Violentes émeutes estudiantines à Marrakech

La lutte est globale... Solidarité a-nationale !

Messagepar zebulon » Mercredi 11 Juin 2008 11:39

assou lkhttabi a écrit:d'autre part voila les vidéos du sit_in organisé par le commité de soutien des détenus et leurs familles

[Message réédité :Liens internet enlevés]





J'avais moi aussi les liens internet de videos sur les mouvements actuels, mais je ne les ai pas indiqué dans mes messages précédents car les visages des gens en lutte y sont visibles !
Ces videos témoignages deviennent alors des outils d'enquête formidables et très utiles pour les agents de la répression. C'est comme ça qu'on assiste rapidement à des perquisitions très ciblées et que des gens disparaissent ou sont incarcérés...

Il faut absolument éviter ce type d'images, et demander explicitement à ceux qui filment ou photographient dans les manifs ou dans d'autres mouvements et actions de stopper et de ne pas prendre des images... C'est la sécurité des gens filmés et photographiés, à leur insu, qui est en jeu !


Solidairement
Dernière édition par zebulon le Mercredi 11 Juin 2008 15:57, édité 1 fois.
La liberté des uns se conjugue AVEC celle des
Avatar de l’utilisateur
zebulon
 
Messages: 798
Inscription: Mardi 17 Oct 2006 22:19

Messagepar anarced » Mercredi 11 Juin 2008 12:00

rackham a écrit:mais balancer comme ça que un tel était de l'UNEM et est maintenant membre du gouvernement alors qu'on est en train de parler de la lutte de cette même UNEM qui se fait tirer dessus et dont les militants se retrouve en prison, c'est typiquement le truc qu'on fait quand on veut décridibiliser un mouvement.


Ah bon! Disons alors qu'il y a plusieurs façons de le voir et que cette même information peut aussi bien apporter du "crédit" à l'UNEM, qu'elle peut, en tout cas, l'utiliser à bon escient. Je ne cherche pas à décrédibiliser le mouvement et je pense que les justes revendications des étudiants n'appelaient certainement pas une telle répression et qu'il faut exiger justice pour les victimes et libération pour les prisonniers.
Les jeux d'enfants finissent jamais.
Avatar de l’utilisateur
anarced
 
Messages: 932
Inscription: Lundi 16 Avr 2007 20:28
Localisation: Fleurance

chômeurs-ouvriers c'est la même classe

Messagepar hadji » Mercredi 11 Juin 2008 12:38

Je m’excuse, mon intervention va sembler un peu tardive, mais je repars des infos du début, car les infos et le débat qui avait commencé me semblait essentiel.
Voilà comment je partage la solidarité que j’appellerai une solidarité de classe.
Il est possible que ce fanatisme vienne aussi du fait que souvent les familles se sont saignées financièrement et certains membres se sont sacrifiés pour permettre à un des enfants de suivre des études. Souvent certains membres de la famille : père, mère et autres enfants et quelque fois plusieurs d’entre eux, effectuent des travaux très durs pour financer les études. Et ceci, avec la perspective que la famille vive, sans doute, plus aisément, lorsque cet enfant aurait fini ces études et aurait été embauché dans l’administration, un boulot mieux payé sans risque de perdre son emploi.
En plus de tout ce qui est dit sur l’explication du développement du fanatisme que souvent je partage, je rajouterai l’idée suivante : on peut facilement imaginer que ce désespoir, que l’on peut comprendre, soit stimulé par à une idéologie nationaliste qui doit être insufflée et aiguisée tout au long de leurs études. Ils se rajoutent à cela une vision que leurs diplômes doivent les mettre à l’abri de tout risque de chômage et de misère. Tout ceci pousse certains jeunes à se suicider et comme le dit l’art., ils sont devenus des “fanatiques du fonctionnariat”, ce que je reformulerai par : puisque l’Etat marocain ne me donne pas ce qu’il m’a promis je ne trouve plus de raison de vivre. La situation actuelle est porteuse de ce genre d’idées de « no future ».
Les problèmes pour trouver un emploi qui touchent les étudiants marocains, sont les mêmes problèmes que partout ailleurs : l’école fabrique des chômeurs, même s’il ne faut pas nier que cela est beaucoup plus difficile pour la majorité dans les pays plus pauvres, cela tend à s’uniformiser par le bas, même si les différences sont encore très importantes.
Par contre je ne comprends pas la proposition de boycott qui ne peut qu’aggraver la misère déjà existante.
Pour moi, il vaut mieux dire à ces étudiants/ouvriers en devenir pour la plupart, même si certains ne veulent pas le reconnaître, qu’ils doivent se revendiquer des grèves ou manifestations ouvrières dans les autres pays comme en Egypte, en Chine, aux USA et même en Europe. Les étudiants en France en 2006 en appelant les ouvriers à manifester avec eux contre le CPE montre il me semble que c’est l’unité, l’extension de la lutte et les manifestations de solidarité qui peuvent faire reculer un gouvernement ou un Etat. Ce qui ne veut pas dire que j’oublie que de lutter aux Maroc est cent fois plus difficile et dangereux qu’en France, ceux qui tombent, dans ces pays, sous les balles des flics sont là pour nous le rappeler. Mais rappeler les luttes des ouvriers en Egypte ou en Chine, de ces derniers mois, permet de montrer que c’est la même classe qui se bat aujourd’hui, même si beaucoup d’ouvriers ne font pas le lien qui uni ces différentes luttes, c’est à nous de le rappeler.
Il me semble que c’est cela qu’il faut dire aux chômeurs et aux ouvriers car c’est ce genre d’appel qui craint le plus la bourgeoisie, çàd que les ouvriers par leurs revendications ou mots d’ordre effacent les frontières, c'est-à-dire qu’ils montrent qu’ils sont une même classe et qu’ils ont un même ennemi. Nous pouvons déjà dire cela, en particulier, aux ouvriers des pays Maghreb qui travaillent en France, d’autant plus qu’ils ont des contacts fréquents avec leur famille qui sont restés dans leur pays d’origine.
Être solidaires de ceux qui subissent la répression (lorsqu’ils sont sincères et que leurs objectifs n’est pas d’être « calife à la place du calife ») ne veut absolument pas dire que l’on n’est pas à critiquer et même à montrer les prises de positions dangereuses de ceux qui ont subissent cette répression. Pousser les luttes des ouvriers sur un terrain nationaliste au service d’une fraction de la bourgeoisie contre une autre, n’est plus à l’ordre du jour, cela ne peut qu’emmener encore plus de massacres et de démoralisation chez les ouvriers, alors que leur lutte autonome est porteuse d’un véritable avenir.
Sympathisant de la Gauche Communiste
http://fr.internationalism.org
hadji
 
