Accueil

L'actualité

locale

Les

Cahiers

de l'anarcho-

syndicalisme












      
      
      
      
      
      
      
      
      
      

Petite bibliothèque subversive

 

20 ans de

tracts et affiches

La

foire aux

questions

de l'anarcho-

syndicalisme












      
      
      
      
      
      
      
      
      
      

Forum

Rouge & Noir












      
      
      
      
      
      
      
      
      
      










      
      
      
      
      
      
      
      
      
      

L'Union locale

sur la toile


L'Union Régionale Normandie-

Bretagne

 

 

 

 

Association Internationale

des

Travailleurs

 

 

cnt-ait.info

 

 

Loi Fillon, Education et logique marchande...

La loi Fillon d’orientation sur l’éducation va être prochainement discutée par nos chers députés, après avoir été approuvée par le conseil des ministres. Elle arrive dans un contexte déjà difficile, avec des budgets toujours plus insuffisants, un manque croissant de personnel enseignant, sans parler de la récente décentralisation du financement d’une partie des personnels… C’est sûrement pour cette raison que le ministre de l’éducation présente son projet avec une démagogie remarquable (avec l’aide des médias peu contraignants).

Si ce dernier avance masqué, la loi en préparation comporte différents points pour le moins inquiétants, parmi lesquels :

→ Remplacements désormais effectués par les professeurs présents, sous forme d’heures complémentaires (économies garanties !)

→ Un socle commun de connaissances (français, maths, langue internationale, c’est à dire l’anglais, et, dans une moindre mesure les sciences et l’histoire). Un genre de kit minimum nécessaire de l’esclave moderne. Les autres matières seraient désormais optionnelles, et réservées aux élèves maîtrisant le socle commun. Quand on sait comment l’adaptation du système scolaire est étroitement liée au capital culturel transmis par la famille, donc en fonction de l’origine sociale, on peut imaginer les conséquences d’un tel projet… Pas besoin de littérature, d’arts … qui distraient le travailleur !

→ Filières professionnelles au collège, en partenariat avec les collectivités locales et les entreprises. Une aubaine pour ces dernières. Quoi de mieux pour faire entrer ces jeunes proies dociles dans le monde merveilleux du travail, et de précarité qui va avec !

Tout cela est la continuité de la destruction programmée du service public d’éducation (entre autres) et de l’adaptation de l’enseignement aux lois concurrentielles du marché, lois qui constituent la sinistre et froide logique de l’économie capitaliste.

L’enseignement supérieur connaît d’ailleurs lui aussi les mêmes attaques du capital : moyens toujours plus insuffisants, mise en place du système LMD, qui, sous couvert d’harmonisation européenne des diplômes, harmonise en réalité les liens universités / entreprises, toujours selon la logique marchande.

Toutes ces réformes constituent l’application de directives européennes et elles participent ainsi à des transformations du système capitaliste nécessaire à sa survie. Avec les résultats que l’on connaît : inégalités croissantes, flexibilité du travail et précarisation, paupérisation grimpante, mais aussi misère sociale, isolement et mise en concurrence des individus…

C’est pourquoi la riposte doit être globale :

Les intérêts du capital ne sont pas les nôtres !

Pas de négociations, une confrontation unitaire !

 

 
Retour à l'Actualité           En discuter sur le forum

CNT-AIT

BP 2010

14089 CAEN CEDEX

cnt.ait.caen (a) free.fr