PALESTINE : ACTION DES AANRCHISTES CONTRE LE MUR APRES LE MA

La lutte est globale... Solidarité a-nationale !

Messagepar NOSOTROS » Samedi 10 Jan 2009 21:36

Il n’ est pas possible de comprendre, du point de vue de la classe prolétaire, ce qui se passe à GAZA sans en revenir à la question de l’ accumulation primitive dans la région. Donc retour sur la brochure

« L’Intifada du XXIe siècle ».Ce texte rédigé en septembre 2001 par la revue britannique “Aufheben” est paru dans son numéro 10 (2002). Il a été traduit en allemand dans un supplément à “Wildcat-Zircular” (n° 62, février 2002). Echanges et mouvement en a publié une traduction française disponible en brochure en octobre 2003. On trouvera sur ce site le texte de cette brochure.dont voic un extrait , et tous les liens pour la consulter. Imprimer ce texte

Aufheben : Brighton and Hove Unemployed Workers Centre, 4 Crestway Parade, Hollingdean. Brighton BN1 7BL, Royaume-Uni.

Courriel : aufheben99@yahoo.co.uk

LA FORMATION DE LA CLASSE OUVRIERE PALESTINIENNE

Une terre sans peuple ? Le mythe des pionniers sionistes atterrissant dans un désert dépeuplé et le transformant en vignobles luxuriants masque une transformation plus banale : celle des paysans palestiniens en prolétaires. « Le “paradis” dans le désert du Neguev, la culture florissante des agrumes et des avocats sur la plaine côtière ainsi que le boom industriel (même à l’échelle d’un tout petit pays) présupposent la spoliation totale des paysans palestiniens (25). » Ce processus était déjà en cours lorsque les premiers colons juifs arrivèrent, et il n’est toujours pas terminé. Le développement capitaliste pénétra pour la première fois au Moyen-Orient dans les années qui suivirent la fin des guerres napoléoniennes. L’Empire ottoman qui dominait la région déclinait déjà depuis un siècle, même s’il devait durer un siècle encore, et le réajustement de l’équilibre du pouvoir consécutif à la défaite de la France et de Napoléon, formalisé après le Congrès de Vienne, ouvrit la voie à une nouvelle exploitation de la région, au moment même où la révolution industrielle prenait de la vitesse en Grande-Bretagne. La Grande-Bretagne et l’Autriche, malgré leurs rivalités ailleurs, se mirent d’accord sur la nécessité de soutenir l’Empire ottoman pour en faire un obstacle à l’expansionnisme russe dans l’Est de l’Europe. Plus tard, l’Allemagne devint le principal soutien de l’Empire ottoman.

A cette époque, certaines parties du Moyen-Orient se retrouvèrent envahies par le nouveau mode de production capitaliste. Dans cette région, l’industrie textile indigène, surtout en Egypte, fut détruite par les textiles anglais bon marché dans les années 1830 et, dès les années 1860, les fabricants britanniques avaient commencé à cultiver le coton le long du Nil. En 1869, on ouvrit le canal de Suez dans le but de faciliter le commerce britannique et français. Conformément à cette modernisation, on peut dater les origines de l’accumulation primitive en Palestine à la loi de l’Empire ottoman de 1858 sur la propriété terrienne qui remplaçait la propriété collective par la propriété individuelle de la terre. Les chefs de village tribaux se transformèrent en classe de propriétaires terriens qui vendaient leurs titres aux marchands libanais, syriens, égyptiens et iraniens. Pendant toute cette période, le modèle de développement fut surtout celui d’un développement inégal, avec une bourgeoisie étrangère qui prenait des initiatives et une bourgeoisie indigène, si l’on peut dire, qui restait faible et politiquement inefficace. En même temps, on laissait à l’abandon de vastes régions du Moyen-Orient dont on ne voyait pas l’intérêt économique, et là, les traditions de cultures de subsistance et le nomadisme perduraient.

Sous le Mandat britannique, de nombreux propriétaires absentéistes furent rachetés par l’Association de colonisation juive, entraînant l’expulsion de métayers et de fermiers palestiniens. Etant donné que « les fellah dépossédés devaient devenir ouvriers agricoles sur leurs propres terres », une transformation décisive des relations de production commençait, conduisant aux premières apparitions d’un prolétariat palestinien (26). Ce processus eut lieu malgré une violente opposition de la part des Palestiniens. Le grand tournant dans une succession de révoltes fut le soulèvement de 1936-1939. Son importance réside dans le fait que « la force motrice de ce soulèvement n’était plus la paysannerie ou la bourgeoisie, mais, pour la première fois, un prolétariat agricole privé de moyens de travail et de subsistance, associé à un embryon de classe ouvrière concentrée principalement dans les ports et dans la raffinerie de pétrole de Haïfa (27) ». Ce soulèvement entraîna des attaques contre des propriétaires palestiniens ainsi que contre des colons anglais et sionistes, et obligea la Grande-Bretagne à limiter l’immigration juive en Palestine pendant quelques années.

Bien que ce soit l’armée britannique qui ait tiré, avec un peu d’aide du Haganah, la milice sioniste de gauche, les chefs tribaux locaux jouèrent aussi un rôle essentiel dans la défaite de la rébellion. On peut considérer que la ” nakba ” (catastrophe) de 1948 - l’exode des Palestiniens et la création d’Israël - comme l’héritage de cette défaite. Bien que le soulèvement de 1936-1939 ait montré l’émergence d’un prolétariat en Palestine, la population palestinienne en Israël était toujours, à cette époque, en grande partie paysanne.

Le nouvel Etat utilisa l’appareil légal du Mandat britannique pour poursuivre l’expropriation des Palestiniens. De par cette loi, les paysans qui fuyaient, ne serait-ce qu’à quelques mètres, pour échapper à un massacre, étaient considérés comme des ” absentéistes ” et on confisquait leurs terres. Cependant, le peu d’entre eux qui réussirent à rester à l’intérieur des frontières de 1948 reçurent des droits de citoyenneté pour compenser leur séparation forcée d’avec leur outil de production. La prolétarisation de la paysannerie palestinienne s’étendit lors de l’occupation de la Cisjordanie et de la Bande de Gaza en 1967. Cette nouvelle vague d’accumulation primitive ne se fit pas sous la seule forme de l’accaparement des terres. Elle entraîna aussi le contrôle autoritaire des réserves d’eau de la Cisjordanie par le capital israélien, en creusant des puits plus profonds que ceux des Palestiniens. Conséquemment, la population palestinienne réfugiée hors de la juridiction israélienne fut coupée de ses terres, alors que seule une minorité de ceux qui se trouvaient sous la juridiction israélienne possédaient encore de la terre. Dans les deux régions, la population palestinienne est devenue majoritairement prolétaire.