Messages: 13
Inscription: Jeudi 18 Jan 2007 20:01

Messagepar assou lkhttabi » Mercredi 11 Juin 2008 13:07

d'abord merçi bien zebulon pour les notifications consrnants les vidéo

zebulon dit:
les visages des gens en lutte y sont visibles !

ils sont visibles aussi au flics non dans les vdéos mais sur place dans le terrain de lutte puisque il lutte sans se cacher les visage ,
c'est la question de la clandistinité qui 'est posé , et je crois que ce genre de sit_in n supporte pas ce genre de lutte
alors que si tu as bien vu la vidéos de la manifestation des étudiants les visages ne sont pas pas claires; pourtant merçi pour tes remarques


d'autre part je partage une grande partie de l'intrevention de hadji
spécialement quand il parle des métodes de soutien possible au luttes actuel au maroc ou aullieur
hadji dit:
il vaut mieux dire à ces étudiants/ouvriers en devenir pour la plupart.............qu’ils doivent se revendiquer des grèves ou manifestations ouvrières dans les autres pays comme en Egypte, en Chine, aux USA et même en Europe.......................
.Il me semble que c’est cela qu’il faut dire aux chômeurs et aux ouvriers car c’est ce genre d’appel qui craint le plus la bourgeoisie, çàd que les ouvriers par leurs revendications ou mots d’ordre effacent les frontières, c'est-à-dire qu’ils montrent qu’ils sont une même classe et qu’ils ont un même ennemi

je suis totalement d'accord
on a raison de se révolter
assou lkhttabi
 
Messages: 16
Inscription: Lundi 09 Juin 2008 11:12

Messagepar zebulon » Mercredi 11 Juin 2008 15:12

zebulon a écrit:[...]les visages des gens en lutte y sont visibles !
Ces videos témoignages deviennent alors des outils d'enquête formidables et très utiles pour les agents de la répression. C'est comme ça qu'on assiste rapidement à des perquisitions très ciblées et que des gens disparaissent ou sont incarcérés...

Il faut absolument éviter ce type d'images, et demander explicitement à ceux qui filment ou photographient dans les manifs ou dans d'autres mouvements et actions de stopper et de ne pas prendre des images... C'est la sécurité des gens filmés et photographiés, à leur insu, qui est en jeu !


Solidairement


J'insiste !

Les visages sont visibles sur ces vidéos.
Et personne ne peut imposer à ces gens en lutte un risque supplémentaire sous prétexte qu'ils ne mettent pas de cagoule ou autre foulard, personne !
Nous devons nous passer de ces outils que sont les caméras et appareil photos. Ils servent nos bourreaux.

