L'actualité

locale

 

La

foire aux

questions

de l'anarcho-

syndicalisme

 

Les

Cahiers

de l'anarcho-

syndicalisme

 

Le

Forum

 

L'Union locale

sur la toile

 

L'Union Régionale Normandie-

Bretagne

 

Le Combat Syndicaliste

 

 

 

 

Association Internationale

des

Travailleurs

 

 

cnt-ait.info

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Communiqué de l'Union locale de Caen
de la CNT-AIT

Suite au message "anonyme" paru sur Indymedia-Paris* attaquant notre organisation sur son implication dans la lutte se déroulant actuellement à Caen, nous pensons que beaucoup de personnes apprécieront le courage de l'anonymat, la bassesse des arguments et l'ignorance de la situation de la lutte à l'université de Caen.

Ces méthodes, héritées de comportements que nous croyions disparus, fleurent la manipulation politicienne ou policière. Ces manipulations émanent en fait de squatteurs qui se discréditent eux-mêmes par leurs agissements au sein de la lutte en cours.

Le jour de la parution de ce message, des militants de la CNT-AIT participaient à l'occupation de la gare de Caen, même si au fond de nous, contrairement à certains « radicaux », nous eussions préféré occuper des cibles représentatives du pouvoir, plutôt que de porter atteinte à quelques prolétaires usagers des transports en commun ; toutefois, fidèles aux principes du respect des décisions de l'Assemblée Générale, nous avons contribué et contribuons à la mise en oeuvre des décisions du
mouvement de lutte.

Nous tenons à rappeler à nos imbéciles de calomniateurs que, depuis le début du mois de février et au travers du Collectif contre la Précarité, la CNT-AIT n'a pas ménagé sa peine pour aboutir à la situation que nous connaissons :

– celle d'un mouvement fonctionnant sur les bases de la démocratie directe (assemblée générale souveraine) et de l'action directe (voir les multiples actions, manifestations et occupations delocaux) ;

– celle d'un mouvement refusant les aides des organisations politico-syndicales et qui se finance par des collectes directes ;

– celle d'un mouvement refusant de siéger à la tribune des partis politiques de gauche, lors du meeting du 22 mars, pour maintenir, sans polémique et dans le droit de chacun à conserver sespositions politiques, son autonomie revendiquée ;

– celle d'un mouvement refusant d'avoir un service d'ordre et qui s'est payé le luxe de déborder le cordon de têtes des représentants institutionnels pour prendre la tête des dernières manifestations.

Nous constatons, au-delà des sensibilités idéologiques qui parcourent le mouvement, que les plus intelligents ont su pour l'instant faire fi des intérêts boutiquiers, pour défendre l'intérêt d'un mouvement auto-organisé et autonome.

La question nous paraît simplement posée : quel militant anarchiste et surtout anarcho-syndicaliste, ne pourrait se sentir en symbiose avec ce mouvement ?

C'est peut-être pour ces raisons, et nous les pensons, que le travail des militants de la CNT-AIT est apprécié par l'ensemble des gens en lutte... Et c'est peut-être ce qui dérange certains, confondant leur nombril et le monde, et qui, consciemment ou inconsciemment, contribuent au maintien du système actuel.

Nous leur laissons leurs rêves dans leur petit squat car il semblerait que leur compréhension ne dépasse pas ses murs.

Nous n'insisterons pas davantage : la lutte nous attend.

* http://paris.indymedia.org/article_propose.php3?id_article=54838


Téléchargez le texte.

Retour à l'actualité            La discussion se poursuit sur le forum

CNT-AIT

BP 2010

14089 CAEN CEDEX

cnt.ait.caen (a) free.fr