L’abolition de la bourgeoisie palestinienne locale

Alors que l’expropriation de la paysannerie palestinienne entraînait la formation d’un prolétariat, on mettait fin à l’émergence d’une bourgeoisie industrielle indigène. Là où elle existait, elle était désespérément faible et incapable de concurrencer le capital israélien, en dépit du fait que « les salaires que versaient les patrons arabes étaient encore plus misérables que ceux que payaient leurs maîtres sionistes ». Les Palestiniens des territoires avaient le statut le plus bas sur le marché du travail israélien, inférieur même à celui des Palestiniens possédant la citoyenneté israélienne. Suite à la guerre de 1967, les Palestiniens qui travaillaient en Israël furent considérés comme des collaborateurs par les nationalistes palestiniens (28). Cependant, les lois d’Israël interdisaient la création d’entreprises palestiniennes susceptibles de concurrencer les entreprises israéliennes, donc les nationalistes les plus endurcis finirent par reconnaître que la seule source de revenus pour de nombreux Palestiniens était de travailler en Israël.

On peut diviser la bourgeoisie palestinienne en trois groupes (29). Certains des réfugiés les plus riches formaient une bourgeoisie marchande et financière au Liban, en Syrie, en Egypte et dans d’autres pays arabes. La bourgeoisie locale, si l’on peut dire, était composée de petits entrepreneurs, d’artisans propriétaires et de fermiers. La main-mise d’Israël sur le capital productif empêchait la bourgeoisie locale de développer ses forces productives. Ceux qui tentaient l’expérience formaient une petite-bourgeoisie misérable qui partageait les mêmes nombreuses privations quotidiennes et les mêmes humiliations que leurs voisins prolétaires des territoires occupés, sauf une : la séparation d’avec leur outil de production (30). D’autres sont devenus une ” lumpen-bourgeoisie “, enrichie grâce à l’OLP, qui a déversé un demi-milliard de dollars d’aide dans les territoires occupés entre 1977 et 1985. Ils ne dépensaient leur argent que pour leur consommation personnelle, ce qui leur a attiré la rancune du prolétariat et de la petite-bourgeoisie palestinienne. C’est la bourgeoisie déplacée par la diaspora qui a formé la classe de base de l’OLP et de l’« Etat palestinien en exil ».

Le lien pour se site:

http://www.mondialisme.org/spip.php?article191
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3770
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Messagepar NOSOTROS » Lundi 12 Jan 2009 22:04

Textes des organisations d'objecteurs de conscience israéliens :

Conscrits du monde entier, résistez ! Vous n'avez rien à perdre, sauf vos généraux


Conscripts of the world, resist - you have nothing to lose but your Generals

Israeli Draft Resisters


Israeli Teenagers who are conscientious objectors and who are repeatedly jailed. Israeli Shministim (Hebrew for "12th graders") are resisting military service. About 100 Israeli high school students have signed an open letter declaring their refusal to serve in the Israeli army and their opposition to "Israeli occupation and oppression policy in the occupied territories and the territories of Israel." In Israel, military service is mandatory for all graduating high school seniors, and resisters face the possibility of years in prison.

http://sabbah.blip.tv/file/1586096/

http://december18th.org/ (

I'd put the international labour movement alongside the draft resisters as the best hope for the future. Also RITA - Resistance Inside The Armies - refusing missions like the Israeli airforce pilots who refused to bomb Lebanon two years ago...)

more: The Not Your Soldier Project organizes to shut down the military invasion of our schools, our communities and our future. We are committed to creating positive alternatives to militarism. We believe that young people can and will stop war abroad and the war at home by ending military recruitment and the poverty draft.

http://www.notyoursoldier.org/

http://www.couragetoresist.org/x/

http://www.informationclearinghouse.inf ... e12999.htm

The long suppressed story of the GI movement to end the war in Vietnam. This is the story of one of the most vibrant and widespread upheavals of the 1960’s- one that had a profound impact on American society yet has been virtually obliterated from the collective memory of that time. http://www.sirnosir.com/ "

"In the 1960's an anti-war movement emerged that altered the course of history. This movement didn't take place on college campuses, but in barracks and..." www.youtube.com/watch?v=rDk6Qal2DCI

When, during one offensive, more bombs were dropped on Vietnam than were used during the whole of World War II (by both sides), the Navy also started to protest. A ballot was cast on the aircraft carrier Constellation, in which the crew decided not to go to Vietnam. http://en.wikipedia.org/wiki/Sir!_No_Sir!

The FTA Tour ("Free The Army", a play on the troop expression "Fuck The Army", which in turn was a play on the army slogan "Fun, Travel and Adventure") was an anti-Vietnam War road show designed as a response to Bob Hope's USO tour.

http://en.wikipedia.org/wiki/Free_The_Army_tour

Conscripts of the world strike - you have nothing to lose but your Generals

WARNING: RANT

Two State solution perpetuates the already bloody divisive nationalism & religion/theocracy, One State solution at best should be more secular or multi-faith like Jerusalem for example is made up of Xtians, Jews & Muslims. Rivalry for power their often still pits through 2 vs 1 alliances these comunities against each other. Access to sites also sets factions within Xtians, Jews & Muslims against internal dissenters and on and on it goes alas. As always the root cause is resources who gets best or highest position religious shrine. Inter-faith dialogue push like BaHai expelled from Iran and hassled across the Middle east by the Abrahamic faiths Judaism/Christianity/Islam as BaHai is the "newest chicken in the yard to pecked on",

The secular/atheist evolution of " socialists" came out of the dissidence in the Xtian and Judaic communities over the power & authority of bosses who exploit their own people erupted into conflict eg in English French German peasant revolts and other regions more recently like Russia, China, India etc. Alas the corruption & violence of authoritarian socialism eg Stalinist Russia and Maoist China imploded & religion has returned as an answer to the woes of the epoch and has become tied in with Nationalism. BJP Hindu Nationalism in India, Iran " Shia revolution" etc. The other option is No State which was the situation of jewish people before the establishment of Israel.

The Romany/gypsy people remain "stateless" despite the Nazi and other regimes perecution of them. Stateless too are many indigeous peoples around the planet. The freedom to associate and travel and if they are on land or water to use it as they work it is a human right which the United nations and all states so far are loathe to acknowledge many people would become if they were free; despite the harassment many do so. The brave few who have tried to get real international passports by not being part of any State usually have to put up with hassles whenever they come to a nation States border.

Some indigenous people have also tried to use their own passports once they are rcognised as part of their indigenous community. One section of the Romany people have elected a politician to the European parliament to put their case in that forum.

This is not always a radical, "anarchist" position for example one fundamentalist Jewish sect does not recognise the State of Israel as the Messiah has not yet returned...

Amidst all the power seeking politicians (secular and religious) the wants of the powerless are at best used as populism to get a blank cheque for their regime for the next 4 years etc. more often ignored or worse persecuted for dissenting from the collective hallucination that is nationalism.

I reckon Nationalism is a recent and nasty separatist development in human her-his-ourstory. Nationalism is pushed by States(powerful or power seeking gangs) as a way to mobilise, divide and rule the masses using language, religion etc to enforce artificial borders and usually to then pnce loyal order followers established these Nations go expanionist; imperial/colonial and invade others turfs for their resources and slaves. This is probably the real basis for why the world environment and economy is such a mess as competing States use nationalism still alas.

When Big States break down then warlord wannabe State politicians fight each other for the resources as in the Congo at present where one of the vital metals use din mobile phones is like bloody diamonds elsewhere the prize they seek.