D'autre part l'intervention de Hadji est effectivement très pertinente :
il me semble que c’est l’unité, l’extension de la lutte et les manifestations de solidarité qui peuvent faire reculer un gouvernement ou un Etat. Ce qui ne veut pas dire que j’oublie que de lutter aux Maroc est cent fois plus difficile et dangereux qu’en France, ceux qui tombent, dans ces pays, sous les balles des flics sont là pour nous le rappeler. Mais rappeler les luttes des ouvriers en Egypte ou en Chine, de ces derniers mois, permet de montrer que c’est la même classe qui se bat aujourd’hui, même si beaucoup d’ouvriers ne font pas le lien qui uni ces différentes luttes, c’est à nous de le rappeler.
Il me semble que c’est cela qu’il faut dire aux chômeurs et aux ouvriers car c’est ce genre d’appel qui craint le plus la bourgeoisie, çàd que les ouvriers par leurs revendications ou mots d’ordre effacent les frontières, c'est-à-dire qu’ils montrent qu’ils sont une même classe et qu’ils ont un même ennemi. Nous pouvons déjà dire cela, en particulier, aux ouvriers des pays Maghreb qui travaillent en France, d’autant plus qu’ils ont des contacts fréquents avec leur famille qui sont restés dans leur pays d’origine.
Être solidaires de ceux qui subissent la répression (lorsqu’ils sont sincères et que leurs objectifs n’est pas d’être « calife à la place du calife ») ne veut absolument pas dire que l’on n’est pas à critiquer et même à montrer les prises de positions dangereuses de ceux qui ont subissent cette répression. Pousser les luttes des ouvriers sur un terrain nationaliste au service d’une fraction de la bourgeoisie contre une autre, n’est plus à l’ordre du jour, cela ne peut qu’emmener encore plus de massacres et de démoralisation chez les ouvriers, alors que leur lutte autonome est porteuse d’un véritable avenir.


Je pense que c'est là l'essentiel ! Je poserai dés la prochaine réunion de mon groupe en lutte la question de quelle type de "manifestation de solidarité" nous pourrions rapidement organiser...
La liberté des uns se conjugue AVEC celle des
Avatar de l’utilisateur
zebulon
 
Messages: 798
Inscription: Mardi 17 Oct 2006 22:19

Messagepar assou lkhttabi » Mercredi 11 Juin 2008 15:39

ok zebulon j'ai pas pu t'expliquer mon point de vue et pour ça tu m'as pas bien compris pas grave laisse tomber ça et tu peut idéter ton message et suprimer les videos dans les quelles les visages sont claires moi je l'ai déja fait ....
.
.
.
.
.
revenons à l'essentiel le régime en place au maroc comme n'importe quel régime déctatoriale dans les pays dites du tiers monde essaye toujours de donner une image comme quoi il est démocratique et que la situation est stable sur terre, c'est pourquoi une ou plusieurs manifestations en europe peuvent éclaircir les choses mieux est peuvent avoir plus d'influence soit le statut des détenus politiques et de leurs famille j'éspère que vous allez prendre ça plus sérieusement
on a raison de se révolter
assou lkhttabi
 
Messages: 16
Inscription: Lundi 09 Juin 2008 11:12

Messagepar zebulon » Mercredi 11 Juin 2008 16:19

assou lkhttabi a écrit:ok zebulon j'ai pas pu t'expliquer mon point de vue et pour ça tu m'as pas bien compris pas grave laisse tomber ça et tu peut idéter ton message et suprimer les videos dans les quelles les visages sont claires moi je l'ai déja fait ....
.

.
.ok c'est fait.
.
.
assou lkhttabi a écrit: revenons à l'essentiel le régime en place au maroc comme n'importe quel régime déctatoriale dans les pays dites du tiers monde essaye toujours de donner une image comme quoi il est démocratique et que la situation est stable sur terre, c'est pourquoi une ou plusieurs manifestations en europe peuvent éclaircir les choses mieux est peuvent avoir plus d'influence soit le statut des détenus politiques et de leurs famille j'éspère que vous allez prendre ça plus sérieusement


La chose est prise au sérieux. c'est pourquoi le sujet sera traité dans mon groupe en lutte. Tu as raison de souligner l'importance de "manifestations de solidarité" à l'échelle internationale. C'est dans ce sens que j'interviendrai en réunion. Cependant le principe est réciproque et lorsque nous sommes en lutte ici en Europe vous pouvez vous aussi là-bas au Maroc vous porter solidaires en vous organisant sur la forme que vous choisissez...

C'est le principe de fonctionnement de l'AIT que nous sommes en train de reproduire ici là. Cela peut fonctionner entre nous à partir du moment ou nous fonctionnons sur la même base idéologique :
Nous, Anarchosyndicalistes, sommes CONTRE TOUTE FORME D'AUTORITARISME et ainsi nous luttons pour LA LIBERTÉ ET LA SOLIDARITÉ. En est-il de même pour toi et ton groupe ?
La liberté des uns se conjugue AVEC celle des
Avatar de l’utilisateur
zebulon
 
Messages: 798
Inscription: Mardi 17 Oct 2006 22:19

Messagepar assou lkhttabi » Mercredi 11 Juin 2008 23:20

salut laguine
je sais de quel genre d'écriture tu parle ? si d'un communiqué (manifeste) tu peut le posé n'importe ou et me l'indiquer et je vais essayer de le traduire en arabe et le défuser .
si de quelque chose d'autre on va voir
on a raison de se révolter
assou lkhttabi
 
