges révolutionnaires, de travailleurs généreux d'une part, de diables réactionnaires et de capitalistes cupides de l'autre.
Avatar de l’utilisateur
lucien
 
Messages: 3012
Inscription: Dimanche 31 Oct 2004 15:32
Localisation: Caen

Re: GRECE 2010

Messagepar Lambros » Mercredi 27 Fév 2013 12:57

Merci compagnon :D
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

autogestion Vio.ME en Grèce

Messagepar Oliv » Dimanche 27 Avr 2014 21:32

Salut,
Ci-joint un article pris sur Le Monde.

Oliv

NB: pas pu y mettre aussi les photos!

http://mondeacinter.blog.lemonde.fr/201 ... e-grecque/

Vio.ME, une usine sans patron dans la tourmente grecque
inShare
La première entreprise grecque autogérée est née à Thessalonique en 2011. Ses ouvriers se démènent pour que leur expérience réussisse et fasse boule de neige.

Dans le petit bureau de Vio.ME, les premiers ouvriers arrivés discutent des mérites réciproques de deux savons afin de décider dans lequel investir pour la prochaine gamme de bio-détergents. (Photo Léonore Stangherlin / Le Monde Académie)
A sept heures d’un ordinaire matin d'avril, dans le minuscule bureau de l’usine Vio.ME à Thessalonique, la fumée du café grec qui cuit sur un réchaud de camping se mêle à celle des premières cigarettes de la journée. Des plaisanteries s'échangent, les nouveaux arrivés frottent leurs yeux bouffis de fatigue.
La réunion journalière des ouvriers de l’usine autogérée Viomihaniki Metalleftiki (Vio.Me.) va commencer. En 2011, les employés, ont pris le contrôle des moyens de production. L’usine a redémarré après une longue période d’arrêt mais a dû, entre temps, changer d’activité : adieu les matériaux de construction, place à la production de biodétergent à base de savon à l’huile d’olive.
“Bienvenue dans notre processus d'apprentissage!”, lance Makis Agnostou, quadragénaire moustachu dont l'autorité toute patriarcale s'impose à la quinzaine de personnes présentes à cette assemblée matinale. À l’ordre du jour, des problèmes techniques (le savon, que les ouvriers fabriquent eux-mêmes depuis seulement deux semaines, se cristallise à cause du froid, que faire?), économiques (quelle huile donne la meilleure qualité de savon pour le prix le plus avantageux?) et légaux. La demande de statut d’entreprise coopérative sociale qui leur permettra de distribuer leurs produits en grande surface va bientôt aboutir et il s'agit de fixer les premiers objectifs de vente.
D'autres tâches sont réparties au cours de cette réunion : les ouvriers de Vio.ME voyagent souvent en Grèce et organisent des conférences pour encourager les employés d’usines en difficulté à suivre leur exemple. “Il est important de montrer aux gens qu’il est possible de défendre leur travail et de suivre notre démarche, même si ce n’est en aucun cas une voie  facile. Notre exemple doit leur donner de l’espoir et le courage de se lancer”, affirme Dimitris Koumasioura qui a, comme la quarantaine d’ouvriers de l’usine, traversé la tempête des dernières années.
Ici, au cœur d’une zone industrielle de Thessalonique où les usines en ruine se succèdent, Vio.ME a rejeté le modèle patronal : pas de hiérarchie ou de structure rigide, chaque voix compte de manière égale et la plupart des décisions sont votées à l'unanimité.
Urgence et solidarité
Tout a commencé dans la fournaise de l’été 2011, alors que la Grèce plonge dans une tourmente économique sans précédent. Dans ce contexte morose, l’entreprise de matériaux de construction Vio.ME, filiale du groupe Filkeram-Johnson, s’en sort plutôt bien, quoique les relations avec son principal investisseur deviennent tumultueuses. La famille grecque Philippou n’a pratiquement versé aucun salaire depuis des mois alors que l’usine marche à plein régime et fait même des bénéfices, contrairement à la maison mère qui fait faillite en juillet.
Excédés, les ouvriers de Vio.ME prennent le contrôle de l’usine et organisent leur première assemblée générale. Sur 65 employés, 42 choisissent de continuer sans les patrons. Il faudra se battre en justice pour obtenir la propriété légale de l’usine, qui appartient encore à la famille Philippou, et relancer la production. Ceux qui votent contre s’en vont chercher du travail ailleurs.
Les dirigeants sont partis sans laisser aux employés les papiers leur permettant de s’inscrire au chômage. Il faut trouver d'urgence une source de revenu en attendant que les affaires reprennent. Un fonds de solidarité se crée, qui réunit aujourd’hui plusieurs centaines de donateurs grecs ou étrangers.  Toute personne désirant aider Vio.ME s’inscrit sur une liste. Le parrain s’engage à payer 3 euros par mois s’il a un travail et 1,5 s’il est étudiant ou chômeur. Certains font des dons en nature (nourriture et produits de première nécessité). Les ouvriers ont d’ailleurs parfois reçu une partie de leur salaire en nourriture. Mais, comme le souligne Makis Agnostou, “nous ne mendions pas”.
Les membres solidaires ont accès aux produits de Vio.ME dans les centres sociaux de plusieurs villes grecques ainsi que dans les “marchés ouverts”, ces lieux d’échanges sauvages où le produit est vendu du producteur au client, sans intermédiaire.
"Démocratie directe"