To the north of Australia in West Papua (called Irian Jaya by the Indonesian State) the gold and other resources are being looted under Military rule. The Indonesian "nation" is a racket run by the Java based gangsters not unlike the way the English gangsters beat down Scotland & Ireland and came to dominate "Britain".

Getting back to the Palestine/Israel situation there are good folks in all those communities who are in definace of their Leaders, their Governments, their Military madness. One network is based on the surviving families of those who have died in the conflicts in mutual aid and respect across the divides of Nationalism and religion. Such wise and experienced people do not get Corporate or Government media exposure as they are denigrated as "traitors" collaborators with the Other, the Enemy but ironically it is probably such folks who will be the real basis for future peace not the Israeli or Palestine Governments (Hamas or Fatah) or the UN or the USA or Arab Union or European Union etc.
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3770
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Messagepar NOSOTROS » Vendredi 23 Jan 2009 2:27

Interviews de Guy Davidi publié dans CQFD :


L’ARMÉE PILONNE GAZA et, vu d’ici, on a l’impression qu’il n’y a quasiment aucune protestation ou résistance en Israël.
Gaï Davidi : À l’intérieur comme à l’extérieur d’Israël, ce qu’on sait, ce qui se dit, et ce que semblent penser les gens, ne vient que des médias officiels. Les autres voix sont inaudibles. La situation est ici très difficile mais malgré tout il y a des protestations un peu partout. Des exemples ? La veille de l’intervention militaire, il y a eu à Tel-Aviv, entre autres, une manifestation contre le siège de Gaza. Le 27 décembre, jour de l’offensive, une centaine de personnes ont spontanément défilé dans les rues de Jaffa. Le même jour, à Jérusalem-Est, des jeunes se sont affrontés aux militaires israéliens et, à Tel- Aviv, des manifestants ont bloqué le centre-ville en criant « l’occupation, c’est ça le terrorisme ! » Le 28 décembre à Ni’ilin, à côté de Ramallah, les forces israéliennes ont tiré contre un cortège et tué deux jeunes Palestiniens. Deux jours plus tard, alors que la police chargeait contre les funérailles d’une des victimes, des centaines d’étudiants rassemblés sur les campus d’Haïfa, Jérusalem et Tel-Aviv se battaient contre la police et des contre-manifestants. À Tel-Aviv, des opposants à la guerre encerclaient l’ambassade d’Égypte pour protester contre le silence du gouvernement et sa collaboration avec l’offensive israélienne. Et à Sderot, cette ville présentée comme la cible principale des roquettes du Hamas, un important mouvement rassemble la gauche radicale non sioniste, les divers groupes et organisations de la Coalition des organisations de paix, la gauche sioniste contre la guerre et des personnes indépendantes. Jamais on n’entend parler de cela. Par contre,dans les manifestations,on se fait taxer de « traîtres », de « complices des terroristes ». La majorité des gens dit que « pendant la guerre, il ne faut pas faire de critique ». On peut en parler après. Toujours après…

Ces mouvements de protestation rassemblent beaucoup de monde ?
Tout est fait pour donner l’impression que tout le monde soutient l’agression. La vie à Tel-Aviv,où je réside,est quasiment normale. Cette guerre est présentée comme une guerre régionale, ce n’est pas le pays entier qui est en guerre.

Tu veux dire que la population est indifférente ?
Dans l’ensemble, les Israéliens souhaitaient que l’armée attaque Gaza. Même si personne ne croit que cela va arranger la situation. En fait c’est un acte de vengeance. Il n’y a aucun enjeu militaire. Détruire les missiles Kassam tirés depuis Gaza est impossible. Il faudrait envahir totalement la bande et tout le monde craint en Israël de perdre un seul de nos soldats. Ce qui est sûr, c’est que, comme toutes les actions de force, cette guerre ne va servir en rien à protéger Israël. Elle va créer de la souffrance et de nouvelles destructions des deux côtés.

Tu dis qu’il ne s’agit pas d’une guerre ?
Dans les médias, on dévoile très rarement le nombre de morts du côté israélien, afin d’étayer la thèse du caractère symétrique du conflit. Quand on en parle, c’est pour gagner des élections. En 2008, il y a eu trente-six Israéliens tués, des ouvriers d’origine ashkénaze, des travailleurs thaïlandais, des Palestiniens de 48, tous issus d’un niveau social très bas et dont on ne parle jamais sinon pour renforcer la haine. Sans oublier les victimes beaucoup plus nombreuses de la criminalité organisée… Ce n’est pas une guerre entre deux États. Gaza n’est pas un État. Ce n’est pas un conflit symétrique. Il y a d’un côté un État et de l’autre un territoire occupé. La disproportion entre les équipements militaires est effarante : d’un côté une armée moderne suréquipée et de l’autre des combattants disposant d’une capacité de riposte ou d’attaque sans commune mesure. Leur tactique correspond à leur situation.

Les autorités israéliennes veulent-elles véritablement supprimer le Hamas ?
C’est très trouble. D’abord, ce n’est pas le Hamas qui contrôle vraiment Gaza. C’est Israël qui y impose sa volonté. Il ne faut pas oublier que le Hamas, mouvement d’abord nationaliste avant que religieux, est née d’une alternative au Fatah. N’oublions pas que la grande majorité des électeurs du Hamas sont des laïques nationalistes. Et puis, c’est Israël qui a aidé à la constitution du Hamas et surtout favorisé le courant islamiste. Dans les années 80, Shamir, alors Premier ministre, a financé Sheikh Yassin, chef religieux du Hamas, afin de casser l’OLP et le nationalisme. En fait,le projet reste le même. Plus la guerre durera plus le mouvement va devenir extrême et fondamentaliste. Tous les griefs se superposeront pour aggraver encore la situation. À croire que l’État d’Israël crée les ennemis qu’il aimerait avoir : des générations de religieux fondamentalistes.

Quelles vont être, selon toi, les conséquences de cette nouvelle agression ?
Je t’ai parlé de ce que cela risque de provoquer pour les Palestiniens. Ce pourquoi l’État d’Israël se frotte les mains. Ici, cette agression va continuer à détruire la société israélienne, qui devient de plus en plus indifférente à la souffrance et à la mort. Mais il y a un aspect véritablement schizophrénique : d’un côté on entend parler de paix, de pureté, et d’un autre ce ne sont qu’applaudissements à la violence. Et puis nos critiques sur ce qui se passe ici donnent parfois l’impression de nourrir cette schizophrénie. On avance des arguments, des idées, des aspirations, et en face les réponses favorisent encore plus la fermeture et la violence… Quant aux autres pays, ce qu’on appelle la « communauté internationale », on peut voir qu’il n’y a aucune réaction. Il y a deux ans, lors de l’attaque contre le Hezbollah,il y avait eu quelques protestations. Les arguments d’Israël semblent avoir gagné. Pourquoi ? Peut-être que ne rien dire contre le bombardement de populations civiles ici excuse le fait de faire pareil ailleurs, en Irak ou en Afghanistan…

Propos recueillis par Gilles Lucas le 3 janvier 2009
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3770
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Messagepar NOSOTROS » Samedi 24 Jan 2009 14:19