Messages: 16
Inscription: Lundi 09 Juin 2008 11:12

Messagepar NOSOTROS » Lundi 16 Juin 2008 15:54

salut en vitesse car j ai p trop acces a interne en ce moment

le sujet initial etait la solidarite avec le mouvement actuel au maroc ... (solidarite avec cellees et eux qui font le mouvement et pas avec une orga ou un sigle) visiblement il y a maintenant plusieur discussions qui se croisent ... difficile suivre quand on veut prendre le train en route

a propos de la solidarite avec le maroc, un tract a ete redige et des ideesd action en cours ... assou si tu veux qu on t envoie les textes envoit un mail a contact@cnt-ait.info

sinon, pour memoiree cohnbendit est vice presideent du parlement euopeen ... il a appele a l envoi de soldats en serbie, en irak, e afghanistan etc ... c est un salaud point barre.

en ce qui concerne l'UNEM si je comprends bien ils sont une pale copie de l'UNEF des annees 50 qui regroupait toutes les tendances (LE PEN etait a l UNeF quand il etait etudiant ... ) donc pas etonnant qu on y retrouve tout et son contraire et surtout des apprentis petits chefs ... (sinon merci rackam je ne connaisais pas VD de base en effet)


Enfin tant mieux si d'aucuns reprennent ce qu'on dit : la propriété (intellectuelle) c'est le vol ;-)
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3773
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Messagepar hadji » Jeudi 19 Juin 2008 18:04

assou lkhttabi, quand tu nous dit :
« Revenons à l'essentiel », je te réponds : « C’est quoi la solidarité ».
Quand tu nous dit :
« Plusieurs manifestations en Europe peuvent éclaircir les choses mieux est peuvent avoir plus d'influence … », je te réponds : à qui devons nous faire confiance.

Mais « revenir à l’essentiel » et « prendre ça plus sérieusement », pour moi ça veut dire : quels sont les interventions que l’on peut réaliser ? Quels sont les comportements que nous devons dénoncer ? Et surtout à qui pouvons nous faire confiance ?
Je le dis tout de suite surtout pas aux politiciens de n’importe quel pays dit « démocratique ».
Aujourd’hui, en France, lorsque Sarkosy est présent dans un lieu quelconque et que des manifestations d’ouvriers très minoritaires sont organisées contre sa politique, on voit les flics intervenir et confisqués les banderoles, neutraliser et tenter d’intimider les manifestants.
Pour donner un autre exemple de l’organisation de la répression qui est organisé dans les pays d’Europe dits : « démocratiques ». La CGT a laisser croire que l’on allait régulariser les ouvriers sans papier qui avaient un travail, alors que cette organisation et ses dirigeants savaient très bien qu’il n’y aurait que 800 dossiers de déposer pas un de plus. Elle savait très bien que cela allait provoquer un espoir chez beaucoup plus, et c’est cela qui en fin de compte aura permis de mettre à jour les fichiers de la préfecture avec les conséquences que l’on sait, le risque d’être refoulé vers son pays d’origine dans les plus brefs délais.
Est-ce que nous allons appeler ces gens-là dont je viens de parler (de Sarkozy à Cohn-Bendit) intervenir auprès des autorités marocaines ou manifester contre la répression au Maroc, alors qu’ils savent exactement ce qui se passe et que se qui peut les inquiéter ce n’est pas des manifestations de soutien, de militants de gauche ou d’extrême-gauche (les professionnels des manifestations de soutien sans lendemain).
Nous ce que nous avons à faire, c’est de demander à ceux qui dénoncent ces gens là habituellement de faire connaître ce qui se passe au Maroc et d’intervenir auprès des ouvriers marocains qui participent à des luttes (il y en a bcp en Europe actuellement) et/ou ceux qui comprennent ce qu’est une véritable solidarité. C’est à dire rappeler que nous devons être solidaires de nos frères de classe en lutte au Maroc, la solidarité n’a pas de frontière physique, que des frontières de classe. Ce qui veut dire dénoncer la répression de l’état marocain et tous ceux qui le soutienne, ici dans les pays d’Europe. C’est cela faire le lien entre les différentes luttes et commencer de proposer de véritables réactions de solidarité qui peuvent avoir un impact. Il me semble que c’est cela que nous sommes en train de faire dans ce forum, si on appelle les ouvriers d’Europe à manifester leur solidarité comme je l’ai décrit plus haut.
http://fr.internationalism.org/
Sympathisant de la Gauche Communiste
http://fr.internationalism.org
hadji
 
Messages: 13
Inscription: Jeudi 18 Jan 2007 20:01

Messagepar NOSOTROS » Samedi 21 Juin 2008 1:15

assou

j ai essayé de t'envoyer un mail mais a priori ca ne passe pas ? As tu reçu qq chose ?
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3773
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Messagepar assou lkhttabi » Dimanche 22 Juin 2008 19:50

oui j'ai reçus votre msg merçi

et salutations militantes
on a raison de se révolter
assou lkhttabi
 
Messages: 16
Inscription: Lundi 09 Juin 2008 11:12

Messagepar NOSOTROS » Mercredi 09 Juil 2008 9:31

Assou, Rackham,

J'ai lu sur le net un appel pour la libération des étudiants de Marrakech emprisonnés.