À Vio.ME, tout est prêt pour commencer une production à plus grande échelle. (Photo Léonore Stangherlin / Le Monde Académie)
Le gros de la bataille consiste à décrocher, devant la Cour de justice, le statut d'entreprise coopérative sociale qui permettra des ventes à grande échelle. Les savons et biodétergents à base de produits naturels de Vio.ME ont trouvé une clientèle fidèle dans plusieurs villes grecques, dont Thessalonique et Athènes, mais il faut augmenter les ventes pour survivre. Or, les démarches s’embourbent dans les méandres de la bureaucratie grecque.
En vue d'obtenir ce sésame,  Vio.ME a dû se résigner à désigner un président et un vice-président. “Cela ne change rien à notre pratique de fonctionnement basée sur la démocratie directe, ni sur notre mode de fixation des salaires, qui varie selon les besoins de chacun, le nombre d’enfants par exemple”, explique Makis Agnostou.
Porte-drapeaux ?
Les ouvriers-patrons de Vio.ME seront-ils des porte-drapeaux d’un combat autogestionnaire contre la crise, comme le furent les salariés de LIP en France dans les années 1970 ? Un comité de soutien d’une trentaine de personnes a été fondé en juillet 2011. Son but : créer un mouvement de solidarité entre population grecque et travailleurs, mais aussi se faire connaître grâce à une bonne visibilité médiatique, organiser des manifestations et des conférences au-delà de la région de Thessalonique. Dans cette ville, où le taux de chômage déclaré atteignait, en septembre 2013, les 36% de la population active, Vio.ME est populaire.“Notre fierté est d'être la première entreprise grecque autogérée, clame Makis Agnostou, et d’avoir suscité un bel élan de solidarité au sein de la population”.
Retour à la réunion matinale où est annoncée la nouvelle de la journée : à Caen, dans la biscuiterie française Jeannette, les ouvriers ont pris possession de l’usine qui avait été liquidée en décembre. Après quelques hourras, un ouvrier murmure : “ Espérons qu’ils tiendront jusqu’au bout”. Les visages à la ronde, certes souriants, sont marqués par la fatigue. Certains des ouvriers travaillent le week-end sur les marchés pour vendre les produits Vio.ME. Et beaucoup font des heures supplémentaires, de nuit, dans d’autres entreprises, pour pouvoir s’en sortir financièrement...