Déclaration de la fédération de Madrid du Sud/ Villaverde de la CNT AIT espagnole

http://fcs-villaverde.cnt.es/spip.php?article372


Comunicado de la Federación Comarcal Sur de Villaverde ante la situación actual en Gaza

Sat, 24/01/2009 - 12:05

Desde la Federación Comarcal Sur denunciamos el genocidio perpetrado por el gobierno israelí sobre la población civil palestina justificada desde el propio gobierno sionista como “lucha contra el terrorismo” que desgraciadamente sufre su población civil. Paradójicamente una vez más los que dicen ser las víctimas son los verdugos. La historia que rápidamente se olvida o no se conoce nos traslada en este caso a como las aspiraciones nacionalistas sionistas para establecer el estado de Israel fueron fraguándose desde principios y mediados del s. XX bajo el apoyo de las potencias occidentales (Inglaterra y Francia en un principio y EEUU posteriormente) y tras varios conflictos entre israelíes y árabes en la zona, acabaron con la total ocupación militar y dependencia económica del territorio palestino a Israel. Y aunque existan resoluciones de la ONU que condenan dicha ocupación o parezca que existe una preocupación en la llamada comunidad internacional y numerosos intentos de acuerdos de paz, nada ha evitado que esto sea el exterminio consentido de un pueblo.

Por otra parte creemos que ninguna acción militar beneficia a la población civil, ya sea palestina o israelí, en la resolución de ningún conflicto, ya que la clase obrera es la principal afectada por los deseos de poder de uno u otro gobierno.

Por ello, consideramos que ni los gobiernos israelíes o palestinos, ni ninguna de las facciones armadas palestinas, ni los gobiernos occidentales, ni la propia ONU desean o buscan realmente una solución al goteo incesante de víctimas civiles y utilizan una doble moral totalmente repugnante. Cabe destacar, por poner un ejemplo, la “condena” del gobierno español a la masacre, cuando es uno de los proveedores de armamento del ejército israelí.

Por estas razones, todo nuestro apoyo va dirigido a la clase trabajadora de un lado u otro de la frontera que es la que debe dirigir su destino y tomar la iniciativa en la búsqueda de soluciones beneficiosas para ellxs mismxs, obviando diferencias étnicas o de nacionalidad, argumentos estériles que lo único que consiguen es dividir y enfrentar a ambas poblaciones. Hoy, como en otras ocasiones, sigue siendo necesario recordar la vigencia de la célebre frase Ni guerra entre pueblos, ni paz entre clases dado que es la única manera de que la clase trabajadora se libere de los delirios de poder de las clases dirigentes sustentados en sufrimiento y sangre civil.

Este es otro de los tantos conflictos que padecemos y seguiremos padeciendo la inmensa mayoría de la población mundial, la clase trabajadora, que además de ser la explotada y dirigida por sus poderes económicos y políticos, lo somos en forma de víctimas en sus guerras y hambrunas.

Por eso creemos que hasta que no exista una verdadera igualdad económica y social basada en la autogestión de los medios de producción y distribución de los bienes y servicios, el respeto y conservación de los recursos naturales, y la superación de las absurdas superioridades por motivos de raza, de religión o de identidad nacional, no podremos construir un mundo nuevo y mejor, un mundo donde exista un justo reparto de la riqueza ( no entendida en términos de dinero), donde se cubran todas las necesidades para tener una vida digna y feliz, y donde no se piense que el diferente a ti es tu enemigo.

Salud y anarquía
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3770
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Messagepar NOSOTROS » Lundi 26 Jan 2009 0:07

Intéressante analyse de compagnons britanniques

http://libcom.org/library/%E2%80%9Csome ... alism-left
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3770
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Messagepar topaze » Lundi 26 Jan 2009 23:05

je vous fait part de prise de position internationaliste qui sont paru sur le site du CCI

http://fr.internationalism.org/ri398/un ... srael.html
http://fr.internationalism.org/ri398/pr ... _gaza.html

Topaze
topaze
 
Messages: 233
Inscription: Dimanche 29 Oct 2006 10:48

Messagepar NOSOTROS » Lundi 26 Jan 2009 23:51

En effet. L'intérêt du premier article avait souligné aussi ici (même si votre traduction est bien meilleure).

Cependant, et pour faire le lien avec le second lien, un constat : il s'agit d'une voix (idem pour le second lien où il s'agit essentiellement de positions individuelles). la route sera longue ...

De plsu il s'agit essentiellement de voix en israel (même si aux infos ils commencent à montrer des gazaouites qui mettent dans le même sac Hamas et Israel.)

Autre initiative :

objecteurs de conscience emprisonnés en Israël

- S’il vous plaît diffuser largement -

Chers amis,


Deux femmes objectrices, Raz Bar-David Varon et Maya Yechieli Wind, deux des signataires de la lettre de refus de 2008, ont déclaré le mercredi 14 janvier, à la base d’enrôlement, leur refus de servir dans l’armée israélienne et ont été condamnés à 14 jours de prison militaire. On a dit à toutes les deux que la prison militaire pour les femmes etait pleine, et elles sont restées dans la base plusieurs jours. Finalement, elles ont commencé leur peine d’emprisonnement le19 janvier.

Il s’agit de la quatrième peine de prison pour Raz, et le premier pour Maya, âgée de 19 ans, de Jérusalem et diplômée du « United World College ». Elle a préparé la déclaration suivante lors de l’entrée en prison :

Au début, comme beaucoup d’autres citoyens israéliens, je ne pouvais pas trop critiquer ou faire face à l’armée israélienne et ses actions immorales. Je me rends compte que cette difficulté était liée à l’origine de mon sentiment d’identification avec des soldats mon âge. Aujourd’hui, c’est précisément cette prise de conscience qui m’a conduit à refuser de servir. Je ne peux pas reconnaître l’humanité des Israéliens, mais pas celle des Palestiniens. C’est à cause de mon profond sens de l’engagement et la responsabilité dans la communauté dans laquelle j’ai grandi que je refuse de contribuer à ce cycle d’effusions de sang.

Nous ne pouvons plus parler de « Force de défense." Une force de défense n’est pas la conquête des terres d’un autre peuple. Une force de défense ne doit pas aider à la construction de colonies de peuplement sur ces terres. Une force de défense ne permet pas aux colons de jeter des pierres sur des civils palestiniens, ni de leur refuser l’accès à leurs terres et leurs moyens de subsistance. Aucun de ces actes ne sont le fait d’une force de défense.

L’occupation n’a pas d’avantages défensifs. Au contraire, l’occupation inutile de millions de personnes conduit seulement à la radicalisation des opinions, de haine et de l’escalade de la violence. La violence est un cycle qui se nourrit en lui-même. Ce cycle ne s’arrêtera pas jusqu’à ce que quelqu’un se lève et refuse radicalement à y prendre part.

C’est ce que je fais aujourd’hui.

Mes opinions sont également liées à l’opération en cours à Gaza. Une forme de violence ne peut pas arrêter l’autre. Cette violence actuelle est le résultat de décennies d’occupation des territoires et des sièges sur la bande de Gaza depuis le désengagement. Je pleure la mort inutile des Palestiniens et des Israéliens.