Plus d'infos que l'on pourrait relayer ?

cf : Comité pour La libération des Etudiants Détenus à Marrakech

http://amdh-section-de-rabat1.skyrock.com/
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3773
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Messagepar assou lkhttabi » Mercredi 09 Juil 2008 10:15

oui , il y avait au début un comité locale de solidarité avec les détenus politiques à marrakech, aprés il s'est fondé une instance nationale de solidarité avec les détenus politiques à marrakech et tous les détenus politique et aussi un comité de solidarité en belgique et se sont ces camarades qui ont lancé la pétition de solidarité pour sauver la vie des détenus politque en gréve de faim dés le 11 juin. cette pétition peuit étre signé en envoyant un e_mail à cette adresse : etudiants.detenus.marrakech@gmail.com


aussi le samedi prochain il aura lieu un festivale (metting) de solidarité avec les détenus politique en gréve de faim et tous les détenus politiques et je me demande s'il y aura lieu d'envoyé un mot de votre part qui sera prononcé en cet ocasion.


salutations militantes


http://assoulkhttabi.blogspot.com/
on a raison de se révolter
assou lkhttabi
 
Messages: 16
Inscription: Lundi 09 Juin 2008 11:12

Messagepar NOSOTROS » Mercredi 09 Juil 2008 10:37

Merci !

J'ai trouvé aussi ceci sur le site militant maoiste http://www.contre-informations.fr/. Nos analyses se rejoignent (à part surement sur le fait de défendre une politique "nationale") :

Appel du Collectif des Militants du Maroc de l'Immigration d'Action et de Lutte

Le Collectif des Militants du Maroc de l'Immigration d'Action et de Lutte est actif dans l'immigration et défend de justes positions; le soutenir est la tâche de qui s'intéresse au Maroc et à sa révolution démocratique!

Rien à voir avec l'initiative réformiste Pour une Méditerranée des luttes ! (CNT [Vignoles], LCR, Indigènes de la République, PCF, Verts, ATTAC, etc.) incapable de comprendre la nature des régime des pays du «Sud»!

«Notre collectif réaffirme les principes de la lutte des classe, de sa condamnation du régime fasciste sanguinaire et de sa politique anti-nationale, anti-démocratique, anti-populaire, au service de la Bourgeoisie féodalo compradore dépendante de l'Impérialisme...

Les opportunistes parmi les démocrates, qui ont marchandés les préceptes de la "société civile" et de la "constitution démocratique" comme des vendeurs charlatans, sont tombés dans le ridicule absolu, avec certains qui mangent à tous les râteliers...»
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3773
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Messagepar NOSOTROS » Samedi 12 Juil 2008 23:26

RESTEZ TENACES ET MILITANTS

Témoignages sur les tortures subies par les étudiants incarcérés au Maroc suite à la manifestion révolte du 18 mai dernier.

Je vous le livre tel qu'il a été publié.

==========================================

«Et restez toujours tenaces et militants»
La détenue politique Boudkour Zahra
Prison civile boulmharez Marrakech

Témoignage de torture


Je me suis détenu le 15/05/2008 à 9:35 du matin, dans le lieu ou on m’a arrété j’ai reçu un coup de poing au niveau de mon nez, ce qui l'a fait saigner, et j’ai subi aussi des des coups de baton sur ma tête et des coups de pieds sur tout mon corps, en plus de me faire tirer par les cheveux.


Aprés ils m’ont pris à une avenue dont je connais pas le nom et m’ont jeté par terre d'un coup de pieds de l’un d’eux, quand je suis tombé les coups de pieds continuaient sur mon dos, et un parmis ces sauvages voulait pisser sur moi, en m’insultant et me menaçant de viol, aprés on m’a mise debout et j'ai reçu un coup de poing sur mon nez qui saignait.

On m'a mise dans une voiture dans laquelle j’ai trouvé le reste des camarades, et les animaux (agents de répression) ont commencé à me toucher ma poitrine avec un bâton.

Et ils nous ont amené à la station de police où on a passé de 4 à 5 jours de torture en étant privé de nourriture et de sommeil.

Dés qu’on est arrivé nos yeux ont été bandés et l’enquête a commencé, accompagnée de toutes sortes de coup de pieds et de coup de poings, d' insultes, j’ai reçu un coup avec une pièce de métal sur ma téte qui m’a causé une blessure profonde.

A tout instant un policier vient de te poser les mêmes questions accompagnées des coups de pieds : le nom de ton pére....... ; le nom de ta mére.......