Léonore Stangherlin (Monde Académie à Thessalonique)
Oliv
 
Messages: 10
Inscription: Vendredi 04 Nov 2011 18:02

Re: GRECE 2010

Messagepar lucien » Lundi 28 Avr 2014 23:05

Ci-dessus, j'ai fusionné le message d'Oliv avec ce fil pour faire le lien entre les deux articles sur Vio.ME.
Le monde ne se compose pas d'anges révolutionnaires, de travailleurs généreux d'une part, de diables réactionnaires et de capitalistes cupides de l'autre.
Avatar de l’utilisateur
lucien
 
Messages: 3012
Inscription: Dimanche 31 Oct 2004 15:32
Localisation: Caen

Re: GRECE 2010

Messagepar Oliv » Vendredi 02 Mai 2014 21:44

Salut,

Pas de commentaires quant à cette expérience autogestionnaire??

Ce qui me parait intéressant est la question "A chacun selon ses besoins" mise en pratique ici! La question communiste en somme!
Notamment à travers les besoins premiers et leur satisfaction: se loger, se nourrir, se vétir... et cela en tenant compte
de la structure de la "famille" par exemple!!
et bien sùr tout cela en fonction de "chacun selon ses moyens"...!
Oliv
 
Messages: 10
Inscription: Vendredi 04 Nov 2011 18:02

Re: GRECE 2010

Messagepar jeannetperz » Samedi 10 Mai 2014 10:05

Pour Jeannette désolé mais ils ont produit en direct que une seul journée pour avoir du fric pour tenir leur grève c est bien. On est loin d un redémarrage de la production sous contrôle des salaries . C est pas le but qui est de négocier au prix fort les licenciements . Vu que la CGT encadre cette lutte . Le prise de contrôle qui se généralise comme technique de lutte ne cherche pas a produire de façon durable mais a négocier.
jeannetperz
 
Messages: 171
Inscription: Lundi 30 Déc 2013 17:23

Re: GRECE 2010

Messagepar Lambros » Dimanche 11 Mai 2014 10:33

jeannetperz tu parles des Fralib là non ?

Sinon Vio me je trouve ça super.
L'émancipation des chrétien-ne-s sera l'œuvre de Dieu lui même.
Avatar de l’utilisateur
Lambros
 
Messages: 1717
Inscription: Mardi 30 Mar 2010 15:45
Localisation: "Ma patrie c'est le Monde"...

Re: GRECE 2010

Messagepar Slaine » Mercredi 28 Jan 2015 2:30

Slaine a écrit:Et concernant la Grèce ?
Slaine
 
Messages: 198
Inscription: Mardi 27 Déc 2011 9:32

Re: GRECE 2010

Messagepar l autre » Mercredi 28 Jan 2015 16:36

la Grèce Slaine on attend la suite . Mais franchement j y crois pas , mais je demande qu a être surprit. Car si la social démocratie type xirisa arrive a refaire démarrer le capitalisme, cela de nouveau la preuve que pour l instant ce dernier est incontournable.
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: GRECE 2010

Messagepar elquico » Vendredi 30 Jan 2015 23:26

L'ideologie néolibérale qui domine le monde,n'en a pas fini de finir l'histoire et c'est un grand silence sur tout ce qui se passe actuellement en gréce,dépossedant ce peuple de son histoire,qui au moment de la libération a refusé de déposer les armes,entre les mouvements de mouvements d'extrêmes gauche qui avaient combattu les nazi Aujourd'hui,par un juste retour de l'histoire la gréce reprends son destin en main
Mais pour l'idéologie néolibérale tout s'arrête à l'argent , la crise, la dette s'ils pouvaient réecrire l'histoire ils le feraient et les luttes du peuple grec debout sont effacées,personne n'en parle,aprés avoir balayé les colonels et les tyrans conservateurs ,les médias aboient pour nous désinformer
elquico
 
Messages: 428
Inscription: Dimanche 28 Nov 2010 23:59

Précédente

Retourner vers Foutoir mondial

cron