Encore une fois, nous avons choisi la guerre.

Les deux objectrices devraient sortir de prison le 29 janvier et sont susceptibles d’être emprisonnées à nouveau après.

LE SOUTIEN :

Leur écrire en prison :

Maya Yechieli Wind
Military ID 5984305
Military Prison No. 400
Military Postal Code 02447, IDF
Israel
Fax : ++972-3-9579389
Raz Bar-David Varon
Military ID 6000383
Military Prison No. 400
Military Postal Code 02447, IDF
Israel
Fax : ++972-3-9579389





Le comité de soutien conseille d’envoyer une lettre à l’ambassade d’Israël en France :

Monsieur l’ambassadeur d’Israël en France

3, rue Rabelais,

75008 Paris




Comme souvent, les autorités de la prison parviennent à bloquer les

Envois des objecteurs emprisonnés, nous vous recommandons également d’envoyer vos lettres de soutien et d’encouragement pour les objecteurs emprisonnés par e-mail à shministim@gmail.com, et ils seront imprimés et leur seront donnés au cours de visites.


Nous allons recevoir des copies des lettres à l’adresse : support.refusers.israel @ gmail.com


Depuis le début de l’assaut sur Gaza, il y a également une vague de réservistes qui ont refusé de prendre part à l’opération sur gaza.. Les militaires ont le plus souvent ’évité l’envoi de ces réservistes en prison. Un objecteur est maintenant en prison pour 14 jours, mais, à la demande de sa famille, nous ne sommes pas en mesure de révéler d’autres détails sur son cas.

Une autre exception à la règle est le cas de Noam Livneh, un officier de réserve et l’un des principaux organisateurs de « Courage de refuser » . Noam a été emprisonné pour refus dans le passé (Janvier 2001). Le 19 janvier, dans une mesure sans précédent, il n’a pas été condamnée par un agent, comme cela arrive souvent, mais plutôt arrêté par la police militaire. Il y a une possibilité qu’il soit mis en jugement devant un tribunal militaire. Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de la situation.


Enfin, les Objectrices Tamar Katz et Yuval Oron-Ofir ont récemment été exemptées du service militaire pour des raisons médicales, et ne sont plus en danger d’être à nouveau emprisonnées. Merci à tous ceux qui ont pris des mesures en leur nom.
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3770
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Re: PALESTINE : ACTION DES AANRCHISTES CONTRE LE MUR APRES LE MA

Messagepar SOLIDARITE » Samedi 28 Fév 2009 10:11

Jornada de apoyo a Palestina y al grupo "Anarquistas contra el Muro (ACEM)" ·

Sabado 28 de Febrero.

18h. ___Pase de videos de acciones de “Anarquistas contra el muro” y proyección de “Nablus, la ciudad fantasma”.

20h. ___Cena solidaria.

22h. ___Fiesta, con música variada, sorteos, etc.

Todo lo recaudado se donará integramente a "Anarquistas contra el Muro"

http://nodo50.org/anarquistas-contra-el-muro.html

Lugar:

C.S.O.A. eL gEneRador

Bajo el puente de San Martin (Toledo)

Organiza:

CNT-AIT TOLEDO

www.cnt.es/toledo toledo@cnt.es

las razones del acto:

Desde CNT-AIT de Toledo denunciamos el genocidio perpetrado por el gobierno israelí sobre la población civil palestina justificada desde el propio gobierno sionista como “lucha contra el terrorismo” que desgraciadamente sufre su población civil. Paradójicamente una vez más los que dicen ser las víctimas son los verdugos. La historia que rápidamente se olvida o no se conoce nos traslada en este caso a como las aspiraciones nacionalistas sionistas para establecer el estado de Israel fueron fraguándose desde principios y mediados del s. XX bajo el apoyo de las potencias occidentales (Inglaterra y Francia en un principio y EEUU posteriormente) y tras varios conflictos entre israelíes y árabes en la zona, acabaron con la total ocupación militar y dependencia económica del territorio palestino a Israel. Y aunque existan resoluciones de la ONU que condenan dicha ocupación o parezca que existe una preocupación en la llamada comunidad internacional y numerosos intentos de acuerdos de paz, nada ha evitado que esto sea el exterminio consentido de un pueblo.

Por otra parte creemos que ninguna acción militar beneficia a la población civil, ya sea palestina o israelí, en la resolución de ningún conflicto, ya que la clase obrera es la principal afectada por los deseos de poder de uno u otro gobierno.

Por ello, consideramos que ni los gobiernos israelíes o palestinos, ni ninguna de las facciones armadas palestinas, ni los gobiernos occidentales, ni la propia ONU desean o buscan realmente una solución al goteo incesante de víctimas civiles y utilizan una doble moral totalmente repugnante. Cabe destacar, por poner un ejemplo, la “condena” del gobierno español a la masacre, cuando es uno de los proveedores de armamento al ejercito israelí.

Anarquistas contra el Muro

Anarquistas Contra el Muro (ACEM) es un grupo de acción directa que nació en 2003 como respuesta a la construcción del muro que Israel está levantando en tierra Palestina, en la Cisjordania ocupada. El grupo trabaja en cooperación con los Palestinos en una lucha conjunta no-violenta contra la ocupación.

Desde su formación el grupo ha participado en centenares de manifestaciones y acciones directas, contra el muro específicamente y contra la ocupación en general, por toda Cisjordania. Todo el trabajo de ACEM en Palestina es en coordinación con los comités populares locales de las aldeas y es esencialmente impulsado por Palestinos.

Creemos que es el deber de todo ciudadano israelí resistirse a políticas y acciones inmorales llevadas a cabo en su nombre. Creemos que es posible hacer más que manifestarse dentro de Israel o participar en programas de ayuda humanitaria. El apartheid y la ocupación israelí no van a terminar por sí solas - terminará cuando se torne ingobernable e inmanejable. Es tiempo de oponerse físicamente a los bulldozers, el ejército y la ocupación.

Nuestro papel en la lucha

La mera presencia de israelíes en acciones civiles palestinas ofrece un cierto grado de protección frente a la violencia del ejército.

El código de conducta del ejército israelí es significativamente distinto cuando hay israelíes presentes y la violencia, aunque todavía severa, es significativamente menor. A pesar de que muchos activistas israelíes han sido heridos en las movilizaciones algunos de modo grave, son los palestinos quienes han pagado un mayor precio. Hasta la fecha 10 manifestantes palestinos han muerto en movilizaciones contra el muro y miles han sido heridos.

El ejercito y el gobierno israelíes tratan de poner fin a la resistencia popular Palestina usando todas las formas de represión, y para disuadir a activistas israelíes de unirse a esta lucha. Bajo la ley de la ocupación es posible encausar personas simplemente por participar en una manifestación. En el transcurso de los últimos años, activistas de ACEM han sido arrestados cientos de veces, dando el ejercito pasos extremos para suprimir las manifestaciones, disparando ocasionalmente munición real, sitiando e imponiendo el toque de queda. Docenas de acusaciones han sido cursadas contra ellos.

La represión legal por parte de las autoridades israelíes es solo otro frente en el que estas tratan de romper nuestra resistencia.