On nous a mis dans d’autres salles, les yeux bandées les mains attachés, et les mémes questions commence accompagnés des coups de poings, j’ai reçu un coup de poing sur mon nez pour la troisiéme fois et le sang ne s'est pas arrété de couler, j’ai reçu un coup de poing à la bouche et un coup de baton à ma jambe, cette situation a duré de 10 heures du matin jusqu’à 19h le soir, à de nombreuses reprises ils m’ont tenu seule à un endroit ou je met les mains au mur et je tourne mon dos à celui qui m’interroge ......... qui me pose des questions sur des personnes ; et quand je refuse de répondre il me donne un coup de pied au dos jusqu’à ce que ma téte tourne, et un autre m'a donné un coup de baton au visage, avant de me ramener après à la salle ou se trouvent les autres camarades.

Ils m’ont pris une autre fois et trois tortionnaire se sont mis à m’interroger un par un, ils me menaçaient en me disant si tu avoues on va te relâcher, et quand j’ai refusé un d’eux m’a frappé au visage, ils m’ont fait descendre dans une cave, et m’ont déshabillée et ont commencé la torture psychique, ils vont et viennent, ils m’ont laissé nue dans une chambre et chaque fois quelqu’un d’eux entre pour me menacer de viol.

Je suis resté sur cet état jusqu’au matin du jour d’après (le 16/05/2008) sans dormir.

Ils m’ont amenée à l’interrogatoire dés 10 heures jusqu’à 12 heures avant d’entrer à la chambre dans laquelle cela sera fait, j’ai reçu des coups de pieds et on m’a bandé les yeux, et le même scénarios d’interrogations a commencé jusqu’à 12h et ils m’ont amené à la cave et m’ont privé de manger durant quatre jours les yeux bandés, et nous ont interdit de parler entre nous.

A minuit ils sont venus et m’ont posé des questions sur des adresses et des noms... et comme je n'ai pas répondu à ce genre de questions j’ai reçu des coups de mains et de pieds, une fois ils m’ont frappé en prétendant que j’ai changé mon nom, et j’avais les règles et je saignais pendant deux jours sans vêtements.

Le troisième jour certains sont entré avec des complets et commencent à insulter, et un d’eux m’a donné un coup de pieds entre mes jambes avec force et après ils m’ont mis sous garde accompagné d’insultes, et de menaces.

Le quatrième jour : ils nous ont amené au procureur du roi et avant ils ont soigné les blessures des camarades en les cousant devant nous tous, tout les camarades avaient des blessures du fait de la tortures qu’ils ont subis, on a été menacé de viol avec une bouteille, et aussi ils nous ont forcé de signer des procès-verbaux que nous n'avons pas signés.

Le cinquième jour : on a passé devant le juge d’enquête et on est resté là-bas de 10 heures du matin jusqu’à 5 du matin de l’autre jour.

Le jour de la grève de faim de 48 heure à la prison Boulharez j’ai subi des menaces et des harcèlements pour me pousser à ne pas entrer en grève de faim que j’ai faite avec mes camarades pour améliorer nos conditions à l' intérieur de la prison.


Le détenu politique khalid miftah
La prison civile Boulmharez Marrakech
N° de détention : 94605.

Des Portions de la torture systématique?
A la station de police située à JAMAA Lafna.


A tous ceux qui disent que les années de plombs sont passées à ceux qui parlent de «tourner la page du passé» à ceux qui parlent des prétendus «droits de l’homme» et de la «nouvelle ère»...

Je me suis fait arrêté le jeudi 15 mai 2008 de l’université qadi ayyad prés de la faculté des lettres, puisqu’on m’a attaché les mains derrière le dos, et on m’a donné des coup de poings successifs au visage, précisément aux yeux, et cela de la part de plus de 5 agents de répression de la police secrète.

J’ai également reçu des coups de pieds vers mon organe sexuel, et quand je leur ai dit que j’ai besoin d’un médecin ils m’ont pris dans une voiture de police en direction du nouveau Derb moulay chrif qui n’est que la station de police située à Jamaa lfna très connue à Marrakech. En arrivant on m’a jeté par terre, les yeux bandés, et on m’a déshabillé et enlevé les chaussures, et les portions systématiques et continues de torture commencent.

Au début on m’a torturé durant deux heures pendant lesquelles j’hurlais du mal à mes yeux, ce qui les a poussé à me torturer plus, durant tout ça je ne voyais rien mais j’entendais mes camarades qui hurlaient du fait de la torture.

Après chaque demi-heure d’autres viennent nous torturer, et à deux heures après midi on m’a pris dans une voiture à l’unité cinq (un quartier à Marrakech ou résident un grand nombre d’étudiant) en vue de connaître ma maison, mes yeux sont bandés pendant durant 20 heures, et la nuit on m’a pris encore une fois, et durant les trois jours successives les mêmes méthodes de tortures se répètent : coups de pieds , coups de poings, coups de bâtons... le transfert
d’un endroit à un autre, sans nourriture ni Vêtements ni eaux ni cigarettes.