Para mantener a los activistas fuera de la cárcel y continuar la lucha ACEM se enfrenta a crecientes gastos para su defensa ante los tribunales israelíes. El coste de la defensa judicial ha superado los 60.000 dólares americanos y sube de forma constante.

Financiación

ACEM no recibe financiación de ningún estado, gobierno o asociación. Dependemos de donaciones de gente de todo el mundo a la que le gustaría vernos continuar apoyando la lucha Palestina por la libertad. Por las razones arriba expuestas y para cubrir gastos operativos como transporte, facturas telefónicas, primeros auxilios y cartelería ACEM está buscando apoyo económico.

Para aportaciones el nº de cuenta es: 2038 – 1179 – 41 – 6000445385

NI MUROS NI FRONTERAS, PALESTINA LIBRE Y LIBERTARIA
SOLIDARITE
 
Messages: 346
Inscription: Dimanche 22 Fév 2009 10:24

Re: PALESTINE : ACTION DES AANRCHISTES CONTRE LE MUR APRES LE MA

Messagepar SOLIDARITE » Mercredi 04 Mar 2009 0:50

Quatre ans de lutte continue et conjointe à Bil'in

La semaine du 16 au 21 février a été commémoré le quatrième anniversaire
de la lutte commune des Anarchistes contre le mur (ACM) avec le comité des
habitants du village de Bil'in contre le mur de séparation, en cours de
construction sur les terres confisquées aux paysans palestiniens par
l'état israélien sous la protection de l'armée.

Toute la semaine, en plus de la préparation de l'anniversaire des 4 ans de
manifestations du vendredi à Bil'in, les Anarchistes contre le Mur ont
"visité" Ni'ilin lundi 16, mardi 17 et vendredi 20 Février.

A Bil’in le vendredi, plus de 100 Israéliens de la coalition contre le mur
de séparation ont rejoint les Anarchistes contre le mur pour donner vie,
ensemble, avec des militants internationaux et des centaines de
Palestiniens du village et des autres régions (y compris une délégation de
Ni'ilin) à l'événement. La manifestation, qui est partie en procession du
centre du village pour rejoindre la route du mur, a été très animée.

Mais à peine avons nous essayé de nous rapprocher du chemin qui mène au
mur de séparation, que les forces de l'État israélien nous ont recouverts
de gaz lacrymogène. Nous avons reculé pendant un certain temps puis nous
sommes revenus pour essayer de pousser encore et encore. Au final, nous
avons réussi à poser le pied sur la route et y rester pendant environ une
demi-heure avant de nous retirer.

===========================================
Les manifestations continuent à Jayyous, Bil’in and Ni’ilin (27/02/2009)

En Cisjordanie, dans les villages de Jayyous, Bil’in and Ni’ilin, les
palestiniens ont été rejoints le vendredi par des israéliens et des
activistes internationaux dans leurs manifestations hebdomadaires
continuelles contre le mur israélien. Malgré un temps complètement pourri
de pluie drue et de vent tempétueux qui a duré quasiment toute la journée,
les habitants des trois villages ont pris part aux marches de
protestations et ont essayé d’atteindre le mur en cours de construction,
et qui les sépare de leurs propres terres.

A Jayyous, où 68 hectares de terres [agricoles] ont été rasées pour
permettre le nouveau tracé du mur et quelques 1380 hectares
supplémentaires vont être confisqués de façon permanente, une petite
douzaine de manifestants ont bravé la pluie, en agitant des drapeaux
palestiniens et en chantant des slogans contre le mur. Cependant, alors
que la protestation marchait pour atteindre la fin du village et continuer
sur la route qui mène au mur, les soldats ont commencé à lancer des
grenades lacrymogènes et des grenades détonantes, rabattant les gens vers
le village. Les soldats sont ensuite entrés dans les maisons, recherchant,
harassant et intimidant les personnes. Peu après, l’armée à imposé un
couvre-feu au village entier, comme une forme de punition collective de
façon à effrayer les habitants pour qu’ils arrêtent leurs manifestations.

Il faut aussi noter que ces dernières semaines, Jayyous a été le site
d’une intense répression, y compris des occupations militaires du village,
et l’utilisation de balles réelles contre les manifestants (juste comme 9
jours auparavant, quand plus de 20 jeeps sont entrées dans le village et
que les soldats ont assailli et occupé des maisons de palestiniens, jetant
des grenades détonantes dans les maisons avant d’entrer en forçant leur
passage à la pointe de leur fusil. 65 habitants, y compris les
organisateurs des manifestations hebdomadaires, ont été arrêtés et
interrogés, 17 d’entre eux étant par la suite arrêtés).

A Ni’ilin, les habitants se sont rassemblés après la prière du vendredi et
ont essayé de marcher depuis la principale route du village dans la
direction du mur. Le chemin a été bloqué par une jeep militaire, mais le
terrain boueux rendait les déplacements rapides beaucoup plus difficiles.
Les manifestants ont alors décidé de retourner au centre du village et
d’aller vers la clinique, où ils ont pu se remettre en marche sur le
bitume vers le site où le mur est en train d’être construit. Cependant une
large présence militaire nous attendait derrière ce qui restait des
oliviers (la plupart avaient été déracinés sans préavis ni dédommagement
par l’armée 5 jours avant, ce qui avait déjà donné à des affrontements)
plus loin sur la route, et les soldats ont attaqué la marche avec des gaz
lacrymogènes et des grenades détonantes alors qu’ils avaient à peine
dépassé les dernières maisons du village.

Alors que les troupes avançaient vers le village, les jeunes du village
ont construit des barricades et ont essayé de les faire reculer avec des
frondes et des feux d’artifice. Les soldats se sont finalement positionnés
à la périphérie de Ni’ilin et ont tiré de très grandes quantité de lacrymo
dans les rues et allées, auxquels les habitants répondaient avec des
pierres. Les affrontement ont duré quelques heures, après lesquelles les
troupes se sont retirées et ont quitté la zone. Quelques personnes ont été
légèrement blessées par des tirs de grenades lacrymogènes et l’inhalation
des gaz.

A Bil’in, les manifestants se sont rassemblés à midi et ont marché après
la prière vers la route du mur. Les manifestants portaient une large
banderole sur laquelle figurait les drapeaux des différentes factions
politiques palestiniennes, comme un symbole d’unité, et d’autres bannières
qui condamnaient le racisme de l’Etat d’Israël et les violences contre les
civils, particulièrement celles survenues cette semaine à Silwan, à
Jérusalem est, où l’armée a récemment donné des ordres de démolition dans
le quartier de Bustan.

Malgré la pluie et les gaz lacrymogènes tirés par les troupes israéliennes
stationnées de l’autre côté du mur, quelques manifestants ont réussi à
passer la porte de la zone entre les deux murs de séparation et à y rester
pendant environ 20 minutes, appelant à la paix et criant leur objection au
vol de leur terre par l’Etat d’Israel. Quelques uns ont été blessé après
avoir inhalé des gaz lacymogènes.


===========================================

Les activistes manifestent devant le Centre de détention de Jalameh
(21/02/2009 )

Samedi 21 février, quelques 60 activistes se sont rassemblés devant le
centre de détention de Jalameh (Kishon) dans le nord d’Israel, pour
protester contre l’arrestation et la détention des camarades Samieh
Jabareen & Ibrahim Mahajneh. Ils ont été arrêtés violemment par des
officiers de police le jour des élections, 15 jours avant le
rassemblement, pendant la manifestations dans la ville
israelo-palestinienne de Umm al-Fahm contre la visite de deux leaders
fasciste israéliens, Baruch Marzel, leader du Front national israélien, et
MK Aryeh Eldad leader du parti de l’union nationale.

Les manifestants devant le centre de détention (qui retient quelques 700
prisonniers dont de nombreux prisonniers politiques palestiniens) ont fait
du bruit, tapé sur des tambours et lancé des slogans en hébreu et en arabe
contre l’occupation, le mur, la brutalité policière et pour la libération
immédiate de Samieh, Ibrahim et des autres activistes politiques
emprisonnés. Certains portaient des pancartes réclamant la liberté pour
TOUS les prisonniers.

D’après des messages du site des Anarchistes contre le mur
(http://awalls.org) et du blog de Ilan Shalif
(http://ilanisagainstwalls.blogspot.com/)

===============================================

RAPPEL : La répression contre les ACM s'est intensifiée depuis l'opération
Plomb Durci. En effet, en décembre dernier, la police israélienne a exhumé
de ses placards des plaintes contre les ACM, certaines vieilles de plus de
deux ans ! Les charges portent sur des délits qui auraient été commis non
seulement lors d'actions de protestation contre l'occupation ou contre
l'attaque de l'Etat israélien sur le Sud liban en 2006, mais aussi à
l'occasion de la Journée internationale des droits de la femme ainsi que
lors du Premier mai. D'une certaine façon, le Pouvoir met bien en évidence
l'interconnection entre les différentes formes d'oppression et de luttes
contre elles.

Les dons peuvent être faits directement sur le site internet des compagnons :

http://awalls.org/donations

Ou bien par chèque à l'ordre de CNT-AIT (indiquer "solidarité ACM" au dos)
à envoyer à CNT AIT 108 rue Damrémont 75018 PARIS.
SOLIDARITE
 
Messages: 346
Inscription: Dimanche 22 Fév 2009 10:24

Re: PALESTINE : ACTION DES AANRCHISTES CONTRE LE MUR APRES LE MA

Messagepar SOLIDARITE » Vendredi 11 Juin 2010 23:10

Communiqué des Anarchistes contre le mur traduit par les compagnons de l'OCL :

[Israël] Manifestations de solidarité contre l'’attaque de la "flotille pour Gaza"

Les Anarchistes Contre le Mur et la gauche radicale israélienne on manifesté aujourd'hui en solidarité avec la « flotille pour Gaza ».

Nous pensions que l'accueil de la flotille ne seraient pas tendre, mais nous ne pouvions pas deviner que la répression serait aussi brutale et aveugle. Nous nous préparions depuis plusieurs semaines, pour que le moment venus nous soyons prêts pour une action de solidarité. La surprise et le choc que nous avons connu quand nous avons appris la nouvelles sur l'action de piraterie d'Israêl en haute mer d'Israël - dans les eaux internationales à environ 150 km de la côte de Gaza.

Israël a fait de son mieux pour éviter une confrontation lors d'une journée de solidarité avec la flottille de la mer aux portes de Gaza, qui aurait eu l'attention des médias.

Mais, l'horrible fiasco militaire, bien que mené au milieu de la nuit a été révélé aux yeux de tous, par les médias internationaux comme israéliens. Pendant la nuit, nous avons ainsi obtenu les tristes nouvelles à propos des camarades assassiné et blessé, et la gauche radicale s'est mobilisée pour réagir.

Environ 200 militants - principalement de la Coalition pour la solidarité avec Gaza et des anarchistes contre le mur ont convergé vers Ashdod - sur la rive près de l'entrée des navires dans le port. Une partie des camarades ont subis le harcèlement des forces de l'Etat sur les routes, mais tous ont réussi à arriver.

Nous avons tenu des pancartes et des banderoles et scandé pendant des heures ...jusqu'à voir quelques-uns des vaisseaux détournés conduits au port.

Dans la soirée, il y a eu trois manifestations de masse à Jérusalem, Haïfa et Tel Aviv.

A Tel-Aviv, une grande manifestation de masse d'environ deux milliers de participants a convergé vers le ministère de la guerre, comptant étonnamment certains membres de la gauche sioniste.

Pendant environ deux heures, nous avons exprimé notre indignation et de colère envers l'Etat d'Israël.

Après un certain temps, avec nos drapeaux red'N'black et les cercles de tambours nous avons été rejoint par la foule qui reprenait nos slogans .

31 mai 2010

Ilan S.

Traduit par OCLibertaire
http://oclibertaire.free.fr/spip.php?breve276


http://www.awalls.org
SOLIDARITE
 
Messages: 346
Inscription: Dimanche 22 Fév 2009 10:24

Re: PALESTINE : ACTION DES ANARCHISTES CONTRE LE MUR APRES L

Messagepar Denge » Dimanche 20 Juil 2014 20:15

Denge
 
Messages: 184
Inscription: Dimanche 17 Oct 2010 15:17

Re: PALESTINE : ACTION DES AANRCHISTES CONTRE LE MUR APRES L

Messagepar l autre » Mardi 22 Juil 2014 9:16

de ma filiation qui combattit et combat toute dictature, trouva et trouve abominable le massacre des tous les défenseurs des justes causes. De cette filiation contre l oppresseur pour l opprimé , pour le faible contre le puissant. Je trouve inacceptable le massacre des juifs en 39-45, tout comme celui d 'Algériens durant la guerre D Algérie, tout comme celui de Palestiniens par l Etat d Israel etc.

Je me manifesterai pour aucun camps . Chacun expose ses souffrances,ses martyrs, ses morts, ses persécutés et tant de choses. De façon que la logique de la victime emporte l adhésion a la solidarité. Chacun dénonce les massacres de l autre et tait les siens. On trouve antisémites les soutiens aux Palestiniens et pas anti-arabe les soutiens au sionisme, surtout quant ce dernier persécute ses frères sémites (les Palestiniens). Vu l histoire du Moyen Orient chacun a de bonnes explications pour justifier sa haine. Ce que font certains en France contre les juifs et tout aussi acceptable ou condamnable selon le camps soutenu. On te somme de choisir un camps. Mais aucun ne défend la justice chacun nourrit de son nationalisme entend exterminer l' autre , et ignore la phrase célèbre: le nationalisme porte le guerre comme la nuée l orage. Dans chaque camps on défend: hiérarchie, inégalité, sexisme, exploitation de son prochain, la puanteur oppressive religieuse etc. Notre camps n est pas là. la seule réponse et égalité, fraternité,liberté en ce qu ils constituent les principes du socialisme révolutionnaire. Ils n en veulent pas , alors ils auront la barbarie. Je laisse les imbéciles jouer aux petits justiciers et sauveurs. Ils scrutent dans le camps adverses les actes a charges , pour justifier la bonne morale et ainsi fières et sures ils vont soutenir l ignoble .
Camus revient ils sont fous.
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: PALESTINE : ACTION DES AANRCHISTES CONTRE LE MUR APRES L

Messagepar Denge » Mardi 22 Juil 2014 21:57

oui, ni pour un camp ni pour l'autre... camus avait raison.
Denge
 
Messages: 184
Inscription: Dimanche 17 Oct 2010 15:17

Re: PALESTINE : ACTION DES AANRCHISTES CONTRE LE MUR APRES L

Messagepar l autre » Samedi 02 Aoû 2014 10:59

Reste que le gouvernement Israélien massacre ; qui parlera de crime? Qui osera faire condamner ce gouvernement ? Sans être manipuler par les uns et les autres ,sans soutenir les affreux de tous bords . il y a a dire sur les massacres.
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: PALESTINE : ACTION DES AANRCHISTES CONTRE LE MUR APRES L

Messagepar l autre » Vendredi 08 Aoû 2014 18:13

faute de guerre sociale ,les communiqués anarchistes fusent. Celui signés par des anars de Poitier me semble bien, par contre celui de l OCL me semble critiquable .

Parler des peuples ne tient pas compte des divergences internes a ces peuples et en quoi le nationalisme des uns se nourrit de celui des autres. Le concept peuple selon le nationalisme revient a la création d un Etat, et de souder sa population dans l idéologie de cet Etat qui nie les différences de classe ou d opinions. Dire que le Hamas ou le gouvernement Israélien sont contre leur peuple laisserai croire a une rupture entre le ou ces peuples et ces entités politiques. Ce qui n est pas le cas en effet chaque population soutient ( hélas) largement son entité. De plus dans cette vision de peuple comme totalité d une population ; on ne peut :soustraire,ignorer, ses parties . Ce qui pose la question quelles parties représentent une fraction majoritaire du peuple; et ce qu est la position réelle du peuple. Et là faut stopper les fantasmes . Les protagonistes sont largement soutenus par une majorité de chaque population. Soutenir tel ou tel peuple en toute cohérence en déplaise a OCL et les autres c est en définitif soutenir les logiques et finalités des divers clans. Ces logiques comme je redit sont en totales oppositions avec les nôtres ... Incanter l unité Palestiniens la quelle? En l état Hamas-OLP ? C est oublier que le gouvernement Israél a tout fait pour légitimer le Hamas; les faucons se justifient mutuellement... Parlait au sujet des banlieux de prolétariat multinational est un beau néologisme; mais surtout une intoxication sociologique. Ou est-il, que dit-il, qu est-il ce prolétariat ? Il faut peut être fréquenter ces quartiers pour comprendre l idéologie qui gagne . hélas la référence,nationale, religieuse, consumériste est plus net que la lutte des classes. J avais cru comprendre que même pour l OCL prolétariat= luttes des classes= position de classe= internationalisme ou anationalisme= pas patrie pas frontières; etc. Dire qu il faut isoler Israél et détruire le sionisme ne dit rien que deviennent les juifs d Isarél? Car comme le disent certains pour les Palestiniens le droit d un peuple a un territoire des frontières un Etat
Je ferait les mêmes observations a ceux qui soutiennent l action du gouvernement Israélien, et qui pour cela utilise la critique du Hamas et autres hélas autorités du coin.

Je pense que nous devons soutenir les petits groupes qui refusent le manichéisme des dirigeants de chaque bord.
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: PALESTINE : ACTION DES AANRCHISTES CONTRE LE MUR APRES L

Messagepar jeannetperz » Vendredi 08 Aoû 2014 18:40

Comprend pas ces gus quant tu dis le peuple français y te fracassent le tronche t es un conard nationaliste voir facho car peuple c est interclassiste mais eux quant cela les arranges y parlent du peuple Palestinien; Basque ou Breton. Bon moi préfère la lutte des classes que la nation.
jeannetperz
 
Messages: 171
Inscription: Lundi 30 Déc 2013 17:23

Re: PALESTINE : ACTION DES AANRCHISTES CONTRE LE MUR APRES L

Messagepar l autre » Samedi 09 Aoû 2014 11:06

Des contradictions ...

Ma Lepen défend la ligue de défense juive , cette dernière espère un soutien du F-N du a la tendance Collard. Du coté S et Dieu.... c est l anti Américanisme , anti sionisme et anti sémitisme , pro Islamo Arabe. Les identitaires sont anti islamistes.

Du coté de l ext-gauche les soutiens aux Palestinien sont catalogués de pro Hamas, anti sionistes anti sémites, fachos etc. Les pro Israêl sont qualifiés colonialistes, sionistes, islamophobes, fachots , pro Crif ou Ldj etc.

Chacun y va de ses accusations, anathèmes, listes de forfaits, Ils est vrai que les critiques anti hamas et plus largement contre les palestiniens font le jeux du gouvernement d Israêl. De l autre les mêmes critiques visant Israêl font le jeu du Hamas et compagnie. Dénoncer la collusion ou le flirte de chaque tendance avec les groupuscules d ext-droite. C est occulter que la situation est un abyme de contradictions du au fait que la de justice n' est pas le principe du conflit. De facto chaque camps poursuit des buts contraires mais qui reste ceux de la dominations de certains sur les autres. Ce conflit n est pas le notre, se positionner en soutien c est être coincé ou manipulé par un prisme oppresseur. Se trouver dans les sables mouvants d un conflit qui brouillent dans tous les sens les clivages politiques.

face a cela pour ne pas s anéantir dans une déroute idéologique; il faut s opposer a cette guerre comme nous avons toujours fais face a ce type de conflit.

Non aux guerres de domination , paix entre nous les exploités les opprimés, guerre aux tyrans.

PS a lire dans Marianne un article de J-F Kahn, qui donne un éclairage de la situation. Pour éviter de fausses critique il est évidant que je ne partage la positon politique générale de Kahn .
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Re: PALESTINE : ACTION DES AANRCHISTES CONTRE LE MUR APRES L

Messagepar jeannetperz » Mercredi 24 Sep 2014 17:31

Pour les esprits chagrins qui pensent que toutes critiques des autorités d' Israël et fait par des imbéciles qui sont que des antisémites. lu dans le C-E n 4899 une nouvelle signature pour la pétition de 42 officiers et soldats de l unité d élite de Tsahal chargé du renseignement sur les Palestiniens. pétition qui dénonce la politique de renforcement du contrôle militaire des territoires occupés, les persécutions politiques de palestiniens qui divisent et poussent aux conflits des palestiniens, etc. Bref les frangins, la liste des actes soi disant antisémite s allongent? Gloire éternel au juste , gloire a l éternel justice.
jeannetperz
 
Messages: 171
Inscription: Lundi 30 Déc 2013 17:23

Re: PALESTINE : ACTION DES AANRCHISTES CONTRE LE MUR APRES L

Messagepar l autre » Mercredi 01 Oct 2014 9:26

Du coté Gaza , les Palestiniens opposés au Hamas sont réprimés durement.
l autre
 
Messages: 448
Inscription: Mercredi 11 Juil 2012 22:40

Précédente

Retourner vers Foutoir mondial