Toutes ces pratiques visaient une seule chose, casser notre détermination, et notre ténacité à coté des masses populaires en générale et des masses estudiantines en particulier ; alors qu’à l’intérieur de la prison les harcèlements ne finissent pas, la dernière est qu’on est privé de se rassembler, et si cela ne c’est pas réalisé à l’intérieur de la prison que le régime en place se souvient des martyrs DOURAIDI MOULAY BOUBKR et MOSTAPHA BELHAOUIARI

On est sur le chemin qu’ils ont tracés jusqu’au martyr

Et restez toujours tenaces et militants.



Le détenu politique MOHAMED LAARBI JDDI
La prison civile Boulmharez à Marrakech
N° de détention 94604

Témoignage de torture


La nouvelle ère, tourner la page du passé, la transition démocratique... tous des slogans se sont cassés sur le sol de la réalité, et à celui qui doute encore même un petit peu voila comment le régime en place a traité les militants de l’UNEM durant leurs détention, et je suis l'un d’eux.

On m’a arrêté le jeudi 15/05/2008 à 9 heures et demi du matin entre la faculté de droit et celle des lettres, par un groupe des forces de répression secrètes et en tenue, ils ont sautés sur moi avec des coups de bâtons des coups de pieds durant presque une demi heure, après ils m’ont attaché les mains et m’ont met dans une voiture dont j’ai pas pu constaté ni la couleur ni la taille puisque j’ai perdu connaissance.

Ils m’ont amené à un endroit qdont je vais savoir après que c’est la station de police située à Jamaa Lefna, pour que les célébrations recommencent de nouveau; des insultes des coups de pieds, de bâtons, et de poings jusqu’à ce qu’ils pensent que je sois mort, et après quelques instants j’ai repris conscience de nouveau, et m’ont amenéà un endroit ou elle y a une odeur étouffante, et les menaces de viol et de toutes les sortes de tortures commencent, et quand j’ai gardé le silence un d’eux m’a enlevé les vêtements et m’a pris mon organe sexuel et m’a lâché pour que je tombe par terre.

Après je ne me souvient de rien puisque j’ai perdu connaissance, jusqu’à ce que je me retrouve à la cave avec mes camarades de la voie démocratique basiste, les yeux bandés ; ils m’ont dit que c’était le samedi.

Après j’ai commencé à examiner les parties de mon corps et j’ai trouvé des blessures aux yeux, aux jambes, sur le dos, et toutes les parties de mon corps, je n’ai également pas retrouvé mon téléphone mobile.

Le matin ils nous ont transmis au tribunal à environ 10 heure du matin, où on est resté jusqu’à 6 heure ou 7 heure du matin de lundi pour qu’on soit transmis à la prison Boulmharez qui ne diffère guère de la station de police située à Jmaa Lefna en ce qui conserne les insultes et les harcèlements, et les coups de pieds, quelques fois par les gardiens de la prison, en plus du fait que nous y sommes privés de nous rassembler et de certains services tel que la bibliothèque.
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3773
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Les 18 étudiants et la "zarwata"

Messagepar NOSOTROS » Mardi 12 Aoû 2008 17:34

7 août 2008 - Par : Le Cynique

Zahra, Khalid, Youssef et les autres sont 18 étudiants de l’Université de Marrakech. Ils passent leurs « vacances » dans la tristement célèbre prison de Boulamharez, qui a connu le décès de plusieurs militants de la mouvance estudiantine en 1984, après une longue grève de la faim.

Après une grève de la faim de 46 jours, les 18 détenus politiques de « la nouvelle ère » ont failli connaître le même sort, mais leur combat n’a pas été vain, ils ont pu obtenir leurs revendications : les soins médicaux, une bibliothèque, la visite des familles et le rassemblement dans un même pavillon.

Cependant ils restent emprisonnés et souffrent des terribles séquelles de leur longue grève de la faim.

La question qui se pose, pourquoi ces étudiants ont été détenus ?

Suite à des cas d’intoxication dans le restaurant de la cité, les étudiants ont revendiqué une enquête, s’est ajoutée à cette demande, l’exigence d’une gestion participative de l’université…au lieu de la « zarwata » (matraque). Parmi les revendications, on trouve la hausse des bourses (800 DH max. par trimestre actuellement) et la mise en place du transport pour les étudiants de Zagora, Tata, Agdez….

Quelle a été la réponse de l’Etat ? « Azzarwata » pour tout le monde. Le mois de mai dernier, la cité universitaire a connu une sanglante répression policière, qui s’est soldée par une grave bléssure d’un étudiant (il a été jeté par les "moukznis" (flics) du 4ème étage !!!) sans parler des autres blessés qui se comptent par dizaines. Suite à ces événements, l’Etat à travers ses médias a organisé une campagne de propagande pour décrire ces étudiants comme des criminels. Le procès des 19 étudiants ont commencé.

Affaire à suivre...

Blog de soutien :

http://mo3eta9aline.maktoobblog.com/
Dernière édition par NOSOTROS le Jeudi 21 Aoû 2008 8:53, édité 1 fois.
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3773
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Messagepar NOSOTROS » Jeudi 21 Aoû 2008 8:52

2éme tentative d'assassinat du détenu politique communiste Mourad CHOUINI

Nos fils ont été aujourd’hui le 18/08/2008 victimes d’une agression par un gang criminel au service de l’administration, qui est elle même au service de l’état réactionnaire.

En effet, les gardiens de la prison ont ouvert la porte de leurs cellules à un gang armé de couteaux. Alors que l'un d'eux essayait d’attaquer le camarade MOURAD par derrière , à ce moment nos fils HICHAM EL IDRISSI, JALAL LKOTBI, ET HAFID LHAFIDI sont intervenus pour sauver la vie de leur camarade ce qui fait que les autres membres du gang les ont attaqué aussi et ont infligés à nos fils des grave blessures au niveau des mains, des pieds, du nez, des yeux et du visage.

En tant que familles des détenus politiques nous condamnons cette basse tentative de l’administration qui manifeste la volonté de l’état de tuer notre fils MOURAD CHOUINI d’une manière directe, (surtout après l’échec de la 1ére tentative).

Cette tentative d'assassinat direct survient alors que toutes les tentatives indirectes de l'administration ont échoué, et notamment la politique de sourd que l’administration a pratiqué durant l'héroïque grève de la faim qui a duré 46 jours et la non applications par les hautes instances pénitentiaires des promesses qu'elles nous avaient pourtant donné après le dialogue ouvert avec eux.

Pendant cette grève, nos enfants ont été privés de leurs droits sanitaires. Aujourd'hui celà continue, l'administration les laisse souffrir des conséquences de cette grève, comme le cas de notre fils MOHAMED JAMILI qui soufre encore d’amnesie, de troubles digestifs et d'abcès partout sur le corps. C'est également le cas de notre fille ZHOUR BODKOUR qui souffre de graves emphysèmes au niveau du visage, de l’estomac et d'autres symptômes évocateur du diabète, ou encore le cas de nos fils OTMAN CHOUINI et YOUSSEF MACHDOUFI qui soufrent d'occlusions de manière continue, et des douleurs pulmonaires, en plus de maladies de la peau dont la pour tous ( ABDALLAH RACHDI, MOHAMED ARBI JDDI, KHALID MEFTAH…)


De notre coté en tant que familles des détenus politique nous appelons à un sit_in d’alerte le vendredi 22/08/2008 devant la prison Boulmarez de 9 H du matin jusqu’au soir.

- Nous condamnons la persistance de la détention illégitime de nos enfants et des tentatives de les tuer de toutes les manières possibles.

- Nous condamnons le refus de répondre aux exigences des détenus d’humaniser leurs conditions de détention au sein de la prison et le refus de leur groupement.

Pour ces causes nous appelons directement toutes les instances de droit de l’homme, tous les militants et militantes sincères d’assister à notre sit_in et de nous soutenir pour libérer nos 18 enfants.

D'après un communiqué des Familles des détenus politique à Marrakech

Le 18/08/2008
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3773
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

Action de solidarité Anationale

Messagepar zebulon » Dimanche 24 Aoû 2008 13:26


De notre coté en tant que familles des détenus politique nous appelons à un sit_in d’alerte le vendredi 22/08/2008 devant la prison Boulmharez de 9 H du matin jusqu’au soir.

- Nous condamnons la persistance de la détention illégitime de nos enfants et des tentatives de les tuer de toutes les manières possibles.

- Nous condamnons le refus de répondre aux exigences des détenus d’humaniser leurs conditions de détention au sein de la prison et le refus de leur groupement.

Pour ces causes nous appelons directement toutes les instances de droit de l’homme, tous les militants et militantes sincères d’assister à notre sit_in et de nous soutenir pour libérer nos 18 enfants.

D'après un communiqué des Familles des détenus politique à Marrakech

Le 18/08/2008



En solidarité avec le sit-in des familles de détenus devant la prison de Boulamharez ce vendredi 22 août 2008, les Anarchosyndicalistes de la CNT-AIT de Toulouse et de Montauban ont organisé un rassemblement devant le consulat du Maroc de Toulouse :

- Banderole : "SOLIDARITÉ AVEC LES PRISONNIERS AU MAROC"

- Distribution de tracts dénonçant l'oppression et la répression de la population et des étudiants du maroc.

La Révolution aboutira grâce à la Solidarité Anationale ou n'aboutira pas.


_________________
La liberté des uns se conjugue AVEC celle des autres
Avatar de l’utilisateur
zebulon
 
Messages: 798
Inscription: Mardi 17 Oct 2006 22:19

Messagepar NOSOTROS » Dimanche 24 Aoû 2008 13:28

Euh ... si tu permets, je concluerai plutot par "c'est par la soldiarité anationale que la révolution pourra aboutir "...

la liberté ou la mort, ca n'a jamais bien fini :-)
Capitalismo delenda est
NOSOTROS
 
Messages: 3773
Inscription: Jeudi 18 Oct 2007 1:15

PrécédenteSuivante

Retourner vers Foutoir mondial